mars 2013

Archive mensuelle

Contrat d’Avenir : mode d’emploi

Créé par le 12 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le Gouvernement vient de mettre en place un nouveau contrat pour les jeunes de 16 à 25 ans. Il s’agit du Contrat d’Avenir qui, à terme, d’ici 2014, devraient permettre l’embauche de 150 000 jeunes.

Quelles sont les conditions d’accès aux emplois d’avenir?

Les emplois d’avenirs sont réservés aux jeunes âgés de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés ainsi qu’aux personnes handicapés de moins de 30 ans. Les critères d’accès évoluent en fonction du niveau de diplôme. Les emplois d’avenir sont ouverts :
- aux jeunes sans diplôme, dès qu’ils ne travaillent pas ni ne suivent une formation ;
- aux jeunes titulaires d’un CAP ou d’un BEP avec des difficultés importantes pour trouver un emploi;
- aux jeunes qui ont atteint un niveau allant jusqu’au premier cycle du supérieur avec des difficultés importantes pour trouver un emploi, à condition qu’ils résident dans une zone urbaine sensibles (ZUS), une zone de revitalisation rurale ou un Dom.

Qui peut faire appel à ces emplois?

Les emplois d’avenir sont destinés au secteur non-marchand, que la structure soit publique ou privée. Les collectivités territoriales, les associations et les organismes à but non lucratifs sont les principaux employeurs concernés. Toutefois, certains employeurs du secteur marchands peuvent, s’ils portent des projets innovants en matière d’insertion, avoir recours aux emplois d’avenir.
Les emplois d’avenir concernent avant tout les activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou alors fortement créateurs d’emploi, afin d’offrir aux jeunes des perspectives de recrutement sur le long terme.

En quoi consiste le dispositif d’aides?

Le contrat d’avenir prend la forme de contrat unique d’insertion (CUI). Pendant 36 mois, l’Etat s’engage à verser à l’employeur une aide à hauteur de 75% du Smic. Dans le secteur marchand, cette aide tombe à 35% du Smic.
Les employeurs intéressés doivent vérifier auprès de Pôle emploi ou de la Mission locale que le poste envisagé entre bien dans le dispositif. Si c’est le cas, ils peuvent aussi leur demander des candidats potentiels ou bien effectuer eux-mêmes cette recherche. Une demande d’aide, comprenant un descriptif du poste ainsi que les actions de formation et d’accompagnement prévues, doit enfin être signée par l’employeur, le salarié et Pôle emploi (ou la Mission locale).

Cas particulier : les emplois d’avenir « professeur »

Les étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement mais disposant de ressources faibles peuvent avoir accès à un type spécifique d’emploi d’avenir, à savoir un contrat offrant un travail à temps partiel dans un établissement scolaire qui peut être mené de front avec un parcours universitaire. Ces emplois d’avenir « professeur » sont réservés aux étudiants en deuxième année de licence et bénéficiant d’une bourse, et confiés prioritairement aux jeunes résidant en ZUS ou ayant effectué leurs études secondaire en ZUS ou en ZEP.

Les rivières de Tordères sous surveillance

Créé par le 11 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

Après la constatation de délits en tous genres et de plus en plus nombreux sur les rivières du bassin versant du réart et notamment sur celles de notre commune (la Tordera, le Lladac, le Mona et la Joncayrole), une surveillance accrue a été mise en place par le Syndicat Mixte du Bassin Versant du réart et la Police des Eaux, afin de limiter les atteintes à l’environnement. Ces rivières particulières, quasiment à sec toute l’année, n’en restent pas moins des espaces naturels servant de lieu de refuge pour beaucoup d’animaux, autres que les poissons hôtes habituels des rivières !

Régulièrement sont observés dans le lit et sur les berges des rivières de notre commune, des dépôts sauvages de gravats et autres déchets,

Les rivières de Tordères sous surveillance dans A retenir d-chets-dans-le-lit-300x225gravats-sur-les-berges-300x225 dans Affaires sociales

des rejets de produits toxiques, des prélèvements de sable,

extraction-sable-300x225 dans Environnement

une circulation avec des engins motorisés (quads, motos, 4×4), etc.

quads-dans-le-lit-300x225

Toutes ces infractions sont passibles d’amendes (pouvant aller de 1 500 € jusqu’à 75 000 € pour les délits les plus graves) et de peines d’emprisonnement car elles ont des conséquences graves sur l’augmentation du risque d’inondation.

