A retenir

Articles archivés

Mesures de restrictions sur l’usage de la ressource en eau afin de la préserver

Créé par le 16 juin 2021 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques, Santé

L’état des ressources en eau du département est régulièrement suivi par l’ensemble des partenaires impliqués dans sa gestion : collectivités, usagers, experts et services de l’État.

Le comité départemental dit «sécheresse» s’est réuni une seconde fois le 10 juin sous l’autorité du Préfet . Il a permis de faire le bilan de l’état actuel de la ressource en eau et de partager le constat d’un début d’année qui reste sec.

Au niveau des cumuls de pluie, les précipitations ont été faibles depuis octobre dernier et l’on observe un déficit généralisé allant de 50 % à 70 %, selon les secteurs, par rapport aux normales de saison. De plus, la fonte nivale est quasiment achevée.

Les épisodes pluvieux ont été peu nombreux et peu productifs pour recharger les nappes phréatiques. Les niveaux des nappes Quaternaires affichent un niveau quantitatif faible sur l’ensemble de la plaine du Roussillon ainsi que ceux du Pliocène sur les secteurs Agly-Salanque, Bordure côtière nord et Têt (Bompas).

Les averses orageuses entre les 28 mai et 5 juin ont principalement bénéficié aux cours d’eau. Cependant, les débits restent particulièrement bas sur l’amont de l’Agly et le Tech est actuellement en décrue ; ses débits sur l’aval sont à nouveau proches des seuils de vigilance.

Les premiers efforts de gestion, d’ores et déjà engagés par la profession agricole sur la gestion des canaux d’irrigation, sont à souligner.

Au vu de cette situation hydrologique, le Préfet des Pyrénées-Orientales a décidé, en application du Code de l’environnement, de limiter certains usages satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues (voir carte ci-dessous).

Sur le bassin versant de l’Agly amont ainsi que sur les nappes des secteurs Agly-Salanque, Bordure côtière nord, Têt et Tech, des limitations ou interdictions sont effectives pour les usages non essentiels suivants :

  • le prélèvement de l’eau pour le remplissage des piscines privées à usage unifamilial, exception faite de la première mise en eau après construction du bassin. Cela ne concerne pas les appoints en eau nécessaires au cours de la saison quelle que soit la ressource mobilisée ;
  • le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire et pour les organes liés à la sécurité ;
  • le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • le nettoyage des terrasses et des façades ne faisant pas l’objet de travaux ;
  • le lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques ;
  • le lavage des bateaux, hors professionnels lors de travaux sur zones de carénage ;
  • l’arrosage des pelouses, des rond-points, des espaces verts publics et privés et des jardins d’agrément à l’exception des jeunes plants de moins de trois ans sur demande expresse de dérogation ;
  • le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage personnel ;
  • l’arrosage des espaces sportifs de toute nature et des terrains de golf à l’exception des « greens et départs » et des terrains de sport (limités strictement aux aires de jeu des terrains principaux) ;
  • le fonctionnement des douches de plage publiques et privées.

Les usages agricoles y sont réduits de 25 %.

Les usages industriels ainsi que les conditions d’intervention des gestionnaires sur les réseaux et ouvrages d’eau potable et d’eaux usées sont également encadrés.

Par ailleurs, les faibles niveaux piézométriques des nappes de la plaine du Roussillon ainsi que la situation hydrologique sur l’ensemble des bassins versants impliquent la mise en place de mesures correspondant au niveau de vigilance. Il est ainsi demandé :

  • à tous les utilisateurs d’eau, d’optimiser ses consommations et de les réduire au strict nécessaire, qu’elles soient destinées à un usage privé ou professionnel ;
  • aux exploitants des stations d’épuration, d’effectuer une surveillance accrue de leurs exploitations ;
  • aux maires et aux services gestionnaires de la distribution de l’eau potable, de réaliser une surveillance accrue de leur ressource en eau, de leurs ouvrages et en particulier du marnage de leur réservoir ;
  • aux activités industrielles, agricoles et commerciales, de limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau.

Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable et économe en matière d’utilisation de l’eau.

Des campagnes de contrôle du respect de ces mesures sont régulièrement conduites par les services de l’État.

Les modalités de mise en œuvre de toutes ces mesures ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable.

Si l’évolution de la situation, qui fait l’objet d’un suivi régulier, le justifiait, des mesures complémentaires pourraient être mises en place.

Triste vandalisme à Tordères

Créé par le 10 juin 2021 | Dans : A retenir

Après les tubes de descente d’eau arrachées, les fleurs fraîchement plantées fréquemment saccagées, le projecteur de l’angle de l’école (servant à éclairer l’aire de jeux) a fait l’objet de vandalisme entre hier et aujourd’hui.

L’employé municipal a balayé les bris de verre en ce début d’après-midi mais, hélas, de nouvelles détériorations ont été commises en fin d’après-midi. Acte malveillant ou profonde bêtise, tout cela est bien triste dans un village aussi paisible que le nôtre.

Projecteur cassé 1 Projecteur cassé 2

Fermeture exceptionnelle du secrétariat de mairie du 7 au 10 juin 2021

Créé par le 02 juin 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le secrétariat de mairie de Tordères sera exceptionnellement fermé du lundi 07 juin au jeudi 10 juin 2021 (inclus).

Le maire et ses adjoints tiendront cependant une permanence de 16h à 17h, le lundi 7 juin.

Merci de votre compréhension.

Prévention de la canicule : inscription des personnes vulnérables

Créé par le 01 juin 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

À partir du mardi 1er juin, afin de prévenir des risques liés à la canicule, il est institué dans chaque département un plan d’alerte et d’urgence, coordonné par le préfet, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées, en cas de risques exceptionnels.

Ce plan, en cas d’alerte (décret n° 2004-926 du1/09/04), prévoit afin de favoriser l’intervention des services d’assistance, le recensement des personnes âgées et handicapées, résidant à domicile et qui en feront la demande écrite ou téléphonique.

Peuvent figurer à leur demande (ou le cas échéant par celle du représentant légal ou une tierce personne physique ou morale) :
- Les personnes âgées de 60 ans vivant à domicile.
- Les personnes adultes handicapées (AAH, ACTP, carte d’invalidité, reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, pension d’invalidité régime sécurité sociale ou pension militaire résidant à leur domicile).

Chaque personne sera inscrite sur un registre nominatif informatisé et sécurisé, communicable au Préfet à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence.

Une procédure de radiation du registre est possible à tout moment, sur simple demande, par l’intéressé.

Cette démarche est volontaire, les personnes qui souhaitent, en cas d’alerte, pouvoir bénéficier d’actions de prévention ou de secours peuvent dès aujourd’hui se faire connaître en téléphonant au secrétariat de mairie au  04.68.38.80.58 ou par courriel : mairie-de-torderes@wanadoo.fr

Si vous vous êtes déjà inscrits au cours des années précédentes, inutile de renouveler la démarche.

Ce dispositif activé dès le 1er juin sera levé le 15 septembre.

Vous avez déjà eu la Covid-19 ? Infos à connaître avant de vous faire vacciner

Créé par le 31 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Alors que la vaccination est ouverte à tous les adultes en France depuis ce lundi 31 mai, la Haute Autorité de Santé a affiné son avis sur la vaccination contre la Covid-19 des personnes ayant déjà été infectées par le Covid-19.

Si vous avez déjà été contaminé par le Covid-19 et que vous souhaitez vous faire vacciner, voici les recommandations que vous devez suivre :

Selon la Haute Autorité de Santé, la vaccination d’une personne ayant été malade du Covid-19 doit intervenir au minimum 3 mois après la guérison, car ces personnes « doivent être considérées comme protégées pendant au moins 3 mois par l’immunité post-infectieuse ». Mais la HAS recommande tout de même de réaliser la vaccination dans un délai proche des 6 mois après l’infection, car « les données actuelles ne permettent pas pour le moment de statuer sur la réponse immunitaire au-delà de 6 mois ».

