janvier 2021

Archive mensuelle

Données de la bibliothèque pour l’année 2020

Créé par le 30 jan 2021 | Dans : Bibliothèque

Depuis bientôt 20 ans, la petite bibliothèque de Tordères accueille de nombreux lecteurs de tous les âges. On y vient pour bouquiner et choisir des livres, bien sûr, mais on y vient aussi pour y partager un moment, discuter, rire, rêver… Ainsi, en 2020, 52 lecteurs s’y sont régulièrement retrouvés, soit 30% de la population de la commune!
L’année passée, les plus grands bibliovores ont été les fillettes et les jeunes filles (40% des lecteurs), ainsi que les femmes (27% des lecteurs), suivis des jeunes garçons (21% des lecteurs), laissant les hommes à la traîne puisqu’ils ne représentent que 12% des lecteurs de Tordères.

La Bibli a permis 660 emprunts, soit une moyenne d’un peu plus de 12 emprunts par lecteur et par an.
Cela représente 481 emprunts destinés à des enfants ou adolescents et 179 emprunts destinés aux adultes. 198 emprunts (soit 30% des emprunts) correspondent à des ouvrages ou des CD prêtés par la Médiathèque Départementale des Pyrénées-Orientales.
Les enfants et adolescents ont emprunté 179 bandes-dessinées, 122 romans, 96 albums, 308 bandes dessinées, 34 revues, 25 documents (biologie, histoire, sciences, citoyenneté, géographie, etc.), 21 DVD et 4 CD.
Les adultes ont emprunté 82 romans, philosophie, poésie, théâtre, etc.), 37 documents (jardinage, arts, histoire, géographie, science, économie, psychologie, santé, etc.), 36 bandes dessinées, 10 livres d’art, 7 biographies, 6 CD et 1 revue.

Rappelons que la Bibli possède un fond propre de plus de 5 000 ouvrages, CD et DVD et que la BDPPO (Médiathèque Départementale des Pyrénées-Orientales, gérée par le Conseil Départemental) dont, en temps normal, le bibliobus passe deux fois par an, lui prête entre 300 et 400 livres et CD par passage.

Rappelons également que la Bibli abrite dans ses murs une grainothèque, lieu d’échanges de semences où les jardiniers déposent et récupèrent toutes sortes de graines de fleurs ou de légumes.

A la Bibli, il y en a pour tous les goûts et l’inscription est gratuite, alors venez nombreux, petits et grands, chaque mercredi, de 16h à 18h (premier étage de la mairie).
Dans le respect des consignes sanitaires, la Bibli ne peut pas accueillir plus de trois personnes à la fois.
Le port du masque y est obligatoire, avec un lavage de mains aux toilettes ou avec du gel hydroalcoolique avant d’entrer.
Merci de votre compréhension !

Celles et ceux qui le souhaitent peuvent également venir emprunter des livres aux jours et heures d’ouverture du secrétariat de mairie.

Les ouvrages empruntés sont mis en septaine au fur et à mesure qu’ils nous sont restitués, avant d’être remis sur les étagères.

A très bientôt !

Contribuez à la réflexion sur la campagne vaccinale mise en place par le Gouvernement

Créé par le 24 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) a été saisi par le Premier ministre afin d’accompagner la mise en œuvre de la campagne vaccinale. Tout au long de la campagne de vaccination et pour la mener au mieux, des recommandations seront transmises au Gouvernement.

Participez à leur élaboration via les espaces ci-dessous :

- Exprimez vos motivations et hésitations sur la vaccination contre le Covid-19 :

https://participez.lecese.fr/pages/consultation-sur-la-vaccination-covid-19

- Posez une question sur la campagne vaccinale :

https://participez.lecese.fr/project/questions-reponses/collect/accedez-aux-questions-et-reponses

 

Compte-rendu du conseil municipal du 19 janvier 2021

Créé par le 23 jan 2021 | Dans : Equipe municipale et commissions

Date de la convocation : 13 janvier 2021

Date d’affichage : 13 janvier 2021

Afférents au Conseil Municipal : 11

En exercice : 11

Ont pris part à la délibération : 11

L’an deux mille vingt et un et le dix neuf janvier  à dix huit heures deux minutes, le conseil municipal de cette commune, régulièrement convoqué, s’est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances, sous la Présidence de Mme LESNÉ Maya, le Maire.

