L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle des lots de médicaments à base d’Irbésartan du laboratoire « Arrow Génériques », prescrits pour l’hypertension artérielle. Après le Valsartan, c’est donc un autre médicament contre l’hypertension qui est touché par des rappels de lots à cause de la présence d’une substance classée comme cancérogène probable.

Valsartan et Irbésartan appartiennent à la même famille de médicaments, les « sartans », dont d’autres lots pourraient prochainement faire l’objet de rappels, précise l’ANSM.

Le rappel des lots concernés, organisé jeudi, est le premier rappel de lots de médicaments de cette famille autre que le Valsartan, précise l’Agence du médicament ANSM.

Toutefois, l’ANSM insiste sur le fait que la présence potentielle de substance présumée cancérogène n’induit pas de risque aigu pour la santé des patients.

« Le risque d’un arrêt brutal de traitement étant important (poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques), les patients ne doivent en aucun cas interrompre leur traitement sans avis médical », ajoute l’ANSM, qui a mis en place dès juillet un numéro vert d’information, le 0.800.97.14.03.

Les patients, sans interrompre leur traitement, peuvent vérifier auprès d’un pharmacien si leur boîte d’Irbésartan est concernée par le rappel. Si c’est le cas, le pharmacien leur remettra une boîte pour la remplacer.

Les informations concernant les médicaments à base de sartans disponibles sont sur le site de l’agence. En outre, des alternatives thérapeutiques au Valsartan existent pour prendre en charge les patients. N’hésitez pas à consulter votre médecin ou à vous renseigner auprès de votre pharmacien.