Entre samedi soir et lundi, un fort flux de sud très dynamique, devrait soulever et propulser vers le nord un épisode de poussières et sables sahariens.

L’indice de qualité de l’air sera donc mauvais en raison des niveaux de concentration en particules en suspension et des concentrations en ozone.

Les effets de la pollution de l’air sur la santé se manifestent, le plus souvent, par des irritations des voies respiratoires et le déclenchement plus fréquent de crises d’asthme.

Les populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) ou  sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics, comme les diabétiques, immunodéprimés, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux) sont appelées à être vigilantes.

- en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé ;
- privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
- prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Par ailleurs, il est déconseillé à chacun d’entreprendre des travaux de nettoyage d’ici là, à défaut de tout devoir recommencer mardi!