octobre 2013

Archive mensuelle

Conseil municipal, mardi 5 novembre 2013

Créé par le 31 oct 2013 | Dans : Equipe municipale et commissions

Le Conseil Municipal se réunira le mardi 5 novembre 2013 à 20h30, à la mairie. Nous vous rappelons qu’en vertu de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, les séances des conseils municipaux sont publiques. La salle des séances est donc ouverte à tous, sans restriction.

Ordre du jour :

1)  Acquisition du terrain « Noé ».

2) Bon d’achat agent relevant du droit privé.

3) Communauté de Communes des Aspres : rapports annuels sur le prix et la qualité du service public Eau et Assainissement – Exercice 2012.

4) Aspresivos : modification des statuts.

Questions diverses

Sois bien dans ton sport !

Créé par le 26 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le Conseil Général  propose, dès la rentrée scolaire 2013/2014, aux élèves boursiers des collèges publics du département des Pyrénées-Orientales, de bénéficier d’une réduction de 15 € (sous condition) pour toute inscription dans un club sportif du département.

Vous êtes collégien, boursier, inscrit dans un collège public du département des Pyrénées-Orientales et vous souhaitez pratiquer un sport dans un club sportif (association loi 1901 agréée Jeunesse et Sport) du département des Pyrénées-Orientales, le Conseil Général vous propose de bénéficier d’une réduction de 15€ pour toute inscription dans une association sportive de votre choix à condition qu’elle soit agréée Jeunesse et Sport et reconnue par une Fédération. Alors, pour profiter de ce chèque “ Pass-Sport 66 – Sois bien dans ton Sport ”, connectez-vous sur www.jeune66.fr et laissez-vous guider.

Deux possibilités s’offrent à vous :

- vous complétez le formulaire d’inscription en ligne sur le site www.jeune66.fr et vous le validez,

- vous complétez le formulaire – version papier – que vous pouvez vous procurer à la Maison Départementale des Sports (Pôle Sport et Nutrition), rue René Duguay Trouin à Perpignan (contact : 04.68.52.98.30) et vous le renvoyez à cette même adresse.

Un chèque de réduction de 15€ sera édité à votre nom et vous sera adressé à votre domicile. Vous pourrez alors donner ce chèque au club sportif choisi. Ce dernier appliquera une réduction de 15 € sur le montant de l’adhésion annuelle (hors association sportive interne à ton établissement scolaire).

Réforme des rythmes scolaires, proposition d’organisation de la semaine scolaire

Créé par le 25 oct 2013 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Ecole, Infos pratiques

Notre Regroupement Pédagogique Intercommunal a fait le choix de reporter l’application de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 pour  plusieurs raisons fondamentales, déjà évoquées dans de précédents bulletins, d’une part pour des questions purement budgétaires (les communes n’ont pas les moyens de mettre en œuvre cette réforme qui leur coûtera entre 120 et 150€ de plus par enfant), et d’autre part pour des raisons organisationnelles (choix des horaires à concilier avec celui des transports, choix des activités, des intervenants, problème des locaux à mettre à disposition, etc.).

Aujourd’hui, les élus sont confrontés aux mêmes questionnements qu’en avril dernier et demeurent dubitatifs, voire même franchement critiques, à l’égard de cette réforme. Ils ne sont pas les seuls à se questionner à en juger par la levée de bouclier des parents d’élèves et des enseignants à travers tout le territoire.

Quel que puisse être le point de vue des uns et des autres, une loi est une loi et les élus de la République sont tenus de la respecter lorsqu’elle entre en vigueur (ce qui ne les empêche nullement de continuer à déplorer haut et fort l’absence de réflexion, de concertation et de financement alloué à son application) . L’Inspecteur d’Académie des Pyrénées-Orientales somme les élus et les conseils d’école de lui rendre un plan détaillé de l’organisation scolaire 2014-2015 avant le 8 novembre 2013. Sachant que les élections des représentants des parents d’élèves se sont déroulées le 11 octobre et que les conseils d’école ne peuvent règlementairement avoir lieu que 15 jours plus tard, il est évident que les premiers conseils d’école ne pourront se tenir avant la prochaine rentrée, soit le 4 novembre (celui de nos écoles aura lieu le 7 novembre), il semble alors difficilement envisageable de pouvoir respecter le calendrier académique… Ce genre de « cafouillage » témoigne bien de la grande confusion qui règne dans les hautes instances de l’Education Nationale !

