Histoire

Articles archivés

Cérémonie du 8 mai 1945

Créé par le 01 mai 2016 | Dans : A retenir, Equipe municipale et commissions, Histoire

Le conseil municipal vous donne rendez-vous à 11h00, le dimanche 8 mai, au Monument aux Morts, devant l’église, pour le dépôt d’une gerbe en souvenir des femmes et des hommes qui ont combattu la barbarie nazie. L’hommage sera suivi du pot de la Paix et de l’amitié entre les peuples.

Visite des fouilles du Château Royal de Collioure

Créé par le 04 avr 2016 | Dans : Histoire

Les archéologues du service du Patrimoine du Conseil Départemental des  Pyrénées-Orientales, en charge des fouilles au Château royal de Collioure, vous invitent à découvrir leur travail, à l’occasion d’une journée portes ouvertes le samedi 9 avril, au Château Royal de Collioure. Ce site historique, en fouille depuis janvier 2016, a dévoilé de nombreux vestiges et objets.

Visite guidée, gratuite. Retrouvez toute la programmation culturelle du conseil départemental sur « culture66.fr »

Semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme au Mémorial de Rivesaltes

Créé par le 11 mar 2016 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Histoire, Infos pratiques

Semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme du 21 au 25 mars au Mémorial de Rivesaltes

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes fait de la semaine nationale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme un temps fort de sa programmation avec une semaine d’actions diversifiées ouverte à tous. Témoignages, rencontres, débat, atelier, projection, salon de lecture, autant de formes qui privilégient la parole directe des jeunes à l’intérieur du Mémorial comme à l’extérieur, qui associent la communauté scolaire et les acteurs associatifs et qui responsabilisent particulièrement les huit jeunes en service civique au sein du Mémorial. Témoigner, questionner, échanger, 5 jours pour développer autour des valeurs citoyennes, des liens entre les cultures, les générations et les différents groupes sociaux.

Semaine de lutte contre le racisme et l'antisémitisme au Mémorial de Rivesaltes dans A retenir 224_595_logo-semaine-21

21/03, NUIT DU MEMORIAL

Pour cette nouvelle édition, le Mémorial accueillera David Korn, ancien interné du camp de Rivesaltes entre le 21 février 1941 et le 24 avril 1942, dont la mère sera déportée du camp dans le convoi du 11 septembre 1942 via Drancy à Auschwitz-Birkenau où elle sera gazée deux jours plus tard.
Pris alors en charge par l’Oeuvre de Secours aux Enfants et les Eclaireurs Israëlites de France, il sera caché en 1943 dans une famille française de Meylan, près de Grenoble, jusqu’à la fin de la guerre, puis à Moissac, où son père, survivant de Buchenwald, viendra le chercher en septembre 1945.

Après une évocation de son parcours menée par Philippe Anglade, journaliste à France Bleu Roussillon, David Korn répondra aux questions du public.

Ouvert au public. Tarif : 5€, gratuit pour les moins de 18 ans. En partenariat avec la DILCRA.


23/03, 15h-17h, RENCONTRE/DEBAT

Rencontre avec Jean Claude Gayssot.
Jean Claude Gayssot, député de la Seine Saint Denis de 1986 à 1997, ministre de l’équipement, des transports et du logement de 1997 à 2002 au sein du gouvernement de Lionel Jospin, est notamment l’auteur de la loi « tendant à réprimer tout propos raciste, antisémite ou xénophobe » qui porte son nom, et qui réprime le négationnisme.

Ouvert au public. Gratuit. Inscription nécessaire compte tenu du nombre de places limité. En partenariat avec la DILCRA

20h, SALON DE LECTURE

Interprété par Bastien Charlery, accordéoniste, et Agnès Sajaloli, directrice du Mémorial, ce salon de lecture retrace le témoignage unique de Friedel Bohny Reiter, infirmière de la Croix Rouge Suisse qui, du 12 novembre 1941 au 25 novembre 1942, consigne dans son journal intime le quotidien qu’elle partage avec les internés du camp.
Elle y retrace la faim, le froid, la maladie, les morts, les déportations de juifs qui partiront vers Auschwitz, les moments de découragement, d’angoisse, mais aussi la distribution de nourriture, de ses allées et venues à la maternité d’Elne, du jardin qu’elle parvient à planter, des soirées passées avec les internés à chanter et à faire de la musique, de sa joie profonde à voir les enfants lui sourire et à les sauver de la mort.

