Santé

Articles archivés

Des lots de Roquefort Société rappelés pour une éventuelle contamination aux salmonelles

Créé par le 03 août 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Les consommateurs ayant acheté, durant ces deux dernières semaines, du Roquefort de la marque Société sont invités à apporter le produit en magasin pour remboursement. Le fromage est rappelé pour une possible contamination aux salmonelles. Dans un communiqué publié vendredi, l’entreprise indique qu’elle procède au rappel de ses roqueforts AOP « par mesure de précaution ». 

Les produits concernés sont les portions 25g et tranches de 200g de Roquefort commercialisés entre le 9 juillet et le 2 août 2019 partout en France.

Les lots touchés sont le lot nº3178B DDM 15/09/19,  le lot nº3170B DDM 16/12/19  et le lot 8171A DDM 13/09/19 (à vérifier sur l’emballage du produit).

Tous portent également l’estampille sanitaire : FR 12.203.018 CE.

La société a mis en place un numéro vert : 0800 120 120 (services et appels gratuits ouverts de 8h à 18h du lundi au vendredi).

Soutien aux victimes de violences sexuelles et/ou sexistes

Créé par le 22 juil 2019 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

Si vous êtes victime de violences sexuelles et/ou sexistes, sachez qu’un portail de signalement gratuit et anonyme a été mis en place depuis le 26 novembre dernier sur le site : www.service-public.fr/cmi

Ce portail est disponible 24h/24 et 7j/7 et vous assure un accueil personnel et adapté grâce au « chat » avec un policier ou un gendarme formé spécifiquement à la prise en charge des victimes de violences sexuelles ou sexistes.
Cette plateforme a pour but de faciliter la prise en charge sociale et/ou psychologiques par le biais d’un réseau d’associations et de professionnels formés.

Si vous êtes témoins de ce genre de violences, vous pouvez également utiliser ce portail afin de signaler les faits à la gendarmerie ou à la police.

Don du sang : l’été aussi, sauvez des vies !

Créé par le 19 juil 2019 | Dans : Santé

Avec les départs en vacances, les stocks de sang sont très fragiles.

Pour répondre aux besoins des malades durant les vacances d’été, l’Etablissement Français du Sang met en place différents points de collectes sur les plages du département.

Cartographie des collectes : https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte…

L’été aussi, sauvez des vies !

Parents : en été, redoublez de vigilance !

Créé par le 18 juil 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Les enfants de moins d’un an ne doivent pas être exposés au soleil.

Un enfant ne doit pas être exposé au soleil entre 12 heures et 16 heures. Une exposition prolongée au soleil ou à une atmosphère surchauffée multiplie le risque d’insolation ou de coup de chaleur. D’une manière générale, veillez à limiter les durées d’exposition.

Quels que soient l’heure et le lieu d’exposition, protégez le de la chaleur en veillant à ce qu’il porte un t-shirt, un chapeau et des lunettes de soleil. Toutes les parties non couvertes de vêtements (visage et corps) exposées au soleil doivent être crémées (indice 50) toutes les deux heures et après chaque baignade.

Cette double protection, combinée à une hydratation régulière, est la meilleure alliée contre les rayonnements ultraviolets.

Boire régulièrement pour éviter la déshydratation

Il est recommandé de faire boire régulièrement les jeunes enfants, même s’ils n’en font pas la demande.

Les enfants se déshydratent lorsqu’ils perdent plus de liquide en transpirant ou en urinant qu’ils n’en consomment.

Chez l’enfant de moins de 6 mois, la perte d’eau peut être très rapide. Ameli Santé rappelle que le corps du nourrisson est riche en eau ; sa fragilité est donc maximale : « l’eau représente 75 % à 80 % du poids d’un nouveau-né, 65 % de celui du nourrisson de plus d’1 an. »

De plus, une déshydratation augmente les risques d’affections liées à la chaleur.

Une perte de poids anormale, des urines moins abondantes et plus foncées peuvent être les signes d’une déshydratation.

Pour aller plus loin :

L’impact des fortes chaleurs, des symptômes faciles à détecter

Ces symptômes, qui peuvent être nombreux ou limités à quelques-uns, sont rapidement décelables chez les enfants :

  • forte fièvre : chaleur interne pouvant atteindre plus de 40 degrés ;
  • bouche sèche ;
  • pouls rapide ;
  • somnolence anormale ;
  • hyperexcitabilité ;
  • yeux creux et pupilles dilatées ;
  • nausées et vomissements ;
  • perte de conscience.

