Benvinguts!

Créé par le 31 mar 2014 | Dans : Non classé

MC Calmus

Peinture de Marie-Claire Calmus

      Bonjour à tous, amis de Tordères et d’ailleurs!

    Voici un blog mis à la disposition de chacun pour donner des infos sur la vie de notre petit village, de notre communauté de communes des Aspres et, quelquefois également, sur celle de notre département.

    Nous y aborderons des sujets aussi variés que l’eau, les déchets, la voirie, les finances, l’école, les fêtes, etc.  Nous nous efforcerons de le tenir à jour et d’être les plus transparents et les plus clairs possible.

    Nous attendons avec impatience vos commentaires, vos idées, vos réflexions. Alors, à vos claviers!

    Le Conseil Municipal

Petit rappel : la mairie se situe 2 rue des écureuils, le secrétariat est ouvert le lundi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, ainsi que le jeudi  de 9h30 à 11h30 et de 13h30 à 17h30; le maire et ses adjoints tiennent une permanence ces mêmes jours de 16h à 18h et sur rendez-vous de 18h à 19h. Tél : 04.68.38.80.58.

Site internet de la commune de Tordères : http://torderes.jimdo.com/

Tordères solidaire avec les Barcelonais

Créé par le 18 août 2017 | Dans : Equipe municipale et commissions

Le maire, ses adjoints et l’ensemble des conseillers municipaux de Tordères expriment toute leur solidarité et leur compassion aux victimes des odieux attentats perpétrés hier à Barcelone et à Cambrils, ainsi qu’à leurs familles.

En hommage aux disparus, les drapeaux catalan, français et européen, ont été mis en berne sur la façade de la mairie.

La vigilance est maximale autour du Perthus, au niveau de la frontière entre la France et l’Espagne. Le Centre de coopération policière et douanière de la commune est ainsi resté exceptionnellement ouvert dans la nuit de jeudi à vendredi. La vigilance reste particulièrement accrue à la frontière où certains types de véhicules sont sous une « vigilance ciblée » (il s’agit d’un dispositif spécial qui évite ainsi les fouilles systématiques de tous les véhicules et donc la formation de bouchons). Ces consignes ciblées ont été données suite à une menace d’entrée en France de personnes ayant pu participer aux attentats.

Drapeau en berne

C’est bientôt le vide-grenier de Tordères, inscrivez-vous !

Créé par le 17 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Eglise, Fêtes et animations, Infos pratiques

Avis aux chineurs amateurs, passionnés de marchés aux puces et de brocantes, le DIMANCHE 17 SEPTEMBRE, toute la journée, Tordères accueillera son 10ème vide-grenier sur la Plaça Major et ses alentours. Réservez dès maintenant votre emplacement, 5 € les 4 mètres, auprès de Valérie (04.68.38.80.58). Comme l’an passé, les bénéfices des emplacements seront au profit de l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères (ASET) en soutien aux travaux de restauration de l’église.

Pour ceux qui n’aiment ni chiner, ni troquer, ni vendre, ni marchander, il y aura des jeux de bois géants et la buvette sera ouverte toute la journée, avec des grillades le midi.

Le même jour, auront lieu les Journées du Patrimoine, et l’église Sant Nazari sera donc ouverte, avec des visites guidées régulières, tout au long de la journée.

A 15h, vous pourrez assister à une rencontre de chorales, à l’église, avec CORAM, LA CHORALE POPULAIRE DE TORDERES et le groupe vocal ALGO’RYTHMES. Participation libre en soutien à la restauration de l’église.

Vide-grenier 2

Allocation de rentrée scolaire

Créé par le 16 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

L’allocation de rentrée scolaire est versée sous conditions de ressources pour les enfants écoliers, étudiants ou apprentis âgés de 6 à 18 ans.

Pour la rentrée 2017, les familles peuvent en bénéficier pour les enfants nés entre le 16 septembre 1999 et le 31 décembre 2001 inclus, et pour chaque enfant plus jeune déjà inscrit en CP.

