Les gendarmes du département attirent l’attention sur une recrudescence de personnes ciblées par des tentatives de phishing, via des mails comportant les logos de la gendarmerie, de la police nationale, du ministère de l’Intérieur et de la République française.

Signé du directeur général de la gendarmerie le courrier prétend que le destinataire a été repéré sur des sites à caractère pédopornographique, et qu’il va être prochainement fiché au registre national des délinquants sexuels, à moins de s’expliquer par retour de mail.

Il s’agit d’une arnaque. La gendarmerie rappelle qu’en cas de réception d’un tel message, il ne faut pas répondre, ni transférer le mail. Il faut bloquer l’expéditeur, et le dénoncer sur Pharos, la plateforme dédiée au signalement de contenu et comportement illicites en ligne.