Affaires sociales

Articles archivés

Quelles sont les nouvelles règles en cas de test positif au Covid-19?

Créé par le 02 déc 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Avec un taux d’incidence de près de 500 cas pour 100 000 habitants, la France connaît une 9ème vague de l’épidémie de Covid 19 et les cas positifs augmentent régulièrement dans la totalité des régions du pays.

Face à cette hausse des cas, voici un petit rappel de la conduite à tenir et des droits de chacun alors que les règles ont changé par rapport aux premières vagues.

Isolement

Les personnes positives disposant d’un schéma vaccinal complet et à jour et pour les enfants de moins de 12 ans, l’isolement est d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du début des symptômes ou de la date du prélèvement du test positif.

Cependant, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement si elle a effectué un test antigénique ou PCR négatif ou si elle n’a plus de signes cliniques d’infection au SARS-CoV-2 depuis 48h.

Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet et non-vaccinée, l’isolement est de 10 jours (pleins) à compter de la date du début des symptômes ou de la date du prélèvement du test positif.

Le malade peut sortir d’isolement au bout de 7 jours en cas de test négatif ou sans signes cliniques d’infection depuis 48h.

Les autorités indiquent que le respect des gestes barrières (port du masque et mesures d’hygiène) est à respecter pendant les 7 jours suivant la sortie d’isolement du cas positif quel que soit le schéma vaccinal.

Cas contacts à risque

Depuis le 21 mars 2022, les personnes contacts à risque, quel que soit leur statut vaccinal, ne sont plus tenues d’observer une période d’isolement mais elles doivent appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes ; limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ; éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave et télétravailler dans la mesure du possible.

En outre, les personnes contacts à risque doivent réaliser un test à J+2 de la notification du statut de contact.

Arrêt maladie

En cas de test positif, que vous soyez salarié ou agent public, vous devez déclarer, auprès de l’Assurance maladie, votre maintien à domicile. Vous n’avez pas besoin de solliciter votre médecin traitant pour cela et vous pouvez remplir la déclaration en ligne en suivant ce lien.
L’arrêt de travail est sans délai de carence.

Garde d’enfants

Depuis le 31 juillet 2022, le dispositif d’activité partielle pour les salariés devant garder leur enfant et ne pouvant pas télétravailler a pris fin.

Ainsi si votre enfant de moins de 16 ans ou handicapé (quel que soit son âge) a été testé positif et si vous devez le garder, vous pouvez soit télétravailler, en accord avec votre employeur ou poser un congé enfant malade.

Vous devrez obligatoirement fournir un certificat médical constatant la maladie de votre enfant pour bénéficier de ce congé et le transmettre à votre employeur dans les meilleurs délais.

Appel à témoin: un cambriolage a eu lieu hier soir en face de la mairie

Créé par le 25 nov 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales

Un habitant de la rue des écureuils, à Tordères, a été cambriolé hier soir, jeudi 24 novembre, avant 23h30, heure à laquelle il est rentré chez lui et a constaté l’infraction.

Le mode opératoire n’est pas commun car non seulement l’alarme de protection a été totalement arrachée mais le câble électrique extérieur qui alimente la maison a également été coupé net, ce qui a occasionné une coupure électrique chez le voisin aussi.

Enedis est actuellement en train de rétablir l’électricité et, dans le même temps, la gendarmerie de Thuir a lancé une enquête.

Merci à toute personne ayant des renseignements sur le sujet ou ayant aperçu un véhicule suspect de prévenir la gendarmerie de Thuir au 04.68.53.03.22.

Vigilance

Opération nationale d’abandon d’armes trouvées ou héritées

Créé par le 21 nov 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Du 25 novembre au 2 décembre, les particuliers, détenteurs non déclarés d’armes trouvées ou acquises par héritage, pourront se rendre dans des sites spécialement ouverts partout sur le territoire pour soit s’en dessaisir auprès de l’Etat, soit les enregistrer dans le système d’information sur les armes (SIA). Les particuliers qui effectueront l’une ou l’autre démarche lors de cette opération, inédite, simple et gratuite, n’encourront aucune poursuite judiciaire ou administrative sur le fondement du transport ou de la détention sans autorisation d’armes.

