Communauté de Communes des Aspres

Articles archivés

Distribution de compost gratuite à la déchetterie de Trouillas

Créé par le 21 oct 2013 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

La Communauté de Communes des Aspres, en partenariat avec le Sydétom, lance une opération de distribution gratuite de compost à la déchetterie de Trouillas le samedi 9 novembre, à partir de 8h30.

Tous contre les Plans Locaux d’Urbanisme Intercommunaux! Signez la pétition en ligne.

Créé par le 24 sept 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques

Le 17 septembre 2013, l’Assemblée Nationale a adopté le projet de loi dit « ALUR » avec un article (n°63) dotant « de plein droit » de la compétence de réalisation des plans locaux d’urbanisme, les communautés d’agglomération et de communes.

Cette mesure est inacceptable et doit être supprimée par le Gouvernement et le Parlement. C’est une ligne rouge qui a été franchie. 

Nous invitons les élus et les habitants à se mobiliser et à signer la pétition « Pour la libre administration des collectivités, contre les PLUi obligatoires » 

Tous les élus, ruraux et urbains doivent se mobiliser contre cette disposition. Il en va de l’avenir d’un principe républicain essentiel et de son respect. Cette mesure remet en effet en cause l’article 72 de la Constitution portant la libre administration des communes. Elle marque un recul et une atteinte sans précédent par rapport aux premières lois de décentralisation qui avaient fait des communes les acteurs de leur développement. 

Les maires n’acceptent pas d’être infantilisés, méprisés et mis sous tutelle, en étant confinés au rôle de porte-plume d’une décision prise ailleurs. Ils demandent à rester maîtres de leurs destins en cohérence avec le développement du territoire. La compétence « urbanisme » doit rester communale en s’intégrant aux règles élaborées par les SCOT.

Cette disposition fragiliserait le maire (quelle que soit la taille de la commune), lui ôtant toute capacité de maitrise et d’orientation du développement communal au sein d’un territoire qui souvent va très au-delà du périmètre intercommunal. Cette loi affaiblirait le maire en supprimant son autorité et sa légitimité. 

Elle introduirait une tutelle entre collectivités : outre celle de l’Etat, toujours existante, les communes moyennes et petites se verront imposer celle des grandes. Elle augmenterait les délais de réalisation et de révision pour toutes les communes.

Elle ne règle en rien la question de la consommation de l’espace agricole et naturel. Elle mettrait un terme à l’intercommunalité de projet en rigidifiant et accroissant les tensions entre communes en remettant en cause le principe de libre adhésion volontaire. Elle n’est pas une réponse à la disparition de l’ingénierie décidée par l’Etat qui impose aux collectivités de nouvelles charges.

Pour signer la pétition, merci de cliquer sur : https://www.lapetition.be/petition.php?petid=13404

Visite guidée du chantier de l’église Sant Nazari

Créé par le 10 mai 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Eglise, Equipe municipale et commissions, Fêtes et animations, Histoire, Infos pratiques

Le conseil municipal de Tordères et l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères vous invitent le samedi 18 mai, à 10h, à une visite guidée de l’église par Bruno Morin, l’architecte en charge du projet de restauration, afin de découvrir la belle avancée des travaux de l’église Sant Nazari avant qu’ils ne s’achèvent. Venez nombreux!

La tournée des DEEEglingués débarque dans les Aspres!

Créé par le 02 mai 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Du 1er au 8 juin, soyez nombreux à participer à la Tournée des DÉÉÉglingués !

Les DEEE, c’est quoi ? Les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) sont tous les appareils utilisant l’énergie électrique (sur secteur, pile, ou batterie), y compris les lampes à économie d’énergie, qu’il ne faut PAS jeter à la poubelle puisqu’ils se recyclent ! Depuis 2005, tous les appareils électriques portent le symbole « poubelle barrée ».

