Suite à la grève dans l’Education nationale, la FCPE 66, fédération de parents d’élèves, communique :

«La grève du 20 novembre n’est absolument pas passée inaperçue auprès des parents d’élèves. Le service minimum d’accueil n’a fonctionné que lorsqu’il n’y avait pas réellement de demande, c’est-à-dire, lorsque les enfants ne sont pas venus à l’école et ce, malgré la mobilisation de certains parents et de certains élus. De fait, si une grève des enseignants peut poser ponctuellement problème aux parents qui ne peuvent faire garder leur enfant, leur demande n’est pas celle-là. Ce que veulent les parents, eux, c’est conserver leur école maternelle, que les enseignants absents soient remplacés dès le premier jour, que l’on cesse de supprimer des postes à tout va, et que les enfants puissent étudier à l’école dans des conditions satisfaisantes. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est qu’on les écoute et qu’on les considère, et non qu’on les achète pour pallier les carences du ministre et organiser une garderie en cas de grève. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est un service public d’Education nationale, pas une garderie nationale

Participez aux débats, formations et rencontres avec la FCPE66; tel 04.68.34.29.38.