Affaires sociales

Articles archivés

Faciliter les échanges d’informations et de données entre administrations pour simplifier les démarches

Créé par le 16 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Suite à la loi du 10 août 2018 pour un État au service d’une société de confiance, un décret publié au Journal officiel du 20 janvier 2019 complète le principe du «Dites-le-nous une fois» où un usager de l’administration (particulier ou entreprise) effectuant une démarche ne sera plus obligé de fournir certaines informations ou pièces justificatives (revenu fiscal de référence, justificatif d’identité, etc.) dès lors que ces éléments seront déjà détenus par les services de l’administration.

Ce décret organise en effet les conditions d’échange d’informations entre administrations et précise les domaines concernant les particuliers :

  • emploi, chômage, identité (état civil) ;
  • santé et solidarité (aides sociales, handicap, perte d’autonomie, retraite, sécurité sociale…).

Heures supplémentaires : quelles exonérations pour les salariés en 2019 ?

Créé par le 15 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Depuis le 1er janvier 2019, les salariés du secteur privé et du secteur public effectuant des heures au-delà de la durée légale de travail (heures supplémentaires) bénéficient d’un taux de réduction des cotisations salariales sur ces heures de 11,31 % au maximum. C’est ce que précise en effet un décret publié au Journal officiel du 25 janvier 2019 qui s’applique également aux heures complémentaires effectuées par les salariés qui sont à temps partiel.

Par ailleurs, ces heures supplémentaires vont être exonérées d’impôt sur le revenu dans une limite annuelle de 5 000 € (article 2 de la loi du 24 décembre 2018 portant sur les mesures d’urgence économiques et sociales).

Travaux de déploiement du réseau de la fibre optique à Tordères

Créé par le 13 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Transports

En raison de travaux de terrassement pour le déploiement de la fibre optique, la circulation sur les routes départementales 615 et 23, entre Fourques et Tordères, sera perturbée pendant plusieurs semaines, entre le lundi 18 février et le vendredi 29 mars.

Dans la zone de travaux, la circulation sera parfois soumise à des feux de chantier. La vitesse sera limitée à 50 km/h et les dépassements seront interdits.

Ce vaste chantier est mis en oeuvre par l’entreprise SPIE pour le compte du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales qui rendra ainsi accessible le très haut débit dans 190 communes (soit 202 200 habitants) d’ici 2022.

Pour la Saint-Valentin, donnez votre sang pour faire battre des coeurs

Créé par le 08 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

En amoureux ou entre amis, on n’est jamais assez nombreux pour faire battre des coeurs ! Pour la Saint-Valentin, laissez parler votre générosité et rejoignez les équipes de l’Etablissement Français du Sang de Perpignan pour une journée pleine de surprises.

Le site de Perpignan, redécoré pour l’occasion, ouvre ses portes le jeudi 14 février pour fêter la Saint-Valentin avec les donneurs de sang. Lits de prélèvement pour les amoureux, table romantique à la collation, venez découvrir ou redécouvrir le don du sang de manière originale à cette occasion.

Venez donner votre sang, accompagné(e) de votre moitié, d’un(e) ami(e), d’un(e) parent(e),  et profitez d’un atelier de confection de bouquets de fleurs.

Le moi de février est un période sensible, les épidémies de grippe, les vacances scolaires et les départs qu’elles entraînent, conduisent à une baisse de fréquentation des collectes de la région.

Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins demeurent néanmoins périssables et nécessitent la mobilisation régulière de chacun.

Entre 950 et 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour subvenir aux besoins des malades de la région. Partagez votre pouvoir, donnez votre sang !

Collecte spéciale EFS Perpignan, 55 avenue de la Salanque (derrière l’Hôpital), le jeudi 14 février, de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 19h.

Renseignements au 0.800.972.100.

Cancer : quand faut-il se faire dépister ?

Créé par le 04 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

À l’occasion de la Journée Mondiale Contre la Cancer qui se tient aujourd’hui, Service-Public.fr fait le point sur les mesures mises en place en matière de dépistage et de prévention de certains cancers.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34432…

Se prémunir du hameçonnage bancaire

Créé par le 03 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le « phishing » ou « hameçonnage » bancaire fait chaque année plus de deux millions de victimes en France.