Pour les 16-18 ans la déclaration de scolarité, est obligatoire et en ligne. Pour les enfants nés entre le 16 septembre 1999 et 31 le décembre 2001 inclus : les familles doivent confirmer que les enfants sont toujours scolarisés, étudiants ou en apprentissage pour la rentrée 2017. Il suffit d’aller dans l’espace Mon compte du caf.fr ou sur l’appli mobile «Caf-Mon compte». Attention : les bénéficiaires doivent indiquer le nom et les coordonnées de l’établissement scolaire. Les familles peuvent bénéficier de l’Ars à partir de fin août si elles font la déclaration en ligne dès maintenant.

Pour les 6-15 ans, c’est automatique. Pour les enfants nés entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2011 inclus, la CAF verse automatiquement l’Ars à partir de fin août si les conditions sont remplies. Moins de 6 ans : envoyez un certificat de scolarité. Si l’enfant n’a 6 ans qu’en 2018 mais rentre en CP, les familles peuvent bénéficier de l’Ars elles doivent demander un certificat de scolarité à l’école et l’envoyer à leur CAF avec leur nom, leur adresse et leur numéro d’allocataire. Les familles non-allocataires peuvent peut-être bénéficier de l’Ars. Elles doivent télécharger le formulaire sur le caf.fr rubrique « services en ligne », demander une prestation, allocation de rentrée scolaire et l’adresser complété et signé à la CAF.

Le montant de l’allocation de rentrée scolaire pour chaque enfant : 364,09 € pour les enfants de 6 à 10 ans, 384,17 € pour les enfants de 11 à 14 ans, 397,49 € pour les enfants de 15 à 18 ans. ” En savoir plus : caf.fr ou facebook «Caf des Pyrénées-Orientales»

Représentation du Théâtre Mobile Populaire

Créé par le 15 août 2017 | Dans : A retenir, Fêtes et animations

Le THÉÂTRE MOBILE POPULAIRE est un espace surprenant, innovant, de création artistique, pluridisciplinaire, mêlant spectacle vivant et arts visuels. Cette incroyable structure itinérante vise à s’installer au coeur de la vie des habitants, pour créer de nouveaux liens, de nouvelles rencontres avec de nouveaux publics.

Venu de Lyon et mené par Rodolphe Tipy qui en assume la direction artistique, le Théâtre Mobile Populaire travaille en partenariat avec la Cie BANDE D’ART & D’URGENCE et sa metteuse en scène, Corinne Méric.

Deux adaptations seront présentées au public le SAMEDI 26 AOÛT, à 18h, à TORDÈRES :
– « L’ENFANT, MODE D’EMPLOI » d’Antoinette Rychner : effacer un message, quitter un emploi, changer de partenaire… les mémoires sont volatiles, le zapping permanent. Des contextes de vie où la procréation se pose peut-être comme l’une des dernières options irréversibles qu’il nous soit encore possible de prendre. A la lueur d’un futur où plus rien ne séparerait l’individu du marché, une fiction théâtrale qui s’empare de la crise de la natalité comme point de départ, et se propose de mener plus largement une réflexion autour de la notion même d’engagement.
– « LA MASTICATION DES MORTS » de Martin Bellemare : Avec la mort, la mémoire disparaît. Mais avec la disparition de la mémoire, n’est-ce pas la mort qui s’empare du vivant et engloutit sans même qu’il en prenne conscience des pans entiers de sa vie? Un texte plein d’ironie dans lequel conversent des hommes et des femme, enterrés dans le même cimetière et ressassant ce que fut leur vie.

Entrée libre, à partir de 14 ans.

Soutenir les personnes en fin de vie et accompagner le deuil

Créé par le 10 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’Association pour le Développement des Soins Palliatifs dans les Pyrénées-Orientales (L’Olivier) a pour but de promouvoir et de développer l’accompagnement en soins palliatifs dans le département, ainsi qu’à Narbonne. Elle est présente dans diverses institutions et à domicile où des accompagnants bénévoles soutiennent des personnes en fin de vie et proposent des accompagnements au deuil.

Pour cela, elle a besoin de personnes motivées et disponibles, capables de travailler en équipe et possédant un bon relationnel.

