octobre 2010

Archive mensuelle

Gare au frelon asiatique!

Créé par le 27 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

  Le Vespa Velutina est un redoutable frelon venu d’Asie du sud-est, dans des zones géographiques où le climat est comparable à celui du sud de la France, ce qui explique sa capacité à s’adapter dans nos contrées. Il est brun foncé et l’extrémité de ses pattes est jaune (tandis que le frelon rencontré habituellement chez nous est roux, jaune et noir). Ce tueur d’abeilles, qui dévore également les larves et le miel, commet ces crimes en réunion : un essaim peut décimer une ruche entière en une semaine.

  Les apiculteurs des Pyrénées-Orientales viennent d’en localiser dans les secteurs de Fillols, Taurinya, Prades et Céret. Très inquiets et déjà confrontés à une mortalité qui concerne 53% du cheptel, ils organisent, avec les maires des communes concernées, une réunion le mardi 9 novembre à partir de 9h à la Maison de l’apiculture à Ille-sur-Têt.

  Notez que ce frelon est plus agressif qu’un frelon ordinaire et qu’il peut pratiquer des piqûres multiples entraînant des sortes de brûlures. C’est ainsi que certains marchés ont dû être suspendus en Gironde car la population était attaquée par des frelons installés dans des frondaisons trop proches des étals. Le Velutina ne supporte pas qu’on soit trop près de son nid (un nid peut mesurer jusqu’à un mètre de haut et 70 cm de diamètre) et c’est à cette occasion qu’il attaque. Les nids sont localisés à la cime des arbres et seront visibles après la chute des feuilles (l’hiver, ils sont vides). Plus gros et plus peuplés que ceux des frelons européens, ils sont difficilement accessibles.

  Relativement vulnérables à la fin de l’hiver, les fondatrices sont souvent repérables aux petits nids primaires qu’elles construisent près des habitations. Chaque fondatrice capturée ou éliminée, c’est un nid en moins. Les apiculteurs préconisent des moyens de piégeage sélectifs aussi simples que la bouteille coupée en deux avec le tiers supérieur inversé faisant office d’entonnoir, placée en plein soleil avec un liquide sucré à l’intérieur additionné de bière brune attractive pour le frelon et répulsive pour l’abeille. Il est, en revanche, fortement déconseillé au particulier de tirer dans les gros nids ou de tenter de les détruire avec des jets de bombe car ces insectes semblent être résistants aux produits foudroyants. Ce frelon, capable d’envoyer son venin à 30 cm, serait également hyper résistant au froid puisqu’il semble qu’il puisse survivre à douze heures de congélation. Il supporte également bien l’écrasement et peut se remettre en vol au bout de quelques minutes.

  La plus grande prudence est donc recommandée, notamment dans les réserves de bois puisque le frelon aime passer l’hiver sous l’écorce. En cas de découverte d’un nid, prévenez immédiatement les pompiers et la mairie.

Un nouveau maçon à Tordères

Créé par le 25 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Infos pratiques

Une nouvelle entreprise de maçonnerie vient de voir le jour à Tordères. Elle a été créée par un Tordérenc, José Alba. Tous nos voeux de réussite, José!

José Alba, maçonnerie, 04.68.38.84.61 / 06.26.10.91.87

Compte-rendu du conseil municipal du 12 octobre 2010

Créé par le 15 oct 2010 | Dans : Equipe municipale et commissions

Date de la convocation : 07 Octobre 2010

Date d’affichage : 07 Octobre 2010

Afférents au Conseil Municipal : 11

En exercice : 10 

Ont pris part à la délibération : 10 

L’an deux mille dix et le douze octobre à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire.

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, MATHIS Marie-José, MOLINA Bernadette, RAFEL Jacqueline, Mrs ALBA José, CABRERA Justin, FANTIN Gilbert, GUIDICELLI Vincent.

Procuration : Francis VIDAL a donné procuration à Maya LESNE

Absent : Néant

Secrétaire de Séance : Dominique MAURICE

PÉPINIÈRE DÉPARTEMENTALE

Madame le Maire RAPPELLE que chaque année la pépinière départementale propose des arbres et plantations diverses aux communes du département. Compte tenu des besoins actuels (replanter aux alentours de la place, du parking et de l’église)

Le CONSEIL MUNICIPAL DÉCIDE à l’unanimité des membres présents ou représentés de passer commande de : 20 Romarins / 50 Lavandes / 20 Santolines / 1 Cyprès de Provence / 1 Cyprès bleu de l’Arizona / 10 Rince bouteille.

