Santé

Articles archivés

Diabète : information et dépistage

Créé par le 29 mai 2017 | Dans : Santé

L’Association Française des Diabétiques des Pyrénées-Orientales (l’AFD 66) reçoit le public à l’occasion de la semaine d’information et de sensibilisation au diabète, du 2 au 9 juin, qui cette année a pour slogan « pour prévenir le diabète, vivez équilibré », en tenant compte de l’âge, de l’alimentation, de la sédentarité, etc., et en se faisant dépister.

Information et dépistage :

- le vendredi 2 juin de 8h15 à 12h30 à la CPAM de Perpignan remparts Saint-Mathieu;

- le mardi 6 juin de 9h à 12h, 32 boulevard Clemenceau dans les locaux de la Mutuelle familiale et de 14h à 17h à la clinique Médipôle, à Cabestany ;

- le jeudi 8 juin de 13h à 17h à la mairie du Moulin-à-vent à Perpignan ;

- puis en partenariat avec la CPAM, à Prades, à la halle des sports, le mardi 13 juin de 14h à 17h ;

- le vendredi 16 juin, de 9h à 17h, lors du forum de la santé organisé par le CAUS66 à l’hôpital de Perpignan ;

- et enfin le samedi 17 juin de 9h à 17h, dans le cadre de la fête des fruits et légumes frais, allées Mailloles à Perpignan.

Au cours des trois dernières manifestations, l’association catalane des diabétiques proposera en plus des informations un dépistage à toutes les personnes que le désirent. L’an dernier, au cours des journées de sensibilisation et de dépistage mises en place par l’association, plus de 3 000 personnes sont venues se renseigner parmi lesquelles 6 % étaient des diabétiques qui s’ignoraient.

➤ Tél. 04.68.66.10.99, sur afd66@medipole.fr, 52 rue Maréchal-Foch à Perpignan et bureau de permanence à la polyclinique Saint-Roch Médipôle à Cabestany.

Bien vieillir : on s’inscrit

Créé par le 09 avr 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

L’Assad Thuir-Aspres, association d’aide à domicile, propose une nouvelle gamme de service avec la mise en place d’ateliers innovants pour bien vieillir chez soi. Grâce au concours financier de la Conférence des Financeurs et au soutien du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales et de la commune de Thuir, ces ateliers, entièrement gratuits, s’adressent aux plus de 60 ans. Ils ont pour objectif de maintenir l’autonomie, rompre l’isolement, rester en bonne santé physique et morale.

C’est dans une ambiance conviviale que vous serez accueillis à l’école de musique de Thuir pour participer aux ateliers suivants : l’atelier Peps Eureka pour une mémoire en pleine forme (à partir du 19 avril), l’atelier nutrition pour adapter son alimentation à ses besoins et récolter de précieux conseils (à partir du 19 mai).

Un goûter sera offert à chaque séance.

➤ Inscriptions par téléphone, au 04.68.53.26.96.

Appel du Collectif Anti-OGM 66

Créé par le 21 mar 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

Depuis 2013, une société fait cultiver, dans notre département, des champs de tournesols rendus résistants aux herbicides. Son objectif est de produire des semences. Le Collectif Anti-OGM 66 rappelle qu’en sélectionnant des plantes qui ont développé d’elles-mêmes une résistance aux herbicides, cette société veut produire des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Pour l’heure, ce genre d’OGM ne fait l’objet d’aucun contrôle et ne nécessite aucune déclaration préalable. On ne sait donc pas où ils sont plantés. C’est pourquoi le collectif appelle les habitants du département à lui signaler tout champ de tournesols suspect à l’adresse mail suivante : collectifantiogm66@laposte.net.

73150476

La fin de vie, et si on en parlait ?

Créé par le 22 fév 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Santé

Lancée ce lundi par le Ministère de la Santé, la campagne d’information « La fin de vie, et si on en parlait ? » vise à rappeler les changements législatifs entrés en vigueur depuis un an et à inciter chacun à faire connaître ses volontés à ses proches. 

Concrètement, chacun est désormais invité à rédiger ses directives anticipées, afin de s’exprimer en pleine conscience, sur ses volontés quant à sa fin de vie. Autrement dit, chacun peut dire s’il souhaite limiter ou arrêter les traitements qu’il pourrait recevoir en fin de vie, s’il devenait incapable d’exprimer sa volonté. Telles qu’elles étaient prévues par la loi Leonetti de 2005, ces directives pouvaient ne pas être suivies par le médecin. Elles deviennent donc plus contraignantes, et, sauf exceptions, s’imposent aux médecins. De plus, ces directives anticipées seront sans limite de validité, mais révisables et révocables à tout moment. En l’absence de directives anticipées, la volonté de la personne ne pouvant plus s’exprimer pourra être relayée par une personne de confiance. Elle pourra, si le malade le souhaite, l’accompagner dans ses démarches et assister aux entretiens médicaux afin de l’épauler dans ses décisions.

