mai 2011

Archive mensuelle

Logement social : une seule demande

Créé par le 28 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La Préfecture communique : 

Un nouveau dispositif a été conçu pour simplifier et accélérer les demandes de logement social

Qu’est-ce qui change pour les demandeurs ?
Désormais les demandeurs n’ont plus qu’un seul et unique formulaire à remplir, quels que soient le territoire ou le service auxquels ils s’adressent. Pour limiter les files d’attentes, ce document est disponible en
ligne sur www.service-public.fr. Lors du dépôt de la demande (mairie, bailleur social, collecteur du 1% logement ou service de l’Etat) il suffit dans un premier temps de se munir d’une pièce d’identité ou d’un titre de séjour. Les demandeurs fournissent dans un deuxième temps les pièces justificatives nécessaires à l’instruction de leur dossier.

Comment faire la demande ? Cliquez ici : procédure

Services enregistreurs des demandes dans les PO ? Cliquez ici : liste

Plan canicule : appel aux personnes les plus fragiles

Créé par le 27 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’alerte canicule dépend à la fois de la météo et du préfet qui, en fonction d’un certain nombre de paramètres, décide de lancer l’alerte en question. Nous n’en sommes pas là (surtout depuis les petites pluies rafraîchissantes de ces jours derniers) mais au vu des températures élevées de ce mois de mai, la commune de Tordères met en place à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31 août, son dispositif de veille et d’alerte.

Dans ce cadre, les personnes de plus de 65 ans vivant à leur domicile propre, de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail ou handicapées et résidant chez elles, peuvent se faire inscrire sur un registre en vue de permettre une vigilance à leur égard. Pour en bénéficier, il suffit de justifier des conditions ci-dessus et d’appeler la mairie.

Concrètement, une fois inscrite sur le registre et en cas de lancement du plan canicule par le préfet, la personne âgée ou handicapée recevra un appel journalier de la mairie afin de savoir si elle va bien, si elle ne manque pas d’eau, etc.

Au cas où la personne ne répondrait pas à l’appel téléphonique, un référent (parent, voisin, soignant) peut être appelé. En cas de silence des principaux intéressés, la mairie est habilitée à envoyer un agent au domicile de la personne répertoriée.

L’inscription au fichier est volontaire et peut, bien entendu, être suspendue si l’intéressé en fait la demande.

Recrutement des jeunes

Créé par le 22 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La plateforme MLJ recrutement jeunes et conseils aux entreprises, lieu d’informations et de ressources pour les entreprises, organise une journée portes ouvertes mardi 24 mai de 9h à 16h au 10 boulevard Briand (1er étage) à Perpignan. Elle présentera une nouvelle offre de service sur les P.-O. : l’assistance personnalisée aux entreprise (définition de profil de postes, propositions de candidatures, mise en relation, tests de recrutement réalisés par une psychologue du travail, prescription des contrats aidés, accompagnement des jeunes dans leurs démarches administratives, conseils et informations sur les contrats jeunes. Elle propose des ateliers innovants : simulation d’entretien vidéo, CV filmés, valorisation de l’image de soi, évaluation des compétences informatiques. A 15h, échanges sur les contrats jeunes, les conditions, les avantages, les démarches, les nouveaux dispositifs mis en place par le gouvernement.

Compte-rendu du conseil municipal du mardi 17 mai 2011

Créé par le 21 mai 2011 | Dans : Equipe municipale et commissions

Date de la convocation : 12 Mai 2011

Date d’affichage : 12 Mai 2011

Afférents au Conseil Municipal : 11

En exercice : 10

Ont pris part à la délibération : 10

L’an deux mille onze et le dix sept mai à vingt heures trente, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire.

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, MATHIS Marie-José, Mrs ALBA José, CABRERA Justin, FANTIN Gilbert, GUIDICELLI Vincent, VIDAL Francis.

Procuration : Bernadette MOLINA a donné procuration à Maya LESNE; Jacqueline RAFEL a donné procuration à José ALBA

Absent : Néant

Secrétaire de Séance : Gilbert FANTIN

1) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES ASPRES : Modification des statuts – Action de développement économique – Bistrot de Pays

Madame le Maire donne connaissance à l’assemblée :

1/ de la délibération du Conseil Communautaire de la Communauté de Communes des Aspres en date du 12 avril 2011 complétant les statuts par l’adjonction d’une nouvelle compétence obligatoire liée aux Actions de Développement Economique : « Bistrot de Pays »

2/ de la notification faite par le Président de la Communauté de Communes des Aspres de délibérer sur le consentement ou l’opposition à cette modification des statuts.

