Affaires sociales

Articles archivés

Noël au balcon!

Créé par le 22 déc 2008 | Dans : Affaires sociales, Fêtes et animations

    La joyeuse petite fête de Noël du village, organisée par l’association « Tordères en Fête » en partenariat avec la mairie, a réuni trente-six enfants et ados du village (hé oui, vous l’ignoriez peut-être, mais il y a quarante-sept enfants et ados sur la commune, soit plus d’un quart des habitants!) et au moins autant d’adultes.

    Les festivités avaient déjà commencé la veille puisque, tout l’après-midi, les enfants avaient mis beucoup de soin à préparer et décorer la salle aux couleurs de Noël. La fête proprement dite a démarré par un match amical, totalement improvisé, sur la Plaça Major. Une partie de rugby non pas à 13 ni à 15 mais bel et bien à 25!!! Enfin, plutôt une partie de rigolade comme vous pouvez le constater :

    pic0012.jpg

    Puis, c’est dans une salle chauffée à blanc, et sous les encouragements du public, accouru si nombreux qu’il a fallu se serrer, que le grand magicien, Gaby Radhja, a fait son entrée en scène. Pendant trois quarts d’heure, les tours les plus époustouflants et les plus drôles se sont succédés, grâce à de très sérieux des assistants, comme Bernadette, Louise, Guillaume, Jordan et Elsa :

 pic0025.jpg

  pic0029.jpg

   Enfin, après quelques chants de Noël, et dans une ambiance folle, le Père Noël en personne nous a rendu visite, acclamé, ovationné par la foule en liesse. Il n’a oublié personne, de la toute petite benjamine du village, Chloé, aux plus grands, tout le monde a eu droit à son petit paquet de friandises et à son gros bisou!

 pic0034.jpg pic0039.jpg pic0044.jpg

    Puis le Père Noël s’est envolé vers d’autres contrées et, sous un beau soleil d’hiver, le grand goûter a commencé avec tant de gâteaux merveilleux qu’on ne savait plus où donner de la tête. Lola, Virgile et Victor, les troubadours du village, ont improvisé un petit concert, en compagnie de Gaby, le magicien, transformé pour l’occasion en violoniste! Et une partie de la Chorale Populaire de Tordères a même poussé la chansonnette. Ah, quelle fête, mes amis! Quelle fête!

Carnet rose : bienvenue à Chloé Martin!

Créé par le 14 déc 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Carnet rose, bleu et blanc

    Ce matin, aux alentours de 10h, la famille Martin et tout le village de Tordères ont eu l’immense bonheur d’accueillir un nouveau membre en leur sein. La pitchounette, dont la venue était fort attendue, s’appelle Chloé, pèse 2,9kg, et a fait son entrée dans le monde en douceur. Inutile de vous dire à quel point, elle fait déjà le régal de ses parents, Linda et Christophe, ainsi que de ses grands-parents, Josie et Bruno, et de sa jeune tante Charlotte. Félicitations à toute la petite famille!

Service minimum d’accueil dans les écoles : les parents ne sont pas à vendre!

Créé par le 08 déc 2008 | Dans : Affaires sociales, Ecole

Suite à la grève dans l’Education nationale, la FCPE 66, fédération de parents d’élèves, communique :

«La grève du 20 novembre n’est absolument pas passée inaperçue auprès des parents d’élèves. Le service minimum d’accueil n’a fonctionné que lorsqu’il n’y avait pas réellement de demande, c’est-à-dire, lorsque les enfants ne sont pas venus à l’école et ce, malgré la mobilisation de certains parents et de certains élus. De fait, si une grève des enseignants peut poser ponctuellement problème aux parents qui ne peuvent faire garder leur enfant, leur demande n’est pas celle-là. Ce que veulent les parents, eux, c’est conserver leur école maternelle, que les enseignants absents soient remplacés dès le premier jour, que l’on cesse de supprimer des postes à tout va, et que les enfants puissent étudier à l’école dans des conditions satisfaisantes. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est qu’on les écoute et qu’on les considère, et non qu’on les achète pour pallier les carences du ministre et organiser une garderie en cas de grève. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est un service public d’Education nationale, pas une garderie nationale

Participez aux débats, formations et rencontres avec la FCPE66; tel 04.68.34.29.38.

