Fabrice Nicolino, journaliste, et François Veillerette, association nationale « Générations futures, ont lancé avec 100 personnes, une campagne nationale : « Nous voulons des coquelicots », fleur symbolique de la biodiversité.

Les 100 premiers signataires de l’appel ont été rejoints par plus de 200 000 personnes… Ils demandent une interdiction rapide et définitive de tous les pesticides de synthèse et comptent sur l’appui de nombreux citoyens français.

La campagne doit durer deux ans. Chaque premier vendredi du mois tous les signataires se retrouveront devant la mairie de leur ville ou de leur village, de plus en plus nombreux pour marquer leur détermination.

À Perpignan, le rendez-vous est fixé au vendredi 5 octobre, à 18h30, devant la mairie, si possible avec des coquelicots en papier, carton ou tissu, tout comme au Soler, et à Argelès, devant l’espace Liberté.

”Infos sur : nousvoulonsdescoquelicots.org

coquelicots_2.001