La Tournéedes DÉÉÉglingués, c’est quoi ? Chaque administré de la Communauté de Communes des Aspres est invité à entamer sa propre tournée dans les points de collecte participants pour y déposer de vieux appareils DÉÉÉglingués, qui seront alors recyclés. Durant une semaine, Associations de l’Économie Sociale et Solidaire, magasins et déchetteries se mobilisent pour accueillir tous les DÉÉÉglingués et récompenser les gestes d’apport des citoyens. Pour tout DEEE déposé, le sac des DÉÉÉglingués vous sera offert (quantité limitée). La Tournée des DÉÉÉglingués, c’est dans vos déchetteries de Thuir et Trouillas que ça se passe !

Un événement national initié par les 4 éco-organismes DEEE agréés par les pouvoirs publics

Dans le cadre de leur mission de collecte et de traitement des DEEE, Ecologic, Eco-systèmes, ERP France et Recylum se sont réunis pour organiser cet événement éco-citoyen et promouvoir la filière DEEE, filière financée via l’éco-participation payée lors de l’achat d’un produit neuf. Près de 140 collectivités ou syndicats de traitement des déchets sont mobilisés sur toute la France pour donner vie à la Tournée des DÉÉÉglingués.

C’est le moment d’être branché recyclage !

En 2012, 453 000 tonnes d’appareils ont été collectés en France soit 7kg/an/habitant (estimation Eco-organismes). Le geste d’apport de chacun est essentiel ! Donnez une seconde vie à vos DEEE : ils seront dépollués, démantelés et recyclés.

Grand concours des Collectivité les plus DÉÉÉglinguées de France…

Rasoir, baladeur, TV, four, néons usagés, etc. Nous avons tous des DEEE chez nous. Mobilisez-vous en rapportant vos DEEE et montrez que les habitants des Aspres s’engagent. Pour tout DEEE rapporté dans un point de collecte, déposez 1 ticket DÉÉÉpôt (disponible dans les pass personnalisés) dans l’urne prévue et offrez ainsi à votre Collectivité la possibilité de devenir « la plus DÉÉÉglinguée de France » ! La collectivité qui aura collecté le plus de tickets DÉÉÉpôt aura gagné ! Devenons la « Collectivité la plus DÉÉÉglinguée » pour gagner le spectacle inédit « Les DÉÉÉglingués font leur cirque » Un  spectacle INEDIT et PEDAGOGIQUE à gagner pour le plaisir de tous ! Un spectacle de cirque de 50 minutes créé avec « le Cirque électrique » (8 artistes sur scène et 7 numéros de cirque autour des DEEE et leur seconde vie). MOBILISONS-NOUS en rapportant nos DEEE en point de collecte !

Plus d’information sur la Tournée des DÉÉÉglingués sur www.lesdeeeglingues.com

Avancée des travaux de l’église

Créé par le 19 avr 2013 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Eglise

  Voici un nouveau point sur l’avancée des travaux de l’église, des travaux longs et complexes qui progressent doucement mais sûrement, menés de main de maître par l’entreprise Arc-Atura (Terrats) pour la partie maçonnerie et par CDF Elec (Millas) pour la partie électricité, sous la direction de Bruno Morin du bureau d’architecture Artus, en concertation avec le maire et ses adjoints ainsi que le président de l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères (à raison d’une réunion par semaine depuis décembre).

1) Chevet :

  Quasiment tout l’extérieur du chevet (toit et façade) est à présent terminé. Les tuiles ont été passées à l’acide dilué pour enlever la laitance de chaux.

Avancée des travaux de l'église dans A retenir chevet-acheve-224x300

  A l’intérieur, il a été constaté, après ouverture et piquage des fissures des voûtes d’arêtes du chevet que l’enduit existant était quasiment intégralement désolidarisé de son support et mettait en danger le public (risque de chute de grosses plaques d’enduit). Les voûtes ont donc été piquées puis réenduites, après injection sous pression de coulis de chaux hydraulique naturelle dans les fissures mises à découvert.

plafond-chevet-300x205 dans Communauté de Communes des Aspres plafond-chevet-apres-300x190 dans Eglise

  Au vu de l’état de dégradation de l’arc triomphal, il a fallu également creuser en profondeur les joints et faire des injections ponctuelles à la seringue des moindres lacunes de mortier, puis ouvrir et remailler les fissures. Des morceaux de schistes ont été ajoutés en guise de cales.

arc-triomphal-apres-piquage-300x178 arc-triomphal-apres-300x163

2) Nef :

  Pour vérification, un lit de 40 cm de profondeur a été creusé en biais, afin de vérifier le degré d’emprise des racines du cyprès sous les fondations du mur Nord de la nef et, bonne nouvelle, notre beau cyprès peut rester où il se trouve car il ne menace pas les fondations. Les maçons en ont profité pour injecter en biais le plus profond possible dans ces fondations afin de vérifier qu’il n’y ait pas de grosses fissures. Là encore, une heureuse nouvelle : les maçonneries des fondations sont bonnes et solides.