CRÉATION D’UN POSTE D’ADJOINT ADMINISTRATIF 1ère CLASSE PAR TRANSFORMATION D’UN POSTE D’ADJOINT ADMINISTRATIF 2ème CLASSE

Madame le Maire expose au Conseillers municipaux que l’Adjoint Administratif 2ème classe de la commune a été admise sur la liste d’aptitude dressée suite au concours d’adjoint administratif 1ère classe.

Elle propose la création d’un poste d’adjoint Administratif 1ère classe par transformation du poste d’adjoint administratif 2ème classe, à temps non complet, 15/35è à compter du 1er décembre 2010.

Le Conseil Municipal, après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité des membres présents ou représentés,

Autorise Madame le Maire à créer le poste et à prendre toutes les décisions et arrêtés si rapportant,

Fixe le tableau des effectifs : 1 poste d’adjoint administratif 1ère classe – 15/35ème / 1 poste d’agent de maîtrise – temps complet

QUESTIONS DIVERSES

BILAN DE L’ÉTÉ :

Un été sans dégradations ni vols à déplorer, avec toujours quelques difficultés du côté des ordures ménagères (mauvais tri, débordements, etc.), mais peu de problèmes au niveau du stationnement. La plupart des habitants ont joué le jeu du débroussaillage, tout comme le Conseil Général d’ailleurs. Seule une poignée d’irréductibles n’a pas fait grand-chose mais a été signalée à l’ONF pour l’année prochaine.Côté mairie, l’employé municipal n’a pas chômé et, après avoir débroussaillé tout l’été, continue l’entretien de ce débroussaillage à l’automne.

EMPLOYÉ MUNICIPAL :

- 24 heures par semaine, c’est onze heures de moins que ce qui était effectué par M. Mellouk et cela n’est pas sans conséquences : Mme le Maire signale qu’elle envoie d’abord l’employé sur les opérations les plus urgentes (école, fuites d’eau, entretien du cimetière, etc.) et qu’il lui reste alors peu de temps pour le « superflu » (arrosage et entretien des plantations, nettoyage des trottoirs, etc.)

- Par souci d’équité, dans la mesure où les deux autres employés municipaux touchent une prime (indemnité d’administration et de technicité), il serait normal que, à l’occasion des fêtes de fin d’année, M. Bonilla la touche aussi sous la forme d’un bon d’achat (200€).

- Une discussion s’ensuit sur la gestion des employés municipaux dans les années à venir : si la réforme des retraites en cours est adoptée, M. Mellouk prendra sa retraite deux plus tard que ce qui était initialement prévu mais, compte tenu de ses problèmes de santé, ses tâches seront limitées, faut-il dans ce cas prolonger et pérenniser l’emploi de M. Bonilla (à mi-temps) ? Nous avons un peu plus d’un an pour y réfléchir et trouver une solution.

TRAVAUX :

- Mairie : la mise en place des archives se poursuit (retard dû à une attente de trois mois pour obtenir les portes) et les travaux de la bibliothèque pourront donc être effectués d’ici quelques semaines.

Des petits travaux d’électricité seront effectués pour le branchement de l’imprimante.

Les trois autres fenêtres  de la mairie vont être changées avant l’hiver (entreprise de Pierre Sol).

Un devis va être demandé pour placer une main courante au long de la façade de la mairie pour les personnes âgées.

- Eglise : La première tranche de travaux serait d’environ 141 000 €. Le Président de la Communauté de Communes et Mme le Maire espèrent obtenir 75% de subventionnement. Les demandes de subvention ont été lancées : le Conseil Général, la Fondation du Patrimoine et la Communauté de Communes des Aspres ont répondu favorablement, mais nous attendons d’en savoir plus pour ce qui concerne l’Etat, la Région et l’Europe.

Une réunion aura lieu le 17 octobre au sujet de la restauration de l’église.

La murette qui se trouve devant l’église et qui pose problème au niveau des infiltrations d’eau va être supprimée dans le mois à venir.

