mai 2020

Archive mensuelle

Covid-19 : vos questions sur les tests

Créé par le 17 mai 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Il existe deux types de tests pour casser les chaînes de transmission du virus et maîtriser l’évolution de l’épidémie en France :

- Les tests virologiques (RT-PCR) permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test grâce à un prélèvement par voie nasale. Le résultat est en général disponible 24 heures après. Grâce à une augmentation importante des capacités de tests, il est actuellement possible de réaliser jusqu’à 700 000 tests chaque semaine sur l’ensemble du territoire. C’est le seul test fiable et recommandé pour le dépistage.

- Les tests sérologiques permettent de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ces tests détectent la présence d’anticorps au moyen d’une prise de sang. Actuellement, cette catégorie de tests est encore en phase d’évaluation, notamment pour déterminer leur fiabilité et leur capacité à détecter l’existence d’une immunité contre le virus.

Les conditions pour se faire tester :

Les tests virologiques (RT-PCR) sont effectués dans des centres de dépistage dont la liste est disponible sur le site Internet « sante.fr » ou sur le site Internet de votre Agence régionale de santé.

Ces tests virologiques (RT-PCR) sont possibles :

- sur ordonnance médicale, aux personnes qui présentent des symptômes (parmi lesquels : difficultés respiratoires, fièvre, toux, fatigue inhabituelle, maux de tête, courbatures, maux de gorge, perte de goût ou d’odorat) ;

- sans ordonnance, aux personnes identifiées comme ayant été en contact, avec un risque élevé de transmission, avec une personne testée positivement. Vous serez alors contacté par les services de l’Assurance Maladie qui vous demanderont de rester en « quatorzaine préventive » et vous indiqueront quand réaliser votre test (immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée, ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle). Vous devrez alors prendre rendez-vous dans un lieu d’examen médical. Aucune prescription médicale ne vous sera demandée ;

- à certains publics dans le cadre de campagnes spécifiques de dépistage (personnes vulnérables, résidents de structures d’hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas confirmé au sein de la structure).

Marche à suivre pour se faire dépister :

Voici les étapes à suivre si je pense avoir été infecté par le virus.

1) Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête :

- je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ; 

- je contacte au plus vite un médecin, afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée. Il me prescrit un test virologique (RT-PCR) s’il suspecte le Covid-19. En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux contacter des médecins de garde. Pour cela, je peux composer le 0 800 130 000, me renseigner sur Internet, ou m’adresser à ma pharmacie ou mon laboratoire d’analyses médicales pour connaître la liste des médecins de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises, etc.), je peux composer le numéro 15 ;

- j’identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site Internet de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;

- je me rends au centre de dépistage avec ma carte d’identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;

- je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test;

- je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

2) J’ai été identifié comme « personne contact » par un médecin généraliste ou par l’assurance maladie :

- je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;

- je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle ;

- je me rends au centre de dépistage avec ma carte d’identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;

- je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test;

- je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

Résultats du test :

Les résultats de votre test de dépistage sont normalement disponibles au plus tard 24 heures après la réalisation du test.

Ils vous seront transmis :

- par le laboratoire (par téléphone, ou sur internet) ;

- et/ou par SI-DEP (un système d’information national de suivi du dépistage Covid-19 mis en place à partir de mai 2020).

En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté doit rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

Les données collectées dans le cadre des examens de biologie Covid-19 pourront être réutilisées dans le cadre d’enquêtes sanitaires (suivi des patients diagnostiqués positifs au Covid-19 et/ou recherche des « cas contact »), de surveillance épidémiologique et de recherches via la plateforme des données de santé. Elles seront conservées pour une durée maximale d’un an.

Le patient qui effectue un test Covid-19 ne peut pas s’opposer au traitement de ses données dans l’outil SI-DEP, du fait de l’intérêt public que ce suivi représente.

En revanche il peut:

- exercer son droit d’accès aux données le concernant ;

- exercer son droit de rectification des données le concernant ;

- s’opposer à ce que ses données soient réutilisées pour la recherche.

3) J’ai été identifié comme « personne contact » par un médecin généraliste ou par l’assurance maladie :

- je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;

- je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle ;

- je me rends au centre de dépistage avec ma carte d’identité, ma Carte Vitale et mon ordonnance pour faire le prélèvement ;

- je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test;

- je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

Coût du test virologique (RT-PCR) :

Le test virologique (RT-PCR) au COVID-19 est couvert à 100% par l’Assurance Maladie.