Étaient présents : Mmes LESNÉ Maya, MAURICE Dominique, FANTIN Gilbert, BLANCHET Élodie, LABOURDETTE Sandrine, MOTTA Christine, SOULÉ Sandrine et Mrs CHAROTTE Jackie, GUIDICELLI Vincent, MOLINA Jean-Marie, Francis VIDAL.

Absents : Néant.

Procurations : Néant.

Secrétaire de Séance : Gilbert FANTIN

ORDRE DU JOUR :

FINANCES :

DL 21/01 : Mandatement des dépenses d’investissement avant le vote du budget 2021.

SYNDICAT :

DL 21/02 : Renouvellement des délégués titulaires de la commune au Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de Ponteilla (SIVOM de Ponteilla).

DL 21/01 : MANDATEMENT DES DÉPENSES D’INVESTISSEMENT AVANT LE VOTE DU BUDGET 2021.

Madame le Maire rappelle à l’Assemblée que le budget sera voté au plus tard le 15 avril 2021. Elle explique que les dépenses devant être affectées en section d’investissement devront être engagées en début d’exercice.

Elle explique que pour mandater ces factures avant le vote du budget, le Conseil Municipal doit l’autoriser à engager, liquider et mandater des dépenses d’investissement dans la limite du quart des crédits ouverts au budget de l’exercice précédent (non compris les crédits afférents au remboursement de la dette) soit :

 

Chapitre   Réalisé 2020 Montant autorisé
21

 

23

 

TOTAL

- Immobilisations corporelles

- Immobilisations en cours

 

6 300.11

 

7 472.88

 

13 772.99

1 575.02

 

1 868.22

 

3 443.24

Après avoir entendu les explications et après avoir valablement délibéré, le Conseil Municipal, à l’unanimité des membres présents,

AUTORISE Madame le Maire à engager, liquider et mandater des factures d’investissement dans la limite de 3 443.24 € avant le vote du budget 2021.

DL 21/02: RENOUVELLEMENT DES DÉLÉGUÉS TITULAIRES DE LA COMMUNE AU SYNDICAT INTERCOMMUNAL À VOCATION MULTIPLE DE PONTEILLA (SIVOM de Ponteilla).

Madame le Maire EXPLIQUE que la procédure de dissolution du SIVOM de Ponteilla entamée en 2014, syndicat dont la compétence principale était l’entretien de l’éclairage public des communes adhérentes, doit être menée à son terme par le vote du  dernier compte administratif et l’accord des conseils municipaux pour la répartition de l’actif et du passif.

Madame le Maire INFORME l’Assemblée qu’il y a donc lieu de procéder à la désignation de deux délégués de la Commune au SIVOM de Ponteilla pour représenter la commune lors de cette réunion.

Le Conseil Municipal, après l’appel des candidatures,

PROCÈDE à l’élection au scrutin secret et à la majorité absolue, des délégués titulaires au SIVOM de Ponteilla.

Les résultats sont les suivants :

- Nombre de votants : 11

- Bulletins nuls : 0

Reste pour le nombre des suffrages exprimés : 11

- Majorité absolue : 6

- Ont obtenu :

Délégués titulaires : Francis VIDAL : 11 voix – Vincent GUIDICELLI : 11 voix

En conséquence, M. Francis VIDAL et M. Vincent GUIDICELLI sont élus pour représenter la Commune de Tordères au SIVOM de Ponteilla en qualité de membres titulaires.

Questions diverses :

1) Vaccination des plus de 75 ans : Depuis le lundi 18 janvier, les personnes de plus de 75 ans ont la possibilité de se faire vacciner contre la Covid-19. Dans le cadre de la campagne de vaccination lancée par le gouvernement, la municipalité va proposer une aide logistique portant sur la prise de rendez-vous ou le transport afin de répondre aux besoins et accompagner les administrés de plus de 75 ans qui le souhaiteraient.

