Environnement

Articles archivés

Le département subit un pic de pollution

Créé par le 02 août 2017 | Dans : Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé, Transports

Ce mercredi 2 août, un épisode de pollution PM10 affecte les Pyrénées-Orientales (l’Aude, l’Hérault et le Gard sont également touchés).

Une dose importante de particules et poussières provenant de sources naturelles (sel de mer, feux de forêt et érosion des sols par le vent) mais également de source humaine (transports, industrie, etc.) serait à l’origine de ce pic de pollution.

Ces particules pénètrent dans l’appareil respiratoire et représente un danger pour la santé des populations les plus sensibles et vulnérables.

Il est donc recommandé pour ces personnes de limiter les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords, aux périodes de pointe, et de limiter les activités physiques et sportives intenses, autant en plein air qu’à l’intérieur.

Afin de limiter les émissions de polluants, merci de respecter l’interdiction de brûlage à l’air libre, de maîtriser la température dans les bâtiments (climatisation), de différer vos déplacements ou d’avoir recours au covoiturage et aux transports en commun, et enfin, de privilégier les modes de déplacement non polluants comme la marche à pied et le vélo.

Ce pic de pollution devrait s’achever demain jeudi 3 août.

Risque incendie : les bons réflexes à adopter

Créé par le 21 juil 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

L’erreur humaine est à l’origine de 4 départs de feux sur 5. Évitons-les par l’application de gestes de bon sens.

Les feux de forêts et les incendies représentent un danger majeur dans le département des Pyrénées Orientales, danger auquel nous pouvons tous être confrontés.

En raison de la sécheresse et des vents forts, notamment de la tramontane, ce risque est fortement amplifié. Chaque année des centaines d’hectares partent en fumée, entraînant la destruction de la faune sauvage et de la flore, la perte de biens personnels ou collectifs et, malheureusement parfois, de vies humaines.

Du 1er juin au 30 septembre, il est interdit à toute personne de fumer et d’allumer du feu en milieu naturel (arrêté préfectoral du 26 août 2013) :

- Limitez l’usage des feux aux emplacements prévus à cet effet, gardez le foyer sous surveillance étroite, éteignez-le avant de partir. N’allumez pas de feu en cas de vent fort ;

- Ne jetez pas vos mégots sur la route ;

- N’entreprenez pas de travaux d’incinération de végétaux ou de débroussaillement par brûlage de parcelle ;

- Évitez l’utilisation en extérieur d’outils générant des flammes ou des étincelles.

Sanctions encourues :

- Causer un incendie volontairement est passible d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 € d’amende ;

- Causer un incendie, même involontairement, en laissant par exemple un mégot s’embraser, est passible d’une peine de 1 an de prison et de 15 000 € d’amende.

Réflexes :

- Avant de vous déplacer, consultez la carte d’affichage du risque journalier par secteur, la circulation pouvant y être interdite : www.prevention-incendie66.com ;

- Si vous êtes témoin d’un incendie, composez le 18 ou le 112 en précisant la localisation du sinistre.

 

Début d’incendie à Tordères

Créé par le 15 juil 2017 | Dans : Environnement

  Le jeudi 14 juillet, vers 21h30, un feu s’est déclaré en face du Mas Noé, dans la rivière du Mona (entre le pont du Mas Noé et celui du Mas Cap Blanc, sous la falaise). Grâce à l’intervention rapide des sapeurs-pompiers, prévenus par des habitants, l’incendie ne s’est pas propagé et a pu être rapidement maîtrisé. Il n’a pas été possible de déterminer si ce début d’incendie était volontaire ou accidentel. L’heure à laquelle il s’est déclenché et le lieu, assez difficile d’accès, interpelle les enquêteurs. A quelques mètres de là, à l’arrière du transformateur électrique, à côté de l’abribus, les traces d’un foyer ont également été retrouvées et les élus déplorent que des inconscients perpétuent encore ce type d’acte scandaleux et mettent en danger la population.

  Chaque année plusieurs centaines d’hectares de forêts, maquis et garrigues sont détruits par les incendies. Les imprudences représentent la principale cause des départs de feu dont plusieurs ont déjà été enregistrés cette année dans le département par les sapeurs-pompiers, notamment dans les Aspres. La préfecture appelle la population à la prudence et rappelle qu’il est interdit à toute personne d’allumer du feu et de fumer dans les massifs forestiers (bois, forêts, landes, maquis, garrigues) pendant la période à risque du 1er juin au 30  septembre. Par ailleurs, toute personne témoin d’un départ de feu doit appeler les pompiers (18 ou 112) en précisant sa localisation. Pour tout complément d’information sur le niveau de risque quotidien : www.prevention-incendie66.com

Prévenir l’attaque des tiques et se prémunir de la maladie de Lyme

Créé par le 12 juil 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Les tiques sont des parasites qui se nourrissent de sang et qui peuvent transmettre la maladie de LYME. Elles sont  visibles  à l’œil  nu,  mesurant entre 1 et  3 mm. On les trouve  dans  les bois  ou les herbes  hautes. Lorsqu’elles piquent, elles restent  fixées  à la peau pendant plusieurs  jours. La piqûre peut être indolore : il faut s’inspecter soigneusement le corps au retour de chaque promenade.