La grande majorité des laboratoires dispensent de l’avance de frais, vous n’aurez donc rien à débourser. Il peut néanmoins parfois être demandé d’avancer les frais de réalisation du test au moment du rendez-vous au centre de dépistage. En cas de doute, contactez le centre de dépistage, ou prévoyez une avance.

Le coût du test de dépistage est de 54 euros. L’Assurance Maladie rembourse 100% de ce coût. Si vous devez avancer les frais, l’ensemble vous sera remboursé sur feuille de soin.

Calamités agricoles : indemnisation due à l’episode de température excessive du 28/06/2019

Créé par le 16 mai 2020 | Dans : Economie locale et associations, Environnement, Infos pratiques

La demande d’indemnisation doit s’effectuer du 14 mai au 16 juin 2020 inclus
Après avis favorable du Comité National de la Gestion des Risques en Agriculture du 29 janvier 2020, un arrêté ministériel du 24 février 2020 définit la zone et les biens reconnus comme sinistrés suite aux températures élevées du 28 juin 2019, qui pourront prétendre aux indemnisations du régime des calamités agricoles :

1) Zone sinistrée : communes de l’Albère, Alénya, Amélie-les-Bains-Palalda, Ansignan, Arboussols, Argelès-sur-Mer, Arles-sur-Tech, Ayguatébia, Bages, Baho, Baillestavy, Baixas, Banyuls-dels-Aspres, Banyuls-sur-Mer, Bélesta, Bompas, Boule-d’Amont, Bouleternère, Bourg-Madame, Le-Boulou, Brouilla, Cabestany, Caixas, Calce, Calmeilles, Camélas, Campôme, Campoussy, Canet-en-Roussillon, Canohès, Caramany, Casefabre, Cases-de-Pène, Cassagnes, Casteil, Castelnou, Catllar, Caudies-de-Conflent, Caudiès-de-Fenouillèdes, Cerbère, Ceret, Claira, Clara, Les-Cluses, Codalet, Collioure, Conat, Corbère, Corbère-les-Cabanes, Corneilla-de-Conflent, Corneilla-del-Vercol, Corneilla-de-la-Rivière, Corsavy, Elne, Escaro, Espira-de-la-l’Agly, Espira-de-Conflent, Estagel, Esthoher, Eus, Felluns, Fenouillet, Fillols, Finestret, Fosse, Fourques, Fuilla, Glorianes, Ille-sur-Têt, Joch, Jujols, La-Bastide, Lansac, Laroque-des-Albères, Latour-bas-Elne, Latour-de-France, Le-Barcarès, Lesquerde, Llauro, Llo, Llupia, Marquixanes, Maureillas-las-Illas, Los Masos, Maury, Millas, Molitg-les-Bains, Montalba-le-Château, Montauriol, Montbolo, Montescot, Montesquieu-les-Albères, Montferrer, Montner, Mosset, Néfiach, Nohèdes, Olette, Oms, Opoul-Périllos, Oreilla, Ortaffa, Palau-del-Vidre, Passa, Perpignan, Le-Perthus, Peyrestortes, Pézilla-de-Conflent, Pézilla-la-Rivière, Pia, Planès, Planèzes, Pollestres, Ponteilla, Port-Vendres, Prades, Prats-de-Sournia, Prugnanes, Prunet-et-Belpuig, Rabouillet, Railleu, Rasiguères, Reynes, Ria-Sirach, Rigarda, Rivesaltes, Rodès, Sahorre, Saint-André, Saint-Arnac, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saint-Cyprien, Saint-Estève, Saint-Féliu-d’Amont, Saint-Féliu-d’Avall, Saint-Genis-des-Fontaines, Saint-Hippolyte, Saint-Jean-Lasseille, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Saint-Laurent-de-Cerdans, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Saint-Marsal, Sainte-Marie-de-la-Mer, Saint-Martin de Fenouillet, Saint-Michel-de-Llotes, Saint-Nazaire, Saint-Paul-de-Fenouillet, Saleilles, Salses-le-Château, Sansa, Serdinya, Le Soler, Sorède, Souanyas, Sournia, Taillet, Tarerach, Taulis, Taurinya, Tautavel, Terrats, Théza, Thuir, Tordères, Torreilles, Toulouges, Tresserre, Trévillach, Trilla, Trouillas, Urbanya, Valmanya, Vernet-les-Bains, Villefranche-de-Conflent, Villelongue-de-la-Salanque, Villelongue-dels-Monts,Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Villeneuve-la-Rivière,Vinça, Vingrau, Vira, Vivès, Le Vivier.