Contrairement à ceux qui décident de nos destinées sans interroger les premiers concernés, les élus du RPI ont décidé de ne pas agir dans la précipitation et de consulter toutes les parties concernées par cette réforme : enseignants et parents en tête, mais également, détail essentiel autour duquel s’articule notre RPI, les responsables des transports (Conseil Général), ainsi que la communauté de communes qui, faute d’aide de l’Etat, viendra une fois encore à notre rescousse.

A ce stade de la réflexion, les élus ne peuvent pas encore préciser quels seront les contenus exacts des Temps d’Activités Périscolaires ni par qui ils seront gérés (commune ou intercommunalité). Une commission d’élus (dont font partie le président et la vice-présidente d’Aspresivos) a été créée au sein de la Communauté de Communes des Aspres et planche sur le sujet depuis quelques semaines. Un questionnaire conçu par cette commission pour mieux cerner les attentes des uns et des autres a été distribué aux parents d’élèves des 13 écoles de la communauté de communes.

Faute d’avoir déterminé les contenus des temps périscolaires, les élus du RPI ont proposé un cadre d’organisation, établi en concertation avec les enseignantes et prenant en compte l’organisation et les temps de transport (si particuliers dans notre RPI). Nous sommes déjà en mesure de vous en communiquer les grands traits.

Pour l’établir, nous avons pris en compte les paramètres fondamentaux de cette réforme :

- La semaine devra s’étaler sur 9 demi-journées dont le mercredi matin (ou le samedi si dérogation est donnée). Elle comportera toujours 24h d’enseignement par semaine mais une journée ne pourra pas excéder 5h30 de cours (sauf dérogation) et une demi-journée 3h30. Enfin, la pause méridienne sera de 1h30 minimum.

- Des Activités Pédagogiques Complémentaires s’ajouteront aux 24h de cours, à hauteur de 36h par an soit 2 demi-heures par semaine. Elles consisteront essentiellement en des séances de soutien scolaire ou de remobilisation avec un petit groupe d’élèves (nombre d’élèves à définir avec les enseignantes et avec l’accord des parents).

- Les communes devront prendre en charge 3h de Temps d’Activités Périscolaires par semaine, soit 45 mn réparties sur les lundi, mardi, jeudi et vendredi. L’encadrement de ces TAP sera d’un animateur pour 18 élèves de + de 6 ans, et d’un animateur pour 14 élèves de – de 6 ans (soit 1 animateur pour l’école de Tordères et 3 animateurs pour l’école de Llauro)

- Les enseignants dispenseront 24h hebdo (en face à face avec les élèves) et 108h par an réparties comme suit : 36h d’Activités Pédagogiques Complémentaires, 24h d’organisation, 24h en équipe pédagogique, 18h d’animation ou de formation, 6h réservées aux conseils d’école. Pour les directeurs d’école, il est prévu 60h de décharge.

Voici donc l’organisation dont nous allons débattre avec les parents d’élèves, en accord avec les enseignantes, lors du prochain conseil d’école :

Réflexion organisation du temps scolaire : Ecole de Llauro

                          8h20      8h30           9h00                          12h00             13h30                       15h45      16h30           

LUNDI Accueil

APC

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

MARDI Accueil

 

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

MERCREDI (ou SAMEDI) Accueil

 

Enseignement

 

 

 

 

JEUDI Accueil

APC

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

VENDREDI Accueil

 

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

 Ecole de Tordères

                        8h35               8h45                        11h45              13h15                                 15h30               16h15

LUNDI Accueil

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP / APC

Sortie de l’école

ou garderie

MARDI Accueil

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

MERCREDI (ou SAMEDI) Accueil

Enseignement

 

 

 

 

JEUDI Accueil

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP / APC

Sortie de l’école

ou garderie

VENDREDI Accueil

Enseignement

Déjeuner

Enseignement

TAP

Sortie de l’école

ou garderie

 (APC : Activités pédagogiques complémentaires – non obligatoires et à la demande des parents / TAP : Temps d’Activités périscolaires – non obligatoires et à la demande des parents)

Fonctionnement du Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) de Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas

Créé par le 24 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

  Les écoles de Llauro et Tordères sont réunies en Regroupement Pédagogique Intercommunal depuis plus de dix ans et accueillent des enfants de Caixas, Montauriol, Tordères et Llauro.