Demande à l’Assemblée de se prononcer.

Le Conseil Municipal, après en avoir valablement délibéré,

Par 8 voix POUR, 0 voix CONTRE, 2 ABSTENTIONS

ACCEPTE la modification des statuts de la Communauté de Communes des Aspres, telle que définie dans la délibération du Conseil Communautaire du 12 avril 2011.

2) COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES ASPRES : Rapport d’Activité 2010 

Madame le maire rappelle la loi n°99.586 du 12/07/1999 qui prévoit un rapport annuel sur l’activité de la communauté des communes des Aspres.

Cependant, la loi fait obligation aux communes de présenter ce rapport au Conseil Municipal avant le 30 septembre 2011.

LE CONSEIL MUNICIPAL, après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité des membres présents ou représentés,

PREND ACTE de la communication du rapport sur l’activité de la Communauté des Communes des Aspres (exercice 2010).

3) MOTION CONTRE LE PROJET D’AÉRODROME PRIVÉ DE LLAURO 

La commune de Tordères a toujours défendu la protection du cadre de vie et de la qualité environnementale de son territoire. Récemment elle a apporté son soutien aux communes menant des combats pour la défense de leur cadre de vie en s’opposant notamment à la ligne T.H.T.

Aujourd’hui, un projet d’aérodrome privé concerne le massif des Aspres, et plus particulièrement nos communes voisines Llauro, Oms, Montauriol, Fourques, ainsi que notre commune.

L’implantation d’un tel équipement, situé en zone rouge, est en contradiction avec les prescriptions imposées par les futurs PPRIF.

Cet aérodrome ajoute un aléa supplémentaire au risque incendie et génère une incompréhension et un sentiment d’injustice pour tous les habitants et propriétaires des zones dites « à risques » qui doivent faire face à une multitude de contraintes, dont l’impossibilité de reconstruire en cas d’incendie.

Il est également en contradiction avec l’aménagement des espaces boisés et naturels du massif des Aspres, derniers espaces vierges que l’on verrait alors artificialisés, colonisés, pollués par les loisirs motorisés ; en résumé il s’agit d’un projet profondément anti-environnemental qui génèrera des conflits d’usage et mettra en péril le bien-vivre et la paix de nos villages, découragera un tourisme vert de qualité, entre autres.

Les Conseillers municipaux concernés et la Communauté de Communes des Aspres ont voté leur opposition à ce projet.

Solidaires de nos collègues et voisins, nous, élus de la commune de Tordères soutenons les administrés et les élus qui s’opposent fermement à ce projet.

C’est à l’unanimité des membres présents ou représentés que le Conseil Municipal DÉCIDE de se prononcer CONTRE le projet d’aérodrome privé sur la commune de Llauro. 

4) DEMANDE DE MORATOIRE EN MATIERE D’ELABORATION DES PLANS DE PREVENTION DES RISQUES INCENDIES DE FORET (P.P.R.i.f.)  DANS LE DEPARTEMENT DES P.-O.

Dans notre département, l’Etat a entamé l’élaboration et l’application de Plans de prévention du risque d’incendie de forêt (P.P.R.i.f.). Les massifs des Albères, du Vallespir, des Aspres et du Fenouillède sont concernés. La  phase de conception pour certaines communes met en évidence les difficultés à mettre en œuvre ces mesures.

A terme, ces plans concerneront 77 communes des Pyrénées-Orientales. Les expériences des uns et des autres, dont les communes sont soumises à des P.P.R.i.f. ou en phase de l’être, soulèvent d’ores et déjà de nombreux problèmes. 

Dialogue et concertation avec les élus de terrain

En préalable à notre demande, nous rappelons que nous sommes tous favorables à la mise en œuvre de moyens de prévention du risque incendie de forêt visant à limiter les conséquences des feux de forêt sur la sécurité des personnes et à assurer la protection des habitations. Cependant nous soulignons que l’élaboration d’un P.P.R.i.f. doit reposer sur une démarche de dialogue et d’échanges.