2) Biens sinistrés

  • Pertes de récolte sur arboriculture (pommes, poires, kakis, figues)
  • Pertes de fonds sur vignes.

La demande d’indemnisation doit s’effectuer du 14 mai au 16 juin 2020 inclus.

- soit par télédéclaration sur le site TéléCALAM (du 14/05/2020 au 16/06/2020 inclus)

TéléCALAM est une téléprocédure sécurisée qui permet aux agriculteurs d’effectuer une demande d’indemnisation dans le cadre de la procédure des calamités agricoles.

L’accès se fait par Internet sur le site  Calamités agricoles : indemnisation due à l'episode de température excessive du 28/06/2019 dans Economie locale et associations site-exthttp://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr (Rubriques : Exploitation agricole/toutes les démarches/demander une aide PAC conjoncturelle ou structurelle/demander une indemnisation calamités agricoles)

- soit par dossier « papier »

à retourner avant le 16 juin 2020 à l’adresse suivante :

Direction Départementale des Territoires et de la Mer 
Service Économie Agricole
2, rue Jean Richepin
BP50909 
66020 Perpignan cedex

Dossier à télécharger :

Versement de de l’aide exceptionnelle de solidarité

Créé par le 15 mai 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Covid-19 : Versement de l’aide exceptionnelle de solidarité : 41 219 foyers bénéficiaires dans les Pyrénées-Orientales.

La crise a eu des effets délétères sur les familles modestes et les foyers les plus précaires. Une aide exceptionnelle de solidarité est versée par l’Etat ce vendredi 15 mai 2020 comme annoncé par le Président de la République et le Premier ministre.

Plus de 380 000 foyers en Occitanie dont 41 219 dans les Pyrénées Orientales bénéficieront de cette aide. Elle est versée automatiquement par les CAF, Pôle emploi et les caisses de la Mutualité agricole.

• Pour toutes les familles qui touchent les Aides Personnalisées au Logement : 100 € par enfant dès le premier enfant et sans plafond.

• Pour une personne au RSA ou pour les personnes sans emploi en fin de droit à l’allocation chômage, 150 € par foyer, et 100 € de plus par enfant.

- En France, 4 millions de foyers sont concernés. Ce sont ainsi 900 millions d’euros qui leur seront distribués. Près d’un milliard de pouvoir d’achat supplémentaire pour les familles les plus modestes.

Cette aide s’inscrit dans le cadre d’un ensemble d’initiatives de l’État destiné à soutenir les plus précaires. Elle vient compléter le plan gouvernemental de soutien à l’aide alimentaire de 39 millions d’euros d’ores et déjà en application ainsi qu’une mesure d’aide de 200 € pour 800 000 jeunes et qui leur sera versée dès le mois de juin.

- L’effort de solidarité en direction des plus précaires, représente depuis le début de la crise 1,1 milliard d’euros supplémentaire pour les protéger de conséquences parfois dramatiques liés à la crise sanitaire.

Covid-19 : attention aux intoxications liées à la désinfection et aux autres situations à risque

Créé par le 14 mai 2020 | Dans : Santé

Les centres antipoison signalent de nombreux accidents domestiques et intoxication en lien avec le COVID-19. Le point sur la situation et les recommandations pour ne pas prendre de risques.

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID-19, l’Anses et le réseau des Centres antipoison suivent avec attention les appels pour un motif associé au COVID-19. Ce recensement vise à identifier les situations à risque afin d’émettre des recommandations et alerter les pouvoirs publics.

Entre le 1er et le 24 mars 2020, 337 appels liés à des cas d’exposition (avec ou sans symptômes) ou des demandes d’information ont été identifiés comme pouvant être associés au contexte COVID-19. Parmi les cas d’exposition (245 cas), 144 présentaient des symptômes et 101 n’en avaient pas.

Plusieurs origines de situations à risque ont été identifiées par les Centres antipoison : les nettoyants / désinfectants, les solutions hydro-alcooliques, les huiles essentielles et les anti-inflammatoires.

Pour prévenir les intoxications et les accidents, l’Anses et les Centres antipoison émettent des recommandations.

Pour les nettoyants et désinfectants

Plusieurs situations particulières à risque ont été identifiées : inhalation de vapeur toxique, intoxication accidentelle de jeunes enfants suite aux transferts des produits ménagers (dans une bouteille, dans un verre d’eau…), nettoyage des aliments à l’eau de Javel.

