Environnement

Articles archivés

Recensement obligatoire des propriétaires de volailles et d’oiseaux captifs non commerciaux et élevés en extérieur

Créé par le 13 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Dans le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les maladies, il est nécessaire de connaître chaque détenteur d’oiseaux.
Un recensement des détenteurs de volailles (basse-cour) ou autres oiseaux captifs non commerciaux élevés en extérieur est organisé par les services de l’Etat. Il permet de détecter le plus rapidement possible les maladies et de s’assurer qu’elles ne circulent pas.

Si vous êtes détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs non commerciaux, merci de vous faire recenser :

- auprès de votre mairie en retournant le formulaire suivant, complété, daté et signé à votre mairie : Formulaire cerfa 15472 de Déclaration de détention d’oiseaux dans le cadre d’un foyer de maladie aviaire

- ou en ligne, en renseignant le formulaire dématérialisé : Déclaration de détention d’oiseaux dans le cadre d’un foyer de maladie aviaire

Vous devez signaler à votre vétérinaire ou à la Direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP/DDCSPP) toute mortalité ou comportement anormal de vos oiseaux.

Pour limiter les risques de contamination, des mesures de biosécurité sont à mettre en place : Fiche biosécurité basses-cours

Bilan des interventions des sapeurs-pompiers à Tordères en 2020

Créé par le 10 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

En 2020, les sapeurs-pompiers du SDIS des Pyrénées-Orientales sont intervenus 6 fois à Tordères : 4 fois dans le cadre du secours à personne, 1 fois pour un accident de la circulation, et 1 fois pour un début d’incendie de broussailles.

Qu’ils soient ici vivement remerciés pour leur dévouement et  leur courage, avec une pensée toute particulière pour les équipes des centres de secours et d’intervention de Thuir et de Trouillas qui viennent régulièrement à la rescousse des habitants de Tordères.

Un épisode neigeux attendu dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 08 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

Météo France a placé le département des Pyrénées-Orientales en vigilance jaune « neige-verglas  » à partir de ce vendredi 8 janvier jusqu’à dimanche.

L’épisode neigeux doit débuter en fin de nuit, vers 5 heures du matin, avec des chutes de neige, même à basse altitude, et s’arrêter provisoirement ce samedi matin vers 11 heures. Une possible reprise est prévue dans la nuit de samedi à dimanche avec une fin de l’épisode dimanche après-midi, avec l’arrivée de la tramontane.

Les quantités de neige attendues sont de 1 à 3 cm en plaine, de 3 à 10 cm au-dessus de 200 m, de 20 cm au-dessus de 1000 m et de 30 cm sur les sommets.

Les services de l’Etat prévoient que les conditions de circulation seront sans doute délicates dans l’ensemble du département. Une grande vigilance est donc requise de la part des automobilistes lors de leurs déplacements.

Des difficultés de circulation sont possibles sur l’autoroute A9 et sur la RD900, notamment en raison de la décision prise par les autorités catalanes d’interdire la circulation des poids lourds de plus de 7,5 tonnes sur tous les axes de circulation de la Catalogne du vendredi 8 janvier, 19h00, au lundi 11 janvier à 6 heures du matin.

Conseils aux usagers :

La préfecture invite les usagers de la route à se tenir informés de l’évolution de la situation et délivre les conseils suivants :

  • limitez au maximum vos déplacements,
  • roulez équipés (pneus hiver) et prévoyez des chaînes pour l’accès à certains secteurs de montagne,
  • modérez votre allure et augmentez les distances de sécurité,
  • facilitez le passage des engins de dégagement des routes et ne les doublez pas

La création d’une coupure de défense incendie à vocation pastorale se poursuit en 2021

Créé par le 04 jan 2021 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques

  Depuis quelques années, dans le cadre de la prévention contre les incendies de forêt, une politique de brûlages dirigés (qui correspond à des écobuages qu’on appelait jadis plus communément les « feux pastoraux ») est mise en œuvre dans différents secteurs de l’arc méditerranéen et particulièrement dans les Pyrénées-Orientales. Par la réouverture des milieux, elle contribue ainsi également à la préservation de la biodiversité et à la politique d’aide au pastoralisme.

  Ces brûlages comprennent la destruction par le feu des herbes, broussailles, litières, rémanents de coupe, branchages, bois mort, etc., dont le maintien serait de nature à favoriser la propagation des incendies.

  Dans le département, ces opérations sont conduites de façon planifiée et contrôlée par une commission départementale de brûlage dirigé comprenant l’Association des Associations Foncières Pastorales et des Groupements Pastoraux (AFP/GP), la Chambre d’Agriculture des Pyrénées-Orientales (CA66, service élevage), la Chambre Régionale d’Agriculture (CRA Occitanie, service pastoral), le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales (CD66, service environnement/forêt), la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM 66, SEFSR et SEA), la Direction de la Défense et de la Protection Civile (DDPC), la Fédération Départementale des Chasseurs (FDC), la Fédération des Associations Syndicales Autorisées (ASA) de travaux et ASA de travaux concernées, la Fédération des Réserves Naturelles 66, le Groupe Ornithologique du Roussillon (GOR), l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), l’Office National des Forêts (ONF), le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes (PNR PC), le service de Restauration des Terrains en Montagne (ONF/RTM), le Service Départemental d’Incendie et de Secours 66 (SDIS 66), la Société d’Elevage des Pyrénées-Orientales (SEPO), et le Syndicat Mixte Canigou Grand Site (SMCGS).