Les services de la Police de l’Eau, de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques et de la Gendarmerie renforcent leurs actions sur le terrain par des patrouilles afin de faire respecter la loi sur l’eau et d’améliorer l’état des rivières.

Pour plus d’infos : Syndicat du Réart 04.68.22.18.53 / Police de l’Eau 04.68.51.95.96 / ONEMA 04.68.67.41.65

 

Permanences Espace Info Energie à Thuir

Créé par le 09 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Environnement, Infos pratiques

La communauté de communes met en place des permanences de l’Espace Info Energie en partenariat avec le Conseil Général des Pyrénées-Orientales à Thuir. Il s’agit d’un service gratuit destiné à tous les porteurs de projet de construction ou de rénovation de leur logement ou équipement public pour favoriser les économies d’énergie. Destinées à tous les acteurs du territoire (public et privés), ces permanences doivent permettre de bénéficier de conseils pratiques sur les techniques, les outils, les professionnels, les aides financières pour bâtir les projets. La prochaine permanence sera assurée le JEUDI 14 MARS à Thuir, puis le JEUDI 11 AVRIL, le JEUDI 16 MAI et le JEUDI 6 JUIN. Uniquement sur rendez-vous en appelant le 04.68.53.21.87.

Aides aux entreprises et aux exploitations ayant subi des dégâts lors des intempéries

Créé par le 08 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La Préfecture communique :

  Le Préfet des Pyrénées-Orientales a fait aujourd’hui le point sur les aides susceptibles d’être mobilisées au bénéfice des  entreprises ayant subi des dégâts à l’occasion des récentes intempéries. Bien qu’il soit encore trop tôt pour connaître précisément l’ampleur des dommages, le Préfet souhaite, sans attendre, donner les informations nécessaires aux entreprises concernées et aux particuliers. Il saisit cette occasion pour exprimer sa solidarité vis-à-vis de tous ceux qui ont subi des pertes importantes.

  Des mesures fiscales peuvent être appliquées par la direction départementale des finances publiques (DDFIP) pour venir en aide aux particuliers ou entreprises (industriels, commerçants, artisans, agriculteurs, etc.) confrontés à des difficultés financières directement liées aux dégâts occasionnés par les inondations de ces derniers jours :

1) examen avec une bienveillance particulière des demandes de délais de paiement et de remise gracieuse de majorations ou des pénalités de retard sollicitées par les particuliers et les entreprises. auprès de leur interlocuteur habituel ;

2) de la même manière, examen attentif au cas par cas des demandes de remise ou de modération d’impôts directs restant à payer. Cet examen prendra en compte l’importance des dommages subis et justifiés et les difficultés particulières rencontrées par les contribuables, sous réserve des indemnités des compagnies d’assurance et des aides dont les demandeurs pourraient bénéficier ;

3) la DDFIP tiendra compte des circonstances exceptionnelles en cas de retard dans l’accomplissement des obligations déclaratives des contribuables, particuliers ou professionnels, quelle que soit l’imposition visée.

Contacts : services des impôts des entreprises (notamment : SIE Agly), services des impôts desparticuliers et trésoreries dont les coordonnées figurent sur les avis d’imposition.

4) en matière de taxe foncière sur les propriétés non bâties, les exploitants agricoles sinistrés pourront être éligibles au dispositif de dégrèvement « pertes de récolte », selon le dispositif connu des professionnels.

Charges sociales : l’URSSAF examinera avec bienveillance les demandes de délai de paiement et de remise des majorations de retard des entreprises touchées par les inondations.

Dispositif MSA pour les exploitants agricoles : la mutualité sociale agricole (MSA)accordera une attention particulière aux difficultés sociales et économiques que ses ressortissants pourraient rencontrer suite aux intempéries. Contacts : travailleurs sociaux : Eugénie Fructuoso, 04.68.82.66.91 / Michèle Pauner, 04.68.82.66.92. Conseillers protection sociale : J-C Pairet, 04.87.32.27.27 / Elisabeth Brebion, 06.32.23.81.61. Point de contact «agriculteurs en difficulté» à la Chambre d’Agriculture : Tél : 04.68.35.87.82

Point de situation des intempéries

Créé par le 06 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La situation dans le département des Pyrénées-Orientales appelle la plus grande prudence de la part de tous.

Le temps reste pluvieux jusque 17h00. Les précipitations vont rester fortes en plaine et sur le littoral, surtout sur le Nord et l’Est du département. Le vent d’Est souffle jusqu’à 80 km/h sur le littoral. 

Il est tombé 184 mm sur le Fenouillèdes, 152 mm à Perpignan, 180 mm sur le Côte Vermeille. On attend encore 50 à 80 mm sur la journée.

