Depuis plusieurs semaines, des chiens noirs errent sur le territoire de la commune de Tordères. Il s’agit de chiens sans collier et agressifs. Ils proviennent d’un « campement » de personnes installées sur la commune de Passa en limite avec Llauro (cabanisation pour laquelle la municipalité de Passa a déposé plainte au printemps 2023), en bordure du chemin DFCI A20.

  Des habitants de Tordères ont eu la mauvaise surprise de tomber nez à nez avec ces chiens.

  Pour rappel, cet été, le bétail de deux exploitations de la commune a été attaqué à plusieurs reprises (une brebis et une chèvre ont été dévorées dans une exploitation et quatre brebis dans une autre). Les attaques se produisent de nuit ou à l’aube mais et nul ne peut certifier que ce sont bien ces mêmes chiens qui sont à l’origine de ces attaques. Cependant, ce dimanche 1er octobre, ce sont bien ces chiens qui ont été aperçus, aux aurores, par les chasseurs de l’ACCA de Tordères qui les ont vus qui sautaient par-dessus la clôture d’un parc caprin pour s’introduire à l’intérieur, pas loin du vieux village.

  Le maire et son adjoint ont tenté, aujourd’hui, d’aller à la rencontre des propriétaires des chiens. Ils se sont garés dans une vigne en contrebas du campement mais un gros chien agressif avait été lâché et errait en liberté sur le chemin DFCI. Ils ont rebroussé chemin et repris la voiture pour se rendre directement au cœur du campement où se trouvaient un mobile home, une grande caravane, un camping car, deux casots et un gros dépôt de matériels divers et variés (machines à laver, canapé, matériaux de construction, etc.), en pleine forêt et en pleine zone naturelle à risque incendie. Ils n’ont pas pu descendre du véhicule à cause des chiens (trois ont été aperçus mais il y en avait peut-être d’autres). Les élus ont klaxonné pour rencontrer les occupants mais personne n’est sorti.

  Que serait-il advenu si un promeneur ou un vététiste était passé par là? Qu’adviendrait-il si des enfants se promenaient dans ce secteur et rencontraient ces chiens dangereux ?

  La gendarmerie est prévenue, ainsi que la municipalité de Passa.

 En attendant, chacun est appelé à la plus grande prudence, en particulier celles et ceux qui se rendent à pied du côté du chemin du Lieutenant Gourbault et du chemin DFCI A20 qui relie Passa et Llauro à Vivès, ainsi que les propriétaires de bétail des alentours, car ces chiens agressifs se promènent librement.

Chien détaché  Chiens campement