  Le brûlage dirigé implique une mise en sécurité des personnes et des biens, des peuplements forestiers et des terrains limitrophes (vignes, etc.), et s’accomplit dans le souci de préserver la qualité de l’environnement, conformément aux dispositions d’un cahier des charges spécifique.

  A Tordères, après mûre réflexion et observation sur le terrain, un projet a vu le jour en novembre 2019 et les différents services se sont entendus pour que des brûlages dirigés soient menés dans le secteur du Puig Carboner, un territoire présentant un double enjeu, tant en matière de défense incendie qu’en matière pastorale. En décembre 2019, le projet a été présenté à la municipalité, ainsi qu’à l’Association Foncière Pastorale et à l’ACCA pour recevoir leurs observations et recommandations concernant des enjeux particuliers à prendre en compte. Les premiers brûlages ont ainsi pu débuter en janvier 2020.

  Le territoire concerné est semi-ouvert à l’Est (anciennes friches), par contre à l’Ouest (en bordure de massif), il est fortement embroussaillé pour près des 3⁄4 de sa surface. Sa végétation est composée de landes à bruyères arborescentes, cistes de Montpellier et ajoncs épineux, une végétation méditerranéenne très combustible en cas d’incendie estival. 

  Le PAFI (Plan d’aménagement de la forêt contre les incendies) des Aspres identifie ce secteur comme une zone stratégique an matière de prévention incendie. Il s’agit, par ce brûlage dirigé, de créer une coupure de combustible permettant la diminution du front de flammes en bordure de piste, assurant aux services de lutte la possibilité de s’établir en sécurité en amont du village. Les brûlages et gyrobroyages ont d’ores et déjà permis d’ouvrir près de cinq hectares.

  Ces coupures DFCI sont ensuite pâturées afin de limiter la repousse de la végétation combustible, apportant une ressource intéressante pour l’éleveuse d’ovins locale, et les zones les plus mécanisables sont alors entretenues par gyrobroyage. Ce territoire est vital pour la ressource pastorale qu’il faut préserver, entretenir et améliorer.

  Le brûlage se poursuivra au cours de l’hiver 2021, effectué par les sapeurs-pompiers du SDIS 66 pour lesquels il constituera un entraînement en conditions réelles. Il se poursuivra pendant trois ans, à raison de moins de dix hectares par an, et permettra ainsi l’ouverture d’un large pare-feu, au nord-ouest de la commune, sur ce secteur de début de massif où le risque de départ de feu est important.

  Le brûlage a lieu hors période de reproduction des animaux et ne concerne ni les zones sensibles à l’érosion (griffes, talus, ravins), ni les lisières arborées et les bosquets d’arbres, ni les trop fortes pentes et les zones rocheuses.

  Pour la préparation des chantiers (layonnages), une équipe de 15 à 20 personnes est mobilisée pendant quatre à cinq jours. Lors du chantier de brûlage, avec protection des zones sensibles, une équipe de 15 à 20 personnes intervient avec des moyens en eau. Trois à cinq personnes s’attellent à la surveillance des fumées après brûlage.

  Le Conservatoire de la Forêt Méditerranéenne ainsi que l’éleveur ovin local financent ces travaux.

  Les habitants seront avertis dès que le SDIS 66 interviendra afin que ce brûlage ne génère pas d’inquiétudes.

  Tous les documents concernant cet écobuage sont consultables en mairie.

  Merci à tous pour votre compréhension.

Début de la campagne de brûlages dirigés 2021 dans le département des Pyrénées-Orientales

Créé par le 02 jan 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique : Début de la campagne de brûlages dirigés 2021 dans le département des Pyrénées-Orientales.

Des éléments explicatifs relatifs à ces opérations sont consultables sur le site www.prevention-incendie66.com (onglet « Les brûlages dans les PO »).

Ces opérations consistent à détruire par le feu des végétaux sur pied dans des zones fortement embroussaillées, en conditions hivernales, dans des parcelles non mécanisables

Opérations sous la responsabilité de la Cellule de Brûlage Dirigé 66 de la Société d’Élevage des Pyrénées Orientales appuyée par le SDIS66 et des associations de sécurité civile

Si vous voyez des panaches de fumée en plein massif forestier,vous pouvez vérifier sur le site s’il s’agit d’un brûlage dirigé avant de faire un signalement au 18.

