Ecole

Articles archivés

Avis aux parents d’élèves au sujet de la nouvelle tarification de la cantine scolaire

Créé par le 11 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Ecole, Infos pratiques

Voici quelques précisions quant à la nouvelle tarification de la cantine scolaire appliquée par la Communauté de Communes des Aspres depuis le 2 septembre 2021.

Par délibération en date du 17 juin 2021, la Communauté de Communes a décidé d’instaurer la tarification sociale pour la restauration scolaire.

Trois tarifs différents sont désormais appliqués selon trois tranches de revenus:

- Tranche 1: Quotient familial de 0 à 472 : 1 € par repas,

- Tranche 2: Quotient familial de 473 à 690 : 3,77 € par repas,

- Tranche 3 : Quotient familial supérieur à 690 € ou hors allocataire CAF: 3,90 € par repas.

Des erreurs dans les montants de facturation ont été identifiés pour certains usagers de notre Regroupement Pédagogique Intercommunal.

Pour les familles qui ne sont pas en prélèvement automatique, merci de ne pas payer et d’attendre l’édition d’une nouvelle facture.

Pour ceux qui ont déjà été prélevés, le montant trop payé sera déduit des prochaines factures.

La belle rentrée des écoliers de Tordères

Créé par le 02 sept 2021 | Dans : Affaires sociales, Ecole

  Les 18 élèves de l’école des Grives (12 CM1 et 6 CM2) se sont retrouvés ce matin pour la rentrée des classes qui s’est déroulée dans la bonne humeur et le plaisir des retrouvailles, même si, à ce moment-là, l’incertitude planait encore sur le devenir de la maternelle de l’école de Llauro.

  Les cours et la direction de l’école sont assurés par Guillaume Balansa pour la deuxième année consécutive et pour la plus grande joie des enfants !

  Le protocole sanitaire en vigueur a été assoupli dans la mesure où les élèves ont le droit de ne pas porter le masque en extérieur mais la plus grande prudence continue à s’appliquer à travers les gestes barrières (lavage de mains régulier, port du masque en intérieur pour les enfants comme pour les adultes référents, aération régulière de la salle, etc.).

  Cher maître, chers écoliers, que l’année scolaire soit douce et légère à tous et que nous la traversions tous ensemble sans encombre !

Rentrée 2021

  Pour rappel, l’école des Grives dépend du Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas dont le fonctionnement est assuré par le syndicat intercommunal Aspresivos.

  Le RPI accueille 42 écoliers répartis dans les écoles de Llauro et Tordères.

  L’école de Llauro accueille deux classes :

- une classe de maternelle, avec 11 élèves ;

- une classe des primaires, avec 13 élèves (8 CP, 3 CE1 et 2 CE2).

  L’école de Tordères accueille une classe de primaire (12 CM1 et 6 CM2).

  20 enfants sont domiciliés à Llauro (47% de l’effectif total), 12 à Tordères (29% de l’effectif), 8 à Montauriol (19% de l’effectif) et 2 à Caixas (5% de l’effectif).

La classe de maternelle de l’école de Llauro ne sera pas fermée

Créé par le 02 sept 2021 | Dans : Affaires sociales, Ecole

Chers habitants de Tordères, Llauro, Montauriol et Caixas,

Chers parents d’élèves,

C’est avec un immense soulagement et beaucoup d’émotion que je vous annonce que, grâce à la mobilisation des habitants et des élus, les services de l’Inspection d’Académie des Pyrénées-Orientales ont finalement renoncé à fermer la maternelle de notre Regroupement Pédagogique Intercommunal de Llauro, Tordères, Montauriol et Caixas.

Merci et félicitations à tous celles et ceux qui se sont mobilisés depuis mardi pour éviter cette fermeture !

C’est une belle victoire mais la menace est bel et bien là et doit nous tenir en alerte pour les années à venir. Restons vigilants et plus que jamais solidaires.

Bien à vous,

Maya Lesné, maire de Tordères

20210902_085835

Manifestation de ce jeudi 2 septembre contre la fermeture de l’école maternelle de l’école de Llauro. (Photo : Virgile Goller)

Non à la fermeture de la maternelle de l’école de Llauro ! Tous concernés, tous mobilisés !

Créé par le 01 sept 2021 | Dans : Ecole

  Chers Tordérencs,

  Le maire de Llauro et moi-même avons été contactés hier après-midi par l’Inspecteur de l’Education Nationale en charge des écoles de notre circonscription.