Service minimum, pagaille maximum

Créé par le 02 déc 2008 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Equipe municipale et commissions

L’ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DE FRANCE COMMUNIQUE : 

  L’AMRF l’avait annoncé dès l’origine, il ne suffit pas de décider d’une loi pour qu’elle soit appliquée, encore faut-il qu’elle soit applicable. A deux reprises successives, les faits ont démontré les limites du service minimum d’accueil dans les écoles, pourtant rendu obligatoire par la loi du 20 août 2008.

  De nombreuses communes n’ont pas été en mesure d’organiser ce service. Les motifs sont multiples. S’il est des communes qui s’y refusent estimant qu’il incombe uniquement à l’Etat d’assumer les conséquences de ses différends avec ses fonctionnaires, il en est aussi beaucoup qui constatent que les conditions de préparation, de moyens pratiques, de sécurité, de responsabilité, de qualité d’encadrement, ne sont pas requises. Pour preuve, des délais d’information des maires non respectés, des effectifs à recruter introuvables, des parents qui refusent de laisser les enfants en garde à des personnes non formées. Des maires sommés par téléphone à 20 h de retourner en mairie prendre connaissance d’un fax de rappel à l’ordre, alors que les informations envoyées par courriel de l’Académie ne sont pas accessibles pour des raisons de compatibilité informatique. Sans compter les mises en demeure de préfectures avec menaces d’amendes de 10.000 € par jour si la liste des noms de volontaires n’est pas fournie. Et comme Edvige est en panne et que le ridicule ne tue pas, certaines Académies téléphonent en mairie pour connaître la sensibilité politique du maire, histoire sans doute, de renseigner des statistiques sur sa bonne volonté.

  Les maires ruraux ne peuvent que regretter de ne pas avoir été entendus lorsqu’ils ont signalé que le dispositif était inapplicable dans bon nombre de leurs communes, une évidence pour qui connait un tant soit peu les réalités de terrain, et demandé que le système soit facultatif dans les communes de moins de 3 500 habitants. Ce regret s’est doublé d’un sentiment de colère et d’injustice devant les référés et les demandes de condamnations financières introduits à leur encontre par les Préfets dans de nombreux départements. Le bilan est éloquent, les sanctions nombreuses et la confusion certaine car plusieurs référés rejetés par les tribunaux.

  Face à cette situation inédite et à la grogne des maires ruraux confirmée dans l’enceinte du congrès de l’Association des Maires de France, l’AMRF, qui s’est toujours fondée sur des raisons matérielles et non idéologiques pour dénoncer l’inapplicabilité de cette loi, souhaite maintenant être pleinement associée à la réflexion qui doit s’engager sur la modification du dispositif et demande avec la plus grande insistance qu’un accord soit rapidement trouvé.

  L’AMRF demande par ailleurs que soient levées toutes les menaces judiciaires qui pèsent sur les maires des communes rurales afin que la concertation tant attendue puisse avoir lieu dans la plus grande sérénité.

Cambriolage à la mairie : appel à témoins

Créé par le 28 nov 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions

    Dans la nuit du mercredi 26 au jeudi 27 novembre, la mairie de Tordères a été l’objet d’un cambriolage. Cela fait écho aux trois cambriolages de mairie qui ont touché la communauté de communes des Aspres au cours des semaines précédentes, à Saint-Jean-Lasseille et Tresserre, et surtout chez nos voisins directs de Montauriol où la mairie, suite à l’effraction, a été dévastée par les flammes. C’est un large pan de la mémoire d’un village (à double titre puisque ce bâtiment servit longtemps d’école avant de devenir la mairie) et un symbole fort de la République qui sont ainsi partis en fumée. 

