Environnement

Articles archivés

L’alimentation : grande cause régionale 2018 en Occitanie

Créé par le 16 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

L’alimentation est un sujet de la vie quotidienne pour nos concitoyens. Ils attendent de la puissance publique des actions en matière de santé publique, de qualité des produits, mais ils se questionnent également en termes d’impacts sociétaux, économiques, agricoles, environnementaux, de lien social, d’éthique, et de sauvegarde de notre territoire.

En Occitanie, le domaine de l’alimentation représente un secteur économique essentiel, avec près de 2000 entreprises agro-alimentaires et exploitations agricoles qui emploient 164 000 personnes, soit le premier employeur régional.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a donc décidé de faire de l’alimentation la grande cause régionale de l’année 2018 et proposera prochainement un grand plan régional destiné à accompagner tous les acteurs du secteur alimentaire, lequel sera concerté avec les citoyens.
Ce plan proposera des actions à finalités économiques, environnementales, sociales, sanitaires et culturelles.

La construction d’une politique régionale de l’alimentation s’appuie d’abord sur une grande concertation : celle-ci a commencé dès la fin de l’année 2017, avec des débats et des rencontres avec les professionnels des filières agricole et agro-alimentaire, des organismes représentant les consommateurs et des experts.

Cette démarche entend faire émerger les enjeux du futur plan alimentation et a pour objectifs de :

  • favoriser la mise en place progressive d’un cercle vertueux de reconquête de la relation entre consommateurs et producteurs locaux ;
  • permettre au plus grand nombre, notamment les personnes vivant avec un revenu faible et étant en situation d’insécurité alimentaire, de disposer d’une alimentation de qualité, saine et équilibrée, à des prix socialement acceptables ;
  • structurer et développer les filières économiques de proximité, en adaptant la production locale à la demande régionale et en favorisant des prix plus rémunérateurs pour les producteurs ;
  • renforcer les achats effectués par les lycées en matière de restauration collective en faveur de l’achat local et bio ;
  • préserver l’environnement et favoriser la transition énergétique.

Parallèlement, il s’agit aussi de sensibiliser les consommateurs, les jeunes notamment, pour manger mieux et d’accompagner leur prise de conscience quant à leur rôle de citoyens-acteurs économiques susceptibles d’orienter l’évolution des modes de production et de distribution.

Dès ce mois d’avril 2018, la Région a décidé de consulter largement les habitants d’Occitanie, via un questionnaire. Jusqu’à fin juin, le grand public a donc la possibilité d’y participer en ligne. Cliquer ici pour accéder au questionnaire en ligne.

Pour lutter contre les moustiques, adoptez des chauve-souris !

Créé par le 13 avr 2018 | Dans : A retenir, Environnement, Santé

Vous en avez assez des insecticides, du spray et des plaquettes anti-moustiques? Pour vous débarrasser des moustiques de manière rapide et écologique tout en étant innovant, installez des chauves-souris près de chez vous, car en une nuit, une chauve-souris peut manger jusqu’à 2000 moustiques!

Comment faire pour attirer ces sympathiques tueuses de moustiques dans votre jardin ou sur votre terrasse ? Il suffit d’une boîte parallélépipédique d’environ 35 cm sur 60 cm, assemblée sans agents liants (colles) et colorants, qui pourraient repousser votre hôte.

Les « bat box » (c’est ainsi qu’elles ont été rebaptisées), existent depuis quelques années déjà. Vous pouvez construire votre boîte faite maison en utilisant des planches de bois épaisses d’au moins 1,5 cm, mais on trouve également des boîtes toutes faites dans certaines grandes surfaces ou magasins de bricolage. 

La meilleure période pour proposer vos nichoirs aux chauves-souris se situe de mars à mai, quand celles-ci sortent de leur hibernation : la boîte doit être accrochée au minimum à quatre mètres du sol, il faut ensuite attendre l’arrivée d’au moins un couple de locataires potentiels.