Nous souhaitons donc un partenariat dans l’instruction des P.P.R.i.f avec les services de l’Etat, et demandons une concertation globale de tous les intéressés (Etat, élus de terrain et syndicats intercommunaux) à l’échelle certes de chaque commune, mais aussi de l’intégralité du massif concerné (Aspres, Albères, Fenouillèdes, Vallespir). L’élaboration des P.P.R.i.f doit reposer sur le dialogue, la concertation, la transparence et une mise en commun des informations pour une gestion plus rationnelle et moins arbitraire du risque naturel prenant en compte l’avenir socio-économique de nos massifs.

Prévention et protection de nos massifs

Les communes, les intercommunalités et leurs syndicats ont la connaissance pour apporter leurs expertises sur la globalité de leurs territoires afin de définir les zones à risque de façon concertée. Elles demandent que soient corrigées les cartes des aléas, souvent obsolètes, et donc les cartes de zonage, et que soient prises en compte les mesures de protection contre l’incendie appliquées dans les zones de forêt et de maquis. Les communes réalisent d’importants efforts dans leur mise en œuvre, tels que les plans de protection D.F.C.I. (entretien des pare-feu, réalisations de points d’eau, citernes, etc.). D’autre part, les propriétaires situés aux abords des zones à risque sont soumis par arrêté préfectoral à une obligation de débroussaillement autour de leur habitation qui a prouvé son efficacité dans la protection des biens et des personnes.

Nous estimons également nécessaire qu’une approche plus réaliste de l’habitat en zone rouge soit prise en compte et notamment que soient abordées l’interdiction de reconstruction en cas d’incendie et l’inégalité de traitement des zones rouges selon les départements, la présence ou le retour d’agriculteurs sur le territoire. Enfin, pour compléter cette approche, il faut aborder le problème de la rareté de l’eau, fondamental dans nos massifs.

Conséquences financières

Les contraintes imposées par l’Etat, sans engagement financier précis de sa part, sont totalement disproportionnées par rapport aux capacités pécuniaires de nos communes. Ce seul point mérite à lui seul une approche différente, plus globale et plus solidaire qui, de notre point de vue, nécessite la mise en place d’un moratoire en la matière. 

Pour toutes ces raisons, et après en avoir valablement délibéré et à l’unanimité de ses membres présents ou représentés, Le Conseil Municipal,

DEMANDE :

- Un moratoire immédiat en matière d’élaboration et d’application des Plans de Prévention des Risques Incendie de Forêt (P.P.R.i.f.) du département des Pyrénées-Orientales.

La mise en place rapide d’une véritable concertation avec la totalité des élus concernés (maires, conseillers généraux, représentants des syndicats intercommunaux de gestion de la forêt ou de lutte contre l’incendie) pour aboutir à une gestion plus réaliste, plus responsable, moins arbitraire et moins technocratique des risques.

Questions diverses

1) PPRif, des avancées importantes : La motion de soutien à notre demande de moratoire a été adoptée à l’unanimité par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales la semaine dernière. C’est Christian Bourquin, Président de la Région, qui l’a présentée et défendue, appuyé par de nombreux autres conseillers généraux, notamment Guy Ilary, Président de l’Association des Maires des P.O. Au sortir de la session, il a également réuni les journalistes pour qu’ils communiquent sur le sujet (ce qu’ils ont fait dès le lendemain). Après l’intervention de Christian Bourquin auprès du Préfet, il semblerait que nous soyons en passe d’obtenir satisfaction sur plusieurs de nos demandes. Serait engagée, dans les six mois, une concertation à l’échelle de chaque massif. Seraient envisagés des travaux non plus uniquement à l’échelle de la simple commune mais bel et bien à l’échelle du massif (toutefois, comme le prévoit la loi, le PPRif restera un plan communal). A la question du financement trop lourd pour les communes, le Préfet semble également ouvert à la discussion et prêt à impliquer de nouveaux interlocuteurs (comme les différents syndicats de défense incendie, les intercommunalités, etc.).

2) Réforme des collectivités territoriales : notre intercommunalité n’est pas touchée en soi mais à cette occasion, le Préfet propose la suppression de nombreux syndicats communaux et intercommunaux dont le SIVOM, le SIVU et ASPRESIVOS, proposant que l’intercommunalité reprenne les compétences dont ces syndicats sont en charge. Les maires ont trois mois pour réagir et refuser ces fusions qui mettraient en péril le bon fonctionnement de nos communes.

