Environnement

Articles archivés

Projet d’implantation de six éoliennes à Passa, en limite de Tordères : participez à l’enquête publique

Créé par le 22 août 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Histoire, Santé

La société Eléments (Montpellier) porte un projet d’implantation d’une centrale éolienne, à Passa, en face de la Forêt du Reart, à quelques centaines de mètres de la commune de Tordères. Ce projet consiste en l’implantation de 2 alignements de 3 aérogénérateurs, soit 6 éoliennes de 132 à 152 mètres de haut, d’un réseau électrique inter-éoliennes et de 2 postes de livraisons.

Ces éoliennes seraient donc les plus hautes implantées dans les Pyrénées-Orientales : des mastodontes si on les compare aux éoliennes de Rivesaltes, dont la hauteur oscille entre 40 et 64 mètres, et bien loin des 100 mètres des parcs d’Opoul-Périllos ou des Fenouillèdes, et même plus hautes que les 35 éoliennes de 125 mètres de Baixas, Calce, Villeneuve-la-Rivière et Pézilla-la-Rivière.

Pour l’avenir de nos villages, nous invitons chacun, habitants de Tordères, des Aspres, et de l’ensemble du département, à participer à l’enquête publique qui se déroulera du 26 août au 27 septembre, car il s’agit de notre dernière chance pour stopper le projet de Passa et pour freiner ceux qui le suivraient inévitablement s’il voyait le jour (soit, à terme, plus de 40 machines dans les Aspres !)

L’ensemble du dossier est consultable en ligne sur le site de la Préfecture : http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques-et-autres-procedures/ICPE-Installations-Classees-Protection-Environnement-soumises-a-autorisation/Exploitation-d-un-parc-eolien-sur-le-territoire-de-la-commune-de-Passa: )

Citoyens des Aspres et d’ailleurs, les semaines à venir sont cruciales, c’est pourquoi il est important que chacun s’exprime sur le sujet, dès le lundi 26 août et jusqu’au vendredi 27 septembre soit en :

1) Déposant une lettre ou des commentaires sur le registre d’enquête publique  en mairie de :

- PASSA : au mois août, du lundi au vendredi, de 8h à 12h ; au mois de septembre, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à17h, excepté le jeudi après midi.

- LLAURO : chaque lundi, mardi et jeudi, de 14h à 17h45, et le vendredi, de 14h à 17h.

- FOURQUES : du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 17h à 18h, ainsi que le samedi, de 9h à 12h.

2) Envoyant vos commentaires par mail (à partir du 26 août) : pref-EPeolienpassa@pyrenees-orientales.gouv.fr

3)  Exprimant vos commentaires en direct auprès de M. Zocchetto, Commissaire Enquêteur, qui vous recevra en mairie de :

- PASSA,  le lundi 26 août, de 9h à 12h ; mercredi 11 septembre de 14h à 17h ;  vendredi 27 septembre de 14h à 17h.

- LLAURO, le jeudi 29 août, de 14h à 16h.

- FOURQUES, le lundi 02 septembre, de 9h à 12h.

L’enquête publique est OUVERTE A TOUS. Faites entendre votre voix, ne laissez pas les tractopelles parler à votre place et détruire à tout jamais notre patrimoine paysager, historique et culturel.

Projet éoliennes Passa

Mesures de restriction pour la préservation de la ressource en eau

Créé par le 17 août 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Le comité départemental consacré à la sécheresse, réuni le 9 août 2019, sous l’autorité de M le Préfet a permis de partager l’analyse de la situation alors que les besoins des principaux usages de l’eau s’accroissent dans le département : d’une part l’alimentation en eau potable, sensiblement plus élevée en période touristique notamment sur le littoral, et d’autre part, l’irrigation agricole et la mise en eau des canaux d’irrigation qui maillent le territoire.

Au vu de la situation hydrologique et des prévision météorologiques, le préfet a décidé de limiter certains usages satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues.

L’état des ressources en eau du département est régulièrement suivi par l’ensemble des partenaires impliqués dans sa gestion : collectivités, usagers, experts et services de l’État.

Les ressources en eau se régénèrent de façon cyclique principalement grâce aux pluies. Depuis le début de l’été, on observe des niveaux bas des nappes phréatiques et une baisse des débits des cours d’eau. L’épisode pluvieux des 26 et 27 juillet ne suffit pas à inverser cette tendance.

