Jusqu’ici uniquement obligatoire dans les transports en commun, le port du masque va le devenir également dans tous les lieux publics clos dès la semaine du 20 juillet. Une obligation nouvelle qui incombera aux seuls clients de ces établissements puisque les gérants et salariés sont d’ores et déjà concernés.

Différents clusters en France ont vu le jour ces dernières semaines, la Catalogne du Sud n’est pas épargnée, le Président de la Generalitat a confiné quelques régions pour éviter une propagation trop importante. Le port du masque est donc un moindre mal pour éviter un reconfinement qui pourrait être « catastrophique » selon le chef des urgences de l’hôpital Pompidou à Paris.

Dans tous les espaces accessibles des services publics tel que les préfectures, la Poste, les bibliothèques, les mairies, le port du masque devrait être obligatoire, ainsi que dans les lieux de culte, les banques, les musées, cinéma, salles de concert, établissements sportifs.

Le masque sera également obligatoire dans les centres commerciaux, les bars, les hôtels, les restaurants.

Ces mesures permettent de lutter contre une reprise de l’épidémie. Dans le texte de loi de sortie d’état d’urgence sanitaire il est précisé : « À compter du 11 juillet 2020 et jusqu’au 30 octobre 2020 inclus, hors des territoires mentionnés à l’article 2, le Premier ministre peut, par décret pris sur le rapport du ministre chargé de la Santé, dans l’intérêt de la santé publique et aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 (…) réglementer l’ouverture au public, y compris les conditions d’accès et de présence, d’une ou de plusieurs catégories d’établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, à l’exception des locaux à usage d’habitation, en garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité ».