A retenir

Articles archivés

Coupures d’eau prévues ce vendredi 20 septembre 2019

Créé par le 20 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

En raison de la pose de bouches incendie, les services de la SAUR devront procéder à plusieurs coupures d’eau le vendredi 20 septembre 2019. Elles devraient essentiellement se produire en cours de matinée et concerner les branchements du vieux village et de la route de Fourques.

Merci de votre compréhension.

 

Quelques conseils avant une cueillette de champignons

Créé par le 11 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Les ramasseurs de champignons sauvages sont invités à suivre quelques règles élémentaires pour ne pas finir aux services des urgences après ingestion de variétés toxiques ou très vénéneuses. 

Les faux amis, plus exactement les faux jumeaux sont légion. Hormis une couleur plus pâle ou plus foncée, une absence ou présence de lamelles sous le chapeau ou un détail plus infime inconnu du néophyte, rien ne distingue parfois une espèce comestible d’une variétés très toxique, voire mortelle.

Chaque année, on déplore un à deux décès dus à l’ingestion, crue ou cuite, de champignons particulièrement vénéneux.

On pense bien sûr aux amanites (règne des Fungi), souvent traîtresses, soit un peu plus de 550 espèces des plus toxiques aux plus savoureuses. En France et en Belgique, il existe environ une soixantaine d’espèces et sous-espèces dont trois mortelles (la phalloïde verte, terrible), responsables de 95% des accidents mortels par l’ingestion de champignons.

Concernant la morille (il en existe 25 espèces classifiées), sa chair est certes savoureuse et comestible mais à condition qu’elle soit cuite environ quinze minutes, soit le temps de détruire ses toxines.

Pour une cueillette écoresponsable, suivez les conseils suivants :

- équipez-vous d’un couteau spécial et d’un panier plat avec anse;

- ne coupez pas le champignon mais déterrez-le entièrement, en rebouchant bien le trou.

- si vous avez un doute sur la comestibilité du produit, ne prélevez que deux à trois spécimens de chaque espèce, pour permettre aux mycologues et pharmaciens de les identifier.

Le mélange d’espèces comestibles en contact direct avec des toxiques n’a aucune incidence sur la santé. Enfin il est recommandé de ne pas consommer trop de champignons dans une même semaine, ces derniers accumulant peu ou prou des polluants.

La Chorale Populaire de Tordères fera sa reprise le lundi 16 septembre

Créé par le 08 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations, Santé

La Chorale Populaire de Tordères reprendra de la voix le lundi 16 septembre, à 20h20, à la salle polyvalente (mairie).

Forts de leurs quatorze années de partage et de l’accueil chaleureux qui leur a été réservé à chacune de leurs prestations, les membres de la chorale espèrent avoir fait des émules et c’est avec un immense plaisir qu’ils sont prêts à accueillir de nouvelles voix pour chanter en chœur. Bienvenue à vous, toutes et tous, quel que soit votre âge et surtout quelle que soit l’opinion que vous avez de vos capacités vocales.

Renseignements auprès de Virgile Goller, chef de chœur, virgile.goller@gmail.com

FM2

Risque incendie : en raison des fortes rafales de tramontane, la Préfecture appelle à la vigilance maximale

Créé par le 06 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Compte tenu des fortes rafales de tramontane annoncées et de la sécheresse qui sévit dans le département, la préfecture des Pyrénées-Orientales appelle à une vigilance maximale ces prochains jours.

« En raison de la sécheresse et des vents forts, notamment de la tramontane, le risque incendie est fortement amplifié jusqu’à la fin de la semaine prochaine. Jeudi encore, les pompiers du SDIS 66 ont dû se battre contre un feu à l’ouest de la commune de Banyuls-sur-Mer. Cet incendie a détruit 33 hectares et a mobilisé 120 pompiers du SDIS 66, 20 gendarmes, 2 avions canadair, 1 avion Dash ainsi que 64 pompiers d’Occitanie venus en renfort », souligne le communiqué préfectoral de ce jour.

La préfecture rappelle la réglementation en usage du 1er juin au 30 septembre dans les Pyrénées-Orientales :

- Il est interdit à toute personne de fumer et d’allumer du feu en milieu naturel (arrêté préfectoral du 26 août 2013);

- Limitez l’usage des feux aux emplacements prévus à cet effet, gardez le foyer sous surveillance étroite, éteignez-le avant de partir;

- N’allumez pas de feu en cas de vent fort;

- Ne jetez pas vos mégots sur la route;

- N’entreprenez pas de travaux d’incinération de végétaux ou de débroussaillement par brûlage de parcelle;

- Évitez l’utilisation en extérieur d’outils générant des flammes ou des étincelles.