Ouvert au public. Tarif : 5€, gratuit pour les moins de 18 ans. En partenariat avec la DILCRA


25/03, 18h30 : VERNISSAGE/EXPOSITION

Paris Match a organisé à l’occasion de l’inauguration du Mémorial du Camp de Rivesaltes un concours photos du camp, ouvert à tous. Les photos sélectionnées dans le cadre de ce concours sont exposées dans le Hall d’accueil du Mémorial.

20h, CREATION/CONCERT

Suite à la résidence de Bastien Charlery, un concert regroupant des morceaux d’origine kabyle, espagnole, tsigane ou juive, aura lieu au Mémorial dans le cadre de la semaine contre le racisme et l’anti-sémitisme. Ce concert sera interprété par un orchestre composé de musiciens et chanteurs amateurs ou professionnels du département.

Ouvert au public. Tarif : 5€, gratuit pour les moins de 18 ans. En partenariat avec la DILCRA

L’hommage des Tordérencs aux victimes de guerre

Créé par le 11 nov 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions, Histoire

Une trentaine de personnes ont assisté, ce matin, à la cérémonie du 11 novembre, sous un soleil radieux. Après le discours du maire et l’hommage à Paul Carbasse, Jean Carbasse, Jacques Sicre et Joseph Guisset, les quatre soldats de Tordères tombés au front entre 1914 et 1918, les enfants ont déposé une gerbe à leur mémoire et à celle de toutes les victimes de guerre au cours des siècles, suivie d’une minute de silence et de recueillement.

Dépôt de gerbe

Recueillement

Les Tordérencs ont ensuite levé leurs verres à la paix et à l’amitié entre les peuples car notre monde recense aujourd’hui encore une cinquantaine de conflits armés (dont la plupart ne sont plus des guerres entre Etats, mais des guerres civiles). Sur notre globe terrestre, il y a toujours un endroit où l’on tue et l’on assassine des hommes, des femmes, des vieillards, où l’on détruit physiquement «l’autre». Il y a aujourd’hui plus de 300 000 enfants-soldats à travers le monde. Le nombre de réfugiés ne cesse d’augmenter dans des proportions alarmantes : on est passé de 1,4 million en 1960, à 19 millions en 1998 et, selon les sources officielles de l’ONU, à plus de 52 millions aujourd’hui. En 2015, les dépenses militaires mondiales se chiffrent à 1776 milliards de dollars, soit une augmentation de presque 50% par rapport à 1998. Loin de se pacifier, ce monde est mis à feu et à sang toujours davantage pour le plus grand profit des marchands d’armes qui continuent à spéculer sur la mort. Maudits soient les marchands d’armes! Maudite soit la guerre! Nous avons encore beaucoup à faire pour construire le monde sans armes auquel rêvaient les Poilus de 14-18, pour que chacun cesse de croire et de faire croire que l’homme est l’ennemi de l’homme. Le meilleur hommage qu’on puisse rendre aux Poilus, c’est de ne pas laisser se banaliser la violence, d’où qu’elle vienne, et de mobiliser nos énergies pour imposer le seul et unique choix qui devrait être le nôtre : celui de l’humanité, celui de la vie, celui de l’avenir.

Cérémonie commémorative à la gloire du Maquis Henri Barbusse

Créé par le 02 juil 2015 | Dans : A retenir, Histoire, Infos pratiques

Les Amis du Maquis Henri Barbusse communiquent :

  En présence du représentant national de l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), la cérémonie commémorative consacrée à la gloire du Maquis Henri Barbusse au col de la bataille, aura lieu cette année, samedi 4 juillet, à 10h30, au col de la Bataille.

  Unique dans notre département, elle évoque le souvenir de la lutte armée de la Résistance durant laquelle guerilleros et FTP furent les unités les plus agissantes.

  Cette cérémonie sera rehaussée par l’inauguration d’un panneau explicatif dressé près de la stèle, résumant l’histoire du Maquis Henri Barbusse et destiné au grand public, promeneurs, randonneurs, touristes, voyageurs, étudiants, etc.

  Un hommage sera rendu aux guerilleros, alliés naturels des FTP et frès de combat du Maquis Henri Barbusse. Ce moment sera suivi d’une conférence de presse ouverte à tous, avec la participation du dernier survivant du Maquis Henri Barbusse. Le verre de l’amitié clôturera cette cérémonie.