Au vu de la situation hydrologique et des prévisions météorologiques ne permettant pas d’envisager une amélioration significative, et afin de préserver la ressource pour assurer notamment les besoins essentiels dans les mois à venir, M. le Préfet des Pyrénées-Orientales a décidé, en application du code de l’Environnement de limiter certains usages satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues.

Sur les cours d’eau de l’Agly amont et du Tech ainsi que sur les nappes du secteur Aspres, du secteur Côte Nord, du secteur Têt et du secteur Tech des limitations ou interdictions sont effectives pour les usages non essentiels suivants :

  • le prélèvement de l’eau pour le remplissage des piscines privées à usage unifamilial, exception faite de la première mise en eau après construction du bassin. Cela ne concerne pas les appoints en eau nécessaires au cours de la saison quelle que soit la ressource mobilisée ;
  • le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire et pour les organes liés à la sécurité ;
  • le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • le nettoyage des terrasses et des façades ne faisant pas l’objet de travaux ;
  • le lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques ;
  • l’arrosage des pelouses, des rond-points, des espaces verts publics et privés et des jardins d’agrément à l’exception des jeunes plants de moins de trois ans sur demande expresse de dérogation ;
  • le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage personnel ;
  • l’arrosage des espaces sportifs de toute nature et des terrains de golf à l’exception des « greens et départs » et des terrains de sport (limités strictement aux aires de jeu des terrains principaux) ;
  • l’arrosage des jardins potagers ;
  • le fonctionnement des douches de plage publiques et privées.

Les usages agricoles sont réduits de 25 % sur les cours d’eau de l’amont du bassin de l’Agly, du Tech ainsi que sur les nappes des secteurs Têt et Tech. Ils sont réduits de 50 % sur les nappes des secteurs Aspres et Côte Nord.

Les usages industriels ainsi que les conditions d’intervention des gestionnaires sur les réseaux et ouvrages d’eau potable et d’eaux usées sont également encadrés.

Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable et économe en matière d’utilisation de l’eau.

Des campagnes de contrôle du respect de ces mesures sont régulièrement conduites par les services de l’État.

Les modalités de mise en œuvre de toutes ces mesures ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet des services de l’État dans les Pyrénées-Orientales à l’adresse suivante :

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Dernieres-Actualites/Restrictions-de-l-usage-de-l-eau

Si l’évolution de la situation, qui fait l’objet d’un suivi régulier, le justifiait, des mesures complémentaires pourraient être mises en place.

Alerte

Le risque incendie reste élevé dans le département des Pyrénées-Orientales

Créé par le 13 août 2019 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques, Transports

Le risque incendie reste très élevé en cette mi-août dans le département des Pyrénées-Orientales et pèse particulièrement sur la plaine du Roussillon, les Albères et les Corbières. Le niveau de sécheresse et la tramontane qui soufflera en rafales jusqu’à 65 km/h en journée accroissent le risque.

Le SDIS et la préfecture des Pyrénées-Orientales appellent à la plus grande vigilance et à la responsabilité des citoyens pour éviter des départs de feu qui pourraient avoir de graves conséquences.

Il est rappelé aux usagers des massifs qu’il est strictement interdit d’utiliser du feu (cigarette, feu de camps, brûlage de végétaux…) dans tous les espaces naturels du département.

Il est également rappelé qu’en cas de risque élevé, la circulation des véhicules à moteur est interdite sur l’ensemble du réseau de pistes non revêtues à l’intérieur des massifs concernés (excepté pour les propriétaires et ayants droit).

Un incendie détruit deux hectares de garrigue à Tordères, sur la traverse de Passa

Créé par le 17 juil 2019 | Dans : Environnement

  Le mercredi 17 juillet, vers 17h00, un feu s’est déclaré en face du Mas Désiré, sur la traverse de Passa, en zone naturelle, en limite de territoire entre Tordères et Passa (lieu-dit « Font Blanque »).

  Grâce à l’intervention rapide des sapeurs-pompiers et notamment d’un hélicoptère, ainsi que de la patrouille de l’ONF, l’incendie s’est limité à détruire deux hectares et a pu être rapidement maîtrisé. La gendarmerie enquête actuellement sur l’origine du sinistre.

