La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé aujourd’hui le retour en pharmacie, dès le lundi 2 octobre, de l’ancienne formule du Levothyrox, un médicament qui soigne l’hypothyroïdie ainsi que d’autres pathologies liées à la thyroïde, dont la nouvelle formule fait l’objet de plaintes de patients souffrant d’effets secondaires.

Ainsi, les patients auront le choix. Par ailleurs, à partir de mi-octobre, d’autres médicaments soignant la thyroïde, vendus aujourd’hui en Europe, seront mis sur le marché pour permettre aux patients de trouver la formule qui leur convient.

Au total, trois millions de patients prennent du Lévothyrox en France (premier marché mondial) et plus de 9 000 personnes ont signalé à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANS) des effets indésirables (crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux) attribués à la nouvelle formule du Levothyrox commercialisée depuis fin mars.