  Après piquage et remaillage systématique des fissures du mur extérieur de la nef (côté Plaça Major), les joints ont été achevés. Avant de passer l’acide sur cette façade afin d’atténuer la laitance de chaux (qui donne un aspect blanchi aux pierres), les maçons devront attendre que les enduits aient bien séché. Le séchage est ralenti par la présence de ciment dans la murette (une murette que les habitants et le conseil municipal souhaitaient conserver). Pas d’inquiétude donc, même si ça n’est pas encore le cas, le bas du mur de cette façade aura bien le même aspect (couleur, granulosité, etc.) que le haut.

  A l’intérieur de la nef, les fissures des murs de la chapelle nord-ouest ont été ouvertes et remaillées par injection systématique.

 chapelle-nord-ouest-pendant-travaux-223x300 chapelle-nord-enduite-224x300

  Dans cette chapelle, suivant le modèle des autres autels de l’église, le dessus d’autel a été remaçonné après purge, les faces ont été réenduites à la chaux et un emplacement a été réservé en cas de pose d’une pierre consacrée (dans l’éventualité d’une future utilisation liturgique).

autel-300x209

  Comme une partie du toit de la nef était très endommagée et même affaissée (au-dessus de la tribune, à l’entrée de l’église), un gros travail de rénovation a été lancé. La charpente, très abimée, a été intégralement refaite.

charpente-tribune-avant-300x227  charpente-tribune-300x225

La partie la plus dangereuse du toit de la nef est en cours de réfection.

toit-nef-avant1-300x227 toit-nef-debut1-300x246

toit-nef-bis1-300x225 toit-nef1-300x225

3) Sacristie :

  Dans la sacristie, il a fallu procéder à plusieurs consolidations de linteaux dégradés (fenêtre, ancienne porte, porte entre le chevet et la sacristie). Un travail ardu, avec étaiements, percements et chevalements, car on pouvait craindre que des murs entiers s’effondrent.

porte-sacristie1-225x300 oeil-de-boeuf1-226x300 sacristie1-214x300

  Les murs ont été piqués puis enduits et seront bientôt badigeonnés à la chaux.

  Un oculus (dit aussi « œil de bœuf », retrouvé sur le mur est, après grattage des enduits) a été rouvert après injection de chaux dans les parties supérieures. Nous cherchons à présent une association pour nous confectionner un vitrail dont le modèle sera apporté par l’architecte.

  La baie de vidange du lavabo liturgique (également retrouvé en début de chantier) va être rouverte (elle ne sera plus obturée que par un bouchon à l’intérieur).

lavabo-lithurgique-300x225

  La sacristie qui n’avait ni prise électrique ni luminaire est en cours d’aménagement pour recevoir l’électricité.

  Comme prévu initialement, l’habillage bois du plafond ne se fera qu’au cours de la deuxième tranche.

  Les maçons vont bientôt pouvoir s’attaquer à toute la partie qui concerne les murs intérieurs et le toit du clocher. Après avoir dégagé les barbacanes des sables et végétations qui les encombrent, ils vont installer un bac acier couleur ardoise sur des pannes de bois afin de protéger le toit en lloses (en français, « lauzes ») qui date sans doute du 13ème siècle. Ils fixeront également une descente d’eau pluviale.

  La première tranche de ces travaux minutieux, qui demandent patience et réflexion, devraient s’achever à la fin du mois de mai. N’hésitez pas à venir observer sur place les avancées et à consulter les comptes-rendus de travaux (disponibles en mairie).