Pour les éviter :

  • Respecter rigoureusement les conditions d’usage des produits nettoyants ou désinfectants (sols, surfaces du domicile ou du lieu de travail).
  • Ne pas mélanger des produits nettoyant ou désinfectant entre eux, notamment eau de Javel et détartrant.
  • Pour les produits déconditionnés, mentionner très clairement la nature du contenu (nom du produit au feutre, étiquette de couleur…) et tenir ces produits hors de portée des enfants.
  • Tenir tous les produits ménagers hors de portée des enfants,
  • Ne pas utiliser les produits nettoyants et désinfectants de sols et de surfaces pour des besoins d’hygiène corporelle.
  • Ne pas nettoyer les aliments à l’eau de Javel ou tout autre produit nettoyant ou désinfectant non destiné à entrer au contact de denrées alimentaires.

Pour les solutions hydro-alcooliques

Les situations particulières à risque concernent l’exposition accidentelle d’enfants ayant à portée de mains les solutions hydro-alcooliques ou les produits utilisés pour la préparation de solution hydro-alcooliques à faire soi-même.

Pour les éviter :

  • Tenir les solutions hydro-alcooliques hors de portée des enfants.
  • Pour les produits déconditionnés, mentionner très clairement la nature du contenu (nom du produit au feutre, étiquette de couleur…) et tenir ces produits hors de portée des enfants.
  • Pour les solutions à fabriquer soi-même (« Do It Yourself »), respecter rigoureusement les consignes officielles de fabrication (site de l’OMS) et tenir les produits issus de cette fabrication hors de portée des enfants.

Les huiles essentielles

Plusieurs circonstances particulières à risque ont été identifiées : auto-médication par utilisation d’huiles essentielles par voie orale pour « renforcer les défenses naturelles » et « lutter contre le coronavirus », pulvérisation d’huiles essentielles pour « assainir un espace clos » par une personne à risque (personne asthmatique), ou encore utilisation inappropriée pour désinfecter un masque chirurgical, par exemple.

L’Anses rappelle que les huiles essentielles ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus. Il est important de respecter les conditions d’utilisations de ces huiles (voie d’administration, dose, zone d’application…). Les personnes souffrant d’affections respiratoires (notamment les personnes asthmatiques) et les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas utiliser les huiles essentielles. Avant tout usage, et en cas de question sur l’usage des huiles essentielles, demander conseil à un pharmacien.

Les médicaments anti-inflammatoires

Un fort besoin d’information a été constaté autour de l’utilisation des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, corticoïdes, bronchodilatateurs et anti-inflammatoires associés, suite aux informations du ministère de la santé mentionnant que les anti-inflammatoires pourraient aggraver les signes d’infection liés à l’épidémie COVID-19.

Les bons comportements :

  • Ne pas arrêter un traitement anti-inflammatoire prescrit pour une affection chronique et prendre conseil auprès de son médecin traitant. L’arrêt brutal du traitement anti-inflammatoire peut entraîner une recrudescence des symptômes de l’affection chronique.
  • En dehors de tout traitement chronique, ne pas prendre d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et privilégier la prise de paracétamol en cas de fièvre, comme recommandé par le ministère de la santé.

En cas d’intoxication, il ne faut pas refuser ou reporter une consultation nécessaire aux urgences ou dans un cabinet médical par peur d’être infecté par le coronavirus. Il est nécessaire de suivre précisément les indications du Centre antipoison.

Ces recommandations pourront évoluer en fonction de nouvelles situations à risque identifiées par les Centres antipoison.

Des conseils pour éviter les risques d’accidents domestiques dans l’actuel contexte de confinement sont disponibles sur le site de l’association des Centres antipoison : http://www.centres-antipoison.net/comcovid.pdf.  

Hommage des Tordérencs aux victimes de l’épidémie

Créé par le 13 mai 2020 | Dans : A retenir

Sur la porte de la mairie de Tordères, quelques mots et des bougies rendent hommage à « celles et ceux qui sont tombés et tombent encore, victimes de la pandémie, celles et ceux que nous n’oublierons pas », ainsi qu’aux vivants qui se mobilisent et se serrent les coudes dans cette période difficile.

Tous les habitants qui le souhaitent peuvent bien sûr contribuer à cet hommage.

