Ecole

Articles archivés

Les maires ruraux pour une réforme des rythmes scolaires mais contre un transfert de compétence sans moyens

Créé par le 29 déc 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Equipe municipale et commissions

Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a adressé une lettre au Président de l’Association des Maires Ruraux de France en date du 20 décembre 2012 lui annonçant plusieurs dispositions destinées à l’entrée en vigueur d’une réforme des rythmes scolaires pour les rentrées 2013 et 2014 et le passage aux 4,5 jours.

Sans esquiver l’évidence que la refondation nécessaire de notre système scolaire dépasse le seul aspect de ses rythmes, les maires ruraux rappellent que l’intérêt de l’élève suppose l’effort partagé de tous les acteurs, mais à proportion de leurs responsabilités respectives, à commencer par l’État.

En effet, au travers de ses fonctionnaires de l’Éducation nationale, l’enseignement est une compétence pleine et entière de l’État. Ce préalable rappelé, les Maires ruraux soutiennent cette réforme. Ils appellent le gouvernement à trouver les réponses et les solutions pour que l’objectif de mise en place d’un contexte éducatif plus favorable aux enfants d’aujourd’hui, se concrétise, en évitant le statu quo et l’inertie.

Si cette réforme est admise comme utile, des éléments sur plusieurs points sont inacceptables en l’état :

1) Le transfert de compétence sans transferts de moyens équivalents

« Celui qui décide paie » est le seul principe qui permet de garantir la confiance entre l’État et les collectivités. Or le projet tel qu’il est imposé aux collectivités ne leur laisse pas le choix. Les Maires Ruraux s’étonnent que malgré le changement de Président de la République, la méthode reste : l’État décide pour les collectivités de dépenses qu’il ne souhaite plus assumer. A l’image du transfert de la charge du service minimum d’accueil mis en place en 2008 par Xavier Darcos, l’Etat décide, les collectivités s’exécutent et paient. Le tout dans un flou sur les nécessaires adaptations des aspects juridiques et techniques et des délais d’obligation de prise de décision extrêmement contraints.

Pour autant, les maires ruraux ne demandent pas à être exonérés d’effort, ce qu’ils font du reste depuis longtemps, en ayant pris en charge des actions périscolaires souvent à caractère davantage éducatif que distractif, au travers de dispositifs divers et ce, malgré des aides de l’État en diminution.

- L’AMRF invite le gouvernement à impliquer ses enseignants dans la réussite du projet et demande que le temps nouveau, assumé par les collectivités, ne soit pas la variable d’ajustement des négociations entre le ministre et ses fonctionnaires. Il s’agit bien d’un projet d’ensemble élaboré et construit, considérant la complémentarité des séquences quotidiennes vécues par l’enfant.

- Par ailleurs, elle s’insurge contre ce chantage déguisé qui oblige l’essentiel des communes à entrer dans le dispositif en 2013 sous peine de n’avoir aucune aide du fonds d’amorçage. Ceci alors que nombre de communes rurales, tout en étant désireuses de mettre en place un service de qualité ne pourront le faire immédiatement faute de logistique technique ou humaine ou encore du fait des écarts de dotations décidées par l’État et validés récemment par le Parlement.

- Le fonds d’amorçage : 

24 400 communes* des 33 800 communes de moins de 3 500 habitants pourraient ne rien percevoir dans le système proposé si elles ne créent pas de service dès 2013. Elles auraient à assumer l’intégralité du coût d’une décision prise par l’Etat. Ce n’est rien d’autre qu’une double peine.

Seules les 9 400 communes bénéficiant de la Dotation de solidarité rurale «cible»** (27 % des communes rurales) disposeraient d’une aide supplémentaire ; aide largement inférieure au coût réel de l’éducation qui représente parfois une part très importante du budget de fonctionnement d’une commune rurale.

L’école à plusieurs vitesses entérinée : en décidant sa mise en œuvre et sans se donner les moyens de réussir au plus vite cette réforme, l’État renforce l’idée une école à deux vitesses, entre les collectivités qui pourront financer et les autres, le tout sous la pression des parents et des enseignants.

A tous ces titres, l’AMRF demande que soit révisé le principe et les modalités du fonds d’amorçage afin qu’une compétence transférée intégralement soit financée intégralement, ou au moins, que l’aide de l’État ne soit pas aspirée dès la première année par les collectivités nanties.

