Infos pratiques

Articles archivés

Réunion de l’Association de sauvegarde de l’église de Tordères

Créé par le 07 fév 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Eglise, Infos pratiques

img1306.jpg  

L’Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères a vu le jour en décembre 2010. Laurent Vinour en a été élu président, Colette Noé, trésorière, Jean Blin, secrétaire et Julien Béraha, secrétaire adjoint.

Cette association a pour but d’épauler la municipalité en organisant une participation citoyenne à la restauration de notre église pré-romane qui, venue du fond des âges (première mention en 899) et n’ayant connu que peu de travaux au cours du XXème siècle, se délabre un peu plus d’année en année.

Vous êtes invités à participer à la prochaine réunion, le vendredi 11 février, à 20h30, à la salle polyvalente (mairie), en présence de Bruno Morin, architecte en charge de l’étude diagnostique, de Paul Estienne, délégué départemental de la Fondation du Patrimoine, et de René Olive, Président de la Communauté de Communes des Aspres. Venez nombreux!

Pour tout renseignement ou don, écrire à  : Association de Sauvegarde de l’Eglise de Tordères, Mairie, 2 rue des écureuils, 66300 Tordères, ou téléphoner au 04.68.38.80.58, mail :  mona.mona@orange.fr

Des travaux sur le Chemin du Lladac

Créé par le 24 jan 2011 | Dans : A retenir, Infos pratiques

Comme prévu car cela devenait urgent, la partie goudronnée du Chemin du Lladac va être rénovée (du transformateur électrique qui est sur la D615 aux pins à partir desquels commence le chemin de terre). Les pieds de poule seront comblés et les bas-côtés prendront un coup de jeune. Les travaux commenceront le mercredi 26 janvier. Merci de votre compréhension pour les éventuels désagréments que cela pourrait causer, notamment aux viticulteurs qui travailleront dans ce secteur dans les jours à venir.

Une nouvelle carte postale en vente

Créé par le 21 jan 2011 | Dans : A retenir, Eglise, Infos pratiques

  Une nouvelle carte postale de Tordères, représentant l’église sous la neige, est en vente à la mairie pour la modique somme de 50 centimes. C’est Anne Sicard (modeste mais grande photographe amatrice !) qui en est l’auteur. Tous les bénéfices seront bien entendu directement reversés pour la restauration de l’église.

Lutter contre l’homophobie

Créé par le 13 jan 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Life LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), association gay des Pyrénées-Orientales vient de renouveler son bureau, en assemblée générale, à Thuir. A cette occasion, la nouvelle équipe a réaffirmé sa volonté de combattre les discriminations et d’obtenir l’égalité des droits des personnes d’orientation sexuelle différente, dans un esprit de convivialité, de respect et de solidarité.Les permanences de l’association sont ouvertes au public chaque mardi de 12h à 14h au 52, rue Foch à Perpignan, et chaque vendredi de 18h à 20h au 45, avenue des Baléares à Perpignan (local de l’association Aides).
 
Life L.G.B.T. 66, 52 rue du Maréchal-Foch, Perpignan, tél : 06.46.15.91.84 ou 09.54.01.99.89 - Mail : lifelgbt66@gmail.com  

Accès internet par satellite

Créé par le 12 jan 2011 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La Région Languedoc-Roussillon et le Conseil Général des Pyrénées-Orientales ont lancé un programme de résorption des zones blanches en haut débit et de rendre ainsi éligible à l’internet haut débit de 2 Mbit/s minimum 80% des habitants dans 100% des communes de la région.

Ce programme utilise, chaque fois que la réglementation le permet, la technologie ADSL et 318 armoires de raccordement abonné en zone d’ombre (NRAZO) seront ainsi installées d’ici juillet 2011.

Toutefois, la réglementation actuellement en vigueur en France ne permet pas d’équiper certaines communes et il faudra alors utiliser la technologie satellitaire.

La commune de Tordères ne pouvant pas recevoir une armoire NRAZO sur l’équipement de sous-répartition, la Région et le Conseil Général des Pyrénées-Orientales se proposent d’aider financièrement les administrés qui en feront la demande, à hauteur de 240€ par foyer. Cette somme permettra soit d’aider à l’acquisition d’une parabole satellite, soit de financer l’installation de la parabole, soit d’augmenter le niveau de prestation proposé par le fournisseur d’accès internet par satellite.

