Santé

Articles archivés

Elèves positifs et cas contact à l’école de Tordères : quelle procédure faut-il suivre ?

Créé par le 05 jan 2022 | Dans : Ecole, Santé

Compte tenu du contexte sanitaire tendu, depuis le 3 janvier, le protocole sanitaire à l’école a évolué : la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne l’éviction du cas confirmé (pendant sept jours) et la mise en œuvre du protocole de dépistage réactif avec la suspension de l’accueil en présentiel des autres élèves dans l’attente de la réalisation d’un test.

Seuls les élèves de la classe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors de la classe) qui satisfont aux conditions suivantes peuvent poursuivre les apprentissages en présentiel sous réserve :

- de présenter un résultat de test antigénique ou PCR négatif réalisé le jour même (J+0 comme l’écrit le ministère),

- d’attester sur l’honneur de la réalisation de deux autotests négatifs à J+2 et J+4 à compter du premier test.

Si un écolier ne se prêtait pas à ces tests, il devrait rester isoler sept jours.

A l’école de Tordères, un cas positif a été identifié dès ce mardi 4 janvier, ce qui a déclenché tout le processus de contrôle prévu par le protocole. Dès le mercredi matin (J+0), grâce à la collaboration de la pharmacie de Fourques, les écoliers dont les parents le souhaitaient ont pu être testés. A cette occasion, une autre enfant a été testée positive et s’est aussitôt isolée, tandis que le reste des écoliers était testé négatif. Les deux élèves positifs resteront à l’isolement pendant sept jours (réduits à cinq jours s’ils sont en mesure de présenter un nouveau test négatif).

Lors de la réalisation de ce premier test (antigénique), les représentants légaux de l’élève se sont vu remettre gratuitement deux autotests.

Les attestations sur l’honneur sont à télécharger ici :

Téléchargez l’attestation sur l’honneur d’autotest à J+2

Téléchargez l’attestation sur l’honneur d’autotest à J+4

Le congé proche aidant élargi et mieux rémunéré

Créé par le 03 jan 2022 | Dans : Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La rémunération du « congé proche aidant » est passée de 50 euros par jour à 58 euros. Sur 21 jours ouvrés par mois, cela permet de toucher l’équivalent d’un SMIC. Pour rappel, l’allocation journalière de proche aidant (AJPA) est entrée en vigueur il y a un an. Le salarié demande à son employeur à bénéficier de ce congé, puis il se tourne vers la caisse d’allocations familiales qui verse l’indemnité.

Contraception gratuite jusqu’à 25 ans : comment ça marche ?

Créé par le 02 jan 2022 | Dans : Infos pratiques, Santé

  L’accès à la contraception est désormais pris en charge intégralement pour toutes les femmes jusqu’à 25 ans.
  L’Assurance maladie prend en charge, et sans avance de frais le coût de plusieurs moyens de contraception (qui relève du choix de la patiente après discussion avec un·e professionnel·le de santé) mais également les actes qui y sont associés, comme une consultation annuelle chez un·e médecin ou un·e sage-femme et les examens biologiques nécessaires à la prescription de la pilule. La consultation de suivi (pour vérifier que la patiente est à l’aise avec sa contraception) est elle aussi prise en charge par le dispositif

  Les contraceptifs concernés sont les pilules contraceptives de 1ère et 2ème générations, les implants contraceptifs, les stérilets, les diaphragmes et la contraception d’urgence (dite pilule du lendemain). Ne sont donc pas concernés les préservatifs masculins et féminins, les crèmes spermicides, les patchs, les anneaux vaginaux et les pilules de 3ème et 4ème générations.

  Pour rappel, lorsque, en 2013, la contraception est devenue gratuite pour les 15–18 ans, le taux de recours à l’IVG a diminué, passant de 9,5 pour 1000 en 2012 à 6 pour 1000 en 2018. En août 2020, la gratuité de la contraception avait été étendue à l’ensemble des mineures.

  3 millions de jeunes femmes sont concernées par cette mesure concrète.

« Mon rappel vaccin Covid », un nouveau téléservice de la CPAM

Créé par le 04 déc 2021 | Dans : Santé

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Pyrénées-Orientales communique :

Depuis le 25 novembre et l’élargissement à tous les adultes de la campagne de rappel contre le Covid-19, il est important d’accompagner ceux qui s‘interrogent sur la date à partir de laquelle ils peuvent recevoir leur dose de rappel ainsi que sur la fin de validité de leur passe sanitaire. Cette date dépend en effet de plusieurs paramètres : type de vaccin déjà reçu, date de la dernière injection, infection passée au Covid-19, etc. Sans oublier qu’il est désormais aujourd’hui recommandé de réaliser son rappel 5 mois après son dernier vaccin (et non plus 6 mois) en raison du contexte épidémique.
Pour renseigner les personnes éligibles au rappel, l’Assurance Maladie ouvre aujourd’hui un nouveau service en ligne : « Mon rappel Vaccin Covid ».