Vous faites partie des milliers de français qui possèdent une arme, trouvée ou acquise par héritage, sans connaître les obligations réglementaires qui s’y attachent ? Vous souhaitez régulariser votre situation ? deux options : l’enregistrement ou l’abandon.

Du 25 novembre au 2 décembre, le ministère de l’Intérieur et des Outre-Mer organise une opération spéciale en ouvrant partout sur le territoire des sites de collecte. Les particuliers pourront s’y rendre pour remettre les armes qu’ils ne veulent pas garder aux policiers et gendarmes présents. Ils pourront également être accompagnés par des agents de l’Etat et leurs partenaires pour créer un compte personnel dans le système d’information sur les armes (SIA) et y enregistrer celles qu’ils souhaiteraient conserver.

Ces restitutions d’armes et de munitions se feront sans formalités administratives auprès des policiers et gendarmes présents sur des sites dédiés.
Dans les Pyrénées-Orientales, trois sites de collecte seront ouverts de 9h à 17h
- Commissariat de Perpignan, du 25 au 28 novembre 2022,
- Compagnie de gendarmerie de Céret, les 29 et 30 novembre,
- Brigade de gendarmerie de Prades, les 1er et 2 décembre.

Attention au démarchage abusif

Créé par le 19 nov 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La mairie de Fourques alerte sur le fait qu’une personne effectue actuellement du démarchage à domicile en se présentant comme envoyée par la Région pour collecter des informations sur le mode d’énergie utilisé (budget dépensé, etc.) et présente une autorisation portant le logo ou le tampon de la mairie.
Nous vous informons qu’aucune entreprise, association, ou autre n’a été mandatée par nos municipalités pour effectuer de genre de démarches. Nous vous invitons à la prudence lorsqu’une personne se présente à votre domicile. N’hésitez pas à contacter le secrétariat de mairie si vous avez un doute.

Attention à la nouvelle arnaque en ligne au sujet d’ampoules LED gratuites

Créé par le 05 nov 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Dans une nouvelle campagne de phishing, des pirates se font passer pour l’EDF et tentent de vous faire croire que « 25 ampoules LED à économie d’énergie ». vont vous être offertes.

L’offre peut sembler alléchante, mais ne vous faites surtout pas avoir, c’est une arnaque.

Si le mail semble réel  : peu de fautes d’orthographe, un argumentaire qui semble « plausible » et un logo et une mise en page réalistes, il s’agit en fait d’une arnaque ayant pour seul but de dérober vos informations bancaires.

EDF rappelle  : « Nous ne demandons jamais de coordonnées bancaires par mail ». Or, en cliquant sur « Validez » dans ce faux mail, il est bien question de vous demander vos coordonnées bancaires.

Si vous recevez ce mail, signalez le sur cybermalveillance.gouv.fr, afin que les sites pirates soient identifiés et désactivés.

Deuxième passage de l’ONF pour le contrôle des obligations légales de débroussaillement

Créé par le 31 oct 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Faisant suite à la campagne d’information menée en 2021 permettant d’établir les travaux de mise en sécurité définis par la règlementation et la réunion publique tenue en notre commune le 6 octobre 2021, un contrôle administratif sera diligenté par les services de l’État en collaboration avec la municipalité afin de constater la conformité du débroussaillement.

A titre indicatif, sous réserve de l’avancement des contrôles et de la météorologie, la seconde phase de contrôle aura lieu les 30 novembre, 7 décembre et 12 décembre 2022 et permettra de constater les travaux effectués par vos soins.

Dans le cadre de ces visites de contrôle, nous vous remercions d’autoriser l’accès aux parcelles concernées dont vous êtes propriétaires. Nous vous rappelons que les travaux doivent être réalisés conformément aux prescriptions de l’arrêté préfectoral en vigueur précité.

La non réalisation des travaux par les propriétaires concernés peut entraîner une mise en demeure et une verbalisation de l’infraction conformément à l’article R. 163-3 du code forestier.

