L’Université populaire Pyrénées Méditerranée (UPPM) souhaite répondre au principe du « savoir pour tous et d’une place pour chacun ». Le fil conducteur qui sera décliné au fil des six rendez-vous mensuels à venir est le progrès. Ce vaste sujet sera abordé sous des angles philosophiques, technologiques, historiques et techniques… accessibles à tous, insistent les bénévoles de l’UPPM. Parce qu’elle est le contraire de l’institution, parce que son esprit est fédérateur et populaire, chacun à son niveau est le bienvenu à l’UPPM.

 Le premier cours aura lieu samedi 14 janvier à 10h30, à la médiathèque d’Argelès-sur-Mer, avec une conférence de Michèle Tozzi, professeur de philosophie et ambassadeur permanent de l’Unesco pour les enfants.

Autre nouveauté proposée par l’UPPM : les ateliers, dont les premiers sont judicieusement intitulés « La grammaire de grand-père ». Animés par Antoine Parra les vendredis 20, 27 janvier et 3 février à 20h30 (toujours à la médiathèque), ils ont un double objectif : « Ce sont des ateliers qui parfois peuvent être des préparatifs aux conférences. Pour d’autres, c’est juste l’occasion de partager des connaissances, de transmettre des savoirs, de faire tomber certains tabous. Je propose cet atelier de grammaire pour que nous puissions nous tester et échanger des ficelles, cela sous forme d’un certificat d’études ». Etonnantes également, les tablées qui vont débuter le 4 février. Elles sont animées par des personnes référentes parlant anglais (Anita Mandine), espagnol et allemand et qui vont s’articuler autour de la découverte d’une ville, en cuisinant ou en effectuant son marché.