Pour répondre aux multiples besoins de surveillance de l’air, l’État a choisi un fonctionnement associatif, décentralisé et indépendant. Créé en 1973, AIR Languedoc-Roussillon est l’organisme agréé par l’État pour la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l’air et la diffusion de l’information sur les cinq départements de l’ancienne région Languedoc-Roussillon.

  Cette mission d’intérêt général s’inscrit dans le cadre de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie du 30 décembre 1996 qui fixe comme objectif « le droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé » et fonde les conditions de la surveillance de la qualité de l’air et de l’information du public en France.

  AIR LR est une association loi 1901 qui repose sur l’adhésion et la contribution volontaire des acteurs concernés par les grands thèmes de l’air, du climat, de l’énergie et de la santé, garantissant ainsi l’indépendance et la transparence de l’association. Y participent les services de l’État, les collectivités locales et territoriales, les représentants des entreprises (industriels, transporteurs, etc.), et les associations citoyennes.

  Les missions de l’association consistent notamment à surveiller en permanence la qualité de l’air et à informer la population et les décideurs des différentes évolutions, en les alertant lors des pics de pollution.

  L’air peut être parfois contaminé par des polluants gazeux ou solides d’origine naturelle (émission par la végétation, la mer, etc.) ou produits par les activités humaines (trafic routier, chauffage, industries, travaux agricoles, activités domestiques, etc.). Les polluants de l’air sont très nombreux. Même si leurs concentrations sont très faibles, ils peuvent avoir des effets sur la santé et sur l’environnement.

  Les principaux polluants atmosphériques se classent en deux grandes familles : les polluants primaires, qui sont directement issus des sources de pollution, principalement liées aux activités humaines et les polluants secondaires, qui ne sont pas directement rejetés dans l’atmosphère, mais proviennent de réactions chimiques qui se produisent entre gaz. C’est le cas, notamment, de l’ozone qui est le principal facteur de pollution dans notre département, comme dans l’ensemble du sud méditerranéen. La pollution à l’ozone est favorisée par un fort ensoleillement et des températures élevées. Cette pollution fait l’objet d’une surveillance pérenne mise en place par AIR LR. Après une augmentation des concentrations observée en 2015, il est à noter que les concentrations d’ozone sur la région sont en légère baisse en 2016.

  Pour vous informer au quotidien sur la qualité de l’air que vous respirez, consultez le site suivant : http://www.air-lr.org/