Alerte à la concentration de particules polluante en provenance du Sahara dans le département

Créé par le 19 oct 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

Dans son bulletin quotidien, l’ATMO, organisme de surveillance de la qualité de l’air, lance une alerte à la vigilance sur le niveau de pollution attendu dans les Pyrénées-Orientales ce jeudi 20 octobre où l’indice de la qualité de l’air devrait être mauvais en raison d’une masse d’air chargée en particules d’origine désertique en provenance du Sahara.

la campagne de vaccination 2022-2023 contre la grippe est lancée

Créé par le 18 oct 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Les professionnels de santé habilités à réaliser les injections du vaccin contre la grippe saisonnière 2022-2023 sont les médecins, les pharmaciens, les infirmiers libéraux et les sages-femmes. Jusqu’à la mi-novembre, seules les personnes éligibles auront accès à la vaccination.

Cette année encore, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule sur fond de Covid-19. Les autorités sanitaires insistent pour que les personnes les plus à risque se fassent bien vacciner : « après un hiver 2020-2021 sans épidémie de grippe, ce virus a été bien présent sur tout le territoire lors de l’hiver 2021-2022, avec une épidémie exceptionnellement longue », rappelle l’Assurance-maladie. « Il n’est pas exclu qu’il puisse y avoir cette saison encore une cocirculation des virus grippaux et du SARS-CoV-2″.

Dans un premier temps, la vaccination contre la grippe ne concerne que les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité (IMC supérieur ou égal à 40). Les professionnels de santé, les professionnels des établissements médico-sociaux, les aides à domicile de personnes vulnérables et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de complication grave de la grippe et des personnes immunodéprimées sont également prioritaires. Pour toutes ces personnes, l’Assurance-maladie prend en charge l’injection à 100%.

Les personnes non prioritaires devront patienter jusqu’à la mi-novembre avant de bénéficier du vaccin, et ce afin de permettre la vaccination la plus large possible des personnes à risque de forme grave. En revanche, le vaccin ne sera pas remboursé. Il coûte 8 euros en moyenne en pharmacie et peut être acheté sans ordonnance.

Puis-je me faire vacciner en même temps contre le Sars-CoV-2 ? C’est tout à fait possible, et même recommandé « dès lors qu’une personne est éligible aux deux vaccinations », précise la Haute autorité de santé, qui ajoute qu’aucun délai n’est nécessaire entre ces deux vaccinations. En France, quatre vaccins anti-grippaux sont disponibles cette année : Fluarix Tetra, Vaxigrip Tetra, Influvac Tetra (à partir de 6 mois) et Efluelda (à partir de 65 ans). Il s’agit de vaccins inactivés composés de 4 souches, dont la composition a été établie en fonction « des données de surveillance des virus grippaux en circulation dans le monde ». Quant aux rappels de vaccin anti-Covid, ils concernent depuis début octobre principalement les 60 ans et plus, les moins de 60 ans à risque de forme grave et à leur entourage. Prenez conseil auprès de votre médecin.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière s’achèvera le 31 janvier 2023.

Point de situation sur l’approvisionnement en carburant dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 17 oct 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Dans les Pyrénées-Orientales, à cette heure, 11 stations services sont fermées totalement et 19 sont concernées par une rupture partielle, sur un nombre total de 87 stations services.
L’évolution est globalement positive (vendredi il y avait 8 fermetures totales et 27 ruptures partielles).
Pour rappel, l’interdiction de vente de carburant dans des jerricans ou récipients transportables manuellement est maintenue dans l’ensemble du département.
Il est demandé à chacun d’adopter un comportement de consommation habituel en évitant la sur-consommation de précaution.

Rappel de bouteilles de lait infantile « Candia baby junior ».

Créé par le 21 sept 2022 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a émis ce mardi 20 septembre un rappel de lait infantile sur tout le territoire national.

Le produit concerné est un lait de marque Candia nommé « Baby junior 4″ (20 – 36 mois), conditionné en bouteilles de 250 ml.

En cause, « un défaut de thermoscellage de l’opercule de certaines bouteilles », explique les services de l’État qui ajoutent que ce rappel n’est pas dû à une décision publique mais à l’initiative du fabricant. Ce problème de fabrication implique une perte d’étanchéité des bouteilles « ne permettant pas d’apporter de garanties sanitaires satisfaisantes ».

« Ces produits sont donc susceptibles de présenter un danger pour la santé des consommateurs », ajoute la DGGCRF qui invite à ne pas les consommer. Il est également conseillé de le rapporter au point de vente.

12345...155

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...