  Les services de restauration du patrimoine du Conseil Général, précieux soutiens de notre commune, viendront reposer le retable et les statues lors de la première semaine de juin et, si tout se passe bien, l’église accueillera ses deux premiers concerts, les 8 et 9 juin, grâce à l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères qui n’a pas chômé pour préparer une nouvelle saison musicale aussi passionnante que celle de l’an passé. Nous espérons que vous viendrez  nombreux soutenir la restauration de l’église et régaler vos cœurs et vos oreilles !

  Merci à tous ceux qui travaillent sur le chantier, notre architecte Bruno Morin et sa brillante assistante, Emilie Goujaud (Bureau Artus), les maçons de l’Entreprise Arc-Atura (Gerrit, Nino, Roger, Kiko, Pierre, Patou, etc.), l’électricien (Entreprise CDF Elec), le menuisier, le clochiste (Entreprise Terrol), le couvreur-zingueur (Entreprise Rodriguez); merci également à tous ceux qui soutiennent le projet depuis le début, bénévoles de l’ASET, souscripteurs particuliers et financeurs des collectivités territoriales (Conseil Général des Pyrénées-Orientales, Communauté de Communes des Aspres, Sénat – à travers la réserve parlementaire de M. Bourquin) ou des associations de sauvegarde du patrimoine (Fondation du Patrimoine, Association de Sauvegarde de l’Art Français)… Sans vous, toute cette belle aventure n’aurait jamais pu se concrétiser.

Photos de l’article : Emilie Goujaud.

 

Permanences Espace Info Energie à Thuir

Créé par le 09 mar 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Environnement, Infos pratiques

La communauté de communes met en place des permanences de l’Espace Info Energie en partenariat avec le Conseil Général des Pyrénées-Orientales à Thuir. Il s’agit d’un service gratuit destiné à tous les porteurs de projet de construction ou de rénovation de leur logement ou équipement public pour favoriser les économies d’énergie. Destinées à tous les acteurs du territoire (public et privés), ces permanences doivent permettre de bénéficier de conseils pratiques sur les techniques, les outils, les professionnels, les aides financières pour bâtir les projets. La prochaine permanence sera assurée le JEUDI 14 MARS à Thuir, puis le JEUDI 11 AVRIL, le JEUDI 16 MAI et le JEUDI 6 JUIN. Uniquement sur rendez-vous en appelant le 04.68.53.21.87.

Réorganisation de la collecte des ordures ménagères

Créé par le 19 fév 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Afin de répondre aux exigences réglementaires tout en optimisant et sécurisant le fonctionnement actuel,  une profonde réorganisation des tournées Ordures Ménagères et Tri Sélectif est en train de se mettre en place dans la Communauté de Communes des Aspres. Les horaires de collecte ainsi que certaines tournées seront  ainsi repensés et modifiés. Vous avez peut-être déjà pu constater des changements notables depuis le 1er février (liés au départ de Ponteilla imposant une réorganisation des tournées, et à une phase test correspondant aux exigences ci-dessus évoquées) et certains ont parfois contacté les services intercommunaux pour lever toutes inquiétudes. Les horaires de collecte seront peut-être légèrement modifiés/retardés par rapport à d’habitude mais le ramassage des ordures restera toujours effectif aux jours « habituels ».

4,5 milliards de réduction des concours financiers : un coup de massue sans précédent contre les collectivités locales

Créé par le 12 fév 2013 | Dans : A retenir, Communauté de Communes des Aspres, Equipe municipale et commissions

A l’occasion du Comité des finances locales du 12 février 2013, trois ministres sont venus confirmer les indiscrétions qui avaient circulé dans la presse économique la semaine dernière : les collectivités verront la réduction des concours financiers de l’Etat doubler sur deux ans, portant le total du prélèvement à 4,5 milliards d’euros d’ici 2015. 

C’est deux fois plus que ce qui était prévu par la loi de programmation budgétaire votée en décembre dernier.

L’Association des Maires de France dénonce la méthode retenue par le Gouvernement, qui fait cette annonce lourde de conséquences sur les collectivités locales au CFL, sans aucune concertation préalable, malgré l’engagement du Président de la République sur l’élaboration d’un «pacte de confiance et de solidarité».