  Les services de l’Education Nationale du département se rendent compte un peu tardivement (à l’avant-veille de la rentrée !) que les effectifs des écoles de la circonscription ont augmenté et que, parallèlement à cela, le nombre d’enseignants disponibles a aussi brusquement beaucoup diminué (départs à la retraite auxquels s’ajoutent des démissions survenues en cours d’été).

  En cette rentrée 2021-2022, les écoles de notre Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro, Tordères, Montauriol, Caixas enregistrent une baisse de leur effectif qui ne s’élève plus qu’à 42 élèves (nous étions rarement passés sous la barre des 45), ce qui s’explique par une série de déménagements, etc. Les services de l’Education Nationale souhaiteraient donc profiter de l’occasion pour réaffecter un poste de l’école de Llauro à une autre école.

  L’Inspecteur a annoncé qu’il réfléchissait à supprimer le poste de maternelle de l’école de Llauro et à intégrer les dix écoliers de maternelle dans la deuxième classe de Llauro (CP, CE1 et CE2).  Cela représenterait une classe de 23 élèves de niveaux tout à fait disparates, allant de la moyenne section de maternelle jusqu’au CE2, ce qui apparaît comme une aberration pédagogique et qui risque fort de décourager les parents d’élèves de maintenir inscrits leurs enfants à l’école de Llauro.

  Par ailleurs, nos salles ne sont pas très grandes et, en cette période sanitaire compliquée, il est assez incongru de resserrer les effectifs dans une seule et même pièce où les élèves seraient alors au coude à coude.

  Une autre solution envisagée par l’Inspecteur serait d’éventuellement intégrer les CE1 et CE2 à la classe de Tordères, ce qui constituerait beaucoup de niveaux à gérer par le maître et présenterait toujours la même difficulté d’étroitesse des lieux ainsi que, de surcroît, la réorganisation des transports scolaires.

  Les maires des quatre municipalités de notre Regroupement Pédagogique (Llauro, Tordères, Montauriol et Caixas) ont écrit au Directeur d’Académie (DASEN), avec copie du courrier au Sous-Préfet, à la Présidente du Département et au Président de l’Association des Maires de France. Vous trouverez ce courrier à la suite de cette information.

  Les délégués de parents d’élèves et les élus des quatre municipalités concernées vous invitent à participer à un rassemblement de protestation contre cette éventuelle fermeture de classe, devant l’école de Llauro, à partir de 8h30, le jeudi 2 septembre. Parents, grands-parents, habitants, venez nombreuses et nombreux défendre une des structures les plus précieuses de nos communes : notre école !

Maya Lesné, maire de Tordères et vice-présidente d’Aspresivos

Courrier adressé à M. le Directeur d’Académie, ce mercredi matin :

M. le DASEN,

Nos communes de Llauro, Tordères, Montauriol et Caixas sont réunies, depuis plus de vingt ans, en un regroupement pédagogique intercommunal.

Les écoliers de nos quatre communes se rendent, pour la plupart par transport scolaire, dans les écoles de Llauro et Tordères qui regroupent trois classes.

La classe n°1 accueille les élèves de maternelle, à Llauro, la classe n°2 accueille les CP, CE1 et CE2, toujours à Llauro, tandis que la classe n°3, à Tordères, accueille les CM1 et les CM2.

Trois enseignants, dont deux directeurs (un par établissement), se répartissent ces effectifs.

Jusqu’ici, nos écoles ont toujours accueilli plus de 45 écoliers mais cette année, plusieurs facteurs (déménagements et autres) ont joué en notre défaveur et voilà qu’en cette rentrée 2021-2022, notre effectif n’est plus que de 42 écoliers. Bien entendu, ce chiffre peut évoluer rapidement car il arrive fréquemment que nous enregistrions de nouvelles inscriptions en cours d’année.

Ce mardi 31 août après-midi, à l’avant-veille de la rentrée scolaire, l’IEN de notre secteur, M. Robert, nous a annoncé que notre regroupement pédagogique pourrait éventuellement être touché par une suppression de poste en maternelle et que les écoliers de maternelle (10 au total) seraient alors intégrés à la classe n°2 (avec les CP, CE1 et CE2).