Au cours de cette discussion, Mme le Maire demande à M. Cabrera, passablement énervé depuis le début du conseil, de se contrôler et de rester courtois. M. Cabrera se lève et prend congé. M. Alba le suit pour tenter de le faire revenir mais en vain. M. Alba reprend place au sein de l’assemblée.

- Voirie : Envisager de réparer le chemin du Lladac côté transformateur, partie goudronnée.

Contrôle du pont du mas Cap Blanc.

Mise en place d’évacuations d’eau, servant aussi de ralentisseurs, sur la traverse de Montauriol.

URBANISME : Problème d’installation d’une cabane en bois sans autorisation sur le terrain de Mme Didelon au Puig Carbouné. La DDTM est venue constater l’infraction et s’est engagée à agir.

INTERCOMMUNALITÉ : Dans la continuité des actions déjà engagées par notre Communauté de Communes vers les services liés à l’enfance (Relais Assistantes Maternelles, crèche, structure d’accueil, restauration scolaire), le conseil communautaire du mois de septembre 2010 a voté à l’unanimité la prise en charge des accueils de loisirs.

APERÇU DE LA RÉFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

PPRIF : DERNIÈRES AVANCÉES

Plusieurs décisions importantes ont été prises au cours de la dernière réunion, notamment celle qui consiste à mettre en place une contre-expertise pour notre massif, et à demander un moratoire immédiat qui restera en vigueur jusqu’à une vraie concertation avec les Communes sur l’élaboration globale des PPRIF et la prise en compte de leurs revendications.

SMA BASSIN VERSANT DU RÉART : point sur les difficultés traversées. 

La séance est levée à 22h25 

  

Un nouveau point de collecte du verre

Créé par le 11 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Un nouveau point de collecte du verre a été mis en place sur le parking de l’école, près du chemin DFCI. 

Prise en charge des accueils de loisirs par la Communauté de Communes des Aspres

Créé par le 10 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

Dans la continuité des actions déjà engagées par notre Communauté de Communes vers les services liés à l’enfance (Relais Assistantes Maternelles, crèche, structure d’accueil, restauration scolaire), le conseil communautaire du mois de septembre 2010 a voté à l’unanimité la prise en charge des accueils de loisirs. 

Ce service fait partie du Contrat Enfance Jeunesse établi avec la caisse d’Allocations Familiales qui souhaite le regroupement des différentes activités.

Au 1er janvier 2011, les structures existantes seront donc transférées par les communes à la communauté. Ce transfert prévoit un développement de leur utilisation (optimisation de la capacité, définition des priorités d’accueil), puis homogénéisation des tarifs et procédures.

Par la suite, nous étudierons la possibilité de l’extension du service par la création de nouvelles structures propres à la communauté (ou par le biais d’associations) ou l’utilisation de structures existantes (par exemple, certains Foyers Ruraux).

Ce transfert de compétence concerne l’accueil de loisirs maternel, primaire, et adolescents (avec le PIJ, Point Information Jeunesse). Pour l’instant, l’accueil périscolaire (les garderies) n’est pas concerné car trop différent et complexe dans son organisation.

A l’heure actuelle, il n’existe que deux structures d’accueil dans les Aspres, à Brouilla (gérée par l’association En avant toute) et à Thuir.  Notre communauté de communes envisage d’en créer une troisième, plus centrale et plus pratique pour les communes des Hautes Aspres. 

Conseil municipal, mardi 12 octobre

Créé par le 07 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

Le Conseil Municipal se réunira le mardi 12 octobre 2010 à 20h30, à la mairie. Nous vous rappelons qu’en vertu de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, les séances des conseils municipaux sont publiques. La salle des séances est donc ouverte à tous, sans restriction.

Ordre du jour :

1 – Pépinière départementale.

2 – Création d’un poste d’Adjoint Administratif 1ère classe.

Questions diverses

Réforme des collectivités territoriales

Créé par le 06 oct 2010 | Dans : Communauté de Communes des Aspres, Equipe municipale et commissions

  Les maires du département ont pu assister à une réunion sur la réforme des collectivités territoriales. Pour l’occasion, l’Association des Maires de France avait invité Dominique Brachet, la directrice spécialiste de l’intercommunalité au sein de l’AMF.

