Le maire, ses adjoints et l’ensemble des conseillers municipaux de Tordères expriment toute leur compassion aux victimes des actes odieux qui ont été perpétrés hier soir à Nice, ainsi qu’à leurs familles.

Un deuil national a été décrété les 16, 17 et 18 juillet. Le drapeau de la mairie a d’ores et déjà été mis en berne.

Le Président de la République a annoncé, cette nuit, la prolongation de l’état d’urgence, qui devait s’achever le 26 juillet, pour trois mois supplémentaires, afin d’assurer le maintien de l’ordre public et prévenir de nouveaux attentats terroristes sur le territoire métropolitain. Il a également annoncé un renforcement de l’opération « Sentinelle » de surveillance des lieux publics et sensibles par l’armée, et l’appel à la réserve opérationnelle (c’est à dire les anciens professionnels de la Défense partis depuis moins de 5 ans).

Une cellule d’information au public a été mise en place, joignable au 04.93.72.22.22.

Dans notre département, le contrôle aux frontières est depuis cette nuit rétabli dans les deux sens avec l’Espagne et des mesures de sécurité ont d’ores et déjà été renforcées autour des lieux sensibles. Le Préfet n’a pas souhaité que les diverses festivités du département soient annulées, en revanche, elles seront annulées pour améliorer les dispositifs de sécurité et diminuer les risques, en sécurisant notamment les plans d’accès routier en cas d’éventuelles nouvelles attaques à la voiture-bélier.

République en deuil

Photo de Joël Saget