Devant de tels symptômes, placez votre enfant à l’ombre, déshabillez et rafraîchissez le, faites le boire et mouillez sa peau.
Il faut intervenir rapidement, car un coup de chaleur non soigné peut entraîner un coma et des séquelles irréversibles. Si les symptômes sont sévères et si la situation dure depuis un certain moment, appelez le 15 (ou le 112).

En voiture, des niveaux de température mortels

Selon l’association prévention routière, même avec une température extérieure assez fraîche (15°C-20°C), la température à l’intérieur d’un véhicule peut grimper au-delà des 45°C. L’augmentation peut être fulgurante, de l’ordre de 10°C en seulement 10 minutes !
Il ne faut donc jamais laisser un enfant seul dans une voiture immobilisée au soleil.
En cas de trajet en voiture par forte chaleur, il faut prévoir des vêtements amples pour l’enfant, en coton et de couleur claire et penser à le faire boire et à le rafraîchir régulièrement. Avec un brumisateur par exemple.

Pour aller plus loin :

Fenêtre ouverte = danger

Les grosses chaleurs estivales nous poussent tout naturellement à ouvrir les fenêtres. Pourtant, ce geste, aussi banal soit-il, peut constituer un véritable danger pour les enfants.

Un enfant ne doit jamais être laissé seul près d’un balcon ou d’une fenêtre ouverte. Il ne faut laisser sur un balcon ou près d’une fenêtre aucun meuble sur lequel l’enfant pourrait grimper. Le risque est que l’enfant perde l’équilibre et chute gravement.

Chaque année, des dizaines de défenestrations d’enfants de moins de 15 ans ont lieu. Ces chutes accidentelles touchent particulièrement les enfants de moins de 6 ans (62 %).

Rappel de lait de croissance « Lactel » pour risque de moisissures

Créé par le 15 juil 2019 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

Un rappel de lait de croissance Lactel (groupe Lactalis) a été lancé pour un risque de présence de moisissure à l’extérieur de la bouteille, autour du goulot, selon l’avis de rappel vendredi.

La référence concernée est « Eveil croissance nature de Lactel petit format 250ml » avec date de durabilité minimale (DDM) des produits concernés 11/09/2019, 26/09/2019 et 14/10/2019, conditionnés en bouteille individuelle) ou pack de 12 bouteilles.

Ces produits présentent un risque de « présence éventuelle de moisissures à l’extérieur de la bouteille autour du goulot ».

« Il est demandé aux personnes détenant ces produits de ne pas les consommer et de contacter le numéro vert mis en place par la société (0805 805 950) afin d’obtenir les modalités de retour du produit », selon l’avis publié par la DGCCRF.

Intermarché procède au retrait de lots de coppa suspects

Créé par le 12 juil 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

En raison de la multiplication de foyers d’infections alimentaires collectives à la salmonelle, le 8 juillet dernier, les autorités sanitaires appellent les consommateurs à la vigilance.

Intermarché a procédé au retrait de lots de coppa (charcuterie italienne) suspects de la marque « Di Vittorio », du fournisseur Castelli France.

Une information aux consommateurs par affichettes dans les lieux de vente a été diffusée ce jour. Un numéro vert est à disposition des consommateurs : 0.800.000.175.

Les autorités sanitaires recommandent aux personnes qui détiennent encore les produits concernés de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.

Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux (diarrhée, vomissements) d’apparition brutale souvent accompagnés de fièvre et de maux de tête qui surviennent généralement 6 à 72 heures après la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être plus prononcés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

Les personnes qui auraient consommé ces produits et qui présenteraient ces symptômes, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. En l’absence de symptômes dans les 7 jours après la consommation des produits concernés, il est inutile de s’inquiéter et de consulter un médecin.

