Malgré les tourbillons glacés de la tramontane, une vingtaine d’habitants de Tordères et des communes voisines sont venus assister à la cérémonie du 11 novembre. Après le discours du maire, une minute de silence a été observée à la mémoire des quatre Poilus de Tordères qui ont laissé leur vie dans la boue des tranchées, mais également à celle de toutes les victimes de guerres, tous ceux dont la mort n’a souvent signifié qu’une unité de plus à la colonne des pertes de chaque bataillon, de chaque armée, de chaque guerre, qui ont manqué au monde, qui manqueront toujours au monde. 

Jean Carbasse, né le 22 juin 1890 à Passa, soldat de 2ème classe du 81ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 24 ans dans les tranchées de Bayon en Meurthe et Moselle, le 31 août 1914,

Paul Carbasse, né le 16 juillet 1882 à Tordères, soldat du 81ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 34 ans dans les tranchées de Thiaumont dans la Meuse, le 8 août 1916,

Jacques Sicre, né le 7 décembre 1879 à Tordères, soldat de 2ème classe du 942ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 38 ans à Esnes-en-Argonne, dans le secteur de Verdun, dans la Meuse, le 26 janvier 1917,

Joseph Guisset, né le 1er octobre 1873 à Oms, soldat du 98ème Régiment d’Infanterie, « disparu sans sépulture » à l’âge de 43 ans, le 9 septembre 1916, dans le Tunnel de Tavannes, un tunnel à mi-chemin entre Metz et Verdun tristement rebaptisé « tombeau de Tavannes » puisque 1000 hommes y périrent en une seule journée en septembre 1916.

Que notre commune garde toujours au cœur ces quatre enfants de l’Aspre, nos égaux, nos frères. Puissions-nous échapper pour longtemps aux destinées tragiques qu’ils ont connues et vivre libres et en paix sur cette belle terre dans laquelle ils reposent depuis près d’un siècle.

Recueillement à la mémoire des victimes de guerre dans Affaires sociales 11-novembre-300x160