C’est au moment où elle pique que la tique risque de transmettre ses maladies. Il est urgent de les retirer le plus vite possible avec un tire-tique (disponible en pharmacie) surtout ne pas se gratter et surtout ne pas l’écraser ni la casser, puis désinfecter immédiatement.

En cas de rougeur de douleur,fièvre, maux de tête consulter un médecin.

Au total, la maladie de Lyme a touché 33 200 patients français, en 2015. Pour muscler la prévention contre cette maladie, la Direction générale de la santé déploie une campagne de sensibilisation tout au long de l’été, avec des spots radios et une application, mais aussi des actions en forêt, là où se nichent les tiques susceptibles de mordre.

Des dépliants informent des recommandations pour se protéger des morsures de tiques, avec des déclinaisons spécifiques pour les enfants et les professionnels de santé. L’information sera relayée en radio. Enfin, L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) vient de mettre au point un application pour smartphone afin de recenser sur tous le territoire français les personnes ayant été piquées par des tiques. Cette vaste enquête, qui commencera le 15 juillet, devrait aider à lutter contre la maladie de Lyme. Elle délivrera des conseils de prévention sur les morsures de tiques et permettra à chacun d’indiquer les lieux où un risque est suspecté.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant :

http://www.inra.fr/Grand-public/Alimentation-et-sante/Tous-les-dossiers/Maladie-de-Lyme-et-infections-a-tiques/Maladie-de-Lyme-tiques-et-sciences-participatives

Concours photo « Déclic Nature »

Créé par le 09 juil 2017 | Dans : Environnement

Le concours photo « Déclic Nature » s’adresse aux amateurs qui visiteront les réserves naturelles catalanes jusqu’au 31 août. Il a pour objet de faire connaître ce patrimoine naturel au travers de clichés. L

Les photos doivent être envoyées sur declic.nature66@gmail.com

Renseignement sur http://www.catalanes.espaces-naturels.fr

Inondations : consignes de sécurité données par les écoliers de Tordères

Créé par le 05 juil 2017 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques

Les enfants de « l’école des Grives » apprennent aux grandes personnes !!!

 PRUDENCE en cas d’inondation !

  • Ne pas utiliser les passages à gué pendant les inondations

  • Rester chez soi et aller à l’étage
  • Pour lutter contre les inondations, il faut laisser la rivière faire des méandres
  • Laisser les enfants à l’école
  • S’éloigner des cours d’eau quand l’eau commence à monter
  • Appeler les secours : le 18 pour les pompiers ou le 112 (numéro européen)
  • Ne pas aller dans les sous-bois, c’est dangereux !!!

Prévention incendie : la préfecture appelle à la vigilance et au comportement citoyen

Créé par le 23 juin 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

A partir de ce 23 juin, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS 66) met en place le dispositif estival de prévention et de lutte contre les incendies de végétations et forêts.

Ce dispositif comprend une prévision du risque météorologique, une surveillance et une détection précoce de tout départ de feu et un engagement massif de moyens de secours sur les feux naissants. La surveillance s’appuie notamment sur des tours de guet signalant toute fumée sur le département pour engagement des moyens de secours, ainsi que des patrouilleurs au sein même des massifs.

Il est indispensable de faire preuve de vigilance et d’adopter un comportement citoyen en respectant les règles suivantes :

- interdiction stricte de faire usage du feu (grillades et barbecues) hors des lieux prévus à cet effet ;

- interdiction de fumer en zone naturelle ;

- ne pas jeter de mégots ou tout autre objet susceptible de provoquer un incendie ;

- ne pas entreprendre de travaux d’incinération de végétaux ou de débroussaillement par brûlage de parcelle.

Causer un incendie volontairement est passible d’une peine de 10 ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende. Causer un incendie en laissant par exemple un mégot de cigarette s’embraser, est passible d’une peine de 1 an de prison et 15 000 euros d’amende. Ces peines peuvent être majorées.

Si vous êtes témoin d’un incendie, appelez les pompiers (tél. 18 ou 112) en précisant la localisation exacte du sinistre.