Le Gouvernement doit avoir pleinement conscience que chaque coupe budgétaire au niveau national implique autant d’arbitrages dans les budgets locaux. Très concrètement, cette baisse des dotations aura un impact direct sur les services à la population (au risque d’en diminuer la qualité), sur l’investissement public et donc sur l’économie locale.

Si l’AMF souscrit à la nécessaire solidarité entre l’Etat et les collectivités locales pour le retour à l’équilibre des finances publiques et une croissance nouvelle, elle rappelle que cette solidarité ne doit pas fonctionner à sens unique. Surtout, elle doit être préalablement accompagnée d’une véritable réduction des charges pesant sur les collectivités locales.

Une vraie solidarité aurait impliqué que l’Etat ouvre une discussion sur les dépenses, stoppe la course à la norme coûteuse, et cesse d’imposer de nouvelles charges aux collectivités ; or c’est l’inverse qui se produit : réforme des rythmes scolaires, hausse des cotisations retraite patronales, co-financements de politiques nationales, relèvement des taux de TVA… C’est près de 2 milliards de charges qui s’imposeront en 2014.

L’AMF regrette, une fois de plus, que les collectivités locales ne soient pas considérées comme acteurs publics à part entière aux côtés de l’Etat et exige l’ouverture immédiate d’une négociation avec l’Etat.

Avancées des travaux de l’église

Créé par le 20 jan 2013 | Dans : Communauté de Communes des Aspres, Eglise, Equipe municipale et commissions, Histoire

Le grand chantier de restauration de l’église Sant Nazari a démarré en décembre, mené par l’entreprise Arc-Atura (Terrats) pour la partie maçonnerie et par CDF Elec (Millas) pour la partie électricité, sous la direction de Bruno Morin du bureau d’architecture Artus. Le maire et ses adjoints ainsi que le président de l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères sont régulièrement conviés aux réunions de chantier (il y en a environ une par semaine, ce qui permet de mesurer l’avancée des travaux et de prendre des décisions rapides lorsque des choix urgents se présentent).

Dans un premier temps, nous avons privilégié la restauration du toit du chevet et le colmatage des fissures qui étaient, il faut bien l’avouer, spectaculaires (même s’il n’y avait, paraît-il, pas de véritable risque d’effondrement).

Le chantier a commencé par le colmatage des fissures du chevet situées derrière le retable.

Avancées des travaux de l'église dans Communauté de Communes des Aspres fissure-220x300

Une fois cette délicate opération menée, une protection anti-poussière (par feutre non tissé) et un sarcophage contreplaqué ont été mis en place pour protéger la partie du retable qui n’avait pas pu être démontée et emportée par les services de restauration du patrimoine du Conseil Général. L’équipe a pu alors s’atteler à découvrir le chevet (en conservant précieusement les plus belles tuiles d’origine pour les réutiliser par la suite), puis à conforter la voûte d’arche du chevet et à piquer les enduits du sommet du mur pignon nord de la nef.

toit-avant-300x231 dans Eglise toit-pendant-300x273 dans Equipe municipale et commissions comble-chevet-300x228 dans Histoire

Vu l’état du chevet après qu’il a été découvert, les maçons ont dû procéder à de nombreux coulinages (il s’agit de l’injection d’un mortier de chaux suffisamment liquide pour être envoyé sous pression dans les fissures) et gobetis (c’est un enduit de chaux qui permet aux murs de « respirer » et de travailler sans que cela ne provoque de fissures).

coulinage-224x300

Sur le chevet, il a été mis au grand jour un comble assez profond, qui jouxte le mur pignon nord de la nef, rempli de terre, de gravats divers (pierres, bois, etc.) mais dans lequel, hélas, nos lointains ancêtres n’avaient pas laissé de messages ni même une quelconque trace. Il a fallu vider ce comble pour décharger la voûte de ce grand poids. Une poutre muraillère a été ancrée sur le pignon nord de la nef, ainsi qu’une autre poutre sur le comble du chevet dont les extrémités ont été fixées dans les maçonneries afin qu’elle serve de tirant de solidarisation des murs est et ouest. Ces deux poutres ne se verront pas car elles sont sous le toit, par contre elles serviront grandement à consolider l’édifice (on peut dire qu’elles auront un peu la même fonction que des  poutres parasismiques).

