Cette année, l’allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le 18 août. Une aide aux moins aisés octroyée par les Caisses d’allocations familiales (CAF) chaque année, à quelques jours de la rentrée. Quel est son montant ? Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les démarches à suivre pour percevoir son versement ? Voici ce qu’il faut savoir sur l’ARS.

L’ARS sera remise à 3 millions de familles pour chaque enfant scolarisé né entre le 16 septembre 2002 et le 31 décembre 2014 inclus, ainsi que chaque enfant né après cette date et déjà inscrit en CP. Elle concerne aussi les apprentis.

Elle sera versée aux parents dont les revenus annuels de 2018 étaient inférieurs à 25.093 euros pour un enfant à charge au 31 juillet de cette année, 30.884 euros pour deux enfants à charge ou 36.675 euros pour trois enfants à charge.

Attribuée sous conditions de ressources, l’ARS passe cette année à 469,97 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans (après 368,84 euros en 2019), à 490,39 euros pour un enfant âgé de 11 à 14 ans (389,19 euros l’an dernier) et à 503,91 euros pour un enfant âgé de 15 à 18 ans (402,67 euros en 2019).

À noter que cette année, l’allocation est exceptionnellement majorée de 100 euros supplémentaires, en raison la crise sanitaire.

Comment faire pour en bénéficier ?

Les parents n’ont aucune démarche à accomplir si leurs enfants ont moins de 16 ans. Les Caisses d’allocations familiales (CAF) versent alors automatiquement l’ARS aux familles déjà allocataires qui remplissent les conditions.

Attention pour les enfants entrant en CP cette année mais qui n’auront 6 ans qu’en 2020 : la famille doit récupérer un certificat de scolarité auprès de l’école et l’envoyer à la CAF.

Quant aux parents d’adolescents de 16 à 18 ans, ils n’ont pas l’obligation de fournir un justificatif de scolarité. « Une simple déclaration sur l’honneur » suffit, selon le ministère.