2) Au-delà du contenant il y a les contenus,

Pour cela,

- un assouplissement des règles d’encadrement des activités doit être envisagé,

- un soutien aux associations d’éducation populaire malmenée ces dernières années doit être renouvelé,

- une compréhension de la part des enseignants que les salles de classes ne sont ni leur propriété ni celle de l’Éducation nationale mais bien des communes et des intercommunalités,

- que des crédits actuellement dédiés au sport ou des crédits du ministère de la Culture et de la communication viennent abonder et de façon pérenne, les dispositifs que les communes, syndicats de communes, intercommunalités le cas échéant, auront à cœur de mettre en place.

______________________________________

* soit deux-tiers des communes de France

** les Maires Ruraux rappellent que ces communes touchent au titre de la DSR entre 3,98 et 5,56 euros par habitant de concours au titre de cette aide ! (sources DGCL)

La fête du goût à l’école de Tordères

Créé par le 17 nov 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

Comme l’an dernier, Monsieur Vila, de la boucherie-charcuterie Vila de Toulouges, est gentiment venu avec son cuisinier pour faire découvrir les goûts et les saveurs aux écoliers de Tordères. Après avoir étudié les différents ingrédients, les élèves se sont lancés dans la concoction de boles de picoulat dans la plus pure tradition catalane. Tout le village a salivé tant la préparation embaumait! Une dégustation a suivi et les petits cuisiniers en herbe se sont régalés. M Vila, qui ne fait rien à moitié, a aussi payé sa tournée de limonade. Qu’il soit ici remercié de sa patience et de sa générosité et à l’an prochain!

La fête du goût à l'école de Tordères dans A retenir les-petits-cuisiniers-en-action-300x224

Point sur le coût de la scolarité d’un enfant dans notre Regroupement Pédagogique Intercommunal

Créé par le 15 juil 2012 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

  Les dépenses nettes consacrées par chaque commune du RPI à la scolarité d’un enfant s’élèvent à près de 1000 euros (soit, en tout, une charge d’environ 58 000 € pour l’ensemble des communes, répartie au prorata du nombre d’enfants scolarisés dans chaque commune). Ces dépenses se répartissent comme suit :

Point sur le coût de la scolarité d’un enfant dans notre Regroupement Pédagogique Intercommunal dans Affaires sociales Graphique-300x121

  Cela peut paraître élevé mais n’oublions pas que nous gérons deux structures (celle de Llauro et celle de Tordères) et non pas une seule comme la plupart des communes, ce qui accentue les frais. Par ailleurs, on le voit à travers les deux postes les plus importants (frais de personnels et fournitures), nous avons fait le choix d’offrir des services scolaires et parascolaires à moindres frais pour les familles (comme la garderie) et d’assurer les conditions de réussite maximum pour les élèves par l’achat de fournitures et de livres scolaires de qualité, et en développant un système informatique de plus en plus performant, notamment pour les cycle 2 et 3 (qui vont voir tout leur matériel informatique renouvelé à la rentrée et qui travaillent d’ores et déjà avec des outils de qualité, comme le tableau blanc numérique, installé il y a deux ans dans la classe).

  Les élus ne lésinent donc pas avec l’éducation des enfants et sont très attachés au bon fonctionnement des écoles. Ce sont des choix politiques fondamentaux et déterminants à l’heure où nos communes sont de moins en moins fortunées et de plus en plus soumises à de nouvelles charges économiques. Nous continuerons à affirmer ces choix et à batailler (le terme « batailler » n’est pas une simple vue de l’esprit pour M.Tourné, maire de Llauro et président d’Aspresivos, et moi-même, Maya Lesné, vice-présidente du syndicat, qui, accompagnés de tout le conseil syndical d’Aspresivos, montons souvent au créneau pour la défense de nos écoles – et même de celles de nos voisins, comme Oms par exemple).

Longue vie aux écoles du RPI car, pour ceux qui en douteraient encore, c’est bien là que se joue l’avenir de nos villages !

Maya Lesné, maire de Tordères

A l’école de la découverte

Créé par le 14 juil 2012 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Fêtes et animations

  Il y a des sourires qui en disent long sur le bonheur d’être ensemble… Comme vous pouvez le percevoir sur ces photos, dès le début de l’année, on devinait que les élèves de l’école de Tordères allaient bien s’entendre ! Et ça n’a pas manqué, cette année scolaire 2011-2012 aété placée sous le signe de la bonne humeur, de l’enthousiasme, de la curiosité, de la solidarité, pour ces enfants de CE2, CM1 et CM2, venus de Llauro, Caixas, Montauriol et Tordères.