Pour l’HAS, si vous avez déjà été contaminés par la Covid-19, une seule dose est nécessaire. Comme pour la plupart des maladies, les personnes ayant déjà été infectées par le coronavirus gardent une mémoire immunitaire. Cela conduit la HAS à ne proposer qu’une seule dose aux personnes ayant été infectées par le Covid-19, quelle que soit l’ancienneté de l’infection, car cette unique dose de vaccin jouera ainsi un rôle de rappel. La première infection joue en quelque sorte le rôle de la première dose étant donné que votre corps garde en mémoire les anticorps créés pour lutter contre le virus, et votre dose unique de vaccin joue le même rôle de stimulation qu’une deuxième dose.

La HAS précise que la vaccination a une seule dose ne concerne pas deux types de personnes: les immunodéprimés avérés et les personnes ayant été contaminées après la première dose. Premièrement, les immunodéprimés avérés (ceux sous traitement immunodépresseur) doivent attendre un délai de 3 mois après le début de l’infection par le Covid-19 et être ensuite vaccinées avec deux doses. Et pour les personnes ayant contracté le virus après l’administration d’une première dose de vaccin, elles ne doivent recevoir la deuxième injection que dans un délai de 3 à 6 mois après l’infection.

Réseau parentalité des Aspres

Créé par le 31 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Infos pratiques

Vous êtes futurs parents ou parents d’un enfant âgé entre 0 et 18 ans ? Venez rejoindre le Réseau Parentalité des Aspres pour participer à la mise en place d’actions sur vos communes.

Etre parent est une aventure quotidienne parsemée de joies, de doutes et de questionnements. Vous pouvez ressentir le besoin d’être soutenu, de rencontrer d’autres parents, d’exprimer ses idées sur les questions d’éducation, de partager une activité avec son enfant, de se confier à un professionnel.

Depuis de nombreuses années, la Communauté de Communes des Aspres s’engage aux côtés des parents avec des actions ponctuelles des services d’accueil, le Lieu d’Accueil Enfant-Parent « Histoires d’eux » gratuit et anonyme, l’évènement annuel « Semaines des familles des Aspres » qui réunit les enfants et les parents autour d’activités ludiques et aujourd’hui avec la création d’un dispositif pour la concertation entre les parents et les professionnels autour d’un Réseau Parentalité itinérant.

Qu’est ce qu’un Réseau Parentalité itinérant sur l’ensemble du territoire? C’est une instance publique pour les échanges entre les professionnels et les parents sur le mode du volontariat dans le but de développer des actions collectives pour les enfants de 0 à 18 ans.

La référente du Réseau, Liliane Garcés, éducatrice de Jeunes Enfants et animatrice socio-culturelle de la Communauté de Communes des Aspres, travaille en coopération avec les élus, les professionnels et les familles pour assurer au sein du Réseau le partage des expériences, accompagner les parents dans la mise en place concrète des actions, garantir l’intérêt général de l’Enfant.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la référente au 06.26.39.56.77 ou par mail : l.garces@cc-aspres.fr

Tordères et Vivès vont faire l’objet d’un contrôle renforcé des OLD (Obligations Légales de Débroussaillement)

Créé par le 29 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Chaque été, les massifs forestiers du département, et particulièrement celui des Aspres, sont soumis à des conditions climatiques extrêmes, avec des épisodes de sécheresse et des vents violents, qui les rendent hautement inflammables.

Dans les secteurs sensibles au risque feux de forêt, comme l’est notre commune, il est nécessaire de protéger ses bâtiments (habitation, hangar, abri de jardin, etc.) par un débroussaillement conforme, en particulier avant la période estivale, afin de diminuer l’intensité des feux, limiter leur propagation et permettre aux pompiers d’intervenir rapidement en cas de sinistre.

La loi impose ainsi aux propriétaires de bâtiments situés dans les massifs forestiers ou à moins de deux cents mètres de ceux-ci, de procéder à un débroussaillement réglementaire de 50 mètres autour de leur bâtiment (selon le code forestier et l’arrêté préfectoral du 15 avril 2021 relatif aux mesures de débroussaillement obligatoire dans le cadre de la prévention des incendies de forêts dans les zones forestières des Pyrénées-Orientales).