  Mme le maire et son 2nd adjoint, arrivés sur les lieux quelques minutes après les sapeurs-pompiers, ont pu renseigner et rassurer les habitants des mas alentours, tandis que les services de gendarmerie encadraient et limitaient la circulation pour faciliter le travail des pompiers.

  Mme le maire et son équipe municipale tiennent à remercier vivement les sapeurs-pompiers, et particulièrement leur capitaine, une femme d’une efficacité et d’un engagement précieux, qui a mené les opérations avec brio.

17 juillet 2019

  Chaque année plusieurs centaines d’hectares de forêts, maquis et garrigues sont détruits par les incendies. Les imprudences représentent la principale cause des départs de feu dont plusieurs ont déjà été enregistrés cette année dans le département par les sapeurs-pompiers, notamment dans les Aspres. La préfecture appelle la population à la prudence et rappelle qu’il est interdit à toute personne d’allumer du feu et de fumer dans les massifs forestiers (bois, forêts, landes, maquis, garrigues) pendant la période à risque du 1er juin au 30  septembre. Par ailleurs, toute personne témoin d’un départ de feu doit appeler les pompiers (18 ou 112) en précisant sa localisation. Pour tout complément d’information sur le niveau de risque quotidien : www.prevention-incendie66.com

Nouvelles mesures de restriction d’eau dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 01 juil 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Environnement, Infos pratiques

Au vu de la situation hydrologique et des prévisions météorologiques ne permettant pas d’envisager une amélioration significative des quantités d’eau, le préfet des Pyrénées-Orientales a décidé de limiter certains usages « non essentiels satisfaits à partir des ressources qui sont dans les situations les plus tendues« . Cette mesure, en application du code de l’Environnement, permet de préserver la ressource pour assurer notamment les besoins essentiels dans les mois à venir.

Sur les cours d’eau de l’Agly amont ainsi que sur les nappes du secteur Aspres, du secteur Côte Nord et du secteur Tech des limitations ou interdictions sont effectives pour :
• le prélèvement de l’eau pour le remplissage des piscines privées à usage unifamilial, exception faite de la première mise en eau après construction du bassin. Cela ne concerne pas les appoints en eau nécessaires au cours de la saison quelle que soit la ressource mobilisée ;
• le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire et pour les organes liés à la sécurité ;
• le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert ;
• le nettoyage des terrasses et des façades ne faisant pas l’objet de travaux ;
• le lavage des voiries sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des balayeuses laveuses automatiques ;
• l’arrosage des pelouses, des rond-points, des espaces verts publics et privés et des jardins d’agrément à l’exception des jeunes plants de moins de trois ans sur demande expresse de dérogation ;
• le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des plans d’eau de loisirs à usage personnel ;
• l’arrosage des espaces sportifs de toute nature et des terrains de golf à l’exception des « greens et départs » et des terrains de sport (limités strictement aux aires de jeu des terrains principaux) ;
• l’arrosage des jardins potagers ;
• le fonctionnement des douches de plage publiques et privées.

Les usages agricoles sont réduits de 25% sur les cours d’eau de l’amont du bassin de l’Agly ainsi que sur les nappes du secteur Tech ; et de 50 % sur les nappes des secteurs Aspres et Côte Nord où l’on enregistre des niveaux des nappes historiquement bas.
Les usages industriels ainsi que les conditions d’intervention des gestionnaires sur les réseaux et ouvrages d’eau potable et d’eaux usées sont également encadrés.
Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable et économe en matière d’utilisation de l’eau.
Les ressources en eau se régénèrent de façon cyclique grâce aux pluies et à la fonte des neiges. Après un mois d’octobre exceptionnellement pluvieux, le premier semestre 2019 a connu un déficit pluviométrique de l’ordre de 90 % par rapport à la normale. En ce 1er juillet, la fonte des neiges est terminée et les niveaux des nappes phréatiques restent bas. Les épisodes de ces derniers jours restent mineurs au regard des normales saisonnières et ne permettent pas de compenser ce déficit.

Les modalités de mise en œuvre de toutes ces mesures sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet des services de l’État dans les Pyrénées-Orientales.

Pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales en orange

Créé par le 28 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Comme la forte hausse des températures s’accompagne inévitablement de risques sanitaires et d’une pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales sont en vigilance orange.
Compte tenu que, ce samedi, les niveaux d’ozone dans l’air ambiant vont continuer d’être élevés en lien avec le maintien de conditions météorologiques caniculaires, la procédure d’alerte rouge avec mise en place de mesures d’urgence sera instaurée dans les Pyrénées-Orientales

Les températures en hausse entraînent la formation d’ozone sous l’effet des émissions polluantes annonce l’ATMO* Occitanie. Les niveaux de particules sont également élevés sur toute la région en raison d’un épisode de poussières sahariennes. Ces niveaux de particules renforcent la pollution.

L’indice de qualité de l’air devrait être médiocre à mauvais sur la région.

Ce qu’il faut faire :

En période de pollution à l’ozone, l’ATMO recommande pour les populations sensibles et vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées ou souffrant de pathologies, etc.) de limiter les sorties durant l’après-midi, de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
Dans tous les cas : en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :
– Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ;
– Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
– Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour limiter les émissions de polluants, l’ATMO vous conseille aussi:

- à  la maison et/ou au travail: de reporter les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis; de respecter l’interdiction de brûlage à l’air libre et l’encadrement des dérogations; de maîtriser la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation).

- déplacements: de différer, si possible, les déplacements pouvant l’être; de limiter, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage et aux transports en commun; de privilégier pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo).

- Agriculteurs : de reporter les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux du sol.

- industriels: de reporter les émissions d’oxyde d’azote, particules et composés organiques volatils à la fin des épisodes de pollution.

Les Pyrénées-Orientales placées en vigilance orange « Canicule »

Créé par le 27 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Communiqué de presse « Vigilance canicule » dans les Pyrénées-Orientales :

Compte tenu de l’épisode de chaleur exceptionnel et précoce qui touche les Pyrénées-Orientales depuis hier et prévu pour durer jusqu’à mardi 2 juillet 2019, Météo France vient de placer le département en vigilance orange «canicule». Le pic de chaleur est attendu demain, vendredi 28 juin 2019. Les températures minimales devraient s’échelonner entre 22 et 24 degrés, localement 25 degrés dans le sud du département, pour atteindre 37 à 41 degrés, 41 à 42 degrés dans l’intérieur Est du département.

Les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule afin d’anticiper et de gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Le préfet des Pyrénées-Orientales et les services de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie rappellent les conseils suivants à relayer notamment auprès des personnes les plus fragiles :

• Personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées : vérifiez qu’elles soient inscrites sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de bénévoles, et prenez de leurs nouvelles très régulièrement .

• Personnes sans domicile fixe, isolées et/ou en habitat précaire : Soyez solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile fixe et incitez les à accéder à des lieux réfrigérés et/ou à composer le 115.
◦ La Croix Rouge des Pyrénées-Orientales élargit sur cette période de canicule, l’ouverture de « l’abri de nuit » (Ouverture dès 14h et jusqu’à 9h).
◦ Les horaires des maraudes de la Croix Rouge sont également étendus et commencent à 14h afin de distribuer aux populations les plus précaires des bouteilles d’eau et des messages de prévention sur les gestes à adopter.

• Nourrissons et jeunes enfants, veillez à les protéger en permanence de la chaleur : éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire. Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou à l’intérieur d’un véhicule, même pendant une très courte durée.

• Enfants et élèves : les équipes éducatives sont déjà mobilisées et appliquent des mesures de précaution indispensables pour éviter les coups de chaleur chez les enfants : faire boire les enfants régulièrement, mouiller les enfants, privilégier les activités physiques le matin, s’assurer qu’ils disposent d’un chapeau et organiser les sorties vers des lieux ombragés et aérés.

• Travailleurs : buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Soyez vigilants pour vos collègues et vous-même. Protégez votre peau et signalez tout malaise. Les employeurs doivent de leur côté, évaluer les risques et prendre les décisions qui s’imposent, notamment par l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée et le report des taches pénibles.

• Sportifs et organisateurs de manifestations sportives :
◦ Réduisez les activités sportives et physiques notamment aux heures les plus chaudes. Pensez à vous protéger et à s’hydrater.
◦ Les organisateurs de manifestations, notamment sportives, doivent :
• Décaler les horaires des manifestations, réduire les parcours voire suspendre certaines épreuves ;
• Diffuser les recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d’éventuelles zones rafraîchies ou climatisées ;
• Renforcer, si possible, les équipes de secouristes ;
• Et augmenter la mise à disposition de boissons fraîches.
Il est rappelé que les manifestations sportives se déroulent sous la responsabilité de l’organisateur qui doit adapter l’épreuve aux conditions météorologiques. Les fédérations, les associations et les encadrants doivent relayer ce message à l’ensemble des pratiquants et avoir une plus grande vigilance sur le respect des règles.