Un site internet a été spécialement créé sur le sujet : http://www.parlons-fin-de-vie.fr/fin-vie-et-si-parlait et des rencontres citoyennes seront proposées dans toute la France pour débattre de cette question délicate.

Pour rappel, la loi du 2 février 2016 prolonge la loi Leonetti de 2005, en accordant de nouveaux droits aux personnes en fin de vie. Elle ouvre ainsi la possibilité d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès, c’est-à-dire l’administration de sédatifs pour permettre à des malades en phase terminale, dont la souffrance est insupportable, d’être endormis jusqu’à leur mort. Jusqu’alors, la sédation était parfois utilisée dans les services de soins palliatifs dans le but de soulager le malade, même si elle pouvait avoir comme « effet secondaire » d’accélérer le décès. Lors des débats sur la fin de vie au Sénat, Jean Leonetti avait précisé le sens de cette disposition, dont l’enjeu est d’en faire un droit pour le malade au lieu d’un devoir pour le médecin : « avant c’était un devoir de la société de faire en sorte qu’on ne souffre pas en fin de vie. Désormais, ça devient un droit du malade de ne pas souffrir lorsque la mort approche ».

Le texte clarifie aussi le « refus de l’obstination déraisonnable » et précise les conditions dans lesquelles l’arrêt des traitements pourra être décidé. En revanche, il n’autorise ni l’euthanasie ni le suicide assisté.

Atelier de yoga créatif pour les enfants

Créé par le 20 fév 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Fêtes et animations, Infos pratiques, Santé

Les ateliers de yoga créatif pour les enfants reprendront ce samedi 25 février, à 14h, à la salle polyvalente de Tordères. Les séances suivantes auront lieu les 4, 11, 18 et 25 mars, et le 22 avril. Les ateliers sont ouverts aux enfants de Tordères et des proches environs, à partir de 5 ans. Merci d’apporter un tapis de sol ! Participation libre.

Pour tout renseignement, contacter Pascale Rochefort au 06.45.63.18.55.ou par mail pascale.rochefort@orange.fr

Mieux s’informer sur la qualité de l’air

Créé par le 11 jan 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

  Pour répondre aux multiples besoins de surveillance de l’air, l’État a choisi un fonctionnement associatif, décentralisé et indépendant. Créé en 1973, AIR Languedoc-Roussillon est l’organisme agréé par l’État pour la mise en œuvre de la surveillance de la qualité de l’air et la diffusion de l’information sur les cinq départements de l’ancienne région Languedoc-Roussillon.

  Cette mission d’intérêt général s’inscrit dans le cadre de la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie du 30 décembre 1996 qui fixe comme objectif « le droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé » et fonde les conditions de la surveillance de la qualité de l’air et de l’information du public en France.

  AIR LR est une association loi 1901 qui repose sur l’adhésion et la contribution volontaire des acteurs concernés par les grands thèmes de l’air, du climat, de l’énergie et de la santé, garantissant ainsi l’indépendance et la transparence de l’association. Y participent les services de l’État, les collectivités locales et territoriales, les représentants des entreprises (industriels, transporteurs, etc.), et les associations citoyennes.

  Les missions de l’association consistent notamment à surveiller en permanence la qualité de l’air et à informer la population et les décideurs des différentes évolutions, en les alertant lors des pics de pollution.

  L’air peut être parfois contaminé par des polluants gazeux ou solides d’origine naturelle (émission par la végétation, la mer, etc.) ou produits par les activités humaines (trafic routier, chauffage, industries, travaux agricoles, activités domestiques, etc.). Les polluants de l’air sont très nombreux. Même si leurs concentrations sont très faibles, ils peuvent avoir des effets sur la santé et sur l’environnement.

  Les principaux polluants atmosphériques se classent en deux grandes familles : les polluants primaires, qui sont directement issus des sources de pollution, principalement liées aux activités humaines et les polluants secondaires, qui ne sont pas directement rejetés dans l’atmosphère, mais proviennent de réactions chimiques qui se produisent entre gaz. C’est le cas, notamment, de l’ozone qui est le principal facteur de pollution dans notre département, comme dans l’ensemble du sud méditerranéen. La pollution à l’ozone est favorisée par un fort ensoleillement et des températures élevées. Cette pollution fait l’objet d’une surveillance pérenne mise en place par AIR LR. Après une augmentation des concentrations observée en 2015, il est à noter que les concentrations d’ozone sur la région sont en légère baisse en 2016.