Sanctions encourues :
Causer un incendie volontairement est passible d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende
Causer un incendie, même involontairement, en laissant par exemple un mégot s’embraser, est passible d’une peine de 1 an de prison et de 15 000 € d’amende

Réflexes :
Avant de vous déplacer, consultez la carte d’affichage du risque journalier par secteur, la circulation pouvant y être interdite : www.prevention-incendie66.com

Le Pays Pyrénées Méditerranée propose une mission de service civique

Créé par le 05 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Le Pays Pyrénées Méditerranée propose une mission de Service Civique pour l’appui aux actions d’animation et de communication dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial, du 1er novembre 2019 au 30 juin 2020.

Les candidatures (CV et lettre de motivation) sont à adresser par mail à contact@payspyreneesmediterranee.org avant le 30 septembre 2019.

Service civique

Le département des Pyrénées-Orientales placé en fort risque incendie

Créé par le 04 sept 2019 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Les services de la DDTM, en charge de la prévention du risque incendie dans les Pyrénées-Orientales, relèvent le niveau de vigilance pour la journée de ces mercredi 4 et jeudi 5 septembre 2019 dans le département. Cinq des neuf zones du territoire passent à l’orange et sont donc placées en risque élevé. Il s’agit de la plaine du Roussillon, des Aspres, des Albères, du Fenouillèdes et des Corbières.

En conséquence, selon les préconisations de la DDTM, la circulation des véhicules à moteur y est interdite sur l’ensemble du réseau de pistes non revêtues à l’intérieur des massifs concernés (excepté pour les propriétaires et ayants droit).

Il est interdit à tout usager d’allumer ou de porter du feu dans les espaces naturels du département (cigarettes, barbecues, etc.) en dehors des places à feux spécialement aménagées.

Les brûlages sont interdits pendant toute la période estivale, soit du 1er juin au 30 septembre.

SOYEZ PARTICULIEREMENT VIGILANTS !

Feux interdits

Doudou perdu dans le jardin d’enfants

Créé par le 02 sept 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Un doudou a été retrouvé dans le jardin d’enfants de la Plaça Major de Tordères. Son propriétaire peut venir le récupérer en mairie.

Doudou

Des allocations pour la diversité dans la fonction publique

Créé par le 01 sept 2019 | Dans : A retenir, Infos pratiques

Le dispositif «allocations pour la diversité dans la fonction publique» vise à soutenir financièrement les candidats les plus méritants à préparer les concours de la fonction publique en accordant, sous conditions de ressources notamment, une aide financière de 2000 euros à 1400 bénéficiaires.

Personnes concernées :

  • les personnes sans emploi et titulaires d’un diplôme leur permettant de présenter un concours de catégorie A ou B et suivies par un tuteur.
  • les étudiants préparant un ou plusieurs concours de la fonction publique, notamment ceux qui sont inscrits dans les instituts de préparation à l’administration générale (IPAG) et les centres de préparation à l’administration (CPAG) ou qui s’engagent à suivre une préparation mise en place à cet effet par des écoles du service public ou des employeurs publics.

Les critères d’attribution :

Les bénéficiaires des allocations pour la diversité sont sélectionnés sous conditions de ressources et de mérite.

En application de l’arrêté du 5 juillet 2007 relatif au régime des allocations pour la diversité dans la fonction publique, ne peuvent être retenus que les candidats dont les ressources et charges familiales ne dépassent pas les plafonds fixés chaque année par le ministère chargé de l’enseignement supérieur (voir arrêté du 21 juillet 2017).

Le mérite du candidat est apprécié en tenant compte de sa situation particulière, c’est-à-dire en prenant en considération son lieu d’habitation et de scolarité en particulier en quartier de la politique de la ville ou en zone de revitalisation rurale.

Le versement des allocations est effectué en deux fois. Il est subordonné à la fréquentation assidue du bénéficiaire aux préparations à concours et à sa participation aux exercices de tutorat qui lui sont proposés.

Le bénéficiaire prend l’engagement de se présenter à l’issue de l’année de préparation aux épreuves de l’un des concours pour lesquels l’aide de l’État lui a été accordée.

Les demandes se font en ligne, jusqu’au 15 septembre 2019 sur le site : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/allocations-diversite-2019  Aucun dossier papier ne sera accepté.

Les dossiers sont instruit par la préfecture de région ou DRJSCS du lieu de résidence du demandeur, sauf pour les élèves retenus en classes préparatoires intégrées (CPI) pour lesquels le dossier est instruit par la préfecture de région ou DRJSCS du site principal de l’école.

Les allocations sont attribuées par les préfets dans le cadre d’un contingent régional annuel limité.

Voir aussi la rubrique Les classes préparatoires intégrées.

