Depuis ce lundi 5 janvier, toutes les lignes de train régionales bénéficient de la tarification à 1 €. Une première étape dans la généralisation, avant l’adaptation des offres d’abonnement dès septembre.

« Engagement tenu ! » Depuis ce lundi 5 janvier, toutes les lignes de train régionales bénéficient de la tarification à un euro. Quel que soit le trajet, quelle que soit la distance. Seule contrainte : réserver son billet sur Internet à l’adresse www.train1euro.fr (¹) et l’imprimer soi-même.

Le Train à 1 euro est initiative unique en France et un sérieux coup de pouce au pouvoir d’achat des usagers. Cette mesure innovante devrait également encourager l’usage des transports en communs aux dépens de l’automobile. Attention cependant, aux heures de pointe, les abonnés restent favorisés puisque plus les trains sont remplis, moins de places à un euro sont disponibles sur ces trajets. Quant aux cinq premières lignes qui avaient fait l’objet d’une expérimentation du dispositif entre 2011 et 2013 (²), elles restent ouvertes aux mêmes conditions d’accès, vente en gare, sur les distributeurs régionaux et à bord des trains, mais ne sont pas disponibles à la vente sur le site Internet dédié. Étape suivante, l’adaptation de l’offre pour les abonnés, salariés et étudiants. Dès septembre 2015, ces usagers devraient bénéficier d’une offre leur permettant de voyager sans limite dans les trains régionaux du Languedoc-Roussillon.

1 – Suite au succès de ce premier jour de commercialisation, un trop grand nombre de connexions simultanées ne permettait pas de satisfaire toutes les demandes. Une nouvelle version du site est depuis en ligne et permet désormais un plus grand nombre de connexions simultanées.

2 – Les cinq lignes à un euro expérimentales sont les suivantes : Perpignan – Villefranche Vernet les Bains; Carcassonne – Limoux – Quillan; Béziers – Ceilhes – Roquerodonde; Marvejols – Mende – La Bastide Saint Laurent; Nîmes – Le Grau du Roi.