  Pour vous informer au quotidien sur la qualité de l’air que vous respirez, consultez le site suivant : http://www.air-lr.org/

Suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D

Créé par le 07 jan 2017 | Dans : A retenir, Santé

  Par mesure de précaution, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a engagé une procédure de suspension de la commercialisation de l’Uvestérol D®, depuis le 4 janvier 2017. Seul ce produit est concerné par cette procédure, et non les autres spécialités à base de vitamine D. Le ministère de la Santé a installé un numéro vert pour informer les familles : 0800 636 636.

  Par souci de précaution également, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, appelle les parents à ne plus administrer d’Uvestérol D® à leurs enfants. Elle a toutefois insisté sur le fait que la vitamine D n’était pas en cause et a tenu à rassurer les parents qui ont donné de la vitamine D, sous quelque forme que ce soit, à leurs enfants : ils ne courent aucun danger. En effet, c’est le mode d’administration spécifique du produit qui présente des risques et non la vitamine D, elle-même.

  La vitamine D étant essentielle pour le développement des nourrissons, la ministre a déclaré tout mettre en œuvre pour leur proposer, en lien avec les professionnels de santé, une solution alternative.  Elle appelle les familles à se rapprocher de leur professionnel de santé, qui leur proposera de la vitamine D sous une autre forme.

Rétablissement de l’autorisation de sortie de territoire pour les mineurs

Créé par le 05 jan 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé, Transports

  A partir du 15 janvier 2017, l’autorisation de sortie du territoire d’un mineur non accompagné par un titulaire de l’autorité parentale sera rétablie.  Tout mineur résidant en France, devra être muni d’une autorisation de sortie du territoire pour voyager à l’étranger (y compris au sein de l’Europe), quelle que soit sa nationalité s’il n’est pas accompagné d’un adulte titulaire de l’autorité parentale.

  L’Autorisation de Sortie du Territoire (AST) est un formulaire à télécharger sur le site www.service-public.fr (Cerfa n°15646*01), à remplir puis imprimer. Au cours de son voyage, votre enfant devra l’avoir sur lui, ainsi qu’une pièce d’identité et une photocopie du titre d’identité du parent.

Mieux vivre avec le diabète

Créé par le 04 jan 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  Mieux vivre avec le diabète, c’est le défi que s’est lancé l’association PESV (Promotion et Education de la Santé en Vallespir) face à l’inquiétante progression du diabète en France.

  Tous les deux mois depuis la rentrée de septembre, le collectif propose des ateliers gratuits « les jeudis santé ».

  Ces rendez-vous permettent d’aborder cette problématique de santé à l’aide d’un ou plusieurs spécialistes reconnus dans le domaine abordé.

«Le diabète au quotidien et son traitement» (le 5 janvier), en présence d’un médecin et d’une infirmière ; «Se faire plaisir en mangeant» et «Le diabète et moi» (le 12 janvier), en présence d’une diététicienne et d’une infirmière ; d’«activités physiques» et «du pied diabétique» (le 19 janvier), en présence d’un kinésithérapeute, d’un pédicure et d’une infirmière ; «Séance de relaxation» (le 26 janvier), autant de thèmes abordés lors des ateliers thérapeutiques.

  N’hésitez plus, soyez curieux et venez au prochain « Jeudi santé » ! Rendez-vous au 27 rue Saint-Ferréol, à Céret, les jeudis de janvier de 9h30 à 12h. Contact : 06.44.95.51.98.

La Carte Vitale se commande en ligne

Créé par le 08 déc 2016 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Pour faire gagner du temps aux assurés, l’assurance-maladie simplifie la commande de la carte Vitale. Désormais, ils peuvent faire la démarche en ligne de A à Z, depuis leur compte Amélie. Plus besoin d’envoyer de documents papier, que ce soit pour une réédition ou une première demande de carte Vitale, quelques clics suffisent. En moyenne, le délai d’attente pour recevoir une nouvelle carte Vitale est réduit d’une semaine. À l’heure où les démarches en ligne sont de plus en plus plébiscitées, l’assurance-maladie complète ainsi son offre de télé services pour leur faciliter la vie.

➤ Connectez-vous sur www.ameli.fr

12345...20

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...