Ecole

Articles archivés

Neige : point d’information du 11 mars

Créé par le 11 mar 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Transports

sv100051.jpg 

Photo : Daniel Maurice 

 Toutes les voies communales principales de Tordères menant à des habitations (soit 6 à 7 km) ont été déblayées hier après-midi par l’entreprise Moret de Montauriol. A cette occasion, la municipalité tient à remercier vivement Jean-Pierre Moret et Alain Mauran qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour mener à terme les opérations de déneigement.

 La déneigeuse du Conseil Général est également repassée à plusieurs reprises sur la départementale pour éliminer au maximum le verglas. Cependant, la route demeure dangereuse et nous conseillons la plus grande prudence à ceux qui l’empruntent. C’est en partie pour cette raison que les maires de Llauro et Tordères ont décidé de maintenir leurs écoles fermées et d’attendre sagement le dégel pour les rouvrir. Les transports scolaires, à destination des collèges et des lycées, n’ont de toute façon pas réussi à venir jusqu’au village.

  Avec le passage de la saleuse aujourd’hui, en fin de matinée, on peut espérer que les véhicules auront moins de difficulté à s’engager sur la départementale. Pour ce qui concerne les autres voies, elles demeurent très glissantes et dangereuses. Que vous soyez à pied ou en voiture, soyez donc extrêmement vigilants.

Neige : petit point d’information

Créé par le 09 mar 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Ecole, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Transports

dsc6190.jpg 

Photo : Laurent Vinour 

ELECTRICITE : 

Suite à l’épisode neigeux qui a traversé notre département, Tordères a été privé d’électricité pendant une vingtaine d’heures (hier après-midi, cette nuit et une partie de la matinée). Les équipes de l’ERDF se sont démenées afin de pouvoir rétablir le courant le plus rapidement possible (les lieux étant inaccessibles, il a fallu déplacer les hélicoptères). Toute la municipalité de Tordères tient à remercier ces formidables équipes pour leur intervention.

POINT SUR LES ROUTES :

A quinze heures, Tordères reste inaccessible par la route (sauf véhicules équipés – quatre roues motrices, chaînes, etc.). Les services de déneigement du Conseil Général font tout leur possible mais se heurtent à une multiplication des voitures abandonnées par leurs propriétaires sur les départementales reliant Terrats, Trouillas et Villemolaque à Fourques. Pour le moment, Fourques reste donc également inaccessible, comme bien entendu Llauro, Oms, Calmeilles, etc. D’ailleurs, que chacun le comprenne bien, aucun magasin n’est ouvert à Fourques, hormis la pharmacie. INUTILE DONC DE CHERCHER A TOUT PRIX A CIRCULER! Que chacun reste chez soi, c’est véritablement le plus sage.

ECOLE / TRANSPORTS SCOLAIRES :

Il va de soi que l’école est fermée jusqu’à nouvel ordre et que les transports scolaires sont suspendus pour la journée.

DIVERS :

De la même façon, la Communauté de Communes des Aspres tient à signaler que le portage des repas à domicile n’aura pas lieu sur la commune aujourd’hui, tout comme le ramassage des ordures.

Gardez patience et courage, couvrez-vous bien, restez au chaud et profitez du merveilleux spectacle de la neige sur notre petit village!

 

 

Alerte à la neige pour les 7 et 8 mars

Créé par le 07 mar 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Ecole, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Transports

  Météofrance annonce des chutes de neige impressionnantes sur les Pyrénées-Orientales à partir de cette nuit et toute la journée de demain. Il faut s’attendre à plus de 40 centimètres de neige à partir de 200 mètres d’altitude, et jusqu’à un mètre sur les hauts-cantons.

  De ce fait, le conseil général annule le ramassage scolaire demain matin. Sauf en Cerdagne et en Capcir, où les bus sont équipés.

  Selon Météofrance, la neige sera lourde et grasse à basse altitude, ce qui peut provoquer des dégâts sur les fils électriques, les toitures et les arbres.

Classe de mer des écoles de Tordères, Oms et Saint-Marsal

Créé par le 02 oct 2009 | Dans : A retenir, Ecole, Santé

 Oyez, oyez! Nos braves voyageurs au long cours sont de retour de classe de mer, le teint hâlé, l’oeil enjoué et des chansons de pirates plein le gosier! Ce sont 40 moussaillons de Tordères, Oms et Saint-Marsal qui sont partis, accompagnés de leurs institutrices, le lundi 21 septembre, et 40 grands matelots qui nous sont revenus le 25 septembre. Dans les Aspres, on a le pied marin, qu’on se le dise! 

img04902.jpg

 Un grand merci à M. Henry Mascardo, le directeur du Centre de Sports de Mer UDSIS de Saint-Cyprien (en partenariat avec le Conseil Général des Pyrénées-Orientales), d’avoir mené ce formidable projet axé sur la découverte de la côte catalane et du milieu marin dont les enfants sont revenus enchantés.

