Affaires sociales

Articles archivés

Le débroussaillement, une obligation réglementaire pour bien se protéger

Créé par le 03 mai 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Le brûlage de déchets et végétaux est interdit du 1er juin au 30 septembre

Nous rappelons que tous les terrains autour des habitations doivent être obligatoirement débroussaillés dans un rayon de 50 mètres.

Pourquoi est-il important de débroussailler ?

Pour protéger votre vie et vos biens. En effet :

- l’intensité du feu diminue lorsqu’il arrive dans une zone débroussaillée,

- les services de secours pourront intervenir plus rapidement et avec un maximum de sécurité,

- si toutefois le feu venait à passer, passant plus vite, les dégâts occasionnés seront moins importants.

Qu’est-ce qu’un débroussaillement efficace ?

- éliminer tous les bois morts, les broussailles et les herbes sèches,

- couper les arbres trop près des habitations et les arbustes sous les grands arbres,

- espacer les arbres afin que les branches ne se touchent pas,

- élaguer les branches basses jusqu’à une hauteur minimum de 2 mètres,

- se débarrasser des végétaux coupés par broyage, par évacuation en déchetterie ou en les compostant.

Débroussailler ne signifie bien évidemment pas couper tous les arbres !

Retrouvez toutes les informations sur le débroussaillement sur le site

http://www.prevention-incendie66.com/

  Les poursuites prévues par la loi s’échelonnent de contraventions de 4ème et 5ème classe pouvant atteindre 750€ et dans le cas de non exécution, après mise en demeure, procès-verbal avec amende, d’un montant maximum de 30€ par m² soumis à l’obligation de débroussaillement. Les actions répressives sont renforcées et étendues aux propriétaires n’ayant pas débroussaillé sur un fond voisin quand leurs obligations d’entretien (50m autour des bâtiments) vont au-delà de leur limite de propriété.

Assemblée générale de Tordères en Fête

Créé par le 02 mai 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations

L’association «Tordères en Fête» invite les habitants à participer à sa prochaine assemblée générale qui aura lieu le dimanche 6 mai, à 18h, à la salle polyvalente. Nous y ferons le bilan des festivités passées et nous y discuterons de celles à venir. Nous avons besoin de vos idées et de votre aide, alors venez nombreux!

Bourse aux vélos

Créé par le 01 mai 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

Le SAMEDI 5 MAI, ne manquez pas la Bourse aux Vélos, organisée par « La Casa Bicicleta », Place du Pont d’en Vestit, au centre ville de Perpignan.

Le dépôt des vélos se fera de 10h à 16h, et la vente aura lieu de 12h à 18h.

Pour le dépôt :
- Les vélos déposés à la vente doivent être en bon état,
- Une pièce d’identité sera exigée,
- 2 vélos par personne maximum,
- pour limiter le risque, maximum 300€/vélo,
- 5€/vélo déposé (marquage Bicycode offert),
- 10% du prix de vente reviendra à la Casa Bicicleta,
- vous définissez vous même le prix, on vous conseille si besoin,
- possibilité d’un prix cassé la dernière heure.

Renseignements au 09.83.50.23.11. / contact@casabicicleta.org

Venez fêter l’arrivée du printemps à Tordères !

Créé par le 29 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Fêtes et animations

Tiens, voilà le printemps ! On ne l’attendait plus celui-là ! Pour fêter cela dignement, comme chaque année, ne manquez pas la petite fête de la nature « ALORS ON SÈME? », le JEUDI 10 MAI, à partir de 9h30 et jusqu’à 16h30, sur la Plaça Major de TORDERES.

On y fera des plantations (fleurs, aromatiques, etc.) avec les enfants du village, un troc de graines et de plants, un atelier recycl’art et un atelier pour créer un drôle de zoo (en argile, pierres, plantes et matériaux naturels) avec Steven d’Artisa’Nature, on y découvrira la vie des abeilles avec « Les Petits Débrouillards »… Autant de jolis moments à partager tous ensemble, petits et grands !
Participation libre.

Le département en alerte rouge pour la prolifération du moustique tigre

Créé par le 27 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Selon le site Vigilance moustiques, 42 départements, dont les Pyrénées-Orientales, sont placés en alerte rouge, soit une progression de 30% par rapport à 2017, et 20 sont placés en alerte orange.
Porteurs de la dengue, du chikungunya et du virus zika, le moustique tigre s’installe dans les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales depuis plus de dix ans. Les points d’eau stagnante constituent son lieu de reproduction. Au printemps, on assiste à une recrudescence de l’espèce car le moustique tigre sort de son hibernation et se déplace alors en essaim.
Quelques conseils de prévention essentiels : éliminez les eaux stagnantes, et privilégiez les produits répulsifs (type crèmes, citronnelle, mais aussi bracelets anti-moustiques, moustiquaires, etc.).

