Afin de prévenir les risques liés à la canicule, il est institué, dans chaque département, et ce du 1er juin au 31 août, un plan d’alerte et d’urgence, coordonné par le préfet, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels.

  Ce plan, en cas d’alerte, prévoit afin de favoriser l’intervention des services d’assistance, le recensement des personnes âgées et handicapées résidant à domicile et qui en feront la demande écrite ou téléphonique.

  L’alerte canicule dépend à la fois de la météo et du préfet qui, en fonction d’un certain nombre de paramètres, décide de lancer l’alerte en question. La commune de Tordères met donc en place, jusqu’au 31 août, son dispositif de veille et d’alerte.

  Peuvent bénéficier du dispositif, à leur demande (ou le cas échéant celle du représentant légal ou d’une tierce personne physique ou morale), les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail et résidant à leur domicile ou encore les personnes adultes handicapées.

  Chaque personne sera inscrite sur un registre nominatif, communicable au préfet, à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence. Cette démarche est volontaire.
   Concrètement, une fois inscrite sur le registre et en cas de lancement du plan canicule par le préfet, le bénéficiaire recevra un appel journalier de la mairie afin de savoir si elle va bien, si elle ne manque pas d’eau, etc. Au cas où la personne ne répondrait pas à l’appel téléphonique, un référent (parent, voisin, soignant) peut être appelé. En cas de silence des principaux intéressés, la mairie est habilitée à envoyer un agent au domicile de la personne répertoriée.

  Les personnes qui n’ont pas été recensées les années précédentes et qui souhaitent, en cas d’alerte, bénéficier d’actions de prévention ou de secours peuvent se faire connaître auprès de la mairie.