« D’aucuns affirment que les bougies ne servent à rien, mais les peintures dans les grottes, il y a des dizaines de milliers d’années non plus, à part faire de chacun de nous un Homo Sapiens et pas seulement un Homo Economicus. »

Ensemble

 

Les masques, gants et mouchoirs ne sont pas recyclables

Créé par le 12 mai 2020 | Dans : Environnement, Santé

Les poubelles jaunes sont polluées par des gants, des mouchoirs et des masques usagés, ce qui met en danger les 30 agents du centre de tri du Sydetom 66.

Pour information, ces gants, mouchoirs et masques ne sont pas recyclables !

En période d’épidémie au Covid-19, il est rappelé que les gants, masques, mouchoirs et textiles sanitaires usagés (type lingettes) doivent être jetés en doubles sacs fermés et conservés 24h avant d’être jetés aux ordures Ménagères. Merci de votre compréhension et de votre aide.

Plus d’infos sur https://urlz.fr/cdXH

Déconfinement : attestation pour se déplacer à plus de 100 km de son domicile

Créé par le 11 mai 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

À partir du 11 mai 2020, la France rentre dans une période de déconfinement progressif. Celui-ci implique une modification des restrictions de déplacement en vigueur depuis le 17 mars.

Retrouvez toutes les informations sur la stratégie de déconfinement sur la plateforme : gouvernement.fr/info-coronavirus external link

La déclaration est exigée lorsque le déplacement conduit à la fois à sortir :

  • d’un périmètre défini par un cercle d’un rayon de 100 km autour du lieu de résidence (la distance de 100 km est donc calculée «à vol d’oiseau»),
  • du département.

Il n’est pas nécessaire de se munir de la déclaration :

  • pour les déplacements de plus de 100 km effectués au sein de son département de résidence.
  • pour les déplacements en dehors du département de résidence, dans la limite de 100km.

La déclaration de déplacement en dehors de son département et à plus de 100km de sa résidence est téléchargeable en cliquant ici : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Deconfinement-Declaration-de-deplacement.

Les écoles de Llauro et Tordères sont prêtes pour accueillir les 10 écoliers volontaires

Créé par le 11 mai 2020 | Dans : Ecole

Les classes des écoles de Tordères et Llauro sont prêtes pour accueillir les enfants volontaires du Regroupement Pédagogique Intercommunal.

Pour cette première période s’étalant du 12 au 29 mai 2020, six enfants seront accueillis à l’école de Llauro (CP, CE1) et quatre enfants (CE2, CM2) seront accueillis à celle de Tordères, soit 18% de l’effectif total du RPI.

La réouverture des écoles demande une discipline sanitaire extrêmement rigoureuse de la part des enseignants et du personnel communal.

Tout a été mis en oeuvre pour assurer, au plus près des exigences relatives au protocole sanitaire, la gestion de cette réouverture, tant au niveau matériel (masques, gel hydro-alcoolique, visières, gants et blouses pour les personnels, savon pour les enfants, produit virucide pour la désinfection des classes, etc.) qu’au niveau humain (surveillance renforcée lors des récréations et durant les temps périscolaires de la cantine et de la garderie, désinfection et ménage renforcé, notamment pendant la pause méridienne).

Il est essentiel que chaque élève respecte les gestes barrières, particulièrement la règle de distanciation d’un mètre entre chaque personne.

Les élus invitent donc les parents à participer à la mise en place de ce dispositif en sensibilisant leur enfant aux règles sanitaires.

A noter que pour les parents qui le souhaitent, des masques pourront être mis à disposition des enfants à condition qu’ils soient en mesure de le porter dans des conditions satisfaisantes.

Les parents sont invités à vérifier la température de leur enfant avant de quitter leur domicile. Un enfant ayant une température supérieure à 37,8° devra être gardé à son domicile.

1) Transports :

Pour rappel, les transports scolaires sont une compétence de la Région Occitanie et non pas municipale. L’effectif scolaire étant très réduit, il ne devrait pas y avoir de difficulté pour mettre en place les gestes barrières dans le bus :

- 1 seul enfant de Montauriol prendra le bus allant à l’école de Llauro,

- 4 enfants de Llauro prendront le bus vers l’école de Tordères;

- enfin, 4 enfants de l’école de Tordères se rendront chaque midi à la cantine de Llauro.

2) Garderie de Llauro:

L’effectif de la garderie sera très réduit (4 à 5 enfants).

Le lavage des mains se fera automatiquement en arrivant et en partant de la garderie.

Les parents devront sonner au grand portail et ne seront pas autorisés à rentrer dans l’école de Llauro. Si plusieurs parents arrivent en même temps, il leur sera demandé de respecter une distance d’un mètre entre eux.