Cela représenterait une classe de 23 élèves de niveaux tout à fait disparates, allant de moyenne section de maternelle jusqu’au CE2, ce qui nous apparaît comme une aberration pédagogique et qui risque fort de décourager les parents d’élèves de maintenir inscrits leurs enfants à l’école de Llauro.

Par ailleurs, nos salles ne sont pas très grandes et, en cette période sanitaire compliquée, il nous semble incongru de resserrer les effectifs dans une seule et même pièce où les élèves seront alors au coude à coude.

Une autre solution envisagée par l’IEN serait d’éventuellement intégrer les CE1 et CE2 à la classe de Tordères, ce qui constituerait beaucoup de niveaux à gérer par le maître et présenterait toujours la même difficulté d’étroitesse des lieux ainsi que, de surcroît, la réorganisation des transports scolaires.

Pendant vingt ans, en bonne harmonie, nos quatre municipalités ont beaucoup œuvré pour aménager et entretenir au mieux les bâtiments et les structures dédiés aux écoliers, et pour embaucher des personnels compétents et sérieux, non pas en contrats précaires comme cela s’est beaucoup pratiqué dans les communes de notre strate mais bel et bien en CDI pour pérenniser et «sédentariser» ce personnel multitâches particulièrement bien formé aux contraintes de nos écoles rurales, à la complexité de l’accompagnement des plus petits dans des transports scolaires souvent longs et fastidieux, au service et à la surveillance de la cantine, aux tâches ménagères, etc.

Tout cela s’est fait au prix de gros efforts financiers pour nos petites communes aux budgets très modestes. Ainsi, les municipalités ont-elles non seulement fait bâtir des écoles neuves mais les ont aussi aménagées de façon à toujours privilégier le bien-être des écoliers et des enseignants. Les classes, et particulièrement celle de la maternelle, ont été équipées et aménagées avec soin (dortoir, climatisation, mobilier adapté, renouvellement complet du parc informatique, etc.) de façon à ce que nos écoles n’aient rien à envier à celles de villes plus riches. Les élus ont également tout mis en œuvre pour que les écoliers de notre RPI aient accès, eux aussi, à la culture, au sport, aux sciences, comme les enfants des centres urbains. Pendant vingt ans, nul ne peut imaginer à quel point les municipalités ont bataillé pour que vivent nos écoles… Tout cela pour s’entendre dire, un 31 août 2021, que notre maternelle pourrait bien fermer.

Notre RPI repose sur un fragile équilibre que cette fermeture remettrait largement en question à divers points de vue (agencement des salles, organisation des personnels de service, insatisfaction des parents qui se tourneront vers d’autres écoles, etc.). Nous sommes donc profondément affectés et consternés que cette disposition, prise à la dernière minute et sans concertation ni préparation préalable, puisse être envisagée pour des écoles rurales que la République devrait au contraire protéger et choyer. Comme nous n’avons pas pour habitude de baisser la garde, si modestes que puissent être nos communes, après tous les efforts consentis par les habitants aux côtés des élus pendant tant et tant d’années pour le confort des plus jeunes, nous nous élèverons de toutes nos forces contre la fermeture de notre maternelle, si elle devait avoir lieu, et nous le ferons tout naturellement aux côtés des parents d’élèves et de nos populations.

Dans l’attente de votre décision, nous vous prions d’agréer, M. le Directeur d’Académie, nos plus cordiales salutations.

M. BEZIAN Alain, Maire de LLAURO et président d’ASPRESIVOS,

Mme LESNE Maya, Maire de TORDERES et vice-présidente d’ASPRESIVOS,

M. MAURAN Patrick, Maire de MONTAURIOL,

M. AUSSEIL Francis, Maire de CAIXAS,

projet fermeture classe

Versement de l’allocation de rentrée scolaire (ARS)

Créé par le 10 août 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le mardi 17 août 2021 en métropole et dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique, à environ 3 millions de familles ce qui représente 5 millions d’enfants. Elle sera versée le mardi 3 août 2021 dans les départements de Mayotte et de la Réunion.

L’allocation de rentrée scolaire apporte un soutien à ces familles au moment où elles doivent faire face à un pic de dépenses à l’occasion de la rentrée scolaire.

Soumise à condition de ressources, elle est modulée en fonction de l’âge de l’enfant : son montant s’élève à 370, 31 € pour les enfants de 6 à 10 ans, à 390,74 € pour les enfants de 11 à 14 ans et à 404, 28 € pour les adolescents de 15 à 18 ans (sauf à Mayotte).