    A Tordères, nous avons donc échappé au pire; la casse est moindre (seuls un volet et une fenêtre ont été détériorés) et le vol sans incidence (une simple boîte à bonbons contenant 25 euros en petite monnaie provenant des photocopies a été emportée). Par contre, les papiers ont été minutieusement fouillés.

    La gendarmerie de Thuir a été prévenue à l’aube et s’est aussitôt déplacée, accompagnée par la brigade criminelle de Perpignan qui s’est attelée à relever les empreintes et les éventuelles traces d’ADN laissées par nos étranges visiteurs. L’enquête est lancée. Elle nous éclairera sans doute sur les précédentes affaires.

    Grâce à Mohamed et Francis, les dégâts ont été rapidement réparés et la permanence a pu se dérouler dans la sérénité. Cependant, inquiets d’un éventuel retour des cambrioleurs, une partie de l’équipe municipale, ainsi que quelques habitants, ont passé la moitié de la nuit suivante dans la mairie. Les gendarmes de Thuir nous ont rendu visite au cours de leur tournée nocturne (qu’ils soient ici remerciés pour leur soutien).

    Nous invitons toutes les personnes susceptibles d’avoir entendu ou vu des mouvements de véhicules ou de personnes suspects, au cours de la nuit du mercredi au jeudi, à venir nous en faire part.

    Merci à tous, population, élus et secrétaires de mairie des villages voisins, pour l’aide et le réconfort que vous nous avez manifesté pendant cette rude journée, tout cela réchauffe le coeur!

Maya

Mission au profit des enfants nomades du Maroc

Créé par le 23 nov 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Economie locale et associations, Fêtes et animations

    Le mardi 18 novembre, M. Lionel Gougerot, un Tordérenc engagé dans l’action humanitaire depuis de nombreuses années, a été invité à participer au conseil municipal de Tordères pour présenter l’association PAHI (Perpignan Actions Humanitaires Internationales) à laquelle il participe, et notamment le dernier projet en date qui consiste à monter une opération d’aide au profit des enfants nomades du Maroc.

    En partenariat avec les docteurs Aziz Kantari et Mohamed Marrakchi, tous deux médecins à Berkane, au Maroc, cette association participe à une mission humanitaire en assistance aux enfants nomades du plateau du Rekkam (Maroc oriental), qui se déroulera dans les premiers jours de janvier 2009.

    L’opération se déroule sous deux volets distincts mais parfaitement complémentaires :

- Un convoi humanitaire au départ de Perpignan, constitué de 25 palettes de vêtements, matériel éducatif, jouets et médicaments, acheminés directement auprès des populations concernées;

- Une caravane médicale au départ de Berkane, avec la participation de deux médecins, permettra de dispenser des soins, voire de petites opérations chirurgicales dans cette contrée oubliée.

    Cette nouvelle initiative de l’association PAHI nécesite de recueillir des fonds auprès des personnes, associations ou entreprises sensibles à cette action. C’est pourquoi l’association sollicite votre générosité, en sachant pouvoir compter sur vous. L’objectif est de recueillir 10 000 euros avant Noël.

    Pour participer, vous pouvez également vous inscrire à un repas convivial, avec animation musicale, qui se déroulera le samedi 29 novembre, à partir de midi, au restaurant « Les Flamboyants – L’ile de la Réunion », 3 rue Daumier à Perpignan (le nombre de place étant limité, nous vous demandons une réponse au plus vite). L’intégralité des fonds recueillis sera affectée à cette action solidaire.

Pour tous les enfants nomades du plateau du Rekkam, merci!

Libellez vos chèques à l’ordre de PAHI (un reçu fiscal vous sera remis sur simple demande) – ONG, association loi 1901, 52 rue de la Fusterie, 66000 Perpignan; e-mail : pahi66000@yahoo.fr; tél : 04.68.38.87.01 / 06.12.38.03.42.  