Adoptez les bons gestes pour réduire les risques d’intoxication au monoxyde de carbone

Créé par le 17 nov 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

En période hivernale, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent, en lien avec l’utilisation des appareils de chauffage. Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Pour limiter les risques d’intoxication, adoptez les bons gestes

Les appareils utilisant des combustibles (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) pour la production de chaleur ou de lumière sont tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone (CO).

- Avant l’hiver, faites systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié dans votre résidence principale et secondaire le cas échéant ;
- Aérer au moins 10 minutes par jour votre logement, même s’il fait froid ;
- Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air ;
- Respectez systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

En collectivité, il convient d’être particulièrement attentif : les intoxications liées à l’utilisation de chauffages à gaz sont fréquentes.

Réagir rapidement : aérer et appeler les secours

Les symptômes – maux de tête, fatigue, nausées – apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein d’un même foyer.
Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il faut donc agir très vite. En cas de suspicion d’intoxication :

- Aérez immédiatement ;
- Arrêtez si possible les appareils à combustion ;
- Evacuez les locaux ;
- Et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation.

Chaque année, environ 1 300 épisodes d’intoxications au CO survenus par accident et impliquant près de 3 000 personnes sont déclarés aux autorités sanitaires.

Le dépliant « Les dangers du monoxyde de carbone, pour comprendre » présente les dangers de ce gaz, les appareils et les installations susceptibles d’émettre du CO, ainsi que les bons conseils pour éviter les intoxications. Il est diffusé auprès des mairies, des services de protection maternelle et infantile (PMI), des laboratoires d’analyses médicales.

Semaine de dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) du 15 au 19 novembre 2021

Créé par le 13 nov 2021 | Dans : Santé

La semaine régionale de dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles se déroule du 15 au 19 novembre 2021. Le dépistage précoces des IST permet de se donner de meilleures chances d’en être guéri.

« Profamille », un programme de psycho-éducation pour les personnes ayant un proche souffrant de troubles schizophréniques

Créé par le 19 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

« Profamille » est un programme psycho-éducatif destiné à toute personne ayant un proche souffrant de troubles schizophréniques et apparentés.

Ce programme vise notamment à :

- mieux connaître la maladie et ses traitements,

- développer de nouvelles capacités relationnelles avec votre proche.

Une réunion d’information abordera le déroulement du programme 2022, le mardi 19 octobre, de 18 à 20h, au Centre de Réhabilitation Psychosociale (CRPS), 6 rue Benoît Fourneyron, 66000 Perpignan.

Renseignement et inscriptions au 04.68.09.35.49.

* Passe sanitaire (2 vaccinations ou test PCR de moins de 72h ou attestation de rétablissement) et masque obligatoires.

Covid : fin de la gratuité des tests PCR dits « de confort » à partir du 15 octobre 2021

Créé par le 13 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Dès le 15 octobre, seuls les tests PCR réalisés dans un but de dépistage de la Covid-19 seront remboursés, les tests dits « de confort » deviendront payants. Ces mesures s’accompagneront d’un nouvel appel à la vaccination, pour se protéger, protéger les autres.
La prise en charge des tests sera maintenue pour :
- les personnes ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination,
- les mineurs,
- les personnes identifiées dans le cadre du suivi des cas contacts réalisé par l’Assurance maladie,
- les bénéficiaires de campagne de dépistage collectif, organisées par l’ARS (par exemple en collèges et lycées),
- les patients présentant une prescription médicale.
 
Consultez le bulletin de l’ARS d’Occitanie : https://t.co/wcUAPa6yxA

Numéro national de prévention du suicide

Créé par le 06 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Depuis le 1er octobre, le numéro national d’appel pour les personnes en détresse psychique est actif : le 3114, est gratuit, confidentiel et accessible 7jours sur 7, et 24h sur 24.
À votre écoute, des professionnels de santé formés pour apporter des réponses adaptées.

Octobre, le mois de la sensibilisation et la prévention contre le cancer du sein

Créé par le 02 oct 2021 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le mois d’octobre est consacré à la sensibilisation et à la prévention contre le cancer du sein. Il est à ce jour le cancer féminin le plus diagnostiqué au monde Chaque année, 58 459 femmes sont diagnostiquées et près de 3 000 femmes ont moins de 40 ans.
Plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes.
Ensemble, luttons contre le cancer du sein.
12345...53

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...