  René Olive, qui accueillait la réunion sur la commune de Thuir, a prononcé un discours introductif musclé et sans concession qui a rassuré plus d’un maire de la Communauté de Communes des Aspres. Il y a insisté sur l’histoire et les atouts de notre communauté, sur son sens de la mutualisation et de la solidarité, et sur ses compétences sociales, loin, bien loin d’une Communauté d’Agglo expansionniste, plus préoccupée de dévorer des territoires que de se concentrer sur ses missions. Il a par ailleurs dénoncé les pouvoirs exorbitants du Préfet et ses prises de position mettant en péril notre communauté de communes puisque, en acceptant l’entrée de Llupia et Ponteilla dans l’Agglo, il a fragilisé le socle même de notre fonctionnement. Il a également salué le courage de Jean Vila, maire de Cabestany, dans son action de résistance à l’Agglo et enfin, il a réaffirmé la volonté d’indépendance de notre communauté de communes. Le René Olive des grands jours donc!

  Après l’intervention de Guy Ilary, président de l’AMF 66, Mme Brachet a décrypté une réforme parfois peu aisée à comprendre pour qui n’est pas juriste, fort difficile à appréhender par les élus et donc également pour le commun des électeurs. Si elle est adoptée, cette réforme va pourtant profondément bouleverser la démocratie locale.

  Le projet de loi de réforme des collectivités territoriales, proposé par la commission Balladur, a déjà été étudié deux fois au Parlement. L’Assemblée nationale et le Sénat n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur un texte commun, une commission mixte paritaire - comprenant sept députés et sept sénateurs, reflétant politiquement les deux assemblées – doit se réunir le 13 octobre prochain. Si cette commission mixte parvient à se mettre d’accord sur un texte commun, celui-ci sera voté dans les mêmes termes par les deux assemblées, seul le gouvernement pouvant alors introduire des amendements. En cas de désaccord le 13 octobre, le texte sera de nouveau réétudié au Parlement, les députés ayant, cette fois, le dernier mot. Le long périple de cette réforme initiée par le gouvernement est symbolique de ses enjeux, tant pour les intercommunalités que pour les conseils généraux et régionaux.

  Depuis deux ans, l’Association des maires de France bataille pour faire entendre la voix des élus locaux auprès des parlementaires. Seuls deux des 70 amendements qu’elle a proposés n’ont pas été retenus, mais non des moindres puisqu’il s’agit de la création des communes nouvelles (une commune pourraient absorber des communes plus petites contre leur gré), et de la fin des financements croisés (les plus gros projets des communes et des intercommunalités bénéficient généralement de plusieurs types de subventionnements mêlés – Département, Région, Etat, Europe, etc).

  Les objectifs de ce futur schéma sont la suppression des discontinuités et des enclaves, la constitution de communautés d’au moins 5000 habitants pour une meilleure cohérence territoriale, la réduction du nombre de syndicats. Deux points fondamentaux de cette  réforme  se cristallisent autour de l’élection des représentants communautaires et d’une soi-disant « rationalisation » de la carte intercommunale.

  Concernant le premier point, la loi, qui devrait être votée avant la fin de l’année, s’appliquera lors des prochaines échéances municipales, en 2014. Les élus communautaires le seront alors au suffrage universel direct pour toutes les communes dont le conseil municipal est élu au scrutin de liste (soit celles de plus de 3500 habitants). En fait, les élus communautaires putatifs seront fléchés sur les listes, on ne pourra pas les choisir. La loi fixera aussi, selon un tableau et un calcul valables sur tout le territoire français, le nombre de sièges au sein du conseil d’agglo ou de la communauté de communes et limitera le nombre de vice-présidences (20% de l’organe délibérant dans la limite de 15 vice-présidences). La communauté d’agglo Perpignan-Méditerranée, par exemple, qui compte actuellement 116 élus et 32 vice-présidents et prévoit de passer à 140 membres et 42 vice-présidences après la fusion du Rivesaltais-Agly et l’absorption programmée de Cabestany, devra, à partir de 2014, se contenter de 103 ou 104 élus et de 15 vice-présidents.