Carrefour rappelle des lots de « cornets de jambon » pour une suspicion de listeria

Créé par le 04 juil 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Carrefour rappelle des cornets de jambon qui pourraient être contaminés à la Listeria. Il s’agit de cornet de jambon macédoine, de coquilles surimi ou encore de cornet jambon asperge.
Attention si vous avez acheté des produits de la marque TLC à base de macédoine. Le traiteur spécialisé a décelé des risques ou la présence de bactéries Listeria. La plupart de ces lots sont vendus dans les magasins Carrefour. Les produits ont été retirés de la vente.

Les lots concernés par la présence certaine de listeria sont les «Cornets de jambon macédoine LS x 2» (code article : 10255, lot : 19176, DLC : 05/07/2019, barquette de 320gr, EAN : 3369280000429), les «Cornets de jambon macédoine sur plat x 6» (code article : 10199, lot : 19176, DLC : 03/07/2019, plateau de 6 x 160gr, EAN : 3369280006063), les «Bûches macédoine jambon x 6» (code article : 10188, lot : 19176, DLC : 05/07/2019, barquette de 6 x 140gr, EAN : 3369280003567) et les «Cornets de jambon macédoine sur plat x 6» (code article : 10199, lot : 19177, DLC : 04/07/2019, plateau de 6 x 160gr, EAN : 3369280006063).

La société TLC a mis en place des numéros de téléphone, le 02.35.66.42.50 ou le 02.35.66.83.37 pour les consommateurs qui souhaitent lever les doutes.

Pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales en orange

Créé par le 28 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Comme la forte hausse des températures s’accompagne inévitablement de risques sanitaires et d’une pollution à l’ozone, les Pyrénées-Orientales sont en vigilance orange.
Compte tenu que, ce samedi, les niveaux d’ozone dans l’air ambiant vont continuer d’être élevés en lien avec le maintien de conditions météorologiques caniculaires, la procédure d’alerte rouge avec mise en place de mesures d’urgence sera instaurée dans les Pyrénées-Orientales

Les températures en hausse entraînent la formation d’ozone sous l’effet des émissions polluantes annonce l’ATMO* Occitanie. Les niveaux de particules sont également élevés sur toute la région en raison d’un épisode de poussières sahariennes. Ces niveaux de particules renforcent la pollution.

L’indice de qualité de l’air devrait être médiocre à mauvais sur la région.

Ce qu’il faut faire :

En période de pollution à l’ozone, l’ATMO recommande pour les populations sensibles et vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées ou souffrant de pathologies, etc.) de limiter les sorties durant l’après-midi, de limiter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues.
Dans tous les cas : en cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations) :
– Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ;
– Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
– Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour limiter les émissions de polluants, l’ATMO vous conseille aussi:

- à  la maison et/ou au travail: de reporter les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis; de respecter l’interdiction de brûlage à l’air libre et l’encadrement des dérogations; de maîtriser la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation).

- déplacements: de différer, si possible, les déplacements pouvant l’être; de limiter, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage et aux transports en commun; de privilégier pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo).

- Agriculteurs : de reporter les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux du sol.

- industriels: de reporter les émissions d’oxyde d’azote, particules et composés organiques volatils à la fin des épisodes de pollution.

Les Pyrénées-Orientales placées en vigilance orange « Canicule »

Créé par le 27 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Communiqué de presse « Vigilance canicule » dans les Pyrénées-Orientales :

Compte tenu de l’épisode de chaleur exceptionnel et précoce qui touche les Pyrénées-Orientales depuis hier et prévu pour durer jusqu’à mardi 2 juillet 2019, Météo France vient de placer le département en vigilance orange «canicule». Le pic de chaleur est attendu demain, vendredi 28 juin 2019. Les températures minimales devraient s’échelonner entre 22 et 24 degrés, localement 25 degrés dans le sud du département, pour atteindre 37 à 41 degrés, 41 à 42 degrés dans l’intérieur Est du département.

Les pouvoirs publics sont pleinement mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule afin d’anticiper et de gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.
Le préfet des Pyrénées-Orientales et les services de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie rappellent les conseils suivants à relayer notamment auprès des personnes les plus fragiles :

• Personnes âgées, handicapées ou fragiles isolées : vérifiez qu’elles soient inscrites sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir le soutien de bénévoles, et prenez de leurs nouvelles très régulièrement .