Concours national des jardins potagers

Créé par le 21 juin 2017 | Dans : Affaires sociales, Environnement

Passionnés de jardin potager, n’hésitez pas à vous inscrire au Concours national des jardins potagers avant le vendredi 30 juin : c’est un moyen ludique et intéressant pour stimuler et développer vos talents de jardinier. Votre potager peut forcément concourir dans l’une des 4 catégories proposées, l’important est qu’il réponde avec bon sens aux critères de sélection du jury : connaissance des plantes cultivées et association judicieuse de variétés en fonction de la région et de la saison ; pratiques de jardinage ; esthétique du potager (insertion du jardin dans le site, originalité du tracé, etc.). Notez, et cela confirme la tendance actuelle, que les récompenses du concours des années précédentes ont montré une nette préférence du jury pour les jardins potagers cultivés en bio.

➤ Pour participer : demandez un dossier de candidature et le règlement du concours à la SNHF (84, rue de Grenelle 75007 Paris ou par mail à sections@snhf.org), ou téléchargez-les sur le site de l’Association Le jardin du Cheminot (www.jardinot.fr) ou du GNIS (www.gnis.fr).

Restrictions d’eau pour 34 communes des Pyrénées-Orientales dont Tordères

Créé par le 20 juin 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Après une année 2015-2016 particulièrement marquée par un important déficit pluviométrique et par des niveaux des nappes phréatiques de la Plaine du Roussillon historiquement bas, les précipitations de ces derniers mois n’ont pas permis une recharge suffisante sur certaines parties du territoire.

Ainsi la situation est particulièrement sensible sur la bordure côtière pour la moitié Nord du département, dans les Aspres et sur une partie de la vallée du Réart. Le niveau des nappes phréatiques y est déjà très bas.

Sans attendre, afin de préserver la ressource pour assurer les besoins essentiels dans les mois à venir, en application du code de l’environnement, Philippe Vignes, préfet du département des Pyrénées-Orientales a décidé de limiter certains usages non essentiels, satisfaits par les eaux souterraines.

Ainsi, sont interdits :

- l’arrosage, de 8h à 20h, des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature à l’exception des jardins potagers ;
- le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (sanitaires, alimentaires ou techniques) et pour les organismes liés à la sécurité publique ;
- le remplissage des piscines, hors mise à niveau ;
- le lavage à l’eau des voiries, sauf impératifs sanitaires et à l’exception des lavages effectués par des balayeuses laveuses automatiques ;
- le nettoyage à l’eau des terrasses et des façades, hors travaux ;
- le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert.

Ces mesures ne s’appliquent pas aux usages satisfaits à partir de l’eau issue des rivières et des canaux.

Les communes concernées par ces restrictions d’usage sont :

- Canet-en-Roussillon, Le Barcarès, Sainte-Marie, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Torreilles;

- Alenya, Bages, Banyuls-dels-Aspres, Brouilla, Cabestany, Canohès, Corneilla-del-Vercol, Elne, Fourques, Llupia, Montauriol, Montescot, Ortaffa, Passa, Perpignan, Pollestres, Ponteilla, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saint-Jean-Lasseille, Saleilles, Terrats, Théza, Tordères, Tresserre, Trouillas, Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Vivès.

Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable en matière d’utilisation de l’eau.

Si l’évolution de la situation, qui fait l’objet d’un suivi régulier, le justifiait, des mesures complémentaires pourront être mises en place.

Attention : pic de pollution à l’ozone ce mercredi dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 14 juin 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Le niveau de pollution de l’air par l’ozone a dépassé le seuil dit « d’information et de recommandations » (niveau 1 sur 2) ce mercredi dans les Pyrénées-Orientales. Le taux de concentration d’ozone dans l’air (180 microgrammes par m3, mesuré par Air-Languedoc-Roussillon)  induit qu’une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine des populations sensibles. Sont concernés : les enfants, les personnes âgées, les patients atteints de maladies respiratoires, asthmatiques, allergiques, ou atteints de maladies cardio-vasculaires. 

Voici les recommandations à suivre pour les personnes les plus sensibles:

- évitez les activités physiques et sportives, en extérieur comme en intérieur, privilégiez les activités calmes;

- évitez les zones fortement polluées, comme les grandes artères, les rues encaissées, les périphériques et, par extension, toute zone de trafic intense;

- évitez de prendre sa voiture pour ne pas aggraver le phénomène de pollution, privilégiez le covoiturage et les transports collectif;

- enfin, pensez à renouveler l’air intérieur de votre domicile aux heures fraîches du matin et du soir quand le trafic est plus faible.

Selon Air-Languedoc-Roussillon, tout devrait rentrer dans l’ordre ce jeudi.

12345...36

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...