Une étude commandée par la Commission Européenne remet largement en question le projet de gazoduc STEP

Créé par le 26 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La viabilité économique du projet de gazoduc STEP (South Transit East Pyrenees), qui doit parcourir 230 km pour relier l’Espagne et la France, en traversant les Pyrénées-Orientales (et notamment Tordères) et l’Aude, est largement remis en question par une étude commandée par la Commission Européenne à un bureau de consultants indépendants finlandais (Pöyry).

Selon cette étude, ce gazoduc dont le coût total frôlerait les 450 millions d’euros, ne correspond à aucun besoin réel et ne réduira pas la facture des consommateurs espagnols ou français.

Le Projet STEP qui correspond à la première étape du méga projet gazier Midcat, d’environ 500 km de long au total et évalué à 3 milliards d’euros est soutenu depuis de nombreuses années par la Commission européenne qui l’a inclus parmi les projets d’intérêt commun dans sa troisième liste prioritaire.

Malgré les demandes renouvelées de députés européens, l’accès à l’étude du bureau Pöyry leur a été refusé et elle n’a pas été rendue publique. Dévoilée aujourd’hui par Reuters et la Marea, elle démontre en fait très clairement que le projet n’est pas viable économiquement et qu’il n’a aucun intérêt pour la sécurité d’approvisionnement des deux pays.

Voici ce qu’écrit Michèle Rivasi, députée européenne écologiste, co-rapporteure sur la gouvernance de l’énergie au Parlement européen, après la lecture de l’étude :

« Nous comprenons pourquoi les promoteurs du projet bloquent la publication de l’étude Pöyry. Ce document confirme dans une très large mesure l’inutilité du projet STEP : il ne répond à aucun besoin réel, il ne fournit pas plus de sécurité énergétique (principale objectif déclaré des « Projets d’Intérêts Communs » les PIC), il augmente la facture de gaz des consommateurs français et ne réduit pas celle des consommateurs espagnols. En outre, ce projet risque d’échouer à peine 10 ans après sa construction.

Les infrastructures gazières existantes dans les Pyrénées sont déjà sous-utilisées, même pendant les périodes de forte demande. S’il existait une demande réelle pour Midcat, le marché aurait déjà construit ces interconnecteurs. L’étude de Pöyry confirme que le projet STEP est purement politique et ne repose sur aucune preuve scientifique. Cette publication jette de sérieux doutes sur les motifs utilisés pour justifier de nombreux autres projets gaziers dans la liste prioritaire de la Commission européenne qui rendent les projets PIC éligibles pour d’importants fonds publics. 

En versant des milliards de fonds publics dans de nouvelles infrastructures de gaz fossiles, l’Europe nie ses engagements climatiques. Le gaz n’est ni une énergie bas-carbone, ni une énergie de transition. Investir dans de nouvelles infrastructures gazières nous enfermerait pour de nombreuses années dans notre dépendance aux énergies fossiles. L’argent des contribuables doit être bien dépensé et servir à assurer une transition vers la réduction de nos consommations d’énergie et les énergies renouvelables.

Je demande à la Commission européenne d’annuler ce projet et de lui retirer les financements publics donnés au nom de PIC. Le financement européen doit se concentrer sur les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. L’élan pour mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles est à portée de main ! »

« Bien vieillir » dans les Aspres

Créé par le 25 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’Assad Thuir-Aspres, association d’aide à domicile, propose depuis quelques semaines une nouvelle gamme de service avec la mise en place d’ateliers innovants pour bien vieillir chez soi. Ces ateliers, entièrement gratuits, s’adressent aux seniors de plus de 60 ans. Ils ont pour objectif de maintenir l’autonomie, rompre l’isolement, rester en bonne santé physique et morale.

Un atelier dédié à l’habitat est prévu jeudi 3 mai, de 9h30 à 12h, à l’ancienne école maternelle de Trouillas.

L’atelier « Vitalité ou comment bien vivre sa retraite », apportera de précieux conseils sur l’alimentation, le sommeil, l’activité physique et bien d’autres sujets encore. Il se déroulera sur six séances qui débuteront le vendredi 4 mai à 9h30 à l’école de musique de Thuir.

