septembre 2015

Archive mensuelle

Découvrez le patrimoine naturel des Aspres

Créé par le 14 sept 2015 | Dans : A retenir, Environnement, Fêtes et animations, Infos pratiques

Le conservatoire d’espaces naturels de la Région, en partenariat avec le groupe ornithologique du Roussillon organise une sortie nature le samedi 19 septembre, à Castelnou, pour découvrir la richesse faunistique des Aspres, à travers une balade de deux heures à l’occasion des journées du patrimoine.

Les participants iront à la rencontre des derniers papillons de l’année, des oiseaux et des aménagements mis en place pour les reptiles.

Rendez-vous à 10h, parking de la table d’observation de Castelnou (juste avant le village). Prévoyez des chaussures de marche.

Inscription par téléphone au 07.81.21.73.13. ou par mail à celia.maillotte@cenlr.org

Le moustique tigre en pleine prolifération

Créé par le 12 sept 2015 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques, Santé

  Le département est en alerte de niveau 1 du plan de lutte contre la prolifération du moustique tigre jusqu’au 30 novembre, car en cette fin d’été, l’insecte se démultiplie et continue de sévir, tant en ville qu’à la campagne. 

  Le moustique utilise toutes sortes de récipients (vases, pots, sous-pots, jouets d’enfants, bidons, gouttières, toits plats mal drainés, etc.) pour déposer ses larves. Une fois qu’il s’est implanté, difficile de retourner dans son jardin sans revenir criblé de piqûres et risquer, au passage, d’être infecté par l’un des virus que ce moustique peut transmettre (chikungunya et dengue).

  Pour s’en débarrasser, il faut éliminer de votre entourage toute source d’eau stagnante, éviter de sortir le matin et en fin d’après-midi où le moustique attaque le plus, porter des vêtements longs et clairs car le moustique tigre est attiré par le noir.

  Pour tout connaître du moustique tigre, cliquez sur le lien suivant :

http://moustique-tigre.info/

Groupe de parole autour de la maltraitance

Créé par le 11 sept 2015 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

  « Il faudra leur dire… » est une association de protection de l’enfance et d’aide aux victimes de maltraitances et d’abus sexuels. Dans ce cadre, l’association a mis en place un groupe de parole, à Perpignan, destiné aux adultes ayant été victimes de violences sexuelles dans leur enfance et leur adolescence, et ce afin qu’ils puissent se reconstruire.

  Une réunion de ce groupe se déroulera le troisième samedi de chaque mois, pendant une heure et demi, en présence d’une psychologue et d’une bénévole de l’association formée à la gestion des groupes de parole.

  L’accès au groupe est gratuit. Un entretien individuel avec la psychologue de l’association déterminera la pertinence pour le patient d’intégrer le groupe. La première séance aura lieu samedi 19 septembre.

Contact : Marion Dumont-Trias, présidente, au 07.81.10.71.17

https://sites.google.com/site/ilfaudraleurdireperpignan/

Logo-IFLD

Une nouvelle association solidaire pour faire face au chômage

Créé par le 08 sept 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Une nouvelle association solidaire a vu le jour dans les Pyrénées-Orientales pour venir en aide aux chômeurs qui sont plus de 50 000 inscrits à Pôle Emploi dans les Pyrénées-Orientales. Il s’agit de « Solidarités Nouvelles face au Chômage » (SNC). L’objectif de cette association ne consiste pas à trouver un emploi pour celui qui est en recherche mais à le mettre en situation de parvenir à le faire lui-même grâce à un réseau d’accompagnateurs bénévoles.

Contact : CI & RA, 15 rue Ferdinand-Buisson, 66100 Perpignan; 01.42.47.13.41.

 http://snc.asso.fr/

Un nouveau départ de feu à Tordères

Créé par le 07 sept 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

  Cet après-midi, vers 15h30, les sapeurs-pompiers ont dû intervenir une nouvelle fois à Tordères pour éteindre un départ de feu de broussailles, cette fois encore aux abords de la traverse de Passa, peu avant le Mas Désiré, pratiquement en face du précédent départ de feu. La réactivité des pompiers a permis une rapide maîtrise de cet incendie qui prouve, s’il en était besoin, que malgré les récentes averses, la végétation est encore très sèche et que le moindre mégot jeté depuis un véhicule peut avoir de graves conséquences. Encore une fois, nous appelons donc chacun à la plus grande vigilance.