Un article important sur le projet d’implantation d’éoliennes industrielles à Passa

Créé par le 31 août 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Un article pour le moins troublant est paru dans « Le Travailleur Catalan » de cette semaine (30 août – 5 septembre 2019). Il apporte de nouveaux questionnements sur le projet d’implantation d’éoliennes industrielles dans les Aspres. En voici le contenu :

« Exclusif. Le projet d’installation de six éoliennes à Passa semble bouclé. Des décisions imminentes vont être prises.

L’énergie éolienne est contestée par certains, d’un simple point de vue technique (intermittence du vent et stockage impossible), l’exemple de l’Allemagne (dans l’obligation de reprendre la production de l’électricité dans les centrales à charbon) venant étayer les arguments des opposants.

Elle est contestée aussi par d’autres, d’un point de vue plus politique et économique dénonçant les financements privés, la «rémunération importante du capital», l’absence de maîtrise publique, l’obligation d’achat par le public (quantité, tarif 72€/kw, et 15 années), véritable cadeau fait aux investisseurs. «C’est le meilleur rendement «capitaliste» sur le marché! En six ans en moyenne, la mise et l’investissement sont amortis!». L’effet d’aubaine a bien fonctionné.

Contestée enfin par les citoyens proches (6000 signatures dans les Aspres), pour les paysages abîmés, pour la biodiversité en danger, pour les problèmes sanitaires à proximité (distance des lieux de vie), donnant lieu à la naissance d’associations environnementales, fédérées au niveau régional.

L’enquête publique est lancée pour le parc de Passa, ce lundi 26 août.

Un projet de six éoliennes industrielles surdimensionnées (150 m en bout de pale), abîmant le paysage, refusées par de nombreuses municipalités du secteur (11/19), soumises à un moratoire du département qui court toujours, menaçant une biodiversité plus riche qu’il n’y paraît et, d’un autre côté, pour convaincre, des taxes et des émoluments versés aux collectivités, Région, départements et mairies par l’entreprise acteur. Nous y sommes. L’enquête d’utilité publique est lancée (préfecture) lundi 26, pour 4 semaines. L’Entreprise Éléments est au centre. En vérité, c’est la société financière NORIA, aux capitaux majoritairement belges, qui passe par la sas société Eléments (française) pour porter et finaliser le projet. Avant d’en arriver là, il y aura eu plusieurs enquêtes, rapports, parfois corrigés, avis multiples, officiels et officieux (consultatifs). La décision finale sera prise par le préfet.

Le soupçon de «conflit d’intérêts». Cent-dix-neuf dérogations demandées !

A Passa, un énorme travail a été mené par un scientifique, à ses frais. Il y prouve l’immense intérêt de cet espace dans son rôle de «couloir migratoire». Il a confié son rapport à la Région. La DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), l’a étudié, annoté, et l’a «refilé» à l’entreprise SAS Éléments pour qu’elle améliore son projet et « revoit » sa copie. Ce qui a été fait. L’entreprise n’en a pas moins demandé ensuite 119 dérogations pour 119 espèces protégées en danger. Ce chiffre a été ramené à 35, et des «alternatives techniques» ont été proposées par l’entreprise, avec effaroucheurs, déplacements d’espèces au sol…. «Le dossier a sacrément progressé», d’après les fonctionnaires de la DREAL. Mais…

La MRAE, Mission Régionale d’Autorité Environnementale (crée en 2016) , indépendante du CR, donne avis en lieu et place des préfets de région. Dans ce cas, la MRAE Occitanie a remis en cause les conclusions de la DREAL, avec des critiques « pointues, importantes et argumentées » d’après les responsables de l’association «Le Vent Tourne». Malgré cela, la DREAL a continué de soutenir encore et toujours le projet en l’état. Pourquoi ? La question est posée. Après avoir cherché, la réponse a peut être été trouvée : Le chef de pro- jet, pour l’entreprise SAS Éléments, se nomme Tymoty Kruger, jeune ingénieur trentenaire embauché chez Éléments. C’est lui qui pilote et organise l’ensemble des démarches à effectuer. Le directeur de la DREAL Occitanie se nomme Didier Kruger (61 ans, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, à la carrière bien remplie, DDE, Conseil Départementaux, …) et n’est autre que son « papa ». Or, l’avis de la DREAL est décisif dans les prises de décisions. Dans ce cas précis, le responsable d’une administration publique a émis un avis favorable à propos d’un projet, porté par un responsable privé qui n’est autre que son fils, contesté par ailleurs par l’organisme indépendant MRAE. A minima, le doute reste permis.