Les agents assermentés de l’Office National des Forêts effectuent des contrôles réguliers pour s’assurer de la bonne réalisation de ces obligations. Cette année, c’est au tour de notre commune de faire l’objet d’un contrôle renforcé, tout comme les communes de Vivès, Céret, Le Boulou, Castelnou, Rodès, Rigarda, Millas, Le Perthus, Salses, Banyuls-sur-Mer, Port-Vendres, Cerbère, etc.

L’expérience démontre souvent que convaincre est plus efficace que contraindre. C’est pourquoi les municipalités de Tordères et Vivès ont accepté d’être accompagnées par l’Association des Communes Forestières afin de les aider à sensibiliser les administrés et les informer le plus efficacement possible, ce qui est le gage d’une application large et facilitée du débroussaillement. Ce travail pédagogique se fera en partenariat avec l’Office National des Forêts. Il passera par des courriers d’information, des réunions (si les conditions sanitaires le permettent), des ateliers, etc.

Bon débroussaillage à toutes et tous !

www.prevention-incendie66.com

Permanences de la Maison France Services dans les communes des Aspres

Créé par le 28 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Infos pratiques

Afin d’être plus proche de vous et de chez vous, la Maison France Services se mobilise sur des permanences dans les communes du territoire des Aspres.
Prise de rendez-vous et renseignements auprès des agents de la Maison France Services au 04.30.44.48.79.
La Maison France Services sera à :
- TRESSERRE, le mercredi 2 juin, de 9h à 12h;
- BANYULS-DELS-ASPRES, le lundi 7 juin, de 14h à 17h ;
- VILLEMOLAQUE, le mercredi 9 juin, de 9h à 12h ;
- BROUILLA, le lundi 14 juin, de 14h à 17h;
- FOURQUES, le mercredi 16 juin, de 9h à 12h;
- PASSA, le lundi 21 juin, de 14h à 17h;
- TROUILLAS, le mercredi 23 juin, de 9h à 12h;
- SAINT-JEAN-LASSEILLE, le lundi 28 juin, de 15h à 18h;
- TRESSERRE, le mercredi 30 juin, de 9h à 12h.

Point conseil budget par l’Association Tutélaire 66 à la Maison France Services des Aspres

Créé par le 27 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Infos pratiques

La Maison France Services des Aspres accueillera son partenaire l’Association Tutélaire 66 le jeudi 17 Juin, de 9h à 12h, et par la suite chaque 3ème Jeudi du mois à la Maison du Citoyen de Thuir.
Retrouvez toutes les informations sur ce partenaire qui pourra vous apporter du soutien d’expertise en tant que point conseil budget.
Il vous accompagnera sur différentes difficultés : faire face à une situation financière difficile, anticiper un changement de situation familiale ou professionnelle, améliorer la gestion de votre budget, prévenir du surendettement, favoriser l’éducation budgétaire, etc.
Les conseils sont confidentiels et gratuits.
Inscriptions et renseignements auprès des agents de la Maison France Services au 04.30.44.48.79.

Pour vos 18 ans, profitez du Pass Culture !

Créé par le 25 mai 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations, Infos pratiques

Le Pass Culture est une mission de service public portée par le ministère de la Culture. Ce dispositif permet d’avoir accès, l’année de vos 18 ans, à une application sur laquelle chacun dispose de 300€ pendant 24 mois, pour découvrir et réserver selon ses envies les propositions culturelles de proximité et offres numériques (livres, concerts, théâtres, musées, cours de musique, abonnements numériques, etc.).

Envie d’aller au théâtre, voir un film ou un spectacle ? De prendre des cours de photo ? D’un roman ou d’un manga ? D’un abonnement à un magazine ou à de la musique en ligne ? Les partenaires culturels du Pass Culture proposent des milliers d’offres, à réserver selon ses envies.

Passez à l’action, demandez vos 300€ !

Tous les renseignements sont sur  : https://pass.culture.fr

123456...177

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...