 Les plus petits ont eu la chance d’apprendre à nager (en piscine couverte, avec un maître nageur) tandis que les plus grands étaient initiés à la voile et à l’apprentissage de l’orientation, deux activités particulièrement appréciées par ces classes déjà bien habituées à travailler en équipe et à se serrer les coudes. Les différentes visites (aquarium, port, etc.) et la mini-croisière au long de la côte rocheuse les ont également ravis. Mille milliards de mille sabords, pour un voyage ce fut un beau voyage!

  img05924.jpg

Le bal latino de l’école de Tordères

Créé par le 08 juin 2009 | Dans : A retenir, Ecole, Fêtes et animations

 

  Vous êtes tous conviés au grand bal latino des écoles de Tordères, Oms et Saint-Marsal, qui se déroulera le samedi 13 juin, à Oms, à partir de 19h (buvette et grillades prévues sur place).

  Après dix mois de découverte de l’Argentine et de ses musiques, dix mois de répétitions assidues et enthousiastes, les enfants vont enfin pouvoir réaliser leur spectacle grandeur nature devant un public. Ils chanteront, danseront et joueront des percussions sur des rythmes argentins qui, à coup sûr, devraient vous faire danser aussi… Caliente !  Ils seront accompagnés par leur dynamique intervenante, Violeta Duarte, et d’autres musiciens prestigieux, qui poursuivront la soirée par un grand concert festif.

  Violeta Duarte, c’est l’Argentine dans tous ses états, pays de la rébellion et de la tyrannie, de la richesse et de la misère, de la soif de vivre et de la solidarité, pays métis, tous sangs mêlés, gauchos, indiens, esclaves, immigrants de la lointaine Europe. Accompagnée par Jean-Louis Miroux à la basse, David Codina-Bosch au piano et à l’accordéon, Eduardo Zullo à la guitare et Manuel Alcantara aux percussions, Violeta chante la vie avec une ferveur et une énergie insatiables.

  Ne manquez pas ce grand moment de musique, de paix et d’amitié entre les peuples, orchestré par les enfants des écoles et leurs maîtresses.

 

Suppression des postes de RASED dans les P-O

Créé par le 03 avr 2009 | Dans : Affaires sociales, Ecole

Le collectif départemental de défense des RASED communique :

«Dans un contexte où notre ministère affirme que sa priorité est la résolution de la difficulté scolaire, les mesures amoindrissant les moyens dévolus au dispositif RASED nous préoccupent au plus haut point. En effet, il est le seul dispositif, interne à l’éducation nationale, développant ses missions dans le 1er degré, exclusivement dans le cadre de l’aide à cette difficulté scolaire. Il nous semble donc que ces mesures ne représentent pas un progrès mais un recul par rapport à l’accomplissement de cette mission.
C’est pourquoi nous n’acceptons pas la suppression des 29 postes de RASED pour la rentrée 2009 dans les Pyrénées-Orientales. Nous exigeons l’abandon immédiat de la suppression, au niveau national, des 3 000 postes d’enseignants spécialisés, E et G, qui signe le démantèlement programmé des Réseaux d’Aides Spécialisées et la disparition à court terme du seul dispositif inclusif de lutte contre l’échec scolaire. Nous dénonçons et refusons la manipulation qui consiste à transformer une partie de ces postes spécialisés en «surnuméraires» avec le titre de «poste spécialisé école» dans certains établissements. Leurs missions seront définies par le conseil d’école. Il leur sera impossible de remplir leurs missions d’enseignants spécialisés. Nous exprimons nos plus vives inquiétudes quant au devenir des Réseaux d’Aides Spécialisées et refusons le redéploiement des moyens existants à partir d’un projet de réseau au rabais et sans avenir. Nous revendiquons le maintien et le renforcement des équipes pluri-professionnelles des RASED.»

Pour l’Association Catalane des Rééducateurs de l’Education Nationale (ACREN) la présidente : C. Marcé
Pour l’Association des Maîtres E (AME 66) la présidente : C. Dubon
Pour l’Association Départementale des Psychologues de l’Education Nationale (ADPEN) la présidente : P. Armangau
Pour l’Association Française des Psychologues de l’Education Nationale (AFPEN 66) la déléguée départementale: N. Creixell

Si on plantait?!?

Créé par le 10 mar 2009 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Environnement, Fêtes et animations

   Les élèves de l’école de Tordères vous invitent à venir participer à leurs plantations de printemps (lavandes, lilas, petits oliviers, etc.), le JEUDI 12 MARS à 14h devant l’école. Apportez vos bêches et vos pelles et remontez vos manches! Vive le printemps! Vive l’entraide!

Grand prix du civisme décerné à Axel, élève de l’école de Tordères

Créé par le 13 jan 2009 | Dans : Ecole

  Tout le conseil municipal de Tordères tient à féliciter Axel Blérard, élève à l’école de Tordères, qui vient de recevoir le grand prix du Civisme, de la main même de Michel Schneider, le président de l’Ordre national du Mérite des Pyrénées-Orientales.

  La cérémonie s’est déroulée samedi dernier dans les salons du Mas des Arcades lors de la 33ème assemblée générale des membres de l’Ordre national du Mérite des Pyrénées-Orientales, en présence du préfet et de diverses autorités. 