• Baignade : Soyez vigilants en cas de différence importante de température entre l’eau et l’air pour éviter tout risque de choc thermique et surveillez les enfants des risques de noyade.

• Sécurité alimentaire : Veillez à ne pas interrompre la chaîne du froid et à garder les aliments à basse température afin d’éviter toutes toxi-infections.

Communiqué préfectoral : prévision d’un épisode exceptionnel de canicule, les consignes à suivre

Créé par le 25 juin 2019 | Dans : Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Une vague de chaleur qualifiée par Météo France d’intense et précoce s’installe dès aujourd’hui sur le territoire national et devrait se prolonger jusqu’à la fin de la semaine.
Les pouvoirs publics sont mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule national afin d’anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Dans les Pyrénées-Orientales, les températures vont atteindre jusqu’à 35° à partir de jeudi, notamment à l’intérieur des terres. Le littoral méditerranéen étant un peu moins impacté avec des températures de 30° maximum.
Afin de préparer dans les meilleures conditions cet épisode, la préfecture des Pyrénées-Orientales et les services de l’agence régionale de santé (ARS) rappellent à tous les conseils pour se protéger et protéger son entourage :

Conseils à la population :
– Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
– buvez régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
– rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour ;
– passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, etc.) ;
– évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
– pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

Une vigilance particulière est recommandée pour les personnes fragiles: jeunes enfants et nourrissons, mais également personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, malades à domicile ou personnes dépendantes. Nous incitons ces personnes à se rapprocher de la mairie de leur commune afin de s’inscrire, si cela est mis en place, sur les listes des personnes fragiles. Elles pourront ainsi bénéficier du soutien de bénévoles.

Prenez des nouvelles de vos proches.

En cette fin d’année scolaire, il est rappelé aux parents et aux encadrants les mesures de précaution indispensables pour éviter les coups de chaleur chez les enfants :
– Limiter les sorties aux lieux ombragés et aérés ;
– proposer les activités physiques le matin ;
– s’assurer que tous les enfants disposent d’un chapeau ;
– mouiller les enfants (avant-bras, nuque et visage notamment) ;
– les faire boire très régulièrement.

Conseils aux sportifs :
Des précautions particulières sont à prendre par tous les pratiquants sportifs (montagne ou autres), quel que soit leur niveau et leur âge :
– réduire les activités physiques et sportives, et éviter d’effectuer des activités aux heures les plus chaudes de la journée (11h-20h) ;
– porter des vêtements amples, aérés et clairs et se protéger du soleil (crème solaire, lunettes, chapeau) ;
– contrôler son hydratation : boire avant, pendant et après l’effort.
Conseils aux organisateurs de manifestations :

De nombreuses manifestations sportives sont prévues sur le département. En période caniculaire, les risques pour les compétiteurs comme pour le public sont importants. Aussi, il est demandé aux organisateurs de :
– diffuser des recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d’éventuelles zones rafraîchies ou climatisées ;
– renforcer, si possible, les équipes de secouristes ;
– augmenter le stock de boissons fraîches ;
– décaler les horaires des manifestations, réduire les parcours exposant trop les participants à la chaleur, voire suspendre certaines épreuves.

Il est rappelé que les manifestations sportives se déroulent sous la responsabilité de l’organisateur qui doit adapter l’épreuve aux conditions météorologiques, quelles qu’elles soient.

Il est demandé à toutes les associations, fédérations et encadrants d’activités sportives de relayer ce message à l’ensemble des pratiquants et d’avoir la plus grande vigilance sur le respect de ces règles.

La canicule s’installe en France

Créé par le 24 juin 2019 | Dans : Affaires sociales, Environnement

La canicule s’installe en France à partir de ce lundi avec une vague de chaleur remontant du Maghreb et de l’Espagne. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, le pic des fortes chaleurs est attendu pour la fin de semaine. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, ce lundi, les températures atteindront jusqu’à 32°C et ne feront qu’augmenter jusqu’à la fin de la semaine, pouvant atteindre 38°C par endroits.

