Malgré un vent d’Espagne tumultueux, une quarantaine d’habitants de Tordères ont assisté ce matin à la cérémonie du 11 novembre. 

11 novembre

Photo : Dante Goller

Après le discours du maire, une minute de silence a été observée à la mémoire des soldats qui ont laissé leur vie dans la boue des tranchées, mais également à celle de toutes les victimes de guerres, tous ceux qui ont manqué à leur famille, à leur village, qui ont manqué et manquent encore au monde. Les Poilus de Tordères étaient des leurs.

Jean Carbasse, né le 22 juin 1890 à Passa, soldat de 2ème classe du 81ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 24 ans dans les tranchées de Bayon en Meurthe et Moselle, le 31 août 1914,

Paul Carbasse, né le 16 juillet 1882 à Tordères, soldat du 81ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 34 ans dans les tranchées de Thiaumont dans la Meuse, le 8 août 1916,

Jacques Sicre, né le 7 décembre 1879 à Tordères, soldat de 2ème classe du 942ème Régiment d’Infanterie, tombé à l’âge de 38 ans à Esnes-en-Argonne, dans le secteur de Verdun, dans la Meuse, le 26 janvier 1917,

Joseph Guisset, né le 1er octobre 1873 à Oms, soldat du 98ème Régiment d’Infanterie, « disparu sans sépulture » à l’âge de 43 ans, le 9 septembre 1916, dans le Tunnel de Tavannes, un tunnel à mi-chemin entre Metz et Verdun tristement rebaptisé « tombeau de Tavannes » puisque 1000 hommes y périrent en une seule journée en septembre 1916.

Que notre commune garde toujours au cœur ces quatre enfants de l’Aspre, nos égaux, nos frères. Puissions-nous échapper pour longtemps aux destinées tragiques qu’ils ont connues et vivre libres et en paix sur cette belle terre dans laquelle ils reposent depuis près d’un siècle.

 11 novembre recueillement

Photo : Dante Goller