Rédigé le 29/08/2019 par Michel Marc »

Y a-t-il conflit d'intérêt

Les semaines à venir sont cruciales, c’est pourquoi il est important que chacun s’exprime sur le sujet dans le cadre de l’enquête publique qui s’achèvera le vendredi 27 septembre, soit en :

1) Déposant une lettre ou des commentaires sur le registre d’enquête publique  en mairie de :

- PASSA : au mois août, du lundi au vendredi, de 8h à 12h ; au mois de septembre, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à17h, excepté le jeudi après midi.

- LLAURO : chaque lundi, mardi et jeudi, de 14h à 17h45, et le vendredi, de 14h à 17h.

- FOURQUES : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 17h à 18h, ainsi que le samedi, de 9h à 12h.

2) Envoyant vos commentaires par mail (à partir du 26 août) : pref-EPeolienpassa@pyrenees-orientales.gouv.fr

3)  Exprimant vos commentaires en direct auprès de M. Zocchetto, Commissaire Enquêteur, qui vous recevra en mairie de :

- PASSA,  le lundi 26 août, de 9h à 12h ; mercredi 11 septembre de 14h à 17h ;  vendredi 27 septembre de 14h à 17h.

- LLAURO, le jeudi 29 août, de 14h à 16h.

- FOURQUES, le lundi 02 septembre, de 9h à 12h.

L’enquête publique est OUVERTE A TOUS. Faites entendre votre voix, ne laissez pas les tractopelles parler à votre place et détruire à tout jamais notre patrimoine paysager, historique et culturel.

Projet d’implantation de six éoliennes à Passa, en limite de Tordères : participez à l’enquête publique

Créé par le 22 août 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Histoire, Santé

La société Eléments (Montpellier) porte un projet d’implantation d’une centrale éolienne, à Passa, en face de la Forêt du Reart, à quelques centaines de mètres de la commune de Tordères. Ce projet consiste en l’implantation de 2 alignements de 3 aérogénérateurs, soit, 6 éoliennes de 132 à 152 mètres de haut, d’un réseau électrique inter-éoliennes et de 2 postes de livraisons.

Ces éoliennes seraient donc les plus hautes implantées dans les Pyrénées-Orientales : des mastodontes si on les compare aux éoliennes de Rivesaltes, dont la hauteur oscille entre 40 et 64 mètres, et bien loin des 100 mètres des parcs d’Opouls-Périllos ou des Fenouillèdes, et même plus hautes que les 35 éoliennes de 125 mètres de Baixas, Calce, Villeneuve-le-Rivière et Pézilla la Rivière.

Pour l’avenir de nos villages, nous invitons chacun, habitants de Tordères, des Aspres, et de l’ensemble du département, à participer à l’enquête publique qui se déroulera du 26 août au 27 septembre, car il s’agit de notre dernière chance pour stopper le projet de Passa et pour freiner ceux qui le suivraient inévitablement s’il voyait le jour (soit, à terme, plus de 40 machines dans les Aspres !)

L’ensemble du dossier est consultable en ligne sur le site de la Préfecture : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques-et-autres-procedures/ICPE-Installations-Classees-Protection-Environnement-soumises-a-autorisation/Exploitation-d-un-parc-eolien-sur-le-territoire-de-la-commune-de-Passa: )

Citoyens des Aspres et d’ailleurs, les semaines à venir sont cruciales, c’est pourquoi il est important que chacun s’exprime sur le sujet, dès le lundi 26 août et jusqu’au vendredi 27 septembre soit en :

1) Déposant une lettre ou des commentaires sur le registre d’enquête publique  en mairie de :

- PASSA : au mois août, du lundi au vendredi, de 8h à 12h ; au mois de septembre, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à17h, excepté le jeudi après midi.

- LLAURO : chaque lundi, mardi et jeudi, de 14h à 17h45, et le vendredi, de 14h à 17h.

- FOURQUES : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 17h à 18h, ainsi que le samedi, de 9h à 12h.

2) Envoyant vos commentaires par mail (à partir du 26 août) : pref-EPeolienpassa@pyrenees-orientales.gouv.fr

3)  Exprimant vos commentaires en direct auprès de M. Zocchetto, Commissaire Enquêteur, qui vous recevra en mairie de :

- PASSA,  le lundi 26 août, de 9h à 12h ; mercredi 11 septembre de 14h à 17h ;  vendredi 27 septembre de 14h à 17h.

- LLAURO, le jeudi 29 août, de 14h à 16h.

- FOURQUES, le lundi 02 septembre, de 9h à 12h.

L’enquête publique est OUVERTE A TOUS. Faites entendre votre voix, ne laissez pas les tractopelles parler à votre place et détruire à tout jamais notre patrimoine paysager, historique et culturel.

Projet éoliennes Passa

12345...147

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...