poutre-muraillere-300x227 poutre-comble-300x226

Puis la charpente et les chevrons de la couverture ayant été posés, une chape respectant la forme initiale du toit (aspect bombé et irrégulier) a été coulée.

toit-chape-300x226 chape-bis-300x225 chape-ter-300x233

Pendant les vacances de Noël, tandis que l’entreprise de maçonnerie prenait ses congés, le couvreur-zingueur (Mickaël Rodriguez de Saint-Michel-de-Llotes) a fabriqué et posé des chéneaux cintrés en plomb, et a habillé les gargouilles de becs arrondis afin que l’eau cesse de les abîmer et de lessiver les murs (le bec dépasse de 2 cm et se voit à peine du pied de l’église).

zinc-300x235 zinc-bis-300x271 gargouille-300x235

Quand le grand froid de début janvier s’est abattu sur le département, les maçons ont commencé à installer la couverture cintrée en tuile canal sur le chevet, en prenant soin de conserver l’aspect initial du toit et en privilégiant les anciennes tuiles les plus intéressantes comme tuiles de couvert (celles du dessus donc), tandis que des tuiles neuves, moins visibles, étaient utilisées comme tuiles de courant (du dessous), avec fixation des courantes par vissage et fixation des couvrantes par crochet cuivre vissé dans la forme de la pente.

photos-127-300x225 photos-132-300x225 photos-136-300x225

Les maçons ont également révisé et remplacé les tuiles fendues sur le toit de la nef, tandis qu’une autre équipe s’attelait au piquage des façades, avec traitement des fissures et coulinage systématique pour repérer des fissures internes.

Les jours de pluie ou de grand vent, les maçons travaillent à l’intérieur du bâtiment, dans la sacristie et sous le chevet (piquage des enduits dégradés, étaiement et remplacement des linteaux effondrés, etc.)

sacristie-214x300

L’électricien, spécialisé dans la restauration de bâtiments anciens, s’est organisé en coordination avec les maçons pour encastrer les nouvelles gaines électriques qui vont permettre d’illuminer la sacristie. Il va également installer un interrupteur à l’entrée de l’église et déplacer le tableau électrique sur le mur sud de la nef en prévision de la dépose de la cloison qui se fera lors de la seconde tranche des travaux de l’église.

Côté finances, nous progressons favorablement dans nos recherches de subventions puisque, au-delà de ce qui nous est déjà acquis (33 150€ de la Communauté de Communes des Aspres, 44 740€ du Conseil Général des P.O, et 20 000€ dela Fondation du Patrimoine), nous venons également de décrocher l’aide parlementaire du président-sénateur Bourquin (à hauteur de 5000€) et celle de l’Association de Sauvegarde de l’Art Français (4000€), ce qui porte à plus de 70% le montant de subventionnement de l’opération et soulage considérablement les finances de notre commune. Nous poursuivons cependant notre quête d’aides auprès de diverses fondations et d’élus en espérant atteindre 80% (c’est-à-dire la part maximale autorisée par l’Etat).

Le chantier devrait s’achever aux beaux jours, en avril, d’ici là, n’hésitez pas à venir observer sur place les avancées et à consulter les comptes-rendus de travaux, établis par Bruno Morin et son assistante, Emilie Goujaud (qui est également l’auteur des photos de cet article).

Une fois encore, merci à tous les souscripteurs qui ont généreusement participé et participent encore à cette merveilleuse aventure, ainsi qu’à l’ASET. Merci également à l’architecte et aux entreprises qui offrent le meilleur de leurs compétences à notre commune.

Voeux de l’Association des Maires Ruraux de France

Créé par le 03 jan 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Equipe municipale et commissions

Les Maires Ruraux de France souhaitent que l’année 2013 soit celle de l’égalité, et rappellent qu’à ce jour, la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) reçue par les communes est deux fois plus élevée en ville qu’à la campagne. En ville, l’Etat reverse aux communes 128€ par habitant, tandis qu’à la campagne, il ne reverse que 64€ par habitant. La dotation est aussi trois fois plus importante dans les communautés urbaines que dans les intercommunalités rurales. Il faut que cela change!

1...34567...15

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...