Pour éviter ces fraudes, ne divulguez pas vos identifiants, mots de passe ou numéro de cartes de crédit. Attention aux mails frauduleux qui se trouvent dans les SPAM de votre boite mail.

Vous êtes responsable de vos données bancaires qui doivent rester secrètes. Toutefois, en cas de fraude c’est à la banque de prouver la négligence fautive de son client. À défaut les sommes dépensées doivent vous être remboursées. Plus d’infos sur Service-Public.fr : http://bit.ly/2Jr9ssu

Grippe, rhume, rhinopharyngite : quels gestes adopter pour éviter la contamination ?

Créé par le 02 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Alors que l’épidémie de grippe s’installe en France métropolitaine, connaissez-vous les différents gestes du quotidien à adopter pour essayer de vous prémunir face aux virus respiratoires transmis par voies aériennes (grippe, bronchiolite, rhume, rhinopharyngite…) ?

Pour éviter la transmission de ces maladies, le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les «gestes barrières» :

- se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon (avant de s’occuper d’un bébé, après s’être mouché, par exemple) ;
– se couvrir le nez et la bouche en cas de toux ;
– se moucher dans un mouchoir à usage unique ;
– éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche ;
– limiter les contacts avec d’autres personnes et éviter les lieux publics (transports en communs, par exemple) ;
– porter un masque en présence de personnes fragiles.

Rappel : Les virus de l’hiver dont le virus de la grippe sont une menace importante pour les personnes âgées et fragiles, souffrant notamment de maladies cardiaques, pulmonaires ou immunitaires.

la présidente du Conseil Départemental lance une pétition pour sauver le statut du sapeur-pompier volontaire

Créé par le 30 jan 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Hermeline Malherbe, présidente du conseil départemental des Pyrénées-Orientales et présidente du conseil d’administration du SDIS 66 (Service départemental d’incendie et de secours des P.-O.) s’élève pour défendre le statut juridique des sapeurs-pompiers volontaires menacé par un arrêt rendu par la Cour de justice de l’Union européenne, le 21 février 2018, et une directive européenne de 2003. C’est une première en France, dès ce mardi, Hermeline Malherbe lance en ligne une pétition pour avertir la population des Pyrénées-Orientales qui tient à ses pompiers.

Les signatures seront transmises au président de la République, Emmanuel Macron, au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, et à l’échelle européenne.

Pour signer la pétition intitulée « Sauvons nos volontaires ! », cliquez sur le lien en gras.

« Aujourd’hui, plus de 2000 Sapeurs-Pompiers volontaires assurent notre sécurité sur l’ensemble du département des Pyrénées-Orientales.
Ces femmes et ces hommes, issus de toutes les catégories socioprofessionnelles, prenant sur leur temps de vie personnelle, sont sollicités aux côtés des pompiers professionnels sur les feux de forêt, les accidents de circulation et l’ensemble des missions d’urgence.
Chaque jour, grâce à eux, des vies sont sauvées et nos communes sont protégées. Mobilisés chaque jour aux côtés des professionnels, les Sapeurs-pompiers sont indispensables. Or, le 21 février 2018, la Cour de justice Européenne s’est prononcée en considérant Rudy Matzak, sapeur-pompier volontaire Belge en astreinte, comme un travailleur au sens de la Directive Européenne sur le Temps de Travail.
Une application stricte de ce texte empêcherait les sapeurs-pompiers volontaires d’assurer leurs astreints ou gardes opérationnelles à l’issue de leur activité professionnelle en complément des sapeurs-pompiers professionnels.
De même, ils ne pourraient plus assurer le renfort des personnels professionnels en quittant leur travail en cas de grand feu ou inondation ou autre catastrophe qui menacerait nos concitoyens au motif d’application de règles Européennes.
Nous refusons qu’une Directive Européenne, sur la base d’une décision de la Cour Européenne de Justice, remette en cause le fonctionnement de ce volontariat qui est un pilier de l’organisation des services d’Incendie et de secours mais aussi l’expression concrète d’un choix de société reposant sur le civisme et la solidarité. Si l’Europe exigeait l’application en l’état de cette décision, cela entraînerait une désorganisation complète du SDIS 66 et, à l’instar de tous les SDIS de France, l’entraînerait dans une impasse financière.
Parce que nous refusons de voir disparaître nos sapeurs-pompiers volontaires, et que la Sécurité est notre priorité, nous demandons au Gouvernement d’engager toutes les démarches nécessaires pour faire reculer l’Union Européenne et garantir le statut des Sapeurs-Pompiers volontaires. »