Maîtrise des coûts de collecte des déchets

Créé par le 06 sept 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Votre Communauté de Communes s’engage vers une meilleure maitrise des coûts de collecte de vos déchets

En France, les dépenses de collecte et de traitement des déchets augmenteront inévitablement si rien n’est fait. Sur le territoire des Aspres, afin de contenir cette hausse des coûts, les modalités de collecte doivent évoluer.

UN CONSTAT :
Les bacs sont souvent sortis à moitié-vides et de façon irrégulière. Pourtant, chaque tournée du service collecte implique des moyens humains et matériels déployés sur des distances importantes.

UN OBJECTIF :
Accroître l’efficacité du service pour mieux maîtriser ses coûts.

UN PLAN D’ACTIONS :
- Réduction des fréquences de collecte (sauf durant la période estivale) sur pratiquement tout le territoire (les précisions géographiques seront données dans un deuxième temps).
• Pour les bacs Ordures Ménagères Résiduelles (couvercles verts) : collecte 1 fois / semaine.
• Pour les bacs Emballages Ménagers Recyclables (couvercles jaunes) : collecte 1 fois /
quinzaine.
- Amélioration et optimisation économique des tournées pour les communes dont
le mode de collecte s’effectue en bacs collectifs.
- mécanisation systématique du vidage des bacs par nos agents

Prévision de mise en oeuvre à compter d’Octobre 2015

Prochainement, informations plus précises sur la nouvelle organisation.

La Communauté de Communes des Aspres est à votre écoute.
Plus d’infos sur : www.cc-aspres.fr
Vos questionnements et vos demandes pourront ainsi être pris en compte et traités. Mail : dechets@cc-aspres.fr / Tél : 04.68.53.21.87

Avez-vous vu des chouettes effraies?

Créé par le 05 sept 2015 | Dans : Environnement

  L’effraie des clochers, que l’on nomme parfois « dame blanche », reconnaissable à ses disques faciaux en forme de coeur, nidifie habituellement dans une cavité, pour peu qu’elle y trouve un recoin sombre et calme. Elle chasse parfois en plein jour en hiver, et bien avant la nuit, lorsqu’elle doit nourrir sa nichée.

  Vous pouvez l’accueillir dans votre grenier, pour peu qu’il dispose d’un accès permanent (un simple orifice de ventilation dépourvu de grille suffit), et en lui offrant, dans un recoin, le nichoir spécifique à l’espèce : boîte rectangulaire de belles dimensions munie d’une chicane d’entrée pour une obscurité maximale à l’intérieur et réalisée en planches de récupération, ou même en carton.

  Si vous avez vu une chouette effraie dans votre village, n’oubliez pas de nous faire part de vos observations sur le site du Groupe Ornithologique du Roussillon: gorsecretariat@orange.fr

Les TAP de la découverte et du vivre ensemble

Créé par le 04 sept 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Ecole

  Ce vendredi, les écoliers de Tordères ont pu participer aux premiers Temps d’Activités Périscolaires de cette rentrée 2015, aux côtés de leurs deux animatrices, Anaïs et Charlotte. Rappelons que ces TAP sont organisés et entièrement pris en charge par la Communauté de Communes, en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement, et qu’ils sont gratuits pour les familles.

  Kym Critchell, directrice des TAP pour le secteur Llauro-Tordères-Oms, est venue en début d’après-midi afin de présenter les contenus et les consignes de sécurité que devront impérativement respecter les enfants au cours de ces temps récréatifs de découverte et de jeu. Le cycle 1, qui se déroule du 1er septembre au 16 octobre, étant consacré au thème du vivre-ensemble, elle a invité les écoliers à réfléchir sur les différents aspects de la vie en collectivité, en terme d’entraide, de partage, de solidarité et de respect des différences des autres.

