La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

  Météo France prévoit un régime de tramontane soutenue pour aujourd’hui et jusqu’à vendredi prochain (rafales de 60 et 80 km/h). La tramontane ne devrait faiblir qu’à partir de samedi.
   Ces conditions météorologiques conjuguées à la sécheresse place une partie importante du département dans une situation favorisant l’éclosion des incendies de forêts et de végétation.
   Ce jour, 13 juillet, deux secteurs sont classés en risque «très sévère» sur l’échelle de prévision du danger météorologique d’incendie (La plaine du Roussillon et les Corbières) et deux autres secteurs en «risque sévère» (Fenouillèdes et Albères).
   Cette situation conduit à appeler la population à la vigilance et à la prudence. Les feux de forêts représentent un danger majeur dans le département auquel nous pouvons tous être confrontés. L’incendie de broussaille et de garrigue survenu à Cerbère les 17 et 18 septembre 2015, au cours duquel une sapeur pompier volontaire est décédée, illustre tristement cette réalité.
   Ces incendies peuvent être évités par des gestes simples et par l’application de mesures élémentaires de bon sens. Une fois sur deux l’imprudence est responsable d’un départ de feu.
   Il convient donc de rester vigilant par rapport à ce risque et d’observer à cet effet un comportement responsable et citoyen en respectant les règles suivantes :
– interdiction stricte de faire usage du feu par vent fort durant la période à risque du 1er juin au 30 septembre, en application des dispositions de l’arrêté préfectoral du 26 août 2013 ;
– ne pas jeter de mégots ou tout autre objet susceptible de provoquer un incendie ;
– ne pas entreprendre de travaux d’incinération de végétaux ou de débroussaillement par brûlage de parcelle par vent fort.
   Il faut rappeler par ailleurs que causer un incendie volontairement est passible d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende et que causer un incendie même involontairement, en laissant par exemple un mégot de cigarette s’embraser, est passible d’une peine de 1 an de prison et 15 000 euros d’amende.

Si vous êtes témoin d’un incendie, ayez le réflexe d’appeler les sapeurs-pompiers (tel. 18 ou 112) en précisant la localisation exacte du sinistre