A l’école de la découverte dans Affaires sociales Sourires-300x220

  Ils ont certes étudié les matières générales avec beaucoup de soin, mais ils se sont également ouverts aux arts (peinture, calligraphie, chant, architecture), aux sciences, à la nature, et au sport. Alors saluons le travail de celle qui les a guidés, tout au long de l’année, à travers ce long et bel apprentissage de la vie, Mme Doppler, leur institutrice, également directrice du RPI (regroupement pédagogique intercommunal) de Llauro-Tordères-Caixas-Montauriol. Chapeau bas, Madame, vous avez fait du beau travail ! Et chapeau bas aussi pour vous, les enfants !

  L’année s’est terminée en beauté avec la distribution des livres de fin d’année pour les CE2 et CM1, et celle d’un beau dictionnaire pour l’entrée en 6ème des CM2, et surtout avecla Fête des Ecoles qui a réuni pas moins d’une centaine de parents et voisins venus de toutes les communes du RPI pour assister aux spectacles des enfants. On a bien voyagé avec les plus petits et les moyens!

sara-300x183 dans Ecole Axel-268x300 dans Fêtes et animations Mathis-279x300 Rayan-Chloé-300x280 petits-300x158  

Et nous nous sommes régalés des acrobaties physiques et verbales des plus grands dans une pièce de théâtre totalement écrite et mise en scène par leurs soins!

acrobaties-300x161 théâtre-300x152

La fête s’est poursuivie avec un repas tiré du panier et partagé surla PlaçaMajor.

A tous, bonnes vacances !

Des poètes plein d’allégresse

Créé par le 22 mar 2012 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Fêtes et animations

C’est à un grand cru du Printemps des Poètes que nous ont conviés cette année la bibliothèque de Tordères et l’association Tordères en Fête en invitant Marie-Claire Calmus. Cette exploratrice des mots a régalé le public (une trentaine de personnes avaient répondu présentes à cette soirée) en déclamant poésies, chansons, philosophie et autres passionnantes chroniques socio-linguistiques.

L’après-midi, elle avait déjà conquis les écoliers (des classes de CE2, CM1 et CM2) qui n’avaient pas hésité à la submerger de questions, explorant sa passion sous toutes les coutures. De fil en aiguille, la voici discutant tranquillement avec eux des grands poètes de la Résistance, puis de Pierre Bourdieu, Roland Barthes ou bien encore Jean-Paul Sartre… rien que ça! Et le moins qu’on puisse dire au regard de la pertinence de leurs questions, c’est « qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années »!

Le concours de poésie a d’ailleurs vu de nombreux poètes en herbe salués et récompensés, comme Daniel Maurice, mais également Hugo Séna, Tom Seignourel, Sybille Ancel, Lilou Antonelli, Delphine Gayral, Paul Soulé, Pierre Mitjavila, Clara Alba, Tom David ou bien encore Uhaina Tipy. Merci à tous d’avoir participé! 

Des poètes plein d'allégresse dans Affaires sociales Printemps-01-300x173

Neige & verglas : les transports scolaires suspendus demain

Créé par le 05 fév 2012 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole

Attention il neige et il va encore neiger tout l’après-midi sur le département jusqu’en plaine. Les Pyrénées-Orientales sont placés en vigilance orange par Météo France, avec une alerte concernant non seulement neige mais également le verglas (il fera -3° cette nuit). La préfecture des Pyrénées-Orientales lance d’ores et déjà, un appel à la plus grande prudence sur les routes aujourd’hui, et plus encore demain. Entre 5 et 10 centimètres sont annoncés sur la plaine et 3 centimètres sur le littoral.

Par mesure de précaution, à cause des risques de verglas, la préfecture des Pyrénées-Orientales a décidé de suspendre les transports scolaires demain matin (sauf pour les secteurs Cerdagne, Capcir et Puymorens, car les bus sont équipés pneus spéciaux).

Neige & verglas : les transports scolaires suspendus demain dans A retenir Bonhomme-225x300

Les écoliers de Tordères partent en classe de mer

Créé par le 23 sept 2011 | Dans : A retenir, Ecole

Du 26 au 30 septembre, les élèves des classes de CE2, CM1 et CM2, de l’école de Tordères, auront la chance de partir en classe de mer avec leur institutrice, Mme Doppler, et une accompagnatrice infirmière. Au programme : voile, parcours d’orientation, mini-croisière et visites diverses et variées. Ce sera l’occasion d’apprendre à travailler en équipe et, en ce début d’année scolaire, de souder la classe. A noter qu’ils seront rejoints en fin de semaine par les élèves de l’école de Llauro. Bonne classe de mer à tous!

