Benvinguts!

Créé par le 31 mar 2014 | Dans : Non classé

MC Calmus

Peinture de Marie-Claire Calmus

      Bonjour à tous, amis de Tordères et d’ailleurs!

    Voici un blog mis à la disposition de chacun pour donner des infos sur la vie de notre petit village, de notre communauté de communes des Aspres et, quelquefois également, sur celle de notre département.

    Nous y aborderons des sujets aussi variés que l’eau, les déchets, la voirie, les finances, l’école, les fêtes, etc.  Nous nous efforcerons de le tenir à jour et d’être les plus transparents et les plus clairs possible.

    Nous attendons avec impatience vos commentaires, vos idées, vos réflexions. Alors, à vos claviers!

    Le Conseil Municipal

Petit rappel : la mairie se situe 2 rue des écureuils, le secrétariat est ouvert le lundi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 18h, le mercredi de 8h30 à 12h, ainsi que le jeudi  de 13h30 à 17h30; le maire et ses adjoints tiennent une permanence chaque lundi et jeudi de 16h à 18h et sur rendez-vous de 18h à 19h. Tél : 04.68.38.80.58.

Site internet de la commune de Tordères : http://torderes.jimdo.com/

Alerte au vent et au risque incendie

Créé par le 20 fév 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

La préfecture des Pyrénées-Orientales communique :
La tramontane souffle entre 60 et 80 km/h. En raison de ces conditions météorologiques et du niveau exceptionnel de sécheresse, tout brulage de végétation et toute activité entrainant des risques d’éclosion du feu sont interdits.
Comptant sur votre responsabilité.
Attention au feu

Les Pyrénées-Orientales placées en alerte incendie ce week-end des 10 et 11 février 2024

Créé par le 09 fév 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Les Pyrénées-Orientales sont placées en vigilance accrue pour tramontane et risque incendie, les samedi 10, dimanche 11 et lundi 12 février 2024.

Dans les conditions de sécheresse que rencontre actuellement notre département, un simple brûlage de végétaux peut se propager rapidement et générer un incendie difficilement contrôlable

Les pompiers du département sont ainsi intervenus plus de 50 fois ces dernières semaines sur des feux de végétaux de particuliers.

Un épisode de Tramontane particulièrement intense est attendu pour le week-end à venir nécessitant une grande vigilance par rapport au risque incendie.

Afin de limiter le risque, il est demandé à la population pour le samedi 10, le dimanche 11 février, voire lundi 12 février :

- de reporter toute opération de brûlage;

- de privilégier tout autre moyen d’élimination de végétaux (déchetterie, broyage…).

Pour mémoire, le brûlage des végétaux sur pieds ou coupés est interdit par le code de l’environnement afin de limiter la pollution de l’air ambiant. Des dérogations sont cependant prévues par le code de l’environnement et reprises par l’arrêté préfectoral n°2019-176-0002 du 25 juin 2019 pour les agriculteurs et certains particuliers soumis aux obligations de débroussaillement au titre du code forestier.

Quant aux départs de feux involontaires ou volontaires, les auteurs sont passibles d’une contravention de 4e classe (article R 163-2 du Code forestier ) et/ou d’un emprisonnement d’un an et 15 000€ d’amende s’il y a destruction, dégradation ou détérioration involontaire d’un bien appartenant à autrui (article 322-5 du Code pénal).

Attention au feu

Visite de Monseigneur Sherrer, Evêque de Perpignan, à Tordères

Créé par le 05 fév 2024 | Dans : Eglise

Ce samedi 3 février, l’Evêque du diocèse de Perpignan, nommé en avril 2023 dans les Pyrénées-Orientales, a rendu une visite de courtoisie à Mme le maire et son adjoint, afin de découvrir les deux tranches de travaux de restauration de l’église Sant Nazari. Il était accompagné du Père Philippe Charre et du Père Hilaire Hien, curés de la paroisse des Aspres.

Après une visite guidée des lieux, l’Evêque a salué la qualité des travaux accomplis et a félicité la municipalité et les citoyens de Tordères pour leur implication dans cette restauration.