Le plafond de ressources en-deçà duquel les familles ont droit à l’ARS varie en fonction du nombre d’enfants à charge au 31 juillet 2021.

Versement de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) dans A retenir allocation

Lorsque les ressources de la famille dépassent légèrement le plafond, celle-ci bénéficie alors d’une allocation de rentrée scolaire à taux réduit, dégressive en fonction de ses revenus.

L’ARS est attribuée pour chaque enfant scolarisé dans un établissement ou auprès d’un organisme d’enseignement public ou privé, dès lors qu’il est âgé de 6 à 18 ans.

Pour la rentrée 2021, l’ARS peut être versée pour chaque enfant scolarisé né entre le 16 septembre 2003 et le 31 décembre 2015 inclus, ainsi que pour chaque enfant né après cette date et déjà inscrit en CP sur présentation d’un certificat de scolarité.

En pratique, pour bénéficier de l’ARS :
- les familles déjà allocataires qui remplissent les conditions et ont des enfants âgés de 6 à 15 ans n’ont aucune démarche à accomplir, l’ARS leur est versée automatiquement ;
- les familles ayant des enfants âgés de 16 à 18 ans doivent fournir une déclaration sur l’honneur attestant que leur enfant est toujours scolarisé ou en apprentissage ;
- les familles dont l’enfant atteint son sixième anniversaire après le 31 décembre 2021 et est admis en cours préparatoire (CP) à la rentrée scolaire doivent adresser à leur CAF/MSA un certificat de scolarité pour bénéficier de l’ARS ;
- les familles qui ne sont pas encore allocataires doivent en faire la demande auprès de leur CAF/MSA.

Inscription des enfants aux écoles de Llauro et Tordères pour la rentrée 2020-2021

Créé par le 22 juin 2021 | Dans : Ecole

  Au sujet de la répartition des classes dans les écoles du Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas pour l’année scolaire 2020-2021, il a arrêté l’organisation pédagogique suivante :

- école de Llauro : Classe Maternelle (6 moyenne section, 5 grande section), soit 11 élèves / Classe 1 (8 CP, 3 CE1 et 2 CE2), soit 13 élèves.

- école de Tordères : Classe 2 (12 CM1, 6 CM2), soit 18 élèves.

  Les parents de nouveaux élèves désirant inscrire leurs enfants pour la rentrée scolaire prochaine doivent dans un premier temps se présenter à la mairie de Llauro munis :

- d’un justificatif de domicile (facture EDF, Eau, téléphone, etc.)

- du livret de famille

- du carnet de santé (à jour des vaccins DTP et BCG)

- d’un certificat d’aptitude délivré par le médecin (pour les premières inscriptions)

- d’un certificat de radiation si l’enfant était scolarisé dans une autre école

Un certificat d’inscription vous sera alors remis avec lequel vous pourrez prendre rendez-vous avec les instituteurs concernés.

La Région Occitanie Pyrénées Méditerranée rendra les transports scolaires gratuits à la rentrée 2021

Créé par le 16 avr 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques, Transports

Bonne nouvelle pour les familles : la rentrée 2021 sera celle de la gratuité du transport scolaire (pour les élèves remplissant les conditions, cela représente un trajet aller-retour par jour pour les demi-pensionnaires et un à deux par semaine pour les internes), assuré par la Région pour les élèves de la maternelle à la terminale en Occitanie (hors agglomérations). Attention : les inscriptions sont à effectuer avant fin juillet sur https://lio.laregion.fr

Pour des inscriptions tardives après le 31 juillet, un forfait exceptionnel de 25 € sera demandé. Les élèves hors sectorisation scolaire seront aussi pris en charge (dans la limite des capacités d’accueil) avec une participation plafonnée à la tarification liO Jeunes.

Rentrée scolaire : modalités pratiques et protocole sanitaire renforcé

Créé par le 30 oct 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

Contrairement aux rumeurs qui circulent, la rentrée scolaire aura bien lieu le lundi 2 novembre à l’heure habituelle. L’hommage à Samuel Paty ne se fera pas à 10h mais dans chaque classe au moment de la rentrée.

Les élèves reprennent les cours avec un protocole sanitaire renforcé. Il intègre les évolutions rendues nécessaires par l’évolution de la circulation du virus constatée en octobre 2020.