L’atelier nutrition pour adapter son alimentation à ses besoins et récolter de précieux conseils se déroule les mardis à 14h et il n’est pas complet : il est encore temps de s’inscrire.

”Renseignement au 04.68.53.26.96.

Un accompagnement véhiculé gratuit est proposé aux personnes qui ont des difficultés de déplacement.

Vous recherchez votre vélo volé ?

Créé par le 22 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La Police Nationale a gracieusement donné à la « Casa Bicicleta » de Perpignan des vélos récupérés mais dont les propriétaires n’ont pas pu être retrouvés.

La Casa Bicicleta, souhaitant faire la promotion du vélo avant tout, lance un appel à manifestation pour les anciens propriétaires avant de les réparer et de les revendre.

Si vous apercevez votre vélo parmi les photos fournies sur le lien suivant : https://www.facebook.com/lacasabicicletaperpignan/posts/2034875220087386 , vous pourrez le récupérer si vous fournissez à l’association la preuve que c’est bien le vôtre : facture détaillée et/ou photo de vous avec votre vélo reconnaissable.

Envoyez vos preuves par mail à lacasabicicleta66@gmail.com en précisant quel numéro de vélo il s’agit (pancarte blanche numérotée près de la roue avant sur la photo). Sans ces preuves, l’association ne pourra pas vous donner de vélo.

Une fois ces preuves transmises, l’association vous contactera pour vous faire venir en dehors des heures d’ouverture au public, le mardi soir, de 17h à 20h. 

les preuves sont à fournir jusqu’au 27 avril 2018. Passé cette date, aucun vélo ne pourra être restitué.

Suspicion de salmonelles dans du « fuet » catalan

Créé par le 21 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Dix cas de gastro-entérites à salmonelles ont été signalés ces derniers jours chez de jeunes enfants dans le département des Pyrénées-Orientales. Des investigations ont été menées par les autorités sanitaires locales.
Selon un communiqué diffusé par l’entreprise, « l’origine des cas pourrait être liée à la consommation de fuet fabriqué en Espagne et commercialisé sous la marque « Guasch ».
La société annonce avoir procédé immédiatement au retrait des 2 lots de fuets suspects. Ces produits ont été commercialisés dans les départements de l’Aude, de l’Hérault et des Pyrénées-Orientales.
Les produits visés sont des fuets de 160g commercialisés sous la marque « Guasch », fabriqués en Espagne et comportant la marque sanitaire ES.10.07610/B. Ils ont été vendus à la pièce entre le 2 février 2017 et le 18 avril 2018 dans les grandes et moyennes surfaces des départements cités ci-dessus et portent les numéros de lots suivants : 
lot n°032 date de durabilité au 02 mai 2018
lot n°039 date de durabilité au 09 mai 2018
Les autorités sanitaires recommandent aux personnes qui détiennent encore ces produits de ne pas les consommer et de consulter un médecin en cas de signes de gastro-entérite (diarrhée, vomissements, souvent accompagnés de fièvre) survenant après la consommation de ces produits. Ces symptômes peuvent être plus prononcés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées. Le délai d’incubation peut aller de 6 à 72 heures.
Pour toute information complémentaire, les consommateurs sont invités à consulter leur médecin traitant.

Attention aux arnaques téléphoniques

Créé par le 18 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Les cliniques Saint-Michel de Prades et du Vallespir à Céret mettent en garde contre une arnaque téléphonique qui sévit depuis quelques jours dans le département.

Des habitants de Prades, de Céret et des environs ont été contactés par des opérateurs d’une plateforme téléphonique, ces derniers jours. Ces derniers assurent appeler de la part de la Clinique Saint-Michel de Prades ou de celle du Vallespir à Céret et demandent à leurs interlocuteurs de nombreuses informations personnelles telles que le nom de leur mutuelle, leur numéro de sécurité sociale, leur adresse mail ou encore leur numéro de portable.

« Il ne s’agit en aucun cas d’une action menée par la Clinique Saint-Michel ni de celle du Vallespir », précisent les directions des deux établissements appartenant au groupe Elsan. « C’est une véritable escroquerie destinée à obtenir des renseignements confidentiels. Nous vous remercions de rester vigilants et de ne pas répondre à leurs questions. » Une main courante a été déposée et une déclaration est établie auprès de l’ARS (agence régionale de santé).

123456...106

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...