Carnet de deuil

Articles archivés

Maria Rosa, tous les Tordères de la terre sont en deuil

Créé par le 09 sept 2009 | Dans : Carnet de deuil

  C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition d’une bonne amie de Tordères, Mme Maria Rosa Matas qui, venue de Tordera (en Catalogne sud) oeuvrait pour un rapprochement entre nos deux communes, et qui avait découvert à travers le monde (notamment en Amérique du Sud) d’autres petits Tordères atypiques.

  Elle venait trois à quatre fois par an pour offrir des livres et des DVD à la bibliothèque, des victuailles à l’association Tordères en Fête, et plus que tout sa gentillesse et sa générosité. Elle aimait particulièrement la fête de la Sant Nazari qu’elle ne manquait jamais et c’est, hélas, justement en se rendant à notre fête patronale, le mardi 28 juillet dernier, qu’elle a perdu la vie dans un tragique accident de voiture sur l’autoroute à la hauteur de Figuères. Comme toujours, son coffre était rempli de menus cadeaux destinés à la commune.

  Nos pensées s’envolent avec émotion vers sa famille, notamment sa soeur, Montserrat Matas Morell, et vers tous ses amis de Tordera et d’ici. Tot el nostre condol per a la seva família i els seus amics. Elle nous laisse le plus formidable héritage qui soit : l’envie de partager et d’aller à la découverte des autres.

Maya Lesné pour le Conseil Municipal

L’ami Gerd s’en est allé

Créé par le 19 avr 2009 | Dans : Carnet de deuil

  C’est toute une page de l’histoire de Tordères qui vient de se tourner cet après-midi avec la disparition brutale de Gerd Böttcher. Il est parti comme il a vécu, discrètement. C’est l’image d’un homme simple et tranquille, attentif aux autres, délicat, réservé, et plus que tout passionné par son village où il vivait depuis plus de trente ans, que nous garderons au coeur.

  Il avait une trentaine d’années lorsqu’il est arrivé ici, la musette en bandoulière, sans le sou mais la tête pleine de projets et des mains vaillantes pour les mettre en oeuvre. Il venait de la froide et lointaine Silésie et s’est immédiatement épris des pierres du pays, de la garrigue et plus que tout de la toute petite communauté villageoise d’alors. Depuis ce jour, il n’a eu de cesse de restaurer et d’embellir le village. 

  Tordères lui doit beaucoup, tant d’un point de vue humain (bon nombre de personnes ont bénéficié de son aide, parfois des familles entières) que d’un point de vue architectural (il a su redonner vie au coeur du village ancien en rénovant des ruines et des bâtisses avec bon goût et avec un profond sens du pays). Une poutre à soulever? Une tranchée à creuser? Un problème de logement? Gerd était là et « dépannait », on pouvait toujours compter sur lui.

  La vie municipale le passionnait et il assumait sa fonction de conseiller avec beaucoup de sérieux et d’attention. Le Préfet en personne avait salué sa participation au conseil en le conviant à une cérémonie, en novembre dernier. Il avait, me semble-t-il, vécu son élection comme une forme de reconnaissance de la part des habitants et il en était très fier.

  Tout le conseil municipal se joint à moi pour rendre hommage à son engagement et pour s’associer à la douleur de sa compagne, Bärbel, de ses fils, Felix et Florian, de sa belle-fille, Laura, ainsi que de ses frères et soeurs. Gardons au coeur sa mémoire, tout comme les bons ou les durs moments partagés avec lui, et qu’au panthéon des Tordérencs, il repose en paix.

  Une cérémonie organisée par ses proches pour célébrer sa mémoire se déroulera le samedi 25 avril à 14h sur la Place des Figuiers qu’il aimait tant. Que tous ceux qui l’ont apprécié y participent. Par ailleurs une table et un livre de condoléances seront mis en place mardi après-midi devant la mairie.

Maya Lesné, pour le conseil municipal de Tordères 

123

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...