Les Pyrénées-Orientales placées en alerte orange aux orages, pluies et inondations

Créé par le 27 nov 2020 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques, Transports

La Préfecture communique :

Le département des Pyrénées-Orientales est placé en alerte orange aux orages, pluies et inondations. Le gros des cumuls est attendu dans la soirée de vendredi et se prolongera dans la nuit.

En cours de journée, des averses parfois orageuses se produiront du littoral au relief, elles seront faibles à modérées. En première partie de nuit, ces averses se renforceront nettement, notamment sur le sud du département. Les intensités pluvieuses seront de l’ordre de 20 à 40 mm en peu de temps. Les cumuls attendus seront de l’ordre de 70 à 120 mm des Corbières aux contreforts des Pyrénées. Sur le relief, ils seront de l’ordre de 150 à 180 mm.

Les précipitations cesseront en fin d’après-midi de samedi.

Pendant le confinement, la chasse est limitée à la régulation du grand gibier

Créé par le 07 nov 2020 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques

Le Préfet des Pyrénées-Orientales a autorisé par arrêté les actions de chasse du grand gibier destinées à limiter les dégâts aux cultures et aux forêts. Cette mesure a été prise après avis de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage, qui réunit notamment la chambre d’agriculture, la fédération des chasseurs et les représentants des exploitants forestiers.

Le grand gibier, et en particulier le sanglier, occasionnent chaque année d’importants dégâts aux cultures et aux forêts. Dans les Pyrénées-Orientales, le coût annuel des dégâts indemnisés est supérieur à 400.000 euros.

Afin de prévenir ces dégâts, il est nécessaire de maintenir une activité de chasse du grand gibier durant la période de confinement. Ces prélèvements doivent permettre d’éviter l’augmentation des populations de grand gibier et des dégâts lors des prochaines récoltes.

La chasse est donc exclusivement autorisée pour les sangliers, cerfs, chevreuils et mouflons. La chasse des autres espèces est interdite.

Les actions de chasse sont soumises à des conditions sanitaires strictes. Celles-ci concernent notamment la limitation du nombre de participants et le port du masque.

Retrouvez l’arrêté préfectoral en cliquant sur le lien suivant :

http://www.fdc66.fr/sites/default/files/AP-DDTM-SEFSR2020311-0001-r%C3%A9gulation-grd-gibier.pdf

Lutte contre l’influenza aviaire

Créé par le 05 nov 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Devant la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène en Europe dans l’avifaune sauvage et dans les élevages, le département a été déclaré, par arrêté ministériel du 4 novembre 2020, à risque élevé, en raison de la présence d’un couloir migratoire.

En tant que détenteurs de volailles (basse-cour familiale) ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale, vous devez impérativement mettre en place les mesures suivantes :

confiner vos volailles ou mettre en place des filets de protection sur votre basse-cour.

exercer une surveillance quotidienne de vos animaux.

Par ailleurs, l’application des mesures suivantes, en tout temps, est rappelée :

protéger votre stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles ;

éviter tout contact direct entre les volailles de votre basse-cour et des oiseaux sauvages ou d’autres volailles d’un élevage professionnel ;

ne pas vous rendre dans un autre élevage de volailles sans précaution particulière ;

protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres. Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse-cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de 2 mois. Au-delà de cette période, l’épandage est possible ;

réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour votre basse-cour et ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée, pour le nettoyage.

Si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres dans un réfrigérateur en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.

Pour information : L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux. La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

Un épisode de pollution de l’air aux particules en suspension prévu aujourd’hui dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 22 oct 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Atmo Occitanie (organisation agréée de surveillance de la qualité de l’air) informe qu’une masse d’air chargée de particules désertiques est actuellement présente sur une large partie de la région Occitanie, dont les Pyrénées-Orientales.  

Atmo Occitanie prévoit un épisode de pollution aux particules en suspension (PM10) avec un dépassement du seuil d’information et de recommandation, ce jeudi 22 octobre 2020, sur les départements de Haute-Garonne, Ariège, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Orientales. La situation devrait s’améliorer pour la journée de vendredi 23 octobre 2020.

L’évolution prévue des conditions météorologiques dans les prochaines heures, devrait permettre une amélioration de la situation. Ainsi pour la journée de vendredi 23 octobre 2020, les niveaux de concentration en particules en suspension PM10 devraient être inférieurs au seuil d’information et de recommandation.

Pour les personnes vulnérables, il est conseillé de limiter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointes, mais aussi les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.

Proposition de covoiturage pour se rendre à la piscine du Moulin à Vent (Perpignan)

Créé par le 12 oct 2020 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

M. Damery, un habitant de Tordères invite celles et ceux qui souhaitent se rendre à l’Espace Aquatique du Moulin à Vent, à Perpignan, à le contacter pour covoiturer avec lui, le lundi après-midi, le mercredi matin ou le jeudi après-midi. Vous pouvez le joindre au 06.81.84.03.97.

Thumb-covoiturage

12345...52

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...