La boîte peut être accrochée sur un mur (par exemple sur la paroi extérieure de la maison), à proximité des zones boisées ou directement sur un arbre. Il ne faut pas monter la boîte sur des plaques métalliques (au risque de rebuter complètement les chauves-souris) et s’assurer que l’emplacement ne soit pas exposé à des éclairages nocturnes, car les chiroptères ont besoin de pouvoir déterminer l’arrivée du crépuscule, sans perturbations. À la fin de la saison, les chauves-souris retourneront dans les grottes et cavités souterraines où elles passeront à un état de léthargie pour affronter l’hiver.

Le conseil municipal de Tordères dit non au compteur Linky

Créé par le 07 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Santé

Suivant la volonté de la commission extra-municipale, réunie en juin 2017 pour débattre du compteur Linky, le conseil municipal de Tordères a décidé d’appliquer un « principe de précaution » et de s’opposer à l’implantation des compteurs Linky dans la commune (prévue dans le courant de l’année). Notre commune rejoint ainsi les quelques 600 municipalités françaises qui s’opposent fermement au déploiement de ce compteur communiquant.

Voici la délibération adoptée par le conseil municipal de Tordères lors de sa dernière réunion.

Refus du déclassement des compteurs d’électricité existants et de leur élimination – opposition aux compteurs Linky.

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Locales,

Vu l’article L2121-21 du Code Général des Collectivités Locales,

Vu l’article L3121-1 du Code Général des Collectivités Locales,

Considérant que les compteurs d’électricité sont des ouvrages basse tension du réseau public de distribution,

Considérant que les compteurs sont affectés au service public de distribution de l’électricité et font l’objet d’un aménagement indispensable à l’exécution des missions de ce service public,

Considérant qu’en vertu de l’article L322-4 du Code de l’énergie, les ouvrages des réseaux publics de distribution sont la propriété des collectivités publiques et de leur groupement désignés au IV de l’article L2224-31 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Considérant que les compteurs relèvent du Domaine Public de la Commune,

Considérant que la compétence d’autorité organisatrice d’un réseau public de distribution a été transférée par la commune à un établissement public,

Considérant qu’en vertu de l’article L1321-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le transfert de compétence entraîne de plein droit la mise à la disposition de l’établissement public des biens meubles et immeubles utilisés pour l’exercice de cette compétence,

Considérant que la mise à disposition des biens, et notamment des compteurs électriques, n’emporte pas un transfert de propriété de ces biens qui demeurent la propriété de la Commune,

Considérant que la décision de remplacer les compteurs existants par un compteur communicant n’a pas, par sa nature et sa portée, le caractère d’une décision de gestion qui relèverait de la compétence de l’établissement public,

Considérant qu’en cas de désaffectation d’un bien du Domaine Public d’une commune mis à la disposition d’un établissement public, la Commune recouvre l’ensemble de ses droits et d’obligations sur ce bien,

Considérant que la destruction, l’élimination ou le recyclage des compteurs électriques existants implique leur aliénation, ce qui suppose une décision préalable de déclassement,

Considérant que la décision de déclassement d’un bien va au-delà d’un simple acte de gestion relevant de la compétence de l’établissement public,

Considérant que la Commune, en tant que propriétaire des compteurs, est seule compétence pour prononcer le déclassement d’un bien de son Domaine Public et son élimination,

Considérant que l’établissement public ne peut pas aliéner les compteurs existants sans le consentement préalable de la Commune et le déclassement préalable des compteurs,

Considérant les incertitudes en matière de santé, de respect de la vie privée et des libertés individuelles, du coût de déploiement et des économies pour le contribuable.

Il est proposé au Conseil Municipal :

- de refuser le déclassement des compteurs d’électricité existants,

- d’interdire l’élimination des compteurs existants et leur remplacement par des compteurs communicants Linky sans le consentement préalable de la Commune et une décision de désaffectation de la part de son Conseil Municipal.