Pour vérifier son éligibilité à cette aide financière, chaque foyer devra se rendre sur le site internet www.languedocroussillonhautdebit.fr , soit appeler le 0810.00.93.57 muni de son numéro de téléphone fixe. Le serveur d’éligibilité indiquera en temps réel la possibilité ou non de bénéficier de l’aide de la Région et du Conseil Général.

 

Crématorium Public de Perpignan

Créé par le 30 déc 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

Le Crématorium Public de Perpignan et des Pyrénées-Orientales est ouvert au public depuis décembre 2008.

Plus de cent communes (dont Tordères) sont adhérentes, ce qui montre l’intérêt pour les collectivités territoriales de cet outil structurant.

Après différentes péripéties judiciaires qui semblent maintenant achevées, la montée en puissance s’effectue vers l’équilibre avec 900 crémations par an.

Son utilisation a été démontrée puisque celui de Canet en Roussillon, qui était le plus cher de France, a baissé de 32% pour le profit de l’usager des Pyrénées-Orientales.

L’accent est mis sur la qualité, les locaux, l’accueil de la famille et le déroulement de la cérémonie.

D’ores et déjà, les témoignages nous permettent de souligner la satisfaction qu’expriment les usagers.

Prise en charge des personnes sans abri : ayez le réflexe 115

Créé par le 28 déc 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

La Préfecture communique :

Une grande vigilance doit être maintenue concernant les personnes marginalisées et isolées installées dans des abris de fortune. Les centres d’hébergement d’urgence sont mobilisés dans chaque arrondissement et un dispositif de transport de nuit est assuré par la Croix Rouge sur tout le département, tous les jours de la semaine, de 17h à 7h.
Ayez le réflexe d’appeler le 115 pour une demande d’hébergement ou de transport, le 15 en cas de détresse vitale.
+ d’infos sur les centres d’hébergement

Marie Maffrand nommée Chevalier de la Légion d’Honneur

Créé par le 09 déc 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Communauté de Communes des Aspres, Economie locale et associations, Infos pratiques, Santé

C’est à Tordères, au sein de l’ESAT Le Mona qu’elle a largement contribué à créer, que Marie Maffrand, fondatrice et présidente de Sésame autisme Roussillon, a reçu la Légion d’Honneur des mains de Marcel Stanghellini, officier de la Légion d’honneur. Pour cette cérémonie, de nombreuses personnes étaient venues saluer son action. Etaient présents des membres du conseil d’administration de Sésame autisme, des parents d’autistes, de nombreux salariés de la structure, des élus du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, des maires ( Tordères, Fourques, Corbère-le-Château) et des élus de Perpignan, des élus des Communautés de Communes des Aspres et de Roussillon Conflent, ainsi que des représentants de l’Etat, de la MDPH, de la direction de l’hôpital de Thuir, de l’UDAF 66, du PR Aussilloux, de l’Ordre national du mérite, etc.

«Il y a 30 ans, vous faisiez face à une situation à laquelle aucune maman n’est préparée. Vous avez refusé la fatalité et avez créé l’association Sésame autisme , un Esat, un foyer d’hébergement, un foyer médicalisé, vous avez aidé à la création de deux classes d’intégration scolaire (…) et vous avez encore de nombreux projets, précisait dans sa présentation le colonel Stanghellini. Il est bon de souligner le courage, l’abnégation, l’humanité et l’amour dont vous avez fait preuve, tout en traversant des moments de doute. (…) Vous êtes tout à fait dans l’esprit qui a conduit à la création de la Légion d’honneur», concluait-il.

Marie Maffrand a reçu cette distinction avec une grande émotion, avant de remercier tous ceux qui l’aident dans son combat quotidien car, comme elle le précise, «une Marie qui s’agite ne pourrait pas grand-chose si elle était seule».

 «Ce que j’apprécie dans Sésame, c’est cet échange : il faut s’ouvrir, toujours aller vers l’autre. L’écoute et le respect nous ont permis d’avancer. Tout ce que nous faisons, c’est pour nos enfants et surtout pour eux quand nous ne serons plus là».

Merci, Marie, pour votre pugnacité et votre engagement et bonne chance pour la suite!

Immatriculation des cyclomoteurs

Créé par le 07 déc 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques

LA PREFECTURE COMMUNIQUE : 

Les cyclomoteurs d’occasion de moins de 50 cm3 qui ont été mis en circulation avant le 1er juillet 2004 doivent être immatriculés avant le 1er janvier 2011 pour être utilisés sur la voie publique. L’immatriculation n’est donc obligatoire que pour les cyclomoteurs d’occasion circulant sur la voie publique; celle-ci est possible tout au long de l’année 2011 au moment de leur utilisation sur la voie publique.