2) Projet de club de tir : Un club de tir professionnel souhaite s’implanter à Tordères, au lieu-dit Puig-Carbouner. Une des pratiques envisagées par le club est le « tir en colonne », un mode opératoire très particulier utilisé notamment pour résoudre les prises d’otages. Pour ce faire, le club a besoin de plusieurs hectares en pleine nature, loin de toute habitation. Le projet implique l’installation de containers qui seraient recouverts de végétation pour mieux se fondre dans le paysage.

Avant de s’engager plus avant dans la démarche, le responsable du club souhaite connaître la position du conseil municipal.

Les élus soulignent que dans cette zone naturelle et à fort risque incendie, le règlement du PLU ne prévoit pas de possibilité de construire (réglementairement, les containers sont assimilés à des constructions) et qu’il existe par ailleurs, dans ce secteur, d’autres usagers dont l’activité pourrait s’en trouver mise à mal : viticulteurs riverains, éleveuse (bailleuse sur une des parcelles faisant partie de l’Association Foncière Pastorale), chasseurs (parcelles situées sur le territoire de l’ACCA de Tordères), promeneurs et cyclistes circulant à proximité sur le Chemin du Lladac, etc.

A la majorité (8 voix contre, 2 abstention et 1 voix pour), le conseil municipal, estimant que ce projet n’est pas adapté à la commune, se prononce contre l’implantation d’un club de tir à Tordères.

3) Projet d’éoliennes industrielles dans les Aspres : La société Engie Green a renoncé au projet d’implantation de 17 éoliennes à Caixas (face au Prieuré de la Serrabone). Les élus de Tordères remercient vivement la nouvelle municipalité de Caixas qui a œuvré pour ne pas que ce projet puisse voir le jour.

En revanche, les communes de Brouilla et Banyuls-dels-Aspres poursuivent leurs projets d’implantation qui sont déjà très avancés. Un nouveau collectif de citoyens, spécialement dédié à la lutte contre les éoliennes de Brouilla et Banyuls, a vu le jour et viendra prochainement à la rencontre des élus de Tordères.

4) Ecoles : Au cours du conseil des écoles du Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas, les directeurs ont fait le point sur les élections des délégués de parents d’élèves, les effectifs, le solde des coopératives scolaires, les projets scolaires et les demandes de matériels supplémentaires.

Le conseil d’école a entériné une révision du règlement intérieur des écoles intégrant notamment, pour cette année scolaire, le port du masque obligatoire à partir de 6 ans et le renforcement des mesures d’hygiène. A cette occasion une déléguée de parents d’élèves a exprimé le mécontentement d’une poignée de parents opposés au port du masque pour les écoliers et demandant des masques inclusifs (transparents) pour les institutrices. Pour rappel, en novembre 2020, ces mêmes parents d’élèves (représentant quatre familles) avaient manifesté devant l’école de Llauro pour réclamer la suppression du masque à l’école.

Lors de ce conseil d’école, un problème important a été soulevé : les cars de la Région, qui assuraient jusqu’ici les transports des écoliers lors des sorties scolaires, ne prennent plus en charge ce service et les enseignants doivent donc se tourner vers des compagnies privées qui pratiquent des prix pénalisants (parfois le double des tarifs pratiqués par la Région). Ce changement va considérablement limiter les possibilités de sorties des écoliers. Les élus municipaux se sont donc engagés à manifester leur désappointement et leur mécontentement face à cette décision inique et non concertée qui pénalise essentiellement les écoliers des communes rurales les plus isolées et les moins fortunées.