Les enfants seront autorisés à apporter une boîte contenant des jouets individuels ainsi que des livres qu’ils ne pourront pas prêter ou échanger.

3) Cantine :

Les enfants des deux écoles mangeront au restaurant de Llauro.

Les enfants de l’école de Tordères prendront le bus pour se rendre à Llauro. Un agent les attendra à l’arrêt et les accompagnera jusqu’au restaurant par la rue des figuiers afin de ne pas croiser les enfants de l’école de Llauro qui seront dans la cour. Ils se laveront les mains et seront installés à l’entrée de la salle puisqu’ils partiront en premier. Dès leur repas pris, ils redescendront, toujours accompagnés, traverseront la cour vide pour reprendre le bus jusqu’à l’école de Tordères où Charlotte Martin les attendra pour les prendre en charge jusqu’à la reprise des cours.

Dans un premier temps, les enfants prendront des repas froids (mais équilibrés et plus élaborés que les pique-niques). Dès que nous aurons la maîtrise de l’organisation et en fonction des moyens humains disponibles, nous basculerons
vers des repas chauds traditionnels.

Nous comptons sur la pleine et entière collaboration des parents d’élèves et souhaitons aux enfants un bon retour à l’école.

Aménagement

Modalités de réouverture de la Bibli de Tordères

Créé par le 11 mai 2020 | Dans : Bibliothèque, Santé

Malgré l’autorisation d’ouverture des médiathèques et bibliothèques annoncée pour le 11 mai, les obligations sanitaires qui y sont associées ne permettent pas un fonctionnement normal de notre petite Bibli.

La reprise de l’activité va tout de même se faire, à petits pas, doucement mais sûrement !

Les ouvrages empruntés seront récupérés au secrétariat de mairie, aux jours et heures d’ouverture de la mairie, et mis « en quarantaine » au fur et à mesure qu’ils nous seront restitués. Il seront gardés huit jours avant d’être remis sur les étagères.

Celles et ceux qui le souhaitent pourront emprunter de nouveaux ouvrages, en demandant la clé au secrétariat de mairie, aux jours et heures d’ouverture de la mairie.

Chacun pourra ainsi accéder à la bibli et choisir autant de livres, revues, DVD, ou CD qu’il le voudra, après avoir bien sûr passé ses mains au gel hydro-alcoolique installé à l’entrée de la mairie.

Nous vous demanderons de ne pas être plus de deux dans la Bibli mais une tolérance de quatre personnes sera admise pour un même foyer.

A très bientôt les lundi de 9h30 à 12h, et de 13h30 à 18h, mercredi de 8h30 à 12h, et jeudi de 13h30 à 17h30.

Hérisson

Réouverture du secrétariat de mairie selon de nouvelles modalités

Créé par le 11 mai 2020 | Dans : A retenir, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Santé

Ce lundi 11 mai sonne la fin du confinement mais sûrement pas la fin de la pandémie de Covid-19 qui frappe le monde.

C’est pourquoi le secrétariat de mairie de Tordères rouvre ses portes au public, aux jours et heures d’ouverture habituels, mais dans des conditions sanitaires différentes.

Avant d’entrer dans le secrétariat, chaque visiteur doit passer ses mains au gel hydro-alcoolique installé dans le couloir de la mairie. La salle du secrétariat n’accueille qu’une seule personne à la fois. La rencontre doit se faire dans le respect de la distanciation physique nécessaire (1 mètre) avec la secrétaire de mairie. Une exception est admise pour recevoir deux visiteurs à la fois lorsqu’ils appartiennent à un même foyer.

En cas d’attente dans le couloir, les visiteurs doivent respecter les gestes barrières et particulièrement la distanciation physique d’un mètre entre chaque personne.

Pour toute demande, il convient toutefois, si vous le pouvez, de privilégier:

- les courriels et l’envoi des dossiers par courriel (mairie-de-torderes@wanadoo.fr) ou courrier postal (mairie, 2 rue des écureuils, 66300 Tordères),

- ainsi que les appels téléphoniques (04.68.38.80.58).

Les élus n’assureront plus de permanence et les habitants pourront les rencontrer exclusivement sur rendez-vous pris au secrétariat, les lundi après-midi, mercredi matin et jeudi après-midi.

En cas de réunion, la salle polyvalente a été aménagée de façon à pouvoir recevoir jusqu’à 9 personnes à la fois dans le respect de la distanciation physique d’un mètre.

 

1234

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...