  C’est l’Education Nationale, par le biais de l’Inspection Académique des Pyrénées-Orientales, qui gère l’organisation pédagogique, les enseignements dispensés et le personnel enseignant, soit quatre enseignantes au total : Mme Doppler, directrice, en poste à Tordères, Mmes Pinéda, Stabat et Iscla, en poste à Llauro.

  Par contre, tout ce qui concerne les bâtiments scolaires ou périscolaires, leur entretien, ainsi que le personnel chargé du nettoyage, de la garderie et de la surveillance du bus et de la cantine, sont à la charge des communes qui en assument la gestion à travers un syndicat intercommunal, Aspresivos, regroupant les quatre communes du RPI. Roger Tourné, maire de Llauro, en est le président, et  Maya Lesné, maire de Tordères, la vice-présidente (il est à noter qu’aucun des deux ne touche d’indemnités pour assumer sa fonction).

  Enfin, le transport est assuré par les services du Conseil Général des Pyrénées-Orientales.

EFFECTIFS & RÉPARTITION DES CLASSES :

Depuis plusieurs années, l’effectif des écoliers s’est stabilisé entre 55 et 60 élèves, ce qui met, pour le moment, les écoles à l’abri de toute fermeture de classe.

Cette année, l’école de Llauro accueille la maternelle (24 enfants de 3 à 5 ans), le CP (6 enfants) et le CE2 (12 enfants), tandis que celle de Tordères accueille les CE1 (7 enfants), CM1 (5 enfants) et CM2 (3 enfants). C’est l’inspecteur d’académie qui tranche chaque année quant à la répartition des cycles et des classes (en concertation avec les enseignantes) et en informe les élus pour qu’ils organisent les salles de classe en fonction de la répartition décidée.

Sur les 57 écoliers du RPI, 24 sont de Llauro, 15 de Tordères, 12 de Caixas et 6 de Montauriol.

BUDGET ALLOUÉ À LA SCOLARITÉ DES ENFANTS :

Une part croissante des budgets communaux est dédiée à la scolarité des enfants. Dans notre RPI, le coût de la scolarisation par enfant et par année, à la charge de chacune des quatre  communes pour ses enfants respectifs, oscille entre 800 et 900€ selon les années. Dans les autres communes de notre canton, le coût par élève est un peu moins élevé (de 600€ à 800€), cela tient en partie au fait que ces communes n’ont à gérer qu’une seule structure et non pas deux, comme c’est le cas d’Aspresivos. La double structure est parfois synonyme de multiplication des dépenses, ne serait-ce qu’en matière d’abonnement (eau, électricité, téléphone, etc.) ou de matériel (deux photocopieuse au lieu d’une, etc.). Par ailleurs, même si la norme actuelle en matière de garderie permet toutes les absurdités (on a vu, dans certaines communes françaises, jusqu’à 50 enfants par dame de service), les élus ont décidé, en accord avec les enseignantes et les parents d’élèves, d’encadrer le plus sûrement possible les écoliers. Aussi quatre salariées sont-elles dédiées à cet encadrement : Denise Benchetrit (titulaire faisant fonction d’ATSEM, Agent Spécialisé des écoles Maternelles, à raison de 28h par semaine), Charlotte Martin (salariée en Contrat d’Accompagnement dans l’Emploi, assurant la surveillance de la cantine et du bus, la garderie du midi et celle du soir ainsi que le ménage de l’école de Tordères, à raison de 20h par semaine), Charlène Alba (une nouvelle venue, embauchée en contrat d’avenir, assurant la surveillance de la cantine et du bus, la garderie du matin et celle du midi, ainsi que le ménage de l’école de Llauro, à raison de 24h par semaine) et enfin, de façon plus ponctuelle, Isabel de Lima Machado (salariée en Contrat à Durée Déterminée, assurant la surveillance de la cantine et du bus, 2 heures par jour). De cette façon, les enfants bénéficient d’une bonne surveillance et évoluent dans des lieux propres et bien entretenus (les dames de service assumant le ménage tandis que les employés municipaux de Tordères et Llauro se chargent d’assurer les petites et les grosses réparations propres aux bâtiments qui, rappelons-le, sont communaux).