Que faire en cas d’anomalie concernant le prélèvement à la source?

Créé par le 29 jan 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Les salariés du département vont bientôt recevoir les premières fiches de paie de l’ère du prélèvement à la source. Quelques situations particulières peuvent engendrer des taux d’imposition erronés, voici un point sur les anomalies que vous pourriez rencontrer et sur les démarches à effectuer pour que votre situation soit régularisée au plus vite :
- Changement de situation familiale en 2018. Si le taux d’impôt sur le revenu prélevé sur le salaire de janvier ne prend pas en compte un mariage, un pacs ou une naissance survenue en 2018, il suffit de le signaler via le site internet impots.gouv.fr, onglet « gérer mon prélèvement à la source »
- Augmentation de salaire survenue l’an dernier. Afin d’éviter d’avoir à régulariser sa situation par la suite, mieux vaut signaler les augmentations de salaire survenues en 2018 le plus tôt possible sur le site internet des Finances publiques. Attention : seuls les écarts significatifs (plus de 10 %) seront pris en compte.
- Personnes n’ayant pas déclaré leurs revenus en 2018. Les services des Finances publiques n’étant pas au courant de leur situation, elles risquent d’être prélevées selon un taux non personnalisé même si elles ne sont pas imposables. Elles sont invitées à effectuer leur déclaration de revenus pour 2018 au plus vite afin que leur situation puisse être régularisée dans les mois à venir.
- Allocataires de Pôle Emploi ou bénéficiaires de la MSA. Au niveau national, 27 000 allocataires de Pôle Emploi et 1 300 bénéficiaires de la MSA se sont vus appliquer à tort un taux d’imposition non personnalisé. La direction des Finances conseille aux personnes concernées de se rendre dans un centre des impôts afin de faire recalculer leur taux.
  En plus de l’accueil du centre de l’avenue de la Côte-Vermeille (Perpignan), la direction des Finances publiques a mis en place dans ses locaux perpignanais, qui jouxtent la dalle Arago, un service de renfort afin d’accueillir les contribuables rencontrant des problèmes lié au prélèvement à la source. Ce service est ouvert les lundis, mardis et jeudis de 8h30 à 11h30 et de 13h à 16h, ainsi que les mercredis et vendredis matin.
  L’administration a également mis en place un numéro non surtaxé, le 0.809.401.401, qui permet aux contribuables d’obtenir des renseignements.

Un site pour retrouver des objets volés

Créé par le 28 jan 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La gendarmerie de la Gironde a mis en ligne un site qui recense les objets retrouvés dans le cadre d’une enquête qui a permis de démanteler un réseau soupçonné de dizaines de cambriolages en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Un site, www.mes-objets-voles.fr, a spécifiquement créé à la suite du démantèlement de deux groupes criminels organisés itinérants, précise la gendarmerie.

C’est donc pour retrouver les éventuels propriétaires des bijoux dérobés que la gendarmerie a mis en ligne ce site spécifique. Les potentielles victimes, si elles reconnaissent un objet, doivent cliquer sur l’image et le numéro de scellé, remplir le formulaire disponible sur le site et prendre attache par mail avec la Brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires de l’Aude (bdrij.ggd11@gendarmerie.interieur.gouv.fr). Pour toute restitution, les propriétaires devront fournir une preuve d’achat ou, pour les bijoux, une photo les représentant avec le (ou les) bijou(x) en question.

123456...119

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...