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel en s’engageant à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque.

Les grands principes de ce protocole sont :

  • Le respect des gestes barrières,
  • Le port du masque pour les adultes et les élèves dès le CP (il appartient aux parents de fournir des masques à leurs enfants, bien entendu, l’avis du médecin référent détermine les conditions du port du masque pour les élèves présentant certains types de pathologies);
  • La bonne hygiène des mains (lavage à l’arrivée dans l’école ou l’établissement, avant et après chaque repas, avant et après les récréations, après être allé aux toilettes, le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile),
  • Le nettoyage des locaux et des objets (un nettoyage des sols et des grandes surfaces – tables, bureaux – sera réalisé au minimum une fois par jour; un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs – comme les poignées de portes – sera réalisé plusieurs fois par jour; La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe – ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc. – est permise à l’intérieur des locaux lorsque qu’une désinfection au minimum quotidienne est assurée ou que les objets sont isolés 24h avant réutilisation ;
  • L’aération régulière des locaux (l’aération des locaux doit être la plus fréquente possible et durer au moins 15 minutes à chaque fois; les salles de classe ainsi que tous les autres locaux occupés pendant la journée seront aérés le matin avant l’arrivée des élèves, pendant les intercours, pendant chaque récréation, au moment du déjeuner – en l’absence de personnes – et pendant le nettoyage des locaux; cette aération devra avoir lieu au minimum toutes les 2 heures),
  • La limitation du brassage entre élèves de groupes différents.

La limitation du brassage des élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) est désormais requise, dans la mesure du possible. La journée devra se dérouler de façon à ce que, au cours des activités scolaires, les élèves de groupes différents (classe, groupes de classes ou niveau) évitent de se croiser. Cette limitation est d’autant plus nécessaire lorsque la distanciation entre élèves d’un même groupe peut difficilement être respectée (en particulier à l’école maternelle). La limitation devra être pleinement opérationnelle au plus tard le 9 novembre 2020.

Les récréations seront organisées par groupes, en tenant compte des recommandations relatives aux gestes barrières. En cas de difficulté d’organisation, les récréations pourront être remplacées par des temps de pause en classe.

La restauration scolaire peut être organisée dans les lieux habituels. S’agissant des élèves des écoles élémentaires des collèges et des lycées, lorsque le respect de la distance d’un mètre entre élèves est matériellement impossible, il conviendra de faire déjeuner les élèves d’un même groupe (classe, groupes de classe ou niveau) ensemble et, dans la mesure du possible, toujours à la même table. Une distance d’au moins un mètre devra être respectée entre les groupes.

Retrouvez ici l’intégralité du nouveau protocole.

La joie et l’émotion étaient au rendez-vous de la rentrée des écoliers de Tordères

Créé par le 01 sept 2020 | Dans : Ecole

  Les 13 élèves de l’école des Grives (3 CE1, 8 CM1 et 2 CM2) se sont retrouvés ce matin pour la rentrée des classes, dans un contexte sanitaire très particulier où la plus grande prudence s’applique à travers les gestes barrières toujours de rigueur et un protocole qui, même légèrement assoupli, n’en reste pas moins rigoureux (distance de 1 mètre entre les tables, lavage de mains régulier, port du masque pour les adultes référents, aération régulière de la salle, etc.).

  Certains écoliers n’étaient pas revenus en classe depuis six mois et l’émotion était palpable même si la plupart des enfants et de leurs parents affichaient de grands sourires. Les plus petits étaient fiers et heureux de faire leurs premiers pas dans la cour des grands et, dans l’ensemble, la rentrée s’est déroulée dans la bonne humeur et le plaisir des retrouvailles.

  Après près de vingt années de bons et loyaux services à l’école de Tordères, Mme Doppler a quitté ses fonctions de directrice, le 31 août, pour une retraite bien méritée. C’est Guillaume Balansa qui lui succède dans cet établissement qu’il connaît bien puisqu’il y a souvent été remplaçant.

  Cher maître, chers écoliers, que l’année scolaire soit douce et légère à tous et que nous la traversions tous ensemble sans encombre !

Rentrée 1

  Pour rappel, l’école des Grives dépend du Regroupement Pédagogique Intercommunal Llauro-Tordères-Montauriol-Caixas dont le fonctionnement est assuré par le syndicat intercommunal Aspresivos.