Les Tordérencs ont célébré la Paix et l’Amitié entre les peuples

Créé par le 09 mai 2015 | Dans : Equipe municipale et commissions, Histoire

Les habitants de Tordères sont venus nombreux assister à la commémoration du 8 mai 1945. Une quarantaine de personnes, dont une dizaine d’enfants et d’adolescents, ont écouté avec attention le discours du maire qui a largement évoqué la Résistance des Pyrénées-Orientales et particulièrement celle du canton, ainsi que le tristement célèbre camp de Rivesaltes.

8 mai

Puis les enfants ont procédé au dépôt d’une gerbe avant que l’assemblée ne respecte une minute de silence en hommage aux victimes de la Seconde Guerre Mondiale qui fit près de 65 millions de morts, ainsi qu’aux Résistants qui, venus du monde entier, rallumèrent les lumières de notre pays.

8 mai bis

La commémoration a été suivie d’un apéritif où chacun a levé son verre à la Paix et à l’Amitié entre les peuples. Merci à toutes et à tous d’être venus aussi nombreux.

8 mai ter

Cérémonie du 8 mai 1945

Créé par le 27 avr 2015 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Equipe municipale et commissions, Histoire, Infos pratiques

Le conseil municipal vous donne rendez-vous à 11h00, le vendredi 8 mai, au Monument aux Morts, devant l’église, pour le dépôt d’une gerbe en souvenir des femmes et des hommes qui ont combattu la barbarie nazie. L’hommage sera suivi du pot de la Paix et de l’amitié entre les peuples.

La deuxième tranche des travaux de l’église est en préparation

Créé par le 24 jan 2015 | Dans : Eglise, Histoire

  La commune de Tordères, consciente de la valeur patrimoniale de l’église Saint-Nazaire (Xème , XIIIème et XVIIème s.), a engagé depuis 2008 une mobilisation des acteurs locaux du patrimoine afin de sauvegarder et de restaurer cet édifice emblématique de l’histoire du village.

  La commune a ainsi initié, en 2009, la restauration du retable du maître-autel, dédié à Saint-Nazaire et Saint-Celse, opération menée en partenariat avec le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine (CCRP) du Conseil Général.

  Elle a ensuite fait réaliser une étude architecturale et patrimoniale de l’église. Cette étude, rendue en juin 2010, a défini techniquement et évalué financièrement les opérations nécessaires à la restauration de l’édifice en deux tranches.

   A la suite de plusieurs réunions publiques d’information exposant les conclusions du diagnostic patrimonial, un groupe d’habitants du village, relayant la municipalité, a monté, en décembre 2010, l’Association de Sauvegarde de l’église de Tordères (ASET), dans le but de faire connaître l’édifice et de promouvoir sa restauration par le biais de visites et d’animations thématiques. Cette mobilisation citoyenne, soutenue par la Fondation du Patrimoine, relayée par l’équipe municipale, et associée entre autres aux subventions du Conseil Général, de la Communauté de Communes des Aspres et de la fondation Sauvegarde de l’Art Français, a permis de lancer fin novembre 2012 la première tranche des travaux de restauration de l’église.

 Achevés en mai 2013, ces travaux ont permis:

- de consolider le chevet, de restaurer sa couverture trilobée, de restaurer ses parements extérieurs, enduits et badigeons intérieurs, en intégrant réseau électrique et éclairage,

- de consolider la sacristie, de restaurer fenêtre, oculus et ayguera, de restaurer ses parements extérieurs, enduits et badigeons intérieurs, en intégrant réseau électrique et éclairage,

- de refaire l’intégralité de la couverture tuile canal sur charpente bois de la travée Sud de la nef,

- de mettre hors d’eau l’actuelle tour-clocher couverte en lloses, bâtie sur l’ancien chevet de l’église primitive du Xe siècle.

 L’équipe municipale et l’Association de Sauvegarde de l’église de Tordères souhaitent désormais achever la restauration de l’église, par le biais de deux tranches de travaux.

