Le collectif départemental de défense des RASED communique :

«Dans un contexte où notre ministère affirme que sa priorité est la résolution de la difficulté scolaire, les mesures amoindrissant les moyens dévolus au dispositif RASED nous préoccupent au plus haut point. En effet, il est le seul dispositif, interne à l’éducation nationale, développant ses missions dans le 1er degré, exclusivement dans le cadre de l’aide à cette difficulté scolaire. Il nous semble donc que ces mesures ne représentent pas un progrès mais un recul par rapport à l’accomplissement de cette mission.
C’est pourquoi nous n’acceptons pas la suppression des 29 postes de RASED pour la rentrée 2009 dans les Pyrénées-Orientales. Nous exigeons l’abandon immédiat de la suppression, au niveau national, des 3 000 postes d’enseignants spécialisés, E et G, qui signe le démantèlement programmé des Réseaux d’Aides Spécialisées et la disparition à court terme du seul dispositif inclusif de lutte contre l’échec scolaire. Nous dénonçons et refusons la manipulation qui consiste à transformer une partie de ces postes spécialisés en «surnuméraires» avec le titre de «poste spécialisé école» dans certains établissements. Leurs missions seront définies par le conseil d’école. Il leur sera impossible de remplir leurs missions d’enseignants spécialisés. Nous exprimons nos plus vives inquiétudes quant au devenir des Réseaux d’Aides Spécialisées et refusons le redéploiement des moyens existants à partir d’un projet de réseau au rabais et sans avenir. Nous revendiquons le maintien et le renforcement des équipes pluri-professionnelles des RASED.»

Pour l’Association Catalane des Rééducateurs de l’Education Nationale (ACREN) la présidente : C. Marcé
Pour l’Association des Maîtres E (AME 66) la présidente : C. Dubon
Pour l’Association Départementale des Psychologues de l’Education Nationale (ADPEN) la présidente : P. Armangau
Pour l’Association Française des Psychologues de l’Education Nationale (AFPEN 66) la déléguée départementale: N. Creixell