Une fête des écoles haute en couleurs!

Créé par le 26 juin 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Fêtes et animations

  Enfants, institutrices, dames de service, parents, grands-parents, voisins et amis, ils étaient plus de 200 venus admirer les prouesses des écoliers qui avaient mis au point plusieurs petits spectacles pour le moins décoiffants. La cour de l’école de Tordères, résonnant de rires et d’applaudissements, était pleine à craquer.

     petitszbres.jpg

  petitsfinal.jpg

 lilouettom.jpg

  estelleluna2.jpg

   salutationsgrands.jpg

  Les enfants, la directrice des écoles et les parents ont ensuite convié chacun à les rejoindre pour danser la sardane de l’amitié. La fête s’est poursuivie jusque tard avec un repas organisé par les parents d’élèves.

sardane.jpg

  Qu’elles sont vivantes et dynamiques nos écoles! Ce sont les poumons de nos villages. Merci à celles et ceux qui les font vivre au quotidien, en premier lieu les enfants mais aussi les institutrices et leur directrice, Mme Doppler, les dames de service, les auxilaires, les stagiaires, les bénévoles de tous poils qui participent à l’animation des classes, les parents d’élèves, et enfin, les élus des quatre communes réunis dans le syndicat ASPRESIVOS.

  A Solune, Cassidy, Thaïs, Marine, Estelle, Ana-Patricia, Maxime et Jordan, les élèves du CM2 qui partent vers une nouvelle aventure, au collège, nous souhaitons tous nos voeux de réussite et de bonheur. Vous allez découvrir toutes sortes de nouveautés, rencontrer d’autres personnes, lier de nouvelles amitiés, régalez-vous!

  A ceux qui restent au nid, que l’année prochaine soit aussi agréable et studieuse que celle qui vient de s’écouler.

  A tous, bonnes vacances!

Pour le conseil municipal de Tordères, Maya Lesné, maire

Nous exigeons l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique

Créé par le 14 mai 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques

LA FCPE communique : 

«TOUTE PARCELLE D’ECOLE PERDUE NE SE RECUPERE PAS!» 

Nous exigeons l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique ! Signez et faites signer notre pétition De l’ambition pour l’Ecole ; http://petition.fcpe.asso.fr/ 

Adhérez et faites adhérer à la FCPE

Monsieur le ministre, si vous pensez que l’éducation coûte trop cher, tentez l’ignorance. 

Face à la gravité des attaques actuelles, contre notre école publique, pour que nous cessions, chacun dans notre coin, d’être impuissants à nous indigner, pour que nos voix puissent être entendues, rejoignez la FCPE. 

Gérard DOZ Président Départemental FCPE66

R

Horaires d’ouverture de la FCPE66


Lundi 15 heures à 20 heures
                Mercredi 15 heures à 20 heures
Jeudi 15 heures à 20 heures                Vendredi 15 heures à 20 heures

Adresse FCPE66 : Résidence Dauder de Selva – bât 4  – Rue du Petit Saint Christophe; BP 70530 – 66005 Perpignan Cedex 

Site FCPE66 en cours de construction : www.fcpe66.fr 

Adresse Mail : fcpe66@gmail.com  Téléphone fixe : 04.68.34.29.38 / Numéro de fax : 09.62.35.65.20

Téléphone portable personnel du Président de la FCPE66 : 06.03.70.53.76

Tous en piste!

Créé par le 13 avr 2011 | Dans : Ecole

ecoleauxangles.jpg  

Les élèves de l’école de Tordères, accompagnés de leurs camarades des écoles d’Oms et de Saint-Marsal, ont passé une semaine aux Angles pour pratiquer le ski. Ils ont séjourné au centre UDSIS au Pla del Mir, aux pieds des pistes. A l’aller, une halte à Mont-Louis et la visite de la citadelle militaire a permis un rappel historique sur Vauban et sur le traité des Pyrénées. Le reste de la semaine a été consacré à l’apprentissage du ski sous un soleil printanier. Répartis par groupe de niveaux, les enfants ont fait des progrès, sous les conseils de leurs moniteurs de l’école de ski. Après la glisse, jeux, diaporamas sur la montagne et la boum très attendue ont animé les soirées. A la fin du séjour, les élèves ont reçu une médaille attestant de leur niveau. Tous sont revenus avec plein de souvenirs à raconter.

1...678910

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...