5) Forte tramontane : Plusieurs épisodes de forte tramontane ont provoqué quelques dégâts dans la commune (branches cassées, fils électriques arrachés, fils téléphoniques décrochés, etc.). Lors de ces deux épisodes, des containers de tri se sont renversés au niveau de différents points de collecte des ordures ménagères, occasionnant la dispersion de déchets à leurs alentours, aussitôt ramassés par les élus (puisque ces épisodes ont eu lieu le week-end). La municipalité s’excuse pour la gêne occasionnée mais annonce d’ores et déjà qu’elle n’est pas en mesure de répondre favorablement à la demande d’un habitant qui souhaiterait que les containers du point de collecte du Chemin du Mona soient déplacés ailleurs. Les élus rappellent que, même si le lancement de l’appel d’offres pour les futurs travaux d’aménagement du secteur a pris du retard, ces travaux auront bien lieu en 2021. Il faudra donc faire preuve d’encore un peu de patience.

6) Difficultés d’accès à internet et à la téléphonie mobile : Plusieurs habitants du chemin du Lieutenant Gourbault ont écrit au Président de la République pour soulever les difficultés d’accès aux réseaux internet et de téléphonie mobile dans leur secteur.

La municipalité comprend les difficultés auxquels se heurtent ces familles, installées dans un secteur éloigné des zones les plus urbanisées, et rappelle qu’il existe des possibilités de raccordement au réseau par satellite (ce que pratiquent déjà des habitants, dont deux membres du conseil municipal, ayant rencontré ce type de problème) ainsi qu’un dispositif d’aide pour ces installations.

7) Réflexion sur les projets 2021 : Le prochain conseil sera en partie dédié à une réflexion sur les projets à envisager en 2021. Crise sanitaire oblige, les commissions extramunicipales ne peuvent pour l’instant malheureusement pas se réunir pour aider les conseillers municipaux à échafauder ces projets.

Madame le maire indique que le plan de relance du gouvernement prévoit un dispositif d’aide financière particulièrement intéressant pour les communes et qu’il serait peut-être bon de saisir cette opportunité pour s’engager dans un projet de rénovation énergétique des bâtiments municipaux : changement des menuiseries de la salle polyvalente, révision du système de chauffage (mairie et école), etc. Le conseil municipal approuve et une réflexion va donc être lancée dans la perspective de répondre à l’appel à projet.

M. Molina relance le sujet de la création de places de stationnement le long de la D23, en entrée du village. Mme le maire lui rappelle à nouveau que ces travaux seront étudiés au cours de ce mandat électoral et en concertation avec les riverains de la D23, mais qu’il convient de procéder par étapes car les moyens budgétaires de la commune sont très modestes et ne sont pas extensibles.

L’ordre du jour étant épuisé et les questions terminées, la séance est levée à 19h25

Un numéro gratuit dédié aux 16-18 ans qui ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi

Créé par le 22 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Economie locale et associations, Infos pratiques

Près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi.

Ils rencontrent de grandes difficultés pour s’insérer dans le marché du travail et sont les premières victimes de la pauvreté.

À partir de la rentrée 2020, afin qu’aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans. Une des mesures clé de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, l’obligation de formation permet de repérer et d’amener vers un parcours d’accompagnement et de formation les jeunes en risque d’exclusion.

Afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter, un seul numéro : le 0.800.122.500.

Au téléphone, les acteurs de l’orientation et de l’accompagnement, répondent en fonction de la région où habite le jeune, de manière à ce qu’il ait d’emblée en ligne un professionnel de sa région.

Un accompagnement adapté :
- un lien immédiat avec des interlocuteurs qui connaissent parfaitement les sujets qui le concernent ;
- une orientation rapide vers le référent le mieux à même de l’accompagner.

Des solutions variées, concrètes et réalistes :
Entretien, diagnostic de sa situation, bilan de compétences… tous les outils seront mis au service de son choix. Le mot d’ordre pour les conseillers d’orientation est qu’il n’y a pas que l’école pour préparer son avenir, d’autres dispositifs qualifiants existent : formation professionnelle, service civique, volontariat, micro-lycées, écoles de la seconde chance, dispositifs d’insertion professionnelle, etc.

Ces solutions s’appuient sur les secteurs porteurs. L’orientation proposée aux jeunes prend en compte les filières qui offrent des perspectives solides : écologique, numérique, sanitaire et social, par exemple.