  Le RPI accueille 47 écoliers répartis dans les écoles de Llauro et Tordères.

  L’école de Llauro accueille deux classes :

- une classe de maternelle, avec 19 élèves (7 en petite section, 5 en moyenne section, et 7 en grande section);

- une classe des primaires, avec 15 élèves (3 CP et 12 CE2).

  L’école de Tordères accueille une classe de primaire (3 CE1, 8 CM1 et 2 CM2).

  22 enfants sont domiciliés à Llauro (47% de l’effectif total), 14 à Tordères (30% de l’effectif), 8 à Montauriol (17% de l’effectif) et 3 à Caixas (6% de l’effectif).

Protocole prévu en cas de Covid-19 détecté à l’école, au collège ou au lycée

Créé par le 31 août 2020 | Dans : Ecole, Santé

Le ministère de l’Education Nationale en appelle à la vigilance des parents. En cas de toux ou de fièvre, il est conseillé de garder son enfant à la maison et de contacter rapidement son médecin traitant. Si les symptômes sont détectés à l’école, les consignes stipulent que l’élève doit être isolé sous la surveillance d’un adulte et que les parents seront contactés pour venir le chercher.

A partir de 6 ans, l’enfant qui présente des symptômes devra porter un masque en attendant ses parents. Il devra rester à la maison en attendant qu’un diagnostic soit posé à l’aide d’un test. Si aucune information ne remonte, l’enfant devra attendre quatorze jours avant de pouvoir retourner en classe.

En cas de test positif au coronavirus, l’établissement scolaire devra prendre soin de désinfecter toutes les pièces où a circulé l’enfant malade au cours des dernières 48 heures. En parallèle, une chaîne d’information est déclenchée par le directeur de l’établissement. Il prévient l’académie et l’Agence Régionale de Santé (ARS) de sa zone. Le directeur doit également établir une première liste de cas contacts et les isoler. 

L’ARS en lien avec le médecin scolaire prend ensuite le relais pour démarrer l’enquête épidémiologique. Sont considérés comme cas contacts tous les enfants et les enseignants d’une même classe. Idem pour les personnes qui se sont trouvées à moins d’un mètre du malade, comme par exemple lors d’une discussion, au cours d’un repas ou d’un jeu dans la cour de récréation. Si votre enfant est considéré comme cas contact, il doit rester à l’isolement. Les enfants qui ont simplement croisé dans un couloir ou dans la cour un malade n’entrent pas dans la catégorie cas contact. 

Une fois cette liste établie, elle est transmise à l’Assurance-maladie qui a la charge de prévenir toutes les personnes de la conduite à tenir. Elle peut également mettre à jour la liste en identifiant d’autres cas contacts qui ont pu être rencontrés en dehors de l’école. Toutes les personnes concernées doivent être testées et les parents seront informés par l’établissement scolaire des cas confirmés.

Les décisions de fermer une classe ou un établissement seront prises au cas par cas indique l’Education nationale. Le ministère précise que cela peut être la fermeture d’une classe ou la fermeture d’une école, décision prise au plus près du terrain donc par le préfet en lien avec l’ARS, le recteur et en collaboration avec la collectivité territoriale concernée (mairie, département, région selon les cas). Plusieurs critères seront pris en compte comme le nombre de cas confirmés, de cas contacts, la date de survenue des symptômes ou le respect des gestes barrières. 

Afin d’éviter des fermetures totales d’écoles, des mesures plus spécifiques pourront être prises dans les zones où le virus circule fortement, comme par exemple, limiter le brassage des élèves au sein de l’établissement. L’ARS pourra décider de la fermeture de l’école si elle estime que trop d’élèves sont considérés à risque à cause de rencontres trop nombreuses dans des locaux trop exigus.

Le gouvernement a annoncé que le congé parental serait possible en cas de fermeture d’une classe ou d’une école. Des solutions seront alors mises en place pour aider les parents et permettre un suivi pédagogique.

Plusieurs conditions seront nécessaires pour mettre en application le dispositif d’arrêt pour garde d’enfants. Une fois la décision de fermeture prise par les autorités administratives compétentes (préfet et ARS), il ne pourra en effet s’appliquer qu’en absence d’un dispositif alternatif de garde qui pourrait être mis en place par l’établissement scolaire ou la mairie. Il faudra aussi qu’aucun des deux parents ne soient en mesure de recourir au télétravail.

12345...12

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...