Ouverture de l’enquête publique du projet de Schéma de Cohérence Territoriale de la Plaine du Roussillon

Créé par le 04 fév 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Après la phase de consultation des personnes publiques associées, le projet de SCOT arrêté fait l’objet d’une enquête publique qui se déroulera du 5 février au 13 mars et sera rythmée par 14 permanences réparties sur l’ensemble du périmètre. La commission d’enquête est chargée d’écouter et de renseigner toute personne intéressée puis, in fine, de donner son avis sur le projet.

  Toutes les informations relatives au déroulement de l’enquête publique ainsi que les documents constituant le projet de révision du schéma de cohérence sont accessibles via le site du Syndicat mixte : www.scot-roussillon.fr

Dégradations aux abords de l’école

Créé par le 03 fév 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales

Ce samedi 3 février, le jardin d’enfant et les abords de l’école ont été retrouvés souillés (vomissures, bouteilles d’alcool, cigarettes, mouchoirs et papiers gras, crachats sur les fenêtres, etc.). Un gobelet du Football-Club Fourques-Trouillas a été retrouvé devant l’école.

Au cours de la même nuit de vendredi à samedi, dans la commune voisine de Fourques, des rétroviseurs ont été arrachés et des boîtes aux lettres cassées.

Le conseil municipal déplore et condamne ces agissements odieux.

Deux débuts d’incendie liés à des dépôts de cendres encore chaudes

Créé par le 01 fév 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

Il est important d’être vigilant lorsqu’on se débarrasse des cendres provenant d’un foyer ou d’un appareil de chauffage au bois, en effet, à deux reprises en moins de quinze jours, notre commune a connu des démarrages de feu liés à des cendres encore chaudes. Heureusement, les dommages ont été limités.

  Voici quelques précautions importantes à respecter pour éviter ce genre de désagrément : videz régulièrement les cendres de votre poêle ou cheminée, déposez les cendres dans un contenant métallique à fond surélevé et, si possible, muni d’un couvercle métallique et laissez-les reposer dans le contenant au moins 3 à 7 jours avant de les jeter. Gardez une distance minimale d’un mètre entre le contenant métallique et les murs de la maison, du garage, du cabanon et de toute autre matière combustible comme une haie ou un abri de toile.

Merci de participer au recensement de la population

Créé par le 19 jan 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le recensement des Tordérencs a commencé le 18 janvier 2024. Réalisé conjointement par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et les communes, il permet d’établir la population officielle de chaque commune et de connaître avec finesse la diversité et l’évolution de la population en France. Par ailleurs, des chiffres de ce recensement découle directement la participation de l’État au budget des communes. Voilà donc, entre autres, pourquoi il est essentiel de se recenser.

  Répondre par internet est la manière la plus simple de participer mais il est également possible de remplir un formulaire sur papier et de demander à l’agent recenseur de la commune, Valérie Alba, son aide pour le remplir en cas de difficultés ou de doutes.

  La Loi prévoit que la réponse au questionnaire de recensement est obligatoire (en cas de refus de réponse, une amende peut être appliquée). En contrepartie de cette obligation, L’INSEE assure la confidentialité des informations. Il est le seul destinataire de toutes les informations recueillies et ne peut les communiquer à quiconque pendant un délai de 75 ans. Les informations recueillies ne sont pas transmises au fisc ou aux organismes sociaux.

Vente de composteur individuel en direct, le vendredi 27 janvier, à Thuir

Créé par le 15 jan 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

La Communauté de Communes des Aspres met en place une vente de composteurs individuels, le samedi 27 janvier, au Centre Technique Communautaire, à côté de la déchetterie à Thuir.
Pour en acheter un, n’oubliez pas de vous munir de votre pièce d’identité et de votre justificatif de domicile. Une participation de 5€ par chèque à l’ordre du trésor public vous sera également demandée.

Infection urinaire : faire un test en pharmacie est désormais possible

Créé par le 10 jan 2024 | Dans : Santé

En cas de suspicion d’une infection urinaire, une cystite par exemple, il est désormais possible, pour les femmes âgées de 16 à 65 ans, de réaliser un test de dépistage directement en pharmacie, sans forcément voir un médecin ou une sage-femme au préalable.