État, Régions et Départements, tous les acteurs concernés travaillent ensemble pour mettre en commun leurs solutions et assurer un suivi de qualité pour chaque jeune.

Pour être accompagné par un professionnel d’une Mission locale ou d’un Centre d’Information et d’Orientation de proximité, un numéro : le 0.800.122.500.

Que faire si vous recevez des PV pour excès de vitesse injustifiés ?

Créé par le 21 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

De nombreux automobilistes sont victimes de «doublette», une arnaque qui consiste pour l’escroc à reproduire et utiliser vos plaques d’origine sur un autre véhicule, généralement similaire au vôtre, pour se livrer à des infractions qui vous sont imputées.

Cette arnaque a tendance à se développer. Excès de vitesse, défaut de paiement de stationnement, trafics en tous genres, etc. Pour la victime prise pour cible, c’est un véritable casse-tête qui commence pour prouver sa bonne foi.

La gendarmerie nationale vient de publier des conseils pour aider les victimes à se faire entendre.

Si vous recevez des contraventions pour des infractions que vous n’avez pas commises, il est possible que vous soyez victime de «doublette», autrement dit d’usurpation de plaques d’immatriculation.

- Demandez la photo qui a été prise par le radar. Pour ce faire, envoyez une demande au CACIR (Centre automatisé de constatation des infractions routières), CS 41101, 35 911 Rennes Cedex.
Cette démarche s’effectue par courrier avec accusé de réception de préférence. Il convient d’envoyer une copie de votre pièce d’identité et du certificat d’immatriculation ainsi que de l’avis de contravention en question.

- Déposez plainte. Dès réception de la photo du CACIR, vous devez déposer plainte pour «Usurpation de plaques d’immatriculation» auprès de la Gendarmerie ou de la Police. Le numéro de votre immatriculation sera alors enregistré dans le Fichier des Véhicules Volés (FVV). On vous remettra un récépissé de dépôt de plainte.

- Contestation des amendes. Vous disposez maintenant d’un délai de 45 jours pour contester l’amende que vous avez peut-être reçu injustement.
Soit en ligne sur le site de l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI). Avant de commencer, munissez-vous de votre avis de contravention et du récépissé de dépôt de plainte qui vous a été remis. Accédez à la rubrique « Désignation et contestation », puis « Contester en ligne ». Renseignez l’ensemble du formulaire puis validez votre demande.
Soit par courrier, en remplissant le formulaire de requête en exonération envoyé avec l’avis de contravention. L’adresse à laquelle retourner votre formulaire est indiquée au bas de l’avis de contravention (n’oubliez pas de joindre une copie du récépissé de dépôt de plainte).

Important, dans ce cas, vous n’avez pas à avancer le montant de l’amende !

- Demandez un nouveau certificat d’immatriculation.  En ligne sur le site de l’agence nationale des titres sécurisés (ANTS).
À la fin de la procédure, vous obtenez : un numéro de dossier, un accusé d’enregistrement de votre demande
et un certificat provisoire d’immatriculation (CPI), que vous devez imprimer. Le CPI vous permet de circuler pendant 1 mois, en attendant de recevoir votre carte grise (vous pouvez suivre en ligne l’état d’avancement de sa fabrication sur https://immatriculation.ants.gouv.fr).

Important, dans le cadre d’une usurpation de plaques d’immatriculation et uniquement sur présentation du récépissé de dépôt de plainte, la délivrance d’un nouveau numéro et du certificat d’immatriculation est gratuite !

Navettes gratuites pour les personnes de 75 ans et plus qui souhaitent se faire vacciner

Créé par le 20 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé, Transports

Vous avez plus de 75 ans et vous rencontrez des difficultés pour vous déplacer jusqu’au centre de vaccination ?
Avec le service de transport à la demande de la Région, réservez votre place pour vous rendre dans le centre de vaccination le plus proche de chez vous.
Inscrivez-vous au 0 805 460 306 (numéro vert)

Aide logistique aux habitants de plus de 75 ans qui souhaitent se faire vacciner

Créé par le 20 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Depuis le lundi 18 janvier, les personnes de plus de 75 ans ont la possibilité de se faire vacciner contre la Covid-19.