Sur les 800 à 900€ de charges liées à la scolarité de chaque enfant, 70€ sont consacrés aux fournitures scolaires (ce qui allège d’autant les familles et respecte les principes républicains d’égalité et d’équité – chacun ayant le même cahier, le même stylo, le même livre, etc.), 10€ au  livre de Noël (choisi par les enseignantes) et 30€ par enfant sont alloués à la coopérative scolaire afin que les écoliers puissent bénéficier de sorties, d’expositions, de rencontres ou d’activités supplémentaires. Une année sur deux, les communes prennent également en charge une large partie des frais des classes vertes, de mer ou de neige.

CANTINE SCOLAIRE :

Jusqu’à ce jour, la cantine est assurée par les services de l’ESAT le Mona, à Tordères, et reçoit plus de quarante demi-pensionnaires sur la soixantaine d’élèves des écoles. Marie Maffrand, présidente de Sésame Autisme, est largement à l’origine de ce choix. Elle n’a jamais cessé d’insister sur la nécessité pour le centre d’avoir un rayonnement social et d’être en lien avec les habitants de la commune. Cette volonté, assumée depuis bientôt dix ans, a provoqué une formidable rencontre entre enfants et autistes, développant de part et d’autre les notions de tolérance, d’ouverture et de respect de l’autre dans ses différences. Au-delà de cet aspect social, les enfants ont pu ainsi bénéficier de repas chauds, cuisinés sur place avec des produits frais et locaux (ce qui n’est pas le cas de la plupart des écoles du département qui sont soumises à « la chaîne du froid », avec des repas fabriqués en usine et réchauffés à la dernière minute).

Si cette formule fonctionne bien pour les enfants de l’école de Tordères qui arrivent en cinq minutes au restaurant, elle a trouvé ses limites avec ceux de l’école de Llauro, notamment les plus petits d’entre eux, qui multiplient le temps passé dans les transports. Aussi, d’un commun accord entre les élus des quatre communes, dès lors qu’un Bistrot de Pays (assurant la restauration) allait voir le jour à Llauro, il a paru naturel que les enfants de l’école de Llauro s’y restaurent. Toutes les normes exigées pour l’accueil d’enfants ont donc été prises en compte dans la conception de ce restaurant. La commune de Llauro ne pouvant déroger aux contraintes administratives (appel d’offre, etc.), les enfants ne commenceront à s’y restaurer qu’à partir du 2 décembre. Ils n’auront pour cela que quelques mètres à parcourir et seront accueillis dans des conditions au moins aussi confortables que celles de l’ESAT, et au même coût. Quelques rares parents regrettent que les enfants des deux écoles ne se retrouvent plus le midi mais les élus assument ce choix car, au-delà d’une économie de moyens (un aller-retour de bus en moins), on épargnera également aux enfants le stress du départ en bus ainsi que les risques et la fatigue qu’engendre le transport, ils auront alors plus de temps pour profiter de la pause méridienne et se détendre à la fin du repas.

Rappel : vente de composteurs

Créé par le 23 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

  Par le biais de la mairie,la Communauté de Communes des Aspres met à la disposition de ses habitants des composteurs en bois, discrets et de qualité. La participation demandée que de 5€. Réservez le vôtre sans tarder.

  Pourquoi composter ? Composter, c’est trier et recycler, chez soi, tous les déchets biodégradables de la maison et une partie des déchets verts. Vous pouvez ainsi transformer simplement et efficacement vos déchets de cuisine et de jardin en un excellent terreau naturel. Vous valorisez ainsi jusqu’à 30% du poids de votre poubelle, ce qui permet de protéger l’environnement et de réduire le coût de traitement des ordures ménagères.

Aide à la réhabilitation des résidences principales

Créé par le 22 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

  Dans un contexte difficile pour les entreprises du bâtiment qui ont de faibles carnets de commandes dans le département, le Préfet souhaite faire connaître les aides de l’Etat et de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) pour tous les travaux contribuant à des économies d’énergie dans les logements.

  La politique de rénovation de l’habitat privé conduite par l’Anah élargit ses aides depuis le 1er juin 2013 pour tous les travaux contribuant à ces économies d’énergie. Avec 25% d’économies d’énergie après travaux, un propriétaire occupant dont le revenu fiscal pour 2 personnes est inférieur à 26 573 €, peut prétendre à une prime de 4 000 € en complément d’une subvention de l’Anah de 35% du montant des travaux plafonnés à 20 000 €.