Le Conseil Municipal après avoir délibéré valablement et à l’unanimité des membres présents et représentés,

- Refuse le déclassement des compteurs d’électricité existants,

- Iinterdit l’élimination des compteurs existants et leur remplacement par des compteurs communicants Linky sans le consentement préalable de la Commune et une décision de désaffectation de la part de son Conseil Municipal.

Dépôts sauvages en bordure de rivière, ça suffit !

Créé par le 02 avr 2018 | Dans : Environnement

Notre municipalité a été alertée, en début de semaine dernière, par des habitants de Fourques et des propriétaires riverains, que le camion d’une entreprise de démolition se rendait régulièrement sur une parcelle agricole, au lieu-dit « La Teularie » (traverse de Passa), pour y déverser des gravats et des encombrants (mobilier de salle de bain, etc.), parfois dangereux (tuyaux en amiante), ainsi que des palmiers. Ces dépôts sauvages sont ensuite répartis le long des berges d’un affluent de la rivière Joncayrole (sur une centaine de mètres).

Les services du Syndicat Mixte Bassin Versant du Réart, en charge des rivières, ainsi que ceux de l’ONEMA et de la DTTM, ont procédé aux constatations d’infraction d’usage (dépôt sauvage mais également déversement de pesticides sur les berges de la rivière).

Nous rappelons que le responsable de ce type d’agissements, indignes et intolérables, peut encourir jusqu’à 75 000€ d’amende.

berge et dépôt sauvage gravats et lavabo palmier tuyaux amiantés

Chutes de neige attendues en plaine dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 19 mar 2018 | Dans : A retenir, Environnement, Transports

En cette veille de printemps et malgré le grand soleil de ce début de journée, Météo France confirme l’arrivée de la neige dans les l’Aude et les Pyrénées-Orientales, ce lundi soir. L’épisode neigeux devrait commencer en première partie de nuit. Les chutes sont prévues dès 100 à 200 mètres d’altitude mais la plaine pourrait également être touchée selon l’évolution du phénomène. 

Dans le bulletin de vigilance orange émis par Météo France ce lundi matin, des chutes de neige ou du verglas, dans des proportions importantes, sont attendues à partir de 18h.

En première partie de nuit les précipitations vont devenir neigeuses. Elles persisteront jusque vers 4h, mardi matin, sur l’Aude, jusque vers 6h sur les Pyrénées-Orientales.

Selon Météo-France, cette neige devrait être lourde et collante. 

En terme de circulation, les services des routes prévoit :

Sur l’A9 : neige au niveau du Perthus : 2 à 7 cm, localement 8/10 cm;

A partir de 300 à 500 m (essentiellement Corbières, Pyrénées) : de 10 à 20 cm de cumul.

A partir de 500 à 1000 m (essentiellement Corbières, Pyrénées) : 20 à 25 cm, localement 30 cm.

En matinée de mardi, après 6 ou 7h, et jusque vers 10h et même si la perturbation se sera décalée plus au sud, le sol pourra rester glissant. En raison d’une forte tramontane, des phénomènes de congères pourraient également se former.

Mobilisation générale contre les projets éoliens industriels des Aspres

Créé par le 10 mar 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Afin de protester contre les projets d’implantation d’éoliennes industrielles en cours dans les Aspres et qui pourraient durement impacter notre commune, le Collectif le Vent Tourne organise une grande réunion publique d’information et de mobilisation le VENDREDI 23 MARS, à 18h30, à la Maison des Jeunes et de la Culture de THUIR (proche du collège Pierre Moréto).

Habitants des Aspres, habitants de Tordères, il est important de se mobiliser, venez nombreuses et nombreux !

Info et renseignement sur https://adoizon.wixsite.com/le-vent-tourne

Réunion d’information sur la Réserve Intercommunale de Sécurité Civile des Hautes-Aspres

Créé par le 05 mar 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Afin d’élargir le nombre de volontaires et, par la même occasion, la zone de surveillance de la Réserve Intercommunale de Sécurité Civile (RISC) d’Oms/Taillet, une réunion publique d’information est organisée le JEUDI 22 MARS, à 9h, à la salle polyvalente d’Oms (sous la mairie).