 La deuxième tranche des travaux devrait démarrer fin 2015 et sera consacrée aux éléments suivants :

1) Achèvement de la restauration extérieure de l’édifice : confortement structurel et assainissement des maçonneries non traitées en tranche 1, restauration des parements extérieurs des façades échafaudées (dévégétation, piquage et dépose des éléments parasites des façades, réouverture de la baie pré-romane de la façade sud, reprise de l’encadrement de la baie d’axe sud actuelle, rejointoiement sur pierre de taille, enduit à pierre vue des façades – identique à celui réalisé lors de la 1ère tranche)

2)  Restauration de l’intérieur de la nef (hors dallage) : habillage bois des rampants de toiture de la nef, restauration des enduits et badigeons intérieurs, création d’un éclairage adapté dans la nef (déplacement de l’armoire électrique dans la sacristie, avec portes menuisées, création d’un réseau de distribution intégré sous dallage et partiellement encastré dans les murs, pose de luminaires pour mise en valeur architecturale de la nef), sécurisation des objets mobiliers et divers, notamment de la statue du 15ème siècle dite « de Saint-Nazaire » (sécurisation de la statuaire par pattes et vis sécurisées, renforcement de la porte d’entrée, etc.).

  L’estimation financière pour cette tranche de travaux s’élève à 108 800€ pour le gros œuvre, 12 000€ pour l’architecte, et quelques frais annexes (publication des appels d’offre, etc.), soit un total de 123 768€ (HT). Le conseil municipal a d’ores et déjà déposé plusieurs demandes d’aides et de subventions, notamment auprès de l’Etat, du Conseil Général des Pyrénées-Orientales et de la Fondation du Patrimoine. Un subventionnement à hauteur de 80% est attendu, ce qui permettrait à la commune de ne débourser que 24 753€. Naturellement, comme toujours, la Communauté de Communes sera également aux côtés de la commune grâce au fond de concours. Les réponses écrites des différentes  structures et organismes devraient être connues assez rapidement mais plusieurs d’entre eux ont déjà témoigné oralement de leur volonté de participer. Le FCTVA (Fond de Compensation de la TVA), qui revient à la commune suite aux précédents travaux, est assez conséquent (environ 20 000€) et constitue un « matelas financier » bienvenu pour envisager sereinement cette seconde tranche de travaux.

  Plus que jamais, il est important d’adhérer à l’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères qui, comme lors de la précédente tranche, va participer activement à l’organisation d’une grande souscription populaire sans laquelle la commune ne pourrait obtenir l’aide de la Fondation du Patrimoine (à hauteur de 10 000€). Merci d’avance à tous de votre soutien !

Pour contacter l’Association de Sauvegarde de Tordères, vous pouvez lui écrire à l’ASET, Mairie de Tordères, 2 rue des écureuils, 66300 Tordères, ou par courriel : eglisetorderes@gmail.com 

Pour la réhabilitation des « Fusillés pour l’exemple » de 14-18

Créé par le 19 nov 2014 | Dans : A retenir, Histoire

L’Association Républicaine des Anciens Combattants, la Libre Pensée, La Ligue des Droit de l’Homme, le Mouvement de la Paix, Femmes Solidaires, Les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation des Pyrénées-Orientales communiquent :

Lors de la guerre 14-18, devant l’horreur des combats qui les attendaient, face à l’incohérence et l’inutilité de la montée des première lignes « pour gagner la tranchée adverse », nombre de soldats refusèrent de participer à cette boucherie. Décision fut prise par les principaux généraux, dont Nivelle, Joffre et Pétain, de fusiller arbitrairement, « pour l’exemple », des soldats afin de forcer les autres à se battre. Le président Sarkozy s’était engagé à les réhabiliter. En 2008, il déclarait : « Je veux dire, au nom de la Nation, que beaucoup de ceux qui furent exécutés alors ne s’étaient pas déshonorés, n’avaient pas été des lâches mais que, simplement, ils étaient allés jusqu’à l’extrême limite de leurs forces ». Il s’est ensuite dédit. De même, le président du conseil général de Corrèze, François Hollande, a voté la réhabilitation collective que le président Hollande se refuse encore à prononcer. La Grande-Bretagne et l’Allemagne ont reconnu les erreurs de leurs généraux et ont réhabilité collectivement les centaines de « Fusillés pour l’exemple » de leur pays. Qu’attend la France?

Cérémonie du 11 novembre

Créé par le 14 oct 2014 | Dans : Affaires sociales, Equipe municipale et commissions, Histoire

Le conseil municipal de Tordères vous donne rendez-vous à 11h00, le mardi 11 novembre, au monument aux morts, devant l’église, pour le dépôt d’une gerbe à la mémoire des Poilus de Tordères qui sont tombés pendant la Première Guerre Mondiale : Jean Carbasse, Paul Carbasse, Joseph Guisset et Jacques Sicre.

La cérémonie sera suivie d’un apéritif.

12345...8

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...