A l’initiative du Président de la République, le Gouvernement engage un grand débat national permettant à toutes et tous de débattre de questions essentielles pour les Français. Son organisation bénéficie de l’appui de la Commission nationale du débat public (CNDP), autorité indépendante, créée en 1995 pour veiller au respect du droit à l’information et à la participation.

Chacun peut organiser un débat que ce soit à l’échelle du quartier, du village ou de la région. La Commission nationale du débat public enregistre et accompagne ces démarches, propose un kit pour la tenue des débats et des stands pour recueillir la parole citoyenne sur le terrain. En parallèle, d’autres manifestations seront également organisées au niveau régional ou national pour permettre au plus grand nombre de participer. Des débats se tiendront également en ligne, sur une plateforme numérique dédiée qui permettra de déposer des contributions. Enfin, des conférences de citoyens tirés au sort seront mises en place dans chaque région pour échanger sur les analyses et proposition issues des différents débats.

Il s’agit d’envisager des solutions pour l’avenir du pays sur des problématiques majeures. Le Gouvernement propose quatre thèmes de débats :

- La transition écologique (comment se loger ? comment se déplacer ? comment se chauffer ?) : face à l’urgence écologique, des solutions doivent être pensées pour être accessibles à tous.

- La fiscalité et les dépenses publiques (quels sont les bons prélèvements? quels sont les bons niveaux de dépense? qu’est-ce qu’une fiscalité efficace et compétitive aujourd’hui? comment la rendre plus simple et plus lisible?)

- La démocratie et la citoyenneté (comment mieux associer les citoyens à la prise de décision ? comment mieux représenter les sensibilités ? etc.)

- L’organisation de l’Etat et des services publics : dans un monde qui change, dans une France où les mouvements de populations n’ont jamais été aussi massifs depuis 20 ou 30 ans, il est nécessaire de rendre les administrations et les services publics plus accessibles, plus efficaces et plus transparents.

Le débat national aura lieu de janvier à mars. Sur la base de l’ensemble des remontées territoriales et de leur synthèse, des mesures concrètes seront annoncées en avril.

Comment participer ?

Dès la mi-janvier, citoyens, associations, collectifs, élus, entreprises, syndicats, etc. souhaitant organiser des réunions locales pourront demander à la Commission nationale du débat public :

- l’enregistrement et le kit d’accompagnement des réunions,

- la mise à disposition de stands mobiles pour informer et recueillir les avis des citoyens,

- un accompagnement pour l’organisation d’un atelier.

Tous les renseignements pratiques sont ici : https://www.gouvernement.fr/le-grand-debat-national?fbclid=IwAR3HK6s-Vfaw12JcqklViQ9YZvWAxwc5cQ03wUGpkOSlOkojNq1U2nFkOws