La commune de Tordères, consciente de la valeur patrimoniale de l’église Saint-Nazaire (Xème , XIIIème et XVIIème s.), a engagé depuis 2008 une mobilisation des acteurs locaux du patrimoine afin de sauvegarder et de restaurer cet édifice emblématique de l’histoire du village.

  La commune a ainsi initié, en 2009, la restauration du retable du maître-autel, dédié à Saint-Nazaire et Saint-Celse, opération menée en partenariat avec le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine (CCRP) du Conseil Général.

  Elle a ensuite fait réaliser une étude architecturale et patrimoniale de l’église. Cette étude, rendue en juin 2010, a défini techniquement et évalué financièrement les opérations nécessaires à la restauration de l’édifice en deux tranches.

   A la suite de plusieurs réunions publiques d’information exposant les conclusions du diagnostic patrimonial, un groupe d’habitants du village, relayant la municipalité, a monté, en décembre 2010, l’Association de Sauvegarde de l’église de Tordères (ASET), dans le but de faire connaître l’édifice et de promouvoir sa restauration par le biais de visites et d’animations thématiques. Cette mobilisation citoyenne, soutenue par la Fondation du Patrimoine, relayée par l’équipe municipale, et associée entre autres aux subventions du Conseil Général, de la Communauté de Communes des Aspres et de la fondation Sauvegarde de l’Art Français, a permis de lancer fin novembre 2012 la première tranche des travaux de restauration de l’église.

 Achevés en mai 2013, ces travaux ont permis:

- de consolider le chevet, de restaurer sa couverture trilobée, de restaurer ses parements extérieurs, enduits et badigeons intérieurs, en intégrant réseau électrique et éclairage,

- de consolider la sacristie, de restaurer fenêtre, oculus et ayguera, de restaurer ses parements extérieurs, enduits et badigeons intérieurs, en intégrant réseau électrique et éclairage,

- de refaire l’intégralité de la couverture tuile canal sur charpente bois de la travée Sud de la nef,

- de mettre hors d’eau l’actuelle tour-clocher couverte en lloses, bâtie sur l’ancien chevet de l’église primitive du Xe siècle.

 L’équipe municipale et l’Association de Sauvegarde de l’église de Tordères souhaitent désormais achever la restauration de l’église, par le biais de deux tranches de travaux.

 La deuxième tranche des travaux devrait démarrer fin 2015 et sera consacrée aux éléments suivants :

1) Achèvement de la restauration extérieure de l’édifice : confortement structurel et assainissement des maçonneries non traitées en tranche 1, restauration des parements extérieurs des façades échafaudées (dévégétation, piquage et dépose des éléments parasites des façades, réouverture de la baie pré-romane de la façade sud, reprise de l’encadrement de la baie d’axe sud actuelle, rejointoiement sur pierre de taille, enduit à pierre vue des façades – identique à celui réalisé lors de la 1ère tranche)

2)  Restauration de l’intérieur de la nef (hors dallage) : habillage bois des rampants de toiture de la nef, restauration des enduits et badigeons intérieurs, création d’un éclairage adapté dans la nef (déplacement de l’armoire électrique dans la sacristie, avec portes menuisées, création d’un réseau de distribution intégré sous dallage et partiellement encastré dans les murs, pose de luminaires pour mise en valeur architecturale de la nef), sécurisation des objets mobiliers et divers, notamment de la statue du 15ème siècle dite « de Saint-Nazaire » (sécurisation de la statuaire par pattes et vis sécurisées, renforcement de la porte d’entrée, etc.).

  L’estimation financière pour cette tranche de travaux s’élève à 108 800€ pour le gros œuvre, 12 000€ pour l’architecte, et quelques frais annexes (publication des appels d’offre, etc.), soit un total de 123 768€ (HT). Le conseil municipal a d’ores et déjà déposé plusieurs demandes d’aides et de subventions, notamment auprès de l’Etat, du Conseil Général des Pyrénées-Orientales et de la Fondation du Patrimoine. Un subventionnement à hauteur de 80% est attendu, ce qui permettrait à la commune de ne débourser que 24 753€. Naturellement, comme toujours, la Communauté de Communes sera également aux côtés de la commune grâce au fond de concours. Les réponses écrites des différentes  structures et organismes devraient être connues assez rapidement mais plusieurs d’entre eux ont déjà témoigné oralement de leur volonté de participer. Le FCTVA (Fond de Compensation de la TVA), qui revient à la commune suite aux précédents travaux, est assez conséquent (environ 20 000€) et constitue un « matelas financier » bienvenu pour envisager sereinement cette seconde tranche de travaux.

  Plus que jamais, il est important d’adhérer à l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères qui, comme lors de la précédente tranche, va participer activement à l’organisation d’une grande souscription populaire sans laquelle la commune ne pourrait obtenir l’aide de la Fondation du Patrimoine (à hauteur de 10 000€). Merci d’avance à tous de votre soutien !

Pour contacter l’Association de Sauvegarde de Tordères, vous pouvez lui écrire à l’ASET, Mairie de Tordères, 2 rue des écureuils, 66300 Tordères, ou par courriel : eglisetorderes@gmail.com