Pour former des futurs accompagnants bénévoles, l’association organise une nouvelle session de «formation initiale aux soins palliatifs», accessible aussi à quelques professionnels du milieu de la santé et du soin, qui débutera en décembre pour se terminer en juin 2018.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir une lettre de motivation avant le 30 novembre auprès de l’A.S.P. P.-O. L’Olivier, 3, rue Déodat-de-Séverac 66 000 Perpignan. ” Tel. : 04.68.85.43.04.

Cérémonie d’hommage au Lieutenant Gourbault

Créé par le 09 août 2017 | Dans : Equipe municipale et commissions, Histoire

  Comme tous les ans, l’hommage au Lieutenant Gourbault aura lieu le jeudi 24 août, à 11h30, à la stèle qui lui est dédiée sur le chemin qui porte son nom, aux abords de la forêt du Réart.

  Soyons nombreux à venir saluer la mémoire de ce sapeur-pompier tragiquement disparu, il y a 36 ans, pour défendre notre commune des flammes d’un gigantesque incendie. En présence de la famille du défunt, les sapeurs-pompiers du département et les communes de Passa, Llauro et Tordères déposeront une gerbe sur sa stèle.

Stèle 5

Appel au don du sang car les réserves sont en berne

Créé par le 07 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’Établissement Français du Sang (EFS) demande aux donneurs, mais aussi à tous ceux qui ne donnent pas leur sang habituellement, de se mobiliser massivement en ce début de mois d’août. Les volontaires sont attendus dès maintenant et tout l’été dans les sites de l’EFS et dans les nombreuses collectes mobiles organisées partout en France. Les maladies ne prennent pas de vacances. La mobilisation doit se poursuivre dès maintenant et s’inscrire dans la durée. L’EFS rappelle que les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (5 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). Aucun produit ne peut se substituer au sang des donneurs bénévoles. 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades.

Où donner ? Le site EFS de Perpignan est situé au 55, avenue de la Salanque (au nord de la ville). Don de sang (avec ou sans rendez-vous) et don de plaquettes et de plasma (sur rendez-vous), lundi et jeudi, de 10h à 19h30 : mardi, mercredi et vendredi, de 8h30 à 13h30 et le samedi de 8h30 à 14h (un samedi par mois hors période estivale, uniquement pour les dons de plasma).

Les autos du coeur pour les plus démunis

Créé par le 06 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Economie locale et associations, Infos pratiques

L’association des Autos du Coeur, basée sur la même philosophie que celle des Restos du Coeur, récupère les automobiles de particuliers donateurs pour les remettre en état avant de les donner à des personnes dans le besoin. Ménages surendendettés, mamans solo, jeunes, et aujourd’hui travailleurs pauvres, tous n’attendent qu’un coup de pouce pour reprendre le chemin de la vie. L’enjeu est de taille : trouver ou garder un emploi, notamment en milieu rural.

Alors si un véhicule, un deux-roues ou même un utilitaire que vous souhaitez céder peut aider, franchissez le pas ! Vous pouvez donner : une voiture, un deux-roues (mobylette, scooter ou moto), un petit utilitaire, roulant, non accidenté, avec ou sans le contrôle technique.

L’association se charge des formalités en préfecture. Vous n’avez rien à faire, ni à payer. L’association se déplace pour venir chercher le véhicule chez vous. Elle se charge des réparations et du passage au contrôle technique. L’association est reconnue « d’intérêt général », ce qui offre une réduction d’impôts aux donateurs.

”Toutes les informations, tant pour les donateurs que pour les bénéficiaires, sont sur www.lesautosducoeur.fr ou au 02.47.23.93.96.

Autos du coeur

Mesures de restriction d’eau (rappel)

Créé par le 05 août 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

Le niveau de la nappe phréatique de la Plaine du Roussillon ayant encore baissé et ceci sans perspectives d’amélioration, le Préfet des Pyrénées-Orientales rappelle qu’il existe, depuis le 20 juin 2017, un arrêté préfectoral de restriction d’eau s’appliquant à 34 communes des Pyrénées-Orientales, et notamment à Tordères.

