Le Syndicat Mixte des Nappes de la Plaine du Roussillon communique :

L’étude « Volume prélevable des nappes de la plaine du Roussillon » a mis en évidence qu’il n’était pas envisageable de poursuivre l’augmentation des prélèvements dans les nappes profondes. Cependant, les besoins en eau potable vont augmenter à l’horizon 2030 en raison de la forte croissance démographique que connaît notre territoire.
Pour répondre à ces besoins nouveaux sans prélever davantage dans les nappes profondes ni engendrer de déséquilibres sur les autres masses d’eau du territoire, le Syndicat Mixte a initié la réalisation d’un schéma de sécurisation pour l’alimentation en eau potable. Ce schéma se décompose en trois étapes :

1. Estimation à l’échelle communale des besoins à l’horizon 2030 en prenant en compte la croissance démographique et les économies d’eau potentielles (amélioration des rendements de réseaux, etc.) ;
2. Diagnostic des capacités de production et de distribution d’eau potable à l’échelle de la plaine du Roussillon et propositions d’amélioration ;
3. Intégration de ressources nouvelles potentiellement mobilisables (nappes quaternaires, retenue de Villeneuve de la Raho, etc.) pour satisfaire les besoins et sécuriser l’alimentation en eau potable.

Ce travail doit permettre de déboucher sur un schéma à l’échelle de la plaine permettant à l’horizon 2030 de répondre aux besoins en eau potable de l’ensemble des communes tout en minimisant les coûts d’investissement et de fonctionnement. Il devra s’achever courant 2016. Les résultats de cette étude seront présentés et discutés en Comité Syndical et à la Commission Locale de l’Eau (CLE). L’étude, qui sera intégrée au Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), pourra être utilisée comme base technique aux collectivités pour définir leurs aménagements futurs.