Santé

Articles archivés

Le conseil municipal de Tordères dit non au compteur Linky

Créé par le 07 avr 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Equipe municipale et commissions, Infos pratiques, Santé

Suivant la volonté de la commission extra-municipale, réunie en juin 2017 pour débattre du compteur Linky, le conseil municipal de Tordères a décidé d’appliquer un « principe de précaution » et de s’opposer à l’implantation des compteurs Linky dans la commune (prévue dans le courant de l’année). Notre commune rejoint ainsi les quelques 600 municipalités françaises qui s’opposent fermement au déploiement de ce compteur communiquant.

Voici la délibération adoptée par le conseil municipal de Tordères lors de sa dernière réunion.

Refus du déclassement des compteurs d’électricité existants et de leur élimination – opposition aux compteurs Linky.

Vu l’article L2121-29 du Code Général des Collectivités Locales,

Vu l’article L2121-21 du Code Général des Collectivités Locales,

Vu l’article L3121-1 du Code Général des Collectivités Locales,

Considérant que les compteurs d’électricité sont des ouvrages basse tension du réseau public de distribution,

Considérant que les compteurs sont affectés au service public de distribution de l’électricité et font l’objet d’un aménagement indispensable à l’exécution des missions de ce service public,

Considérant qu’en vertu de l’article L322-4 du Code de l’énergie, les ouvrages des réseaux publics de distribution sont la propriété des collectivités publiques et de leur groupement désignés au IV de l’article L2224-31 du Code Général des Collectivités Territoriales,

Considérant que les compteurs relèvent du Domaine Public de la Commune,

Considérant que la compétence d’autorité organisatrice d’un réseau public de distribution a été transférée par la commune à un établissement public,

Considérant qu’en vertu de l’article L1321-1 du Code Général des Collectivités Territoriales, le transfert de compétence entraîne de plein droit la mise à la disposition de l’établissement public des biens meubles et immeubles utilisés pour l’exercice de cette compétence,

Considérant que la mise à disposition des biens, et notamment des compteurs électriques, n’emporte pas un transfert de propriété de ces biens qui demeurent la propriété de la Commune,

Considérant que la décision de remplacer les compteurs existants par un compteur communicant n’a pas, par sa nature et sa portée, le caractère d’une décision de gestion qui relèverait de la compétence de l’établissement public,

Considérant qu’en cas de désaffectation d’un bien du Domaine Public d’une commune mis à la disposition d’un établissement public, la Commune recouvre l’ensemble de ses droits et d’obligations sur ce bien,

Considérant que la destruction, l’élimination ou le recyclage des compteurs électriques existants implique leur aliénation, ce qui suppose une décision préalable de déclassement,

Considérant que la décision de déclassement d’un bien va au-delà d’un simple acte de gestion relevant de la compétence de l’établissement public,

Considérant que la Commune, en tant que propriétaire des compteurs, est seule compétence pour prononcer le déclassement d’un bien de son Domaine Public et son élimination,

Considérant que l’établissement public ne peut pas aliéner les compteurs existants sans le consentement préalable de la Commune et le déclassement préalable des compteurs,

Considérant les incertitudes en matière de santé, de respect de la vie privée et des libertés individuelles, du coût de déploiement et des économies pour le contribuable.

Il est proposé au Conseil Municipal :

- de refuser le déclassement des compteurs d’électricité existants,

- d’interdire l’élimination des compteurs existants et leur remplacement par des compteurs communicants Linky sans le consentement préalable de la Commune et une décision de désaffectation de la part de son Conseil Municipal.

Le Conseil Municipal après avoir délibéré valablement et à l’unanimité des membres présents et représentés,

- Refuse le déclassement des compteurs d’électricité existants,

- Iinterdit l’élimination des compteurs existants et leur remplacement par des compteurs communicants Linky sans le consentement préalable de la Commune et une décision de désaffectation de la part de son Conseil Municipal.

Epidémie de rougeole en vue

Créé par le 15 mar 2018 | Dans : Santé

L’Assurance Maladie communique :

Entre le 6 novembre 2017 et le 12 mars 2018, 913 cas de rougeole ont été déclarés en France. Sur cette période, la rougeole a entrainé 201 hospitalisations et causé un décès. Des foyers épidémiques ont été identifiés dans plusieurs régions et font craindre une épidémie sur l’ensemble du territoire.

Le virus circule lorsque le nombre de personnes vaccinées est insuffisant pour lui faire barrage. Il faudrait que 95 % des personnes soit vacciné pour éliminer la rougeole.

Certaines personnes ne peuvent être vaccinées : les nourrissons de moins d’un an, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées. C’est pourquoi il est important que la couverture vaccinale soit élevée car cela permet de les protéger.

Êtes-vous protégé contre la rougeole ?