  Vous louez un logement ou vous avez l’intention de le faire : les travaux de réhabilitation éligibles aux aides de l’Anah peuvent également donner lieu à une prime de l’État de 2 000 € s’ils améliorent de 35 % la performance énergétique du logement avec un classement final en étiquette D.

  Pour répondre à vos questions, contactez la délégation territoriale Anah à la Direction Départementaledes Territoires et dela Mer – 8 avenue Joffre – Perpignan.

Réception du Public sans rendez-vous chaque lundi après-midi (14h à 16h), vendredi matin (9h à 11h) / Accueil téléphonique tous les matins de 9h à 11h aux numéros suivants : 04.68.38.13.69 ou 58 pour les propriétaires occupants, 04.68.38.13.59 ou 68 pour les propriétaires bailleurs.

Distribution de compost gratuite à la déchetterie de Trouillas

Créé par le 21 oct 2013 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

La Communauté de Communes des Aspres, en partenariat avec le Sydétom, lance une opération de distribution gratuite de compost à la déchetterie de Trouillas le samedi 9 novembre, à partir de 8h30.

Une antenne des Restos du Coeur dédiée aux étudiants

Créé par le 17 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Les Restos du Cœur ont ouvert une antenne pour les étudiants, toujours plus nombreux à avoir besoin d’aide. L’antenne est installée au 2 rue Sant Vicens, à Perpignan, en bordure du quartier Saint-Gaudérique et, surtout, à deux pas de l’université de Perpignan.

Afin d’être en phase avec les horaires des étudiants, l’antenne Sant Vicens sera ouverte le jeudi jusqu’à 20h (renseignements et inscriptions de 12h à 14h, puis de 15h à 20h et distribution de 16h à 20h). Une douzaine de bénévoles sont mobilisés pour son bon fonctionnement. Chaque bénéficiaire sera reçu personnellement et pourra prendre le temps de boire un café et de discuter un peu avant de récupérer son colis. Car, au-delà de la simple aide alimentaire, les Restos du Cœur comptent bien apporter réconfort et chaleur humaine à ces jeunes dont le principal souci est de trouver de quoi se nourrir.

Tél : 04.68.85.04.53 – 09.72.97.50.31 /restosducoeur66@wanadoo.fr

Enquête Publique : Projet de Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux

Créé par le 15 oct 2013 | Dans : Environnement

Du 14 octobre au 15 novembre 2013, tous les habitants des P.O sont invités à donner leur avis sur le Projet de Plan de Prévention et de Gestion des déchets Non dangereux des Pyrénées-Orientales et son rapport environnemental.

La révision du Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux des Pyrénées Orientales est soumis à Enquête Publique.

Pour la première fois, le Conseil Général lance une vaste enquête publique à l’échelle du département afin de soumettre, pour avis, le projet de Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux à l’ensemble des habitants des Pyrénées Orientales. Les mesures prévues par le plan concernent l’ensemble de la population du département c’est pourquoi chacun est invité à s’exprimer.

Le dossier est téléchargeable en cliquant là : http://www.cg66.fr/evenement/830/981-evenement.htm

Aide pour une Complémentaire Santé

Créé par le 13 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La Caisse Primaire d’Assurance maladie des Pyrénées-Orientales vient de lancer une campagne de communication concernant l’Aide pour une Complémentaire Santé.

Les bénéficiaires de cette aide reçoivent désormais une attestation valable 18 mois qui leur permet de bénéficier :

- de tarifs sans dépassements d’honoraires quel que soit le médecin choisi, même s’il pratique des honoraires libres (secteur 2)

- de la dispense d’avance de frais sur la partie des honoraires médicaux prise en charge par l’Assurance Maladie (tiers payant social).

De plus, les bénéficiaires peuvent accéder à des tarifs réduits sur leur facturation de gaz ou d’électricité.

Un numéro de téléphone dédié à ce service a été mis en place pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser les assurés concernant ce dispositif : 0811 365 364 (prix d’un appel local depuis un poste fixe).

Par ailleurs, un simulateur de droits CMUC / ACS est accessible sur le site www.ameli.fr

12

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...