Kym

  Après des présentations ludiques et un atelier de construction des règles de vie des TAP, les enfants ont formé quatre groupes pour se découvrir en douceur à travers des jeux de société coopératifs.

Présentations

  Puis, dans la seconde partie de l’après-midi, après le goûter, ils sont passés à des activités beaucoup plus physiques (jeux de balle collectifs).

Renrée TAP ter Rentrée TAP 4  Rentrée TAP

  Chacun d’entre eux est reparti avec un grand sourire, ce qui constitue sans aucun doute le meilleur témoignage de la réussite de ces TAP!

Changement de règle pour les paiements en liquide

Créé par le 03 sept 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

À partir du 1er septembre, les Français ne pourront plus payer en liquide leurs achats ou prestations de plus de 1 000 euros. Ce plafond était auparavant fixé à 3 000 euros. Ce nouveau seuil concerne les transactions entre un particulier et un professionnel (commerçant, artisan, entrepreneur, etc.) ou entre deux professionnels. Les paiements entre particuliers ne sont pas soumis à cette nouvelle réglementation. Le seuil autorisé pour les non-résidents, essentiellement les touristes, qui règlent leurs achats en liquide, a lui aussi diminué : il passe de 15 000 euros à 10 000 euros.

La cellule de lutte contre le blanchiment du ministère de l’économie, vise à limiter le lessivage d’argent sale. Vu les sommes évoquées, peu de Français devraient subir ce changement de réglementation, la part des achats en liquide baissant chaque année en France, au profit des règlements par carte bancaire.

Une deuxième mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2016 et concerne les particuliers qui effectuent des opérations de change de leurs euros contre des devises. À partir de l’an prochain, ils devront fournir une pièce d’identité à partir de 1 000 euros. Jusqu’à la fin de l’année, cette obligation est applicable sur les seules opérations de change de plus de 8 000 euros.

Toujours dans le cadre de la lutte contre le blanchiment, les établissements bancaires devront, à partir du 1er janvier 2016, signaler à Tracfin toute personne qui effectue des dépôts ou retraits d’espèces supérieurs à 10 000 euros par mois.

La Préfète et le DASEN des Pyrénées-Orientales à la rencontre des écoliers de Tordères et Llauro

Créé par le 02 sept 2015 | Dans : Ecole, Equipe municipale et commissions

  Lors de cette nouvelle rentrée scolaire qui s’est déroulée hier, 69 enfants de Llauro, Tordères, Montauriol et Caixas ont été accueillis dans les écoles de Llauro et Tordères, réunies depuis plus de dix ans en Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI).

  A Llauro, 27 élèves sont accueillis en maternelle, dans la classe d’Aurélie Pinéda, tandis que la classe de Caroline Stabat (qui enseigne en alternance avec Emmanuelle Iscla) reçoit 7 élèves en CP, 6 en CE2, et 6 en CM1, soit 19 élèves.

  A Tordères, Mme Doppler, la directrice, reçoit 23 élèves, dont 8 CE1, 3 CM1 et 12 CM2. Soulignons qu’en tant que directrice, elle doit, en sus de son travail d’enseignante, également se consacrer à de multiples tâches administratives et à l’animation et la cohésion de l’équipe pédagogique.

Rentrée 2015

  Pour l’occasion, Mme la Préfète et M. le DASEN de l’Inspection d’Académie des Pyrénées-Orientales, avaient tenu à être présents aux côtés de M. Billes, Inspecteur de l’Education Nationale chargé du secteur des Aspres, afin de venir à la rencontre des élus et des enseignants de la ruralité. Ils ont été reçus par M. Tourné, maire de Llauro et président d’ASPRESIVOS, et Maya Lesné, maire de Tordères, vice-présidente d’ASPRESIVOS, ainsi que par Mme Doppler, directrice du RPI, entourée de son équipe enseignante.