Vous êtes habitant de Tordères, vous avez plus de 75 ans, vous souhaitez vous faire vacciner et vous rencontrez des difficultés pour la démarche de prise de rendez-vous ou pour vous rendre à ce rendez-vous, n’hésitez pas à joindre le secrétariat de mairie de Tordères aux jours et heures d’ouverture et nous ferons tout notre possible pour répondre à vos attentes.

Etudiants, ne restez pas seuls face à la crise sanitaire

Créé par le 16 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le confinement confronte les étudiants à l’isolement, au risque de démotivation, stress, décrochage… Alertée, la Région a proposé aux établissements, Crous et scolaires de renforcer l’accompagnement psychologique.

Elle mobilise un fonds d’urgence pour recruter des psychologues de plus au service inter-établissement de médecine préventive et de promotion de la santé porté par l’université fédérale de Toulouse et d’un psychiatre pour le futur Bureau d’Aide Psychologique Universitaire de Montpellier. Ce fonds régional accompagnera aussi des interventions complémentaires, notamment de doctorants en psychologie, pour augmenter les consultations à distance du Crous de Montpellier et finaliser le partenariat avec la Croix-Rouge pour une solution d’écoute la nuit, les week-end et les vacances.

Pour prendre rendez-vous, cliquez sur les liens suvants :

La santé des étudiants restés dans les cités universitaires fait l’objet d’une attention particulière. Des opérations de dépistage Covid-19 (tests PCR) sont organisées dans toutes les villes universitaires dans le cadre du programme régional Proxitest.

Au-delà des actions spécial Covid, la Région a déployé sur toute l’Occitanie depuis la rentrée 2017, le Pass Mutuelle Étudiant, pour assurer une couverture santé complémentaire aux étudiants boursiers (de niveau 0 à 4, non éligibles à la CMU ou à l’Aide au paiement d’une complémentaire santé́). L’aide régionale va jusqu’à 100 €.

Attestation de déplacement dérogatoire à présenter en cas de sorties pendant le couvre-feu

Créé par le 15 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi 14 janvier que le couvre-feu à 18h sera étendu à tout le pays à partir de ce samedi.

Des dérogations permettent cependant de se déplacer entre 18h et 6h pour les raisons suivantes:
- Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés.
- Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être  différés ou pour l’achat de produits de santé.
– Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
- Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
- Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
- Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
- Déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus pour des déplacements de longues distances.
- Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Tous ces déplacements devront être justifiés et il faudra présenter une attestation dérogatoire de déplacement que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien suivant : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu

Centres de vaccination contre la COVID-19 à Thuir et Céret

Créé par le 14 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  En partenariat avec les médecins de ville, un centre de vaccination contre la COVID-19 a ouvert ses portes au Centre Hospitalier Léon-Jean Grégory de Thuir, du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30.
  La prise de rendez-vous est obligatoire au numéro suivant : 04.68.08.31.00 ou sur la plateforme numérique de Doctolib : https://www.doctolib.fr/hopital-public/thuir/centre-de-vaccination-covid-ch-thuir
  Les publics prioritaires concernés sont
- les professionnel de santé salariés et libéraux âgés de plus de 50 ans, quel que soit le métier exercé, souffrant de comorbidité(s) sans condition d’âge ;
– les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers de plus de 50 ans et/ou porteurs de comorbidités sans condition d’âge ;
– les personnes âgées de plus de 75 ans.
  Un autre centre de vaccination ouvrira également ses portes, dès le 18 janvier, à la Salle de l’Union de Céret (Boulevard Lafayette), du lundi au vendredi, de 13h à 17h.
  Pour prendre rendez-vous il faut appeler le 08.09.54.19.19 ou se rendre sur la plateforme numérique de Doctolib: https://www.doctolib.fr/centre-de-sante/ceret/centres-de-vaccination-covid-19-ceret
123

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...