3) Travaux :

Débroussaillage :

- l’employé municipal a fait un gros travail au cœur du village et aux alentours de la Plaça Major mais c’est une année qui nécessite de nombreux passages.

- Un débroussaillage à 2m50 a été effectué par le SIVOM sur les différentes voies communales (traverse de Llauro, Gourbault, Passa et chemin du mas Cap Blanc).

- Pour ce qui concerne le débroussaillage à 10 m de part et d’autre des voies communales, au vu des devis que nous avons reçu, nous allons nous orienter vers l’association ACTIF de la prison de Perpignan. Seront entretenues la traverse de Llauro, le chemin du Lieutenant Gourbault, la traverse de Passa et sur certaines portions du chemin du mas Cap Blanc.

- Travaux de débroussaillage prévus par le Conseil Général en bordure de départementale dans les semaines qui viennent. 

Travaux sur les chemins DFCI :

- Le chemin de Thuir était difficilement praticable entre le passage à gué de la Tordera et la limite de Fourques. Les ornières sont comblées et le fossé a été curé.  - Des travaux de niveleuse vont être effectués sur différentes portions des chemins DFCI.

- Compte tenu de la repousse rapide des graminées, l’épareuse sera repassée en cours d’été sur les bordures des chemins.

Travaux sur la voirie communale :

- Rencontre prévue avec l’entreprise Sabig pour trouver des solutions aux problèmes d’écoulement des eaux pluviales au cœur du village (carrer Sant Nazari).

- Le puits situé sur les terrains nouvellement acquis sera aménagé (pose d’une grille) car il est dangereux. A cette occasion, est soulevé le problème d’un prélèvement d’eau effectué dans ce puits sans autorisation ni déclaration par un administré voisin qui n’a pas cessé cette occupation malgré la demande de la commune. Une lettre de mise en demeure va lui être envoyée.

- Réflexion sur la mise en place d’un petit garde-fou au-dessus du « correc » qui se jette en face des poubelles du vieux village. Un devis va être demandé.

Restauration de l’église : la procédure adaptée pour l’embauche de l’architecte qui coordonnera le chantier sera lancée en juin.

4) Rencontre avec l’ONF, vendredi matin, concernant l’état d’embroussaillement et le manque d’entretien des chemins (notamment DFCI) de cette forêt domaniale.

5) Refus de deux demandes de parrainage pour les présidentielles (Lutte Ouvrière et le MRC).

6) Préparation de la réunion de mi-mandat du vendredi 20 mai.

Séance levée à 23h40 

Les chemins de la rencontre

Créé par le 18 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations, Infos pratiques

A l’occasion des Journées de l’autisme les établissements pour adultes (ESAT Le Mona/FOYER La rose des vents/FAM Les Alizés) gérés par l’association Sésame Autisme Roussillon en partenariat avec le Comité départemental de randonnée pédestre organisent deux randonnées dans les Aspres à Tordères ouvertes à tous. Rendez vous mercredi 1er juin à 8h30 sur le parking de l’ESAT « Le Mona ». Départ 9h pour les 10 km, 9h30 pour les 6 km. Arrivée : remise des trophées, apéritif et déjeuner sur place

 

Opération « Premières pages »

Créé par le 17 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Bibliothèque, Infos pratiques

  L’opération Premières Pages a été lancée à Thuir, à la médiathèque départementale Claude-Simon, par Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, René Olive, conseiller général du canton, et Robert Garrabé, conseiller général délégué à la culture, et Anne-Marie Gipulo, vice-présidente de la CAF. Cette opération, partenariat entre le Conseil Général des Pyrénées-Orientales et la CAF, consiste à offrir un livre à chaque enfant né ou adopté en 2010 (environ 5 000 enfants sont concernés). 