Photo rentrée école 2015

Photo de D. Dupont

  Mme la Préfète et M. le DASEN ont pu constater la bonne santé de nos écoles et leur dynamisme. Ils ont ainsi pu aisément se rendre compte que nos écoliers avaient la part belle dans nos commune puisque une part importante des budgets communaux est dédiée à leur bien-être. En effet, dans le RPI, la somme déboursée par enfant et par an par nos quatre communes s’élève à près de 1000€ alors que dans la plupart des autres communes du canton, la dépense par écolier est moins élevée (de 600€ à 800€). Cela tient en partie au fait que ces communes n’ont à gérer qu’une seule structure et non pas deux, comme c’est le cas d’ASPRESIVOS. La double structure est parfois synonyme de multiplication des dépenses, ne serait-ce qu’en matière d’abonnement (eau, électricité, téléphone, etc.) ou de matériel (deux photocopieuses au lieu d’une, etc.). Par ailleurs, même si la norme actuelle en matière de garderie permet toutes les absurdités (on a vu, dans certaines communes françaises, jusqu’à 50 enfants par dame de service), les élus ont décidé, en accord avec les enseignantes et les parents d’élèves, d’encadrer le plus sûrement possible les écoliers. Aussi cinq salariées sont-elles dédiées à cet encadrement : Denise Benchetrit (titulaire faisant fonction d’ATSEM, Agent Spécialisé des écoles Maternelles, à raison de 28h par semaine), Charlotte Martin (salariée en CDD, assurant la surveillance de la cantine et du bus, la garderie, ainsi que le ménage de l’école de Tordères, à raison de 20h par semaine), Charlène Alba (salariée en contrat d’avenir, assurant la surveillance de la cantine et du bus, la garderie et le ménage de l’école de Llauro, à raison de 24h par semaine), Françoise Vincent (en contrat d’Accompagnement à l’Embauche, assurant la garderie et le ménage de l’école de Llauro, à raison de 20h par semaine) et enfin, de façon plus ponctuelle, Isabel de Lima Machado (salariée en Contrat à Durée Déterminée, assurant la surveillance de la cantine et du bus, 2 heures par jour). De cette façon, les enfants bénéficient d’un encadrement satisfaisant et évoluent dans des lieux propres et bien entretenus (les dames de service assumant le ménage tandis que les employés municipaux de Tordères et Llauro se chargent d’assurer les petites et les grosses réparations propres aux bâtiments qui, rappelons-le, sont communaux).

  Sur les 1000€ de charges liées à la scolarité de chaque enfant, 70€ sont consacrés aux fournitures scolaires (ce qui allège d’autant les familles et respecte les principes républicains d’égalité et d’équité – chacun ayant le même cahier, le même stylo, le même livre, etc.), 10€ au  livre de Noël (choisi par les enseignantes) et 30€ par enfant sont alloués à la coopérative scolaire afin que les écoliers puissent profiter de sorties, d’expositions, de rencontres ou d’activités supplémentaires. Une année sur deux, les communes prennent également en charge une large partie des frais des classes vertes, de mer ou de neige.

  La cantine est assurée par les services de l’ESAT le Mona, à Tordères, et par le Bistrot de Pays « Ô bouche à oreille », à Llauro. Ces deux cantines reçoivent plus de quarante demi-pensionnaires sur les 69 élèves des écoles.

  Marie Maffrand, présidente de Sésame Autisme (en charge de l’ESAT), n’a jamais cessé d’insister sur la nécessité pour le centre d’avoir un rayonnement social et d’être en lien avec les habitants de la commune. Cette volonté, assumée depuis plus de dix ans, a provoqué une formidable rencontre entre enfants et autistes, développant de part et d’autre les notions de tolérance, d’ouverture et de respect de l’autre dans ses différences.

  Au-delà de ce fructueux échange social, les enfants peuvent ainsi bénéficier, tant à Tordères qu’à Llauro, de repas chauds, cuisinés sur place avec des produits frais et locaux (ce qui n’est pas le cas de la plupart des écoles du département qui sont soumises à « la chaîne du froid », avec des repas fabriqués en usine et réchauffés à la dernière minute).

  Bonne rentrée à toutes et à tous, et encore un grand merci à tous ceux qui se sont investis pour que cette rentrée se déroule dans les meilleures conditions possibles!

12

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...