Deux cas de figure :

Cas n°1 : La personne se rend directement en pharmacie pour demander de faire un test avec une bandelette urinaire. Au préalable, le pharmacien vérifie après d’elle que ses symptômes correspondent à ceux d’une infection urinaire et que la patiente ne présente pas de signe de gravité (par exemple une température corporelle supérieure à 38°C ou inférieure à 36°C, douleurs au niveau des flancs, abdominales, etc.). Ces vérifications faites, le pharmacien remet à la personne un test urinaire à utiliser dans les sanitaires de la pharmacie.

En cas de résultat positif de la bandelette urinaire, le pharmacien oriente la patiente vers son médecin ou sa sage-femme qui pourra lui prescrire un médicament adapté.

Cas n°2 : La personne est orientée vers la pharmacie par son médecin pour réaliser le test. Si le médecin lui a remis une ordonnance dite «conditionnelle», c’est-à-dire précisant que la délivrance des médicaments ne sera faite qu’en fonction des résultats du test, le pharmacien délivrera directement à la patiente le traitement antibiotique inscrit sur l’ordonnance en cas de test positif. Inutile de consulter une seconde fois son médecin.

En cas de test négatif, le pharmacien exclut le diagnostic d’une infection urinaire : il permet d’éviter une prescription inutile d’antibiotiques.

À noter : quelle que soit la situation, le pharmacien envoie les conclusions du dépistage (test positif ou négatif, éventuelles alertes…) au médecin traitant ou à la sage-femme de la patiente.

Comment se passe la réalisation du test de la bandelette urinaire ?

Le pharmacien donne le test urinaire à la patiente. En pratique, il s’agit d’un flacon dans lequel la personne doit uriner. Elle le remet ensuite au pharmacien pour qu’il mette ensuite la bandelette dedans pour lire le résultat. Une fois le test réalisé, selon la couleur que prend cette bandelette, le pharmacien saura s’il s’agit d’une infection urinaire – cystite – nécessitant un traitement antibiotique prescrit par un médecin ou une sage-femme.

Quel est le coût du test urinaire (cystite) ?

Dans les 2 cas, le test est réalisé en pharmacie. Son coût est de 6 euros dont 70 % sont pris en charge par l’Assurance Maladie et les 30 % restants couverts par l’assurance maladie complémentaire (mutuelle, assurance…).

«Le masque solidaire», une campagne incitant au port du masque pour protéger les plus fragiles

Créé par le 05 jan 2024 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Jusqu’au 14 janvier, se déroule la campagne « Masque solidaire », lancée à l’initiative de 3 associations de patients – Renaloo, Aides et ELLyE (voir encadré ci-après). Son objectif : encourager chacun à porter un masque, en particulier dans les espaces publics clos, pour protéger les plus fragiles.

Le Covid-19, en effet, circule toujours, en même temps que d’autres infections respiratoires. Ces virus continuent de frapper durement les personnes vulnérables et en particulier les personnes sévèrement immunodéprimées. Ces personnes immunodéprimées répondent faiblement ou pas du tout à la vaccination et courent un risque accru de formes graves, d’hospitalisation et de décès. En France, 300 000 personnes environ sont concernées (patients greffés d’organes, dialysés, traités pour certains cancers, notamment hématologiques…). 1 patient dialysé sur 20 est décédé du Covid (1)  et 1 greffé rénal sur 8 a été hospitalisé pour Covid grave (2).

Cependant, le port du masque dans les lieux publics clos reste très marginal (3) : 15 % des français portent le masque en présence de personnes vulnérables, 14 % dans les transports en commun et seulement 50 % ont l’intention de le porter en cas d’apparition de symptômes.

La campagne « Masque solidaire » rappelle qu’en portant le masque, on est solidaire en protégeant les plus fragiles, et l’on se protège aussi soi-même.

Cette campagne est soutenue par le ministère de la Santé et de la prévention, en partenariat avec l’Assurance Maladie, Santé publique France, le Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française (Cespharm), l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine (Uspo) et de nombreux autres acteurs.

12345...275

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...