• Personnes sans domicile fixe, isolées et/ou en habitat précaire : Soyez solidaires des plus démunis, notamment des personnes sans domicile fixe et incitez les à accéder à des lieux réfrigérés et/ou à composer le 115.
◦ La Croix Rouge des Pyrénées-Orientales élargit sur cette période de canicule, l’ouverture de « l’abri de nuit » (Ouverture dès 14h et jusqu’à 9h).
◦ Les horaires des maraudes de la Croix Rouge sont également étendus et commencent à 14h afin de distribuer aux populations les plus précaires des bouteilles d’eau et des messages de prévention sur les gestes à adopter.

• Nourrissons et jeunes enfants, veillez à les protéger en permanence de la chaleur : éviter les sorties aux heures les plus chaudes, les faire boire et les hydrater régulièrement, leur faire porter chapeau et lunettes de soleil et leur appliquer de la crème solaire. Ne les laissez jamais dans une pièce mal ventilée ou à l’intérieur d’un véhicule, même pendant une très courte durée.

• Enfants et élèves : les équipes éducatives sont déjà mobilisées et appliquent des mesures de précaution indispensables pour éviter les coups de chaleur chez les enfants : faire boire les enfants régulièrement, mouiller les enfants, privilégier les activités physiques le matin, s’assurer qu’ils disposent d’un chapeau et organiser les sorties vers des lieux ombragés et aérés.

• Travailleurs : buvez beaucoup d’eau, plusieurs fois par jour. Soyez vigilants pour vos collègues et vous-même. Protégez votre peau et signalez tout malaise. Les employeurs doivent de leur côté, évaluer les risques et prendre les décisions qui s’imposent, notamment par l’aménagement des horaires afin de limiter l’exposition des salariés aux températures les plus fortes de la journée et le report des taches pénibles.

• Sportifs et organisateurs de manifestations sportives :
◦ Réduisez les activités sportives et physiques notamment aux heures les plus chaudes. Pensez à vous protéger et à s’hydrater.
◦ Les organisateurs de manifestations, notamment sportives, doivent :
• Décaler les horaires des manifestations, réduire les parcours voire suspendre certaines épreuves ;
• Diffuser les recommandations par affichage ou sonorisation en indiquant d’éventuelles zones rafraîchies ou climatisées ;
• Renforcer, si possible, les équipes de secouristes ;
• Et augmenter la mise à disposition de boissons fraîches.
Il est rappelé que les manifestations sportives se déroulent sous la responsabilité de l’organisateur qui doit adapter l’épreuve aux conditions météorologiques. Les fédérations, les associations et les encadrants doivent relayer ce message à l’ensemble des pratiquants et avoir une plus grande vigilance sur le respect des règles.

• Baignade : Soyez vigilants en cas de différence importante de température entre l’eau et l’air pour éviter tout risque de choc thermique et surveillez les enfants des risques de noyade.

• Sécurité alimentaire : Veillez à ne pas interrompre la chaîne du froid et à garder les aliments à basse température afin d’éviter toutes toxi-infections.

Prise en charge des élèves dans les écoles du département des Pyrénées-Orientales pendant l’épisode exceptionnel de canicule

Créé par le 26 juin 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Ecole, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Au regard des dernières prévisions météorologiques annoncées pour le département, Monsieur le préfet des Pyrénées-Orientales et Monsieur le directeur académique des services de l’Éducation nationale des Pyrénées-Orientales ont décidé de ne pas prendre de mesure générale de fermeture des établissements scolaires.

Les élèves seront donc accueillis dans leurs établissements. Toutefois, les parents qui le souhaitent, peuvent ne pas mettre leur enfant à l’école en cette période exceptionnelle de fortes chaleurs.

Les encadrants ont reçu des consignes pour appliquer les mesures de précaution afin d’éviter tous coups de chaleur chez les enfants.

Les équipes éducatives sont chargées de veiller notamment à :

- faire boire très régulièrement les enfants ;
– mouiller les enfants (avant-bras, nuque et visage notamment) ;
– privilégier les activités physiques le matin ;
– s’assurer que tous les enfants disposent d’un chapeau ;
– organiser les sorties vers des lieux ombragés et aérés .

Les pouvoirs publics sont mobilisés pour mettre en place de façon progressive et selon l’évolution de la situation les mesures prévues par le plan canicule national afin d’anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs.

12345...32

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...