La cote de 6,72 est atteinte sur l’Agly au droit de Rivesaltes. Le plan vigilance digue (niveau 3) a été déclenché.

Le département des Pyrénées-Orientales reste en vigilance Orange pour le risque de forte vagues et de submersion et risque de crues sur l’Agly

Les axes autoroutiers sont globalement praticables aux véhicules et aux poids-lourds.

Sont actuellement coupées :

- la RD 45 entre St Estève et Baixas, atterrissement;

- la RD 59 : 20 cm d’eau sur la chaussée au droit du passage à gué;

- la RD 114 : éboulement à l’entrée de Collioure en venant d’Argelès;

- la RD 115 éboulement sur ½ chaussée à la Bouillaouse;

- la RD 115 à l’entrée de Ceret chaussée partiellement inondée;

- la RD 44 Sortie du Tech direction Lamanere route coupée par un éboulement;

- la RD 25 éboulement entre Finestret et Estoher;

- la RD 2 éboulement sur ½ chaussée au col des Aulzines.

Circulation alternée sur la RN 116 entre Villefranche-de-Conflent et Serdinya.

Les passages à gué sur le réseau routier départemental ont été fermés à Pezilla de la rivière (Têt), Bompas (Têt), Villelongue de la Salanque (Têt), Musée de l’auto, RD 49 (Réart), RD13B Les Cluses (Roma), RD59A Case de Pène (Agly).

LES PASSAGES A GUE NE DOIVENT ÊTRE EMPRUNTES SOUS AUCUN PRETEXTE!

EVITEZ LA PROXIMITE DES COURS D’EAU.

Alerte aux pluies violentes

Créé par le 06 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Le département essuiera encore aujourd’hui un épisode météorologique particulièrement agité. De la montagne au littoral en passant par la plaine du Roussillon, les les turbulences météorologiques n’épargneront personne. Ce gros temps a débuté hier avec notamment de fortes précipitations qui ont fait monter le niveau des cours d’eau et des chutes de neige augmentant le risque d’avalanche en Cerdagne, Capcir, Puymorens et surtout sur le versant sud du Canigou. Le redoux n’est attendu qu’en fin de semaine.

Aujourd’hui mercredi, la limite pluie-neige reste à 1800-1900 mètres et la vigilance jaune avalanche est maintenue en Cerdagne Capcir avec «un risque plus important sur le Canigou», souligne Météo France. Cette neige est lourde et humide et elle peut entraîner des coulées».

La pluie, annoncée encore abondante cette matinée, notamment sur le haut Vallespir qui a reçu 100 millimètres d’eau en 24 heures, est combinée à une mer toujours très agitée. «Des creux de 3 à 5 mètres sont attendus jusqu’à ce soir sur tout le littoral», prévient le météorologue. De quoi entraver l’évacuation des rivières et donc maintenir «un risque jaune inondation».

Il est demandé à chacun d’exercer une vigilance toute particulière à l’égard de cet événement météorologique :

- Limitez vos déplacements et n’empruntez pas les passages inondés

- Renseignez vous avant d’entreprendre un déplacement

- Ne vous engagez en aucun cas à pied ou en voiture sur une voie immergée ou à proximité d’un cours d’eau

- Evitez les abords des cours d’eau et bords de mer

- Si vous habitez en zone habituellement inondable, prenez les précautions d’usage.

Une cellule d’information du public a été mise en place en préfecture – tel : 04.68.51.67.67.

Un accident provoqué par un chien divaguant sur la RD23, à l’entrée de Tordères

Créé par le 04 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

C’est un chien divaguant à l’entrée de Tordères qui a provoqué un accident ce matin en coupant la route à un malheureux cycliste sous les yeux de son fils qui le suivait de près. Le sexagénaire a fait une grave chute et s’est évanoui à la suite d’un traumatisme crânien. Il a rapidement été pris en charge par les pompiers. Ses jours ne semblent pas en danger mais cet accident met en lumière un véritable problème, de plus en plus récurrent dans notre commune, celui des chiens non tenus en laisse et laissés en liberté par des propriétaires peu soucieux du bien-être des autres administrés. Ce laisser-aller et cette négligence s’apparentent à une forme d’inconscience et nous ne pouvons que les condamner. Aujourd’hui, nous avons frôlé le drame, faudra-t-il qu’une personne perde la vie pour que les propriétaires de chiens divagants prennent conscience de la gravité de leur attitude et de leur manque de civisme?

12

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...