Conseil municipal, mardi 18 novembre

Créé par le 11 nov 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions

Le Conseil Municipal se réunira le mardi 18 novembre 2008 à 20h30, à la mairie. Nous vous rappelons qu’en vertu de l’article L. 2121-18 du Code Général des Collectivités Territoriales, les séances des conseils municipaux sont publiques. La salle des séances est donc ouverte à tous, sans restriction.

Ordre du jour :

1. – Rapport sur le prix et la qualité du service public d’eau potable et assainissement (exercice 2007) : Communauté de Communes des Aspres et Régie Banyuls-dels-Aspres.

2. – Modification des heures de travail de l’adjoint administratif.

3. – Etude préalable à la restauration de l’église : approbation du devis d’honoraires de A.R.T.U+S.

4. – Bon d’achat personnel communal.

5. – Motion de soutien en faveur du maintien des sites techniques ERDF-GRDF de Prades, Thuir, Céret, Port-Vendres et Saint-Paul-de-Fenouillet.

6. – Modification de la durée du syndicat intercommunal du secteur d’intervention prioritaire des Aspres.

Question diverses

Un jeu dangereux

Créé par le 28 oct 2008 | Dans : Affaires sociales

    Les enfants du village pratiquent un jeu en soi anodin mais qui peut s’avérer fort dangereux. Ils descendent, debout, assis ou allongés sur leurs skate-boards, la rue des écureuils (traverse de Llauro) et foncent sans trop se soucier de la circulation. Nous tremblons et craignons à chaque instant qu’ils se fassent renverser ou écraser, notamment au niveau du virage sous la mairie où il y a si peu de visibilité et où les voitures arrivent, hélas, souvent trop vite. Nous avons beau leur expliquer la dangerosité de ce jeu, ils ne veulent pas entendre raison. Alors, chers parents, à vous de jouer, prévenez-les du danger, de notre côté, nous allons également chercher des solutions. 

Un nouvel abbé

Créé par le 23 oct 2008 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Eglise

    Monsieur l’Abbé Rezungles a célébré sa dernière messe le 27 septembre dernier et va pouvoir désormais goûter aux joies d’une retraite bien méritée après tant d’années à crapahuter sur les routes des Pyrénées-Orientales et notamment des Aspres. Mais qu’on se rassure, il a promis de continuer à nous rendre visite et à nous informer sur l’histoire de notre petite église.

    Bienvenue à son remplaçant, l’abbé Dieudonné Lokuli, qui prend le relais sur toutes les paroisses du secteur de Thuir.

Visite de l’Inspecteur d’Académie

Créé par le 22 oct 2008 | Dans : Affaires sociales, Ecole

  Un peu plus d’un mois après la visite de Mme Condamin, inspectrice de l’Education Nationale de Perpignan sud, et de ses adjoints qui étaient venus faire le point sur la rentrée (contrôle des effectifs et réflexion sur le soutien scolaire), les maires de Llauro et de Tordères ont reçu hier M. Bénéfice, Inspecteur d’Académie des Pyrénées-Orientales. il a tout d’abord visité la cantine, à l’ESAT Le Mona, puis les écoles des deux villages. Il a pu constater à cette occasion les bonnes conditions d’apprentissage des enfants, le confort des locaux, la qualité du service de restauration… « N’est-ce pas trop de confort d’ailleurs ? s’est-il exclamé, ne vont-ils pas être trop exigeants lorsqu’ils intégreront le collège ? » Il lui a bien sûr été rétorqué qu’en matière d’éducation, de santé (une bonne alimentation participant à une bonne santé) et de service public en général, on n’est jamais trop exigeant! Nous avons abordé les diverses problématiques actuelles, notamment la mise en place du très controversé service minimum les jours de grève, ainsi que celle, aux modalités fort discutables également, du soutien pédagogique.

1...9293949596

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...