Au programme :

9h/9h30 : Accueil des participants

9h30/10h30 : debriefing pour la saison 2017 et propositions pour la saison 2018.

10h30/11h30 : exposé sur la faune et la flore du massif.

À l’issue de la réunion, les participants pourront s’ils le souhaitent se porter volontaires et ainsi participer à la protection de la forêt.

Réunion d’information sur le frelon asiatique à Llauro

Créé par le 28 fév 2018 | Dans : A retenir, Environnement, Infos pratiques

Arrivé dans le département des Pyrénées-Orientales il y a maintenant huit ans, le frelon asiatique s’est durablement installé, notamment dans les Aspres. La population constate la présence croissante de cet insecte invasif et ses dégâts grandissants occasionnés sur les fruits, les insectes endémiques et bien entendu, sur les abeilles.

Afin de réduire au maximum les nuisances, le piégeage des fondatrices, futures reines, est le moyen le plus efficace actuellement.

Les personnes sensibilisées par la présence du frelon asiatique, par son impact dévastateur sur les colonies d’abeilles et autres insectes sauvages peuvent, dès maintenant, participer à une campagne de piégeage. En effet, les fondatrices sortent actuellement de leur hivernation et vont rapidement élire domicile dans un endroit abrité leur permettant de fonder de nouveaux nids.

Piéger une fondatrice aujourd’hui, ce sont des milliers de frelons en moins l’été prochain.

Pour comprendre la biologie du frelon asiatique et organiser méthodiquement le piégeage, l’association Apidécouvertes invite les habitants des Aspres à participer à une réunion publique d’information sur le piégeage du frelon asiatique, qui de déroulera à la salle des fêtes de Llauro, le samedi 3 mars, à 18h.

La neige attendue en plaine dans les Pyrénées-Orientales

Créé par le 27 fév 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Transports

Météo-France annonce un épisode neigeux pour le département des Pyrénées-Orientales, ce mercredi 28 février 2018. La neige est annoncée pour une courte période, entre 7h et 15h. Toutefois, on attend à peine un centimètre de neige dans la plaine. La neige sera plus abondante sur les reliefs puisque 5 à 20 cm sont attendus dans la montagne catalane, 3 cm sur les Albères et les Corbières ainsi que 5 à 10 cm dans le Vallespir.

La limite pluie-neige remontera à la mi-journée à 200-500m, 1300m en fin d’après-midi, 1700m en soirée. Ces chutes de neige seront accompagnées le matin d’un vent d’Est soutenu avec des rafales de 60 à 80 km/h. Ce vent faiblira à l’intérieur des terres l’après midi mais se maintiendra sur le littoral.

Alternative aux pesticides : exposez votre jardin !

Créé par le 10 fév 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques

Dans le cadre la « Semaine alternatives aux pesticides », le collectif Alternatives aux Pesticides 66 et la Cyberbodega de Perpignan vous proposent de participer à une exposition temporaire de photos sur le thème du jardin des 4 saisons sans pesticides, le vôtre, bien sûr, ou celui d’un autre jardinier, de la façon suivante : un envoi (par e-mail) d’une à trois photos que vous aimez bien, plan d’ensemble ou détails, d’un jardin, cultures potagères, légumes et fruits, arbres fruitiers, vignes, plantes médicinales, fleurs, ruches, hôtel d’insectes, outils… (culture bio!) accompagnées de petits commentaires et pourquoi pas de vos expériences.

Sur tous les envois, 15 photos en tout seront sélectionnées et composeront l’expo qui aura lieu à la Cyberbodega durant la « Semaine alternatives aux pesticides » qui se déroulera cette année du 19 mars au 1er avril pour ce qui concerne notre département.

La date limite pour envoyer vos photos est le 26 février prochain. Contact : Rollande : 04.68.52.32.54 (Cyberbodega) ou Maryse : 06.26.53.55.73 (cap66) et alternatives-pesticides66@laposte.net

123456...40

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...