Depuis le 1er juillet 2004, les immatriculations des cyclomoteurs sont automatiques pour les nouveaux deux roues au moment de l’achat.

La date butoir du 31 décembre 2010, inscrite dans les textes, signifie qu’à compter du 1er janvier 2011, un usager qui voudrait circuler avec son cyclomoteur mis en circulation avant le 1er juillet 2004 sur les voies ouvertes à la circulation doit le faire immatriculer. Tous les cyclomoteurs anciens n’ont donc pas l’obligation d’être immatriculés au 31 décembre 2010, mais tous les usagers qui veulent circuler avec ces véhicules sur les voies ouvertes à la circulation à compter 1er janvier 2011 doivent faire immatriculer leur cyclomoteur au plus tard le 1er janvier 2011.

Le propriétaire d’un cyclomoteur qui ne circule pas sur la voie publique peut donc le faire immatriculer au-delà du 31 décembre 2010, au moment où il souhaite remettre son véhicule en circulation. La régularisation ultérieure de la situation administrative du véhicule est toujours possible.

Ce sera notamment le cas des usagers qui ne souhaiteront se déplacer avec leur cyclomoteur qu’à la fin de la période hivernale. Ils pourront faire immatriculer leur véhicule à ce moment là.

Il est rappelé que la détention d’un cyclomoteur non immatriculé ne constitue pas en soi une infraction. C’est le fait de circuler avec un cyclomoteur non immatriculé sur les voies ouvertes à la circulation qui est passible d’une amende (4ème classe, 750 euros).

Où peut-on immatriculer un cyclomoteur ?

Le propriétaire d’un cyclomoteur peut le faire immatriculer partout en France, auprès de la préfecture de son choix. Un certificat provisoire d’immatriculation (CPI) lui est délivré. Il est valable un mois et comporte son numéro SIV lui permettant de circuler immédiatement. Dans un délai d’un mois maximum, il recevra son certificat d’immatriculation à son domicile par envoi postal sécurisé. Ce numéro d’immatriculation est attribué pour toute la vie du cyclomoteur, comme c’est déjà le cas pour les autres véhicules. La délivrance du certifi cat d’immatriculation pour un cyclomoteur n’est assujettie à aucune taxe.

Pièces justificatives à fournir pour l’immatriculation

L’immatriculation des cyclomoteurs mis en circulation avant le 1er juillet 2004 requiert la production des pièces suivantes :

la demande de certificat d’immatriculation ;

les justificatifs d’identité et d’adresse ;

le justificatif de propriété (certificat de cession ou facture établie par le vendeur) ;

Si l’usager ne dispose pas du certificat de conformité original, il doit présenter en lieu et place, l’une des pièces suivantes :

le duplicata du certificat de conformité délivré par le constructeur ou son représentant en France.

la facture du véhicule sous réserve qu’elle comporte au moins le genre, la marque, le type et le numéro d’identification du véhicule ;

l’attestation d’assurance sous réserve qu’elle comporte au moins le genre, la marque, le type et le numéro d’identification du véhicule.

Afin de faciliter le traitement des demandes d’immatriculation en préfecture, les propriétaires de cyclomoteurs anciens sont invités, dans tous les cas, à se munir d’une attestation d’assurance du véhicule en cours de validité, complétée dans la mesure du possible de la présentation des attestations d’assurances des trois années précédentes. Une attestation sur l’honneur certifiant la propriété du cyclomoteur peut le cas échéant être demandée par la préfecture.

Consultez le site : www.interieur.gouv.fr

Les dangers des ondes électromagnétiques

Créé par le 06 déc 2010 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Chaque projet d’implantation d’antenne relais dans le département déclenche les foudres des riverains. Et pour cause, les ondes émises par ce type de technologies font de plus en plus débat, notamment en ce qui concerne les risques sur la santé.

Mardi 7 décembre, à 20 h au centre socio-culturel de Saint-Jean-Pla-de-Corts, le professeur Pierre Le Ruz, président du   CRIIREM (Centre de recherche et d’information indépendant sur les rayonnements électromagnétiques) animera une conférence sur «les dangers des ondes type téléphonie mobile», organisée en partenariat avec les associations Coordination antennes 66Robin des toits 66 et Vallespir terres vivantes.

L’occasion de mieux connaître ces nouvelles technologies qui font désormais partie intégrante de notre quotidien. Entrée libre.

1...144145146147148...154

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...