Depuis quelques semaines, on peut assister à une importante recrudescence de dépôts sauvages, soit devant les différents points de collecte de la commune où sont régulièrement déposés des encombrants (notamment au point de collecte des Mas Noé et Cap Blanc), soit en pleine nature, particulièrement au Puig Carbouner. Des tables, des chaises, un canapé, une télévision, un matelas, etc., mais aussi des sacs de plâtre, etc., ont été retrouvés, à des endroits parfois très difficiles d’accès, et ont été évacués vers la déchetterie par l’employé municipal.

Le conseil municipal condamne vivement cette pollution volontaire de la nature qui, rappelons-le, constitue un délit, et invite les éventuels témoins à se présenter en mairie. Pour rappel, l’accès aux déchetteries intercommunales est gratuit (renseignements en mairie).

Dernier exemple en date, ce matelas, jeté en début de semaine, dans la rivière du Lladac et que nous aurons bien du mal à aller récupérer :

KODAK Digital Still Camera