Certaines personnes sont plus exposées à la chaleur que d’autres et sont donc plus fragiles. Les plus concernées sont les personnes âgées, de plus de 65 ans, ainsi que les nourrissons et enfants de moins de 4 ans qui ont parfois du mal à maintenir leur corps à une température de 37°C. Les deux peuvent souffrir de déshydratation. Les femmes enceintes sont également concernées par les gestes de prévention qui sont à suivre avec attention.

La principale recommandation du ministère de la Santé est de s’hydrater régulièrement sans attendre d’avoir soif. Se mouiller le corps régulièrement notamment pour les nourrissons qui se déshydratent très vite. Il faut également adapter son alimentation : la caféine, les aliments à base de sucre et l’alcool sont à limiter tandis que les portions de fruits et légumes sont à augmenter car ils font partie des aliments les plus riches en eau. Le concombre, la salade verte, le radis, le haricot mungo germé, la laitue, la courgette, le fenouil, la tomate, le chou-fleur et le poivron sont les dix aliments de saison estivale les plus riches en eau (90% de leur composition), hors boissons, tout comme les fruits de saison (melon, pastèque, fraise, pêche, abricot), idéaux pour maximiser l’hydratation

Évitez de sortir pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre midi et 16 heures) et rester dans des lieux frais comme les cinémas, les bibliothèques, les musées, etc.

Évitez les efforts physiques en pleine journée et prenez des nouvelles des proches.

Enfin, afin de prévenir les risques liés à la canicule, il est institué, dans chaque département, et ce du 1er juin au 31 août, un plan d’alerte et d’urgence, coordonné par le préfet, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels. Ce plan, en cas d’alerte, prévoit afin de favoriser l’intervention des services d’assistance, le recensement des personnes âgées et handicapées résidant à domicile et qui en feront la demande écrite ou téléphonique. L’alerte canicule dépend à la fois de la météo et du préfet qui, en fonction d’un certain nombre de paramètres, décide de lancer l’alerte en question. La commune de Tordères met donc en place, jusqu’au 31 août, son dispositif de veille et d’alerte.

  Peuvent bénéficier du dispositif, à leur demande (ou le cas échéant celle du représentant légal ou d’une tierce personne physique ou morale), les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail et résidant à leur domicile ou encore les personnes adultes handicapées. Chaque personne sera inscrite sur un registre nominatif, communicable au préfet, à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence. Cette démarche est volontaire.

  Concrètement, une fois inscrite sur le registre et en cas de lancement du plan canicule par le préfet, le bénéficiaire recevra un appel journalier de la mairie afin de savoir si elle va bien, si elle ne manque pas d’eau, etc. Au cas où la personne ne répondrait pas à l’appel téléphonique, un référent (parent, voisin, soignant) peut être appelé. En cas de silence des principaux intéressés, la mairie est habilitée à envoyer un agent au domicile de la personne répertoriée.

  Les personnes qui n’ont pas été recensées les années précédentes et qui souhaitent, en cas d’alerte, bénéficier d’actions de prévention ou de secours peuvent se faire connaître auprès de la mairie.

Numéro d’urgence « Canicule Info Service » : 0800.06.66.66.

Prévention contre le risque incendie : pour bien vous protéger, débroussaillez !

Créé par le 20 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Les massifs forestiers du département sont soumis chaque été à des conditions climatiques extrêmes, avec des épisodes de sécheresse et de vents violents, qui les rendent hautement inflammables.

Dans les secteurs sensibles au risque feux de forêt, comme Tordères et le reste des Hautes-Aspres, il est nécessaire de protéger son habitation par un débroussaillement obligatoire et conforme avant la prochaine saison estivale afin de limiter la propagation de feux et de permettre aux pompiers d’intervenir rapidement en cas de sinistre.

Dans notre commune, la loi impose ainsi aux propriétaires d’habitations et de tout autre bâtiment de procéder à un débroussaillement réglementaire (selon code forestier et arrêté préfectoral du 15 avril 2019 relatif aux mesures de débroussaillement obligatoire dans le cadre de la prévention des incendies de forêts dans les zones forestières des Pyrénées-Orientales).

Pour savoir si vous êtes concernés (zone d’application de cette réglementation), consultez le guide pratique du débroussaillement conforme et/ou pour toute information relative aux mesures de prévention contre les incendies, dirigez-vous vers le site dédié à la prévention contre les incendies de forêt dans le département : www.prevention-incendie66.com.

1...89101112...54

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...