  Le président, après avoir souligné la nécessité de cultiver l’entraide et la solidarité, a remis son diplôme à Axel, sous le regard attendri de sa maman dont il a sauvé la vie alors qu’elle venait de faire un malaise puis une chute lors d’une randonnée en montagne, au Pla Guilhem, à 2300 mètres, loin de toute zone habitée. Axel, âgé de 10 ans, a eu le réflexe immédiat d’appeler les secours et de déclencher l’opération de sauvetage.

  Félicitations et bonne continuation à toute la petite famille!

Service minimum d’accueil dans les écoles : les parents ne sont pas à vendre!

Créé par le 08 déc 2008 | Dans : Affaires sociales, Ecole

Suite à la grève dans l’Education nationale, la FCPE 66, fédération de parents d’élèves, communique :

«La grève du 20 novembre n’est absolument pas passée inaperçue auprès des parents d’élèves. Le service minimum d’accueil n’a fonctionné que lorsqu’il n’y avait pas réellement de demande, c’est-à-dire, lorsque les enfants ne sont pas venus à l’école et ce, malgré la mobilisation de certains parents et de certains élus. De fait, si une grève des enseignants peut poser ponctuellement problème aux parents qui ne peuvent faire garder leur enfant, leur demande n’est pas celle-là. Ce que veulent les parents, eux, c’est conserver leur école maternelle, que les enseignants absents soient remplacés dès le premier jour, que l’on cesse de supprimer des postes à tout va, et que les enfants puissent étudier à l’école dans des conditions satisfaisantes. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est qu’on les écoute et qu’on les considère, et non qu’on les achète pour pallier les carences du ministre et organiser une garderie en cas de grève. Ce que veulent les parents d’élèves, c’est un service public d’Education nationale, pas une garderie nationale

Participez aux débats, formations et rencontres avec la FCPE66; tel 04.68.34.29.38.

Service minimum, pagaille maximum

Créé par le 02 déc 2008 | Dans : Affaires sociales, Ecole, Equipe municipale et commissions

L’ASSOCIATION DES MAIRES RURAUX DE FRANCE COMMUNIQUE : 

  L’AMRF l’avait annoncé dès l’origine, il ne suffit pas de décider d’une loi pour qu’elle soit appliquée, encore faut-il qu’elle soit applicable. A deux reprises successives, les faits ont démontré les limites du service minimum d’accueil dans les écoles, pourtant rendu obligatoire par la loi du 20 août 2008.

  De nombreuses communes n’ont pas été en mesure d’organiser ce service. Les motifs sont multiples. S’il est des communes qui s’y refusent estimant qu’il incombe uniquement à l’Etat d’assumer les conséquences de ses différends avec ses fonctionnaires, il en est aussi beaucoup qui constatent que les conditions de préparation, de moyens pratiques, de sécurité, de responsabilité, de qualité d’encadrement, ne sont pas requises. Pour preuve, des délais d’information des maires non respectés, des effectifs à recruter introuvables, des parents qui refusent de laisser les enfants en garde à des personnes non formées. Des maires sommés par téléphone à 20 h de retourner en mairie prendre connaissance d’un fax de rappel à l’ordre, alors que les informations envoyées par courriel de l’Académie ne sont pas accessibles pour des raisons de compatibilité informatique. Sans compter les mises en demeure de préfectures avec menaces d’amendes de 10.000 € par jour si la liste des noms de volontaires n’est pas fournie. Et comme Edvige est en panne et que le ridicule ne tue pas, certaines Académies téléphonent en mairie pour connaître la sensibilité politique du maire, histoire sans doute, de renseigner des statistiques sur sa bonne volonté.

  Les maires ruraux ne peuvent que regretter de ne pas avoir été entendus lorsqu’ils ont signalé que le dispositif était inapplicable dans bon nombre de leurs communes, une évidence pour qui connait un tant soit peu les réalités de terrain, et demandé que le système soit facultatif dans les communes de moins de 3 500 habitants. Ce regret s’est doublé d’un sentiment de colère et d’injustice devant les référés et les demandes de condamnations financières introduits à leur encontre par les Préfets dans de nombreux départements. Le bilan est éloquent, les sanctions nombreuses et la confusion certaine car plusieurs référés rejetés par les tribunaux.

  Face à cette situation inédite et à la grogne des maires ruraux confirmée dans l’enceinte du congrès de l’Association des Maires de France, l’AMRF, qui s’est toujours fondée sur des raisons matérielles et non idéologiques pour dénoncer l’inapplicabilité de cette loi, souhaite maintenant être pleinement associée à la réflexion qui doit s’engager sur la modification du dispositif et demande avec la plus grande insistance qu’un accord soit rapidement trouvé.

  L’AMRF demande par ailleurs que soient levées toutes les menaces judiciaires qui pèsent sur les maires des communes rurales afin que la concertation tant attendue puisse avoir lieu dans la plus grande sérénité.

1...678910

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...