  Partant du constat que seulement 50% des parents lisent des livres à leurs enfants et que la lecture reste pour beaucoup une obligation scolaire, l’action vise à faire de la lecture un moment de partage entre parents et enfants dès la petite enfance. Les parents, quant à eux sont impliqués dans la découverte de la lecture plaisir au travers d’un livret d’accompagnement. Ce cadeau étant mis à disposition dans 30 points relais, il suffit aux parents de se présenter avec la lettre qu’ils ont reçue en mars.

http://www.premierespages.fr/2011/programme-premieres-pages?d=Pyrenees-orientales

Le Collectif PPRif P.-O. rejoint par le Conseil Général

Créé par le 16 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

  La motion de soutien à la demande de moratoire du Collectif PPRif P.-O. (qui regroupe désormais 45 communes) a été adoptée à l’unanimité par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales lors de la session du lundi 9 mai. C’est Christian Bourquin, Président de la Région, en personne, qui l’a présentée et défendue, appuyé par de nombreux autres conseillers généraux, notamment Guy Ilary, Président de l’Association des Maires des P.O. Au sortir de la session, il a également réuni les journalistes pour qu’ils communiquent sur le sujet. « L’Indépendant » a réagi dès le mercredi 11 mai, en consacrant une page entière au problème de l’élaboration des PPRif .

  Christian Bourquin a eu l’occasion de débattre du problème avec le Préfet. Après son intervention, ce dernier a décidé de nous recevoir le mardi 14 juin. Au cours de cette réunion, nous défendrons les idées-phares de notre demande de moratoire. Nous vous tiendrons informés de la suite des événements qui, après ces deux années de réflexion et d’engagement, semblent évoluer un peu plus favorablement.

Maya Lesné, maire de Tordères et porte-parole du Collectif PPRif P.-O.

Nous exigeons l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique

Créé par le 14 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

LA FCPE communique : 

«TOUTE PARCELLE D’ECOLE PERDUE NE SE RECUPERE PAS!» 

Nous exigeons l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique ! Signez et faites signer notre pétition De l’ambition pour l’Ecole ; http://petition.fcpe.asso.fr/ 

Adhérez et faites adhérer à la FCPE

Monsieur le ministre, si vous pensez que l’éducation coûte trop cher, tentez l’ignorance. 

Face à la gravité des attaques actuelles, contre notre école publique, pour que nous cessions, chacun dans notre coin, d’être impuissants à nous indigner, pour que nos voix puissent être entendues, rejoignez la FCPE. 

Gérard DOZ Président Départemental FCPE66

R

Horaires d’ouverture de la FCPE66


Lundi 15 heures à 20 heures
                Mercredi 15 heures à 20 heures
Jeudi 15 heures à 20 heures                Vendredi 15 heures à 20 heures

Adresse FCPE66 : Résidence Dauder de Selva – bât 4  – Rue du Petit Saint Christophe; BP 70530 – 66005 Perpignan Cedex 

Site FCPE66 en cours de construction : www.fcpe66.fr 

Adresse Mail : fcpe66@gmail.com  Téléphone fixe : 04.68.34.29.38 / Numéro de fax : 09.62.35.65.20

Téléphone portable personnel du Président de la FCPE66 : 06.03.70.53.76

Conseil municipal, mardi 17 mai

Créé par le 13 mai 2011 | Dans : Equipe municipale et commissions

Le Conseil Municipal se réunira le mardi 17 mai 2011 à 20h30, à la mairie. Nous vous rappelons qu’en vertu de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, les séances des conseils municipaux sont publiques. La salle des séances est donc ouverte à tous, sans restriction.

Ordre du jour :

1 - Communauté de Communes des Aspres : modification des statuts – Action de développement économique – Bistrot de Pays.

2 - Communauté de Communes des Aspres : rapport d’activité 2010.

3 - Motion contre le projet d’aérodrome privé de Llauro.

4 - Demande de moratoire en matière d’élaboration des PPRif.

Questions diverses

Le syndrome d’Asperger

Créé par le 12 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le syndrome d’Asperger reste largement méconnu en France : 75 % des personnes qui en sont atteintes ne sont pas diagnostiquées ou ne le sont que tardivement. L’Association Asperger Aide France, membre du Comité national de réflexion sur l’autisme, de la délégation interministérielle chargée du Handicap, du collectif Autisme 2011, s’est constituée il y a 10 ans pour faire connaître le syndrome d’Asperger et notamment la nécessité d’un diagnostic le plus précoce possible. Elle organise régulièrement des journées de formation en direction des parents et des professionnels et les alerte sur les caractéristiques et les comportements de la personne Asperger qui doivent alerter tout parent ou praticien, l’importance du diagnostic précoce ; etc.

Renseignements : www.aspergeraide.com , 06.12.73.10.30

12

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...