  Deuxième aspect de la réforme, et pas le moindre en termes d’aménagement du territoire et d’influence politique, l’achèvement et la rationalisation de la carte intercommunale. À compter du 30 juin 2013, plus une seule commune ne pourra créer une enclave ou une discontinuité territoriale dans une intercommunalité. Un schéma départemental de l’intercommunalité devra être arrêté par le préfet au plus tard le 31 décembre 2011. Plus grave encore, d’ici le 30 juin 2013, le Préfet disposera d’un pouvoir exceptionnel qui lui permettra de transformer la carte des intercommunalités sans même devoir solliciter l’avis des communes! C’est donc la période de tous les dangers que nous allons traverser de 2011 à 2013. Espérons que le Préfet n’abusera pas de son pouvoir pour nous obliger à fusionner avec l’Agglo…

Maya Lesné, maire de Tordères

Réunion publique sur la restauration de l’église

Créé par le 05 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Eglise, Infos pratiques

    Le dimanche 17 octobre, à 10h, en l’église de Tordères, la municipalité vous invite à participer à une réunion publique concernant les travaux de restauration du bâtiment communal le plus ancien de Tordères, l’église Saint-Nazaire et Saint-Celse.

    Bruno Morin, architecte de notre village, en charge du dossier (bureau d’étude « Artus »), vous fera découvrir l’évolution de ce patrimoine historique et religieux vieux de plus de mille ans et vous exposera ses propositions de restauration.

    Merci d’avance de votre présence et de votre engagement dans la défense de ce formidable héritage venu du fond des âges.

    Vous pouvez d’ores et déjà effectuer une visite virtuelle de l’église sur le site de Julien Béraha, un jeune photographe très prometteur, lui aussi Tordérenc! http://panoramas.e-monsite.com/rubrique,eglise-saint-nazaire,1166991.html

Résultats du deuxième tournoi d’échecs de Tordères

Créé par le 01 oct 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Fêtes et animations

    echecs001.jpg 

Voilà ! C’est fait. Le deuxième tournoi de Tordères est terminé.

Cette  année, c’était même un tournoi  international car nous avons eu le plaisir d’accueillir  un Espagnol, un Belge et même des Bretons!

Si le vent félon ne nous a pas aidés, rien ne nous a empêchés de nous retirer dans un lieu qui de tout temps a protégé les pauvres errants en quête de gloire et de reconnaissance. Nous nous sommes donc installés sous le regard bienveillant de Sant Nazari et, dans un silence des plus religieux, chacun s’est penché sur son échiquier pour résoudre la problématique de la victoire ou seul face à l’adversité on ne peut trouver la solution que par soi-même, ou accepter la supériorité de son adversaire (que dis-je, son partenaire !)

A ces jeux, le vainqueur fut le favori, j’ai nommé Romain Csomos de Canohès.

Chez les moins de 15 ans le vainqueur fut également le favori, c’est-à-dire : Robin Navarro devant Angelino Combes, tous les deux de Canohès mais, très agréable surprise, la troisième était brillamment remportée par Elsa Mitjavila.

J’ai gardé pour la fin la cerise qui perche sur tout gâteau qui se respecte : le championnat de Tordères. En l’absence du tenant du titre, Patrice Manem, c’est donc Brandan Maurice qui l’a emporté. Patrice arrivé trop tard d’un voyage lointain, nous a fait l’immense plaisir d’être présent pour la remise de la coupe de notre championnat. Cela promet pour l’année entre ces deux voisins et amis mais néanmoins rivaux. Rappelons que le premier qui remportera la victoire trois fois gardera la coupe. Personnellement je n’ai pas encore dit mon dernier mot et dès demain je me mets au travail!

sv100051.jpg

En attendant merci au tous les participants, joueurs organisateurs à Stéphane, José et Dominique qui se sont chargés de l’intendance, et qui ont fait que cette journée soit réussie et le nec plus ultra, fort appréciée de tous nos amis participants.

Merci à nos gentils donateurs, la cave de Fourques, M . A. Puig de Sainte- Colombe et M. Philippe Montserrat, Panier des Aspres à Thuir.

A l’année prochaine!

Daniel Maurice, organisateur du tournoi.

PS : vous pouvez consulter la grille des rencontres sur le site http://echecs66.free.fr/

      

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...