En application du code de l’environnement, certains usages non essentiels, satisfaits par les eaux souterraines, sont donc interdits :

- l’arrosage, de 8h à 20h, des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature à l’exception des jardins potagers ;
le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (sanitaires, alimentaires ou techniques) et pour les organismes liés à la sécurité publique ;
le remplissage des piscines, hors mise à niveau ;
le lavage à l’eau des voiries, sauf impératifs sanitaires et à l’exception des lavages effectués par des balayeuses laveuses automatiques ;
le nettoyage à l’eau des terrasses et des façades, hors travaux ;
le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert.

Ces mesures ne s’appliquent pas aux usages satisfaits à partir de l’eau issue des rivières et des canaux.

Les communes concernées par ces restrictions d’usage sont :

- Canet-en-Roussillon, Le Barcarès, Sainte-Marie, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Torreilles;

- Alenya, Bages, Banyuls-dels-Aspres, Brouilla, Cabestany, Canohès, Corneilla-del-Vercol, Elne, Fourques, Llupia, Montauriol, Montescot, Ortaffa, Passa, Perpignan, Pollestres, Ponteilla, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saint-Jean-Lasseille, Saleilles, Terrats, Théza, Tordères, Tresserre, Trouillas, Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Vivès.

Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable en matière d’utilisation de l’eau.

L’Etat effectue, en catimini, une coupe sombre dans les budgets des collectivités locales

Créé par le 04 août 2017 | Dans : A retenir, Equipe municipale et commissions

Par décret, le gouvernement a décidé d’annuler plus de 300 millions d’euros de dotations aux collectivités locales, alors que le Président de la République avait pourtant promis, le 17 juillet dernier, lors de la Conférence Nationale des Territoires qui s’est déroulée au Sénat, de ne pas toucher aux crédits alloués aux collectivités locales.

Ces 300 millions d’euros, brutalement rayés d’un coup de plume le 20 juillet, étaient destinés à financer des investissements dans les communes rurales et des actions dans les quartiers en difficulté.

L’Association des Maires Ruraux de France dénoncent une coupe sombre faite en catimini estivale dont les premiers effets sont annoncés localement. Les programmations établies se voient ainsi affectées tout comme l’investissement local des collectivités territoriales, et ce, avant même la mise en œuvre d’une réduction des dépenses des collectivités « promise » à partir de 2018 à hauteur de 13 milliards d’euros (soit 2 milliards de plus que lors du quinquennat précédent).

La mobilisation des crédits des dotations d’équipements des territoires ruraux ou du fonds de soutien à l’investissement local se voient aujourd’hui remise en cause et amputée. On empêche ainsi les élus d’agir pour leur territoire. Les Maires Ruraux interpellent le nouvel exécutif sur l’objectif, la méthode et le calendrier.

Ils s’étonnent, en effet, de la date de publication de ce décret. Cela pose un sérieux doute sur la sincérité des engagements gouvernementaux énoncés, – trois jours avant – lors de la Conférence nationale des territoires (CNT) par le Président de la République. Ce dernier y disait au Sénat : « Pour permettre cette amélioration du solde des administrations publiques, nous ne procéderons pas par baisse brutale de dotation, je m’y étais engagé mais c’est un pari que nous faisons ensemble et, comme disait le philosophe Levinas, la confiance, c’est le problème de l’autre. Moi, je vous fais confiance ». Les Maires Ruraux observent que cette décision met à mal le cadre du dialogue, censé amorcer le rétablissement de la confiance entre l’Etat et les élus. Les associations d’élus l’avaient unanimement salué comme propice à des négociations. On a connu plus belle preuve de confiance !

L’Association des Maires Ruraux de France demande donc à l’Etat d’informer immédiatement les élus des conséquences sur les projets en cours et à venir de manière officielle et rapide. Cette décision unilatérale confirme les craintes que certains avaient sur la fragilité des contrats de ruralité qui étaient motivés par des considérations d’affichage médiatique avec des séances de signatures en grandes pompes dans les préfectures. Les maires ruraux lui demandent également de revenir sur sa décision qui une fois de plus affecte le développement la ruralité, parmi les premières victimes de ces décisions.

12345...153

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...