Les personnes nées après 1980 ou les parents d’enfants âgés d’au moins 12 mois sont invités à consulter leur carnet de santé, ou celui de leur enfant pour vérifier s’ils ont reçu 2 doses de vaccins. Dans le cas contraire, s’ils n’ont reçu qu’une seule dose, s’ils n’ont pas été vaccinés ou s’ils ne connaissent pas leur statut vaccinal, il leur est recommandé de consulter leur médecin. Une vaccination de rattrapage pourra leur être proposée.

Le médecin traitant est l’interlocuteur privilégié pour faire le point sur la vaccination des adultes et des enfants.

Pour vérifier si l’on est protégé contre la rougeole.

Le vaccin est remboursé à 100 % pour les jeunes jusqu’à 18 ans

La vaccination contre la rougeole, recommandée précédemment, fait désormais partie des 11 vaccinations obligatoires chez les enfants nés à partir du le 1er janvier 2018. Jusqu’à l’âge de 18 ans, le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

La rougeole est très contagieuse

La rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse due à un virus qui se transmet très facilement par la toux, les éternuements et les sécrétions nasales. Une personne contaminée peut infecter 15 à 20 personnes; les jeunes enfants, les adolescents et les jeunes adultes sont les plus concernés.

En savoir plus sur la vaccination contre la rougeole.

Dépistage du cancer du colon

Créé par le 03 mar 2018 | Dans : A retenir, Santé

Le dépistage précoce du cancer du côlon est essentiel. En partenariat avec « Dépistages 66″, la clinique Saint-Pierre (Perpignan) se mobilise pour « Mars Bleu », les lundi 12 et mardi 13 mars, de 11h à 16h, hall B de la clinique.

Cancer colorectal : le dépistage sauve des vies

Créé par le 02 mar 2018 | Dans : Santé

Le cancer colorectal est le 2ème cancer le plus meurtrier après le cancer du poumon puisqu’il cause près de 18 000 morts par an. Pourtant un cancer détecté tôt est un cancer qui se guérit dans 9 cas sur 10. Le dépistage est donc un moyen de lutte efficace contre ce cancer qui touche 43 000 personnes par an. La campagne de sensibilisation « Mars bleu », réalisée chaque année par l’Institut national du cancer (INCa), est l’occasion de le rappeler. Le kit de dépistage est remis gratuitement, tous les deux ans, par les médecins traitants à leurs patients à partir de 50 ans. Le test de dépistage et son analyse sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie pour les hommes et les femmes entre 50 et 74 ans.

En savoir plus sur le test de dépistage du cancer colorectal

En savoir plus sur la campagne d’information Mars bleu

Accompagnement pour les familles de malades psychiques

Créé par le 03 fév 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Les bénévoles de l’UNAFAM proposent un accueil individualisé, des réunions de convivialité, des formations et des ateliers d’entraide pour les familles de malades psychiques. Sur rendez-vous le mardi de 14h à 17h à La Maison pour les Familles 3, rue Déodat-de-Séverac à Perpignan.

Contact : 06.88.59.08.62 ou 04.68.62.90.12 et www.unafam.org / 66@unafam.org

S’informer sur le glaucome

Créé par le 24 jan 2018 | Dans : Santé

L’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels organise, en partenariat avec l’Association France Glaucome une rencontre avec le professeur Florent Aptel, spécialiste du glaucome et président de l’AFG à Perpignan, vendredi 2 février de 14h à 16h au centre Unadev, 8 rue des variétés.

Le glaucome est une maladie asymptomatique et indolore liée à l’âge. L’hypertension oculaire est un facteur de risque. Le glaucome peut provoquer une dégradation irréversible du nerf optique et entraîner une altération du champ visuel périphérique. ”

Inscription obligatoire au 04.68.64.49.63. Gratuit.

Don du sang : le bureau local de Thuir recrute

Créé par le 17 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le bureau de la section thuirinoise de l’Association catalane pour le don du sang bénévole a besoin de s’étoffer et de rajeunir ses effectifs pour mieux préparer les indispensables collectes de sang locales.

Les membres du bureau doivent préparer les collectes (publicité et communication, affiches, installation et rangement de la salle, etc.) ; organiser un planning pour qu’au moins trois d’entre eux soient présents auprès des donneurs pendant toute la collecte ; sensibiliser les jeunes scolaires et sportifs au don de sang.

Le bureau de la section sera renouvelé lors de l’assemblée générale le vendredi 9 février à 18h, à la Maison des jeunes et de la culture.

Les candidats (membre, trésorier, secrétaire ou président) peuvent se faire connaître au plus tard le mercredi 7 février, par courrier postal à Maison des jeunes et de la culture, au 1 rue Pierre-Sémard, 66300 Thuir, ou par téléphone ou courriel auprès du secrétaire Aimé Tenegal, renseignement au 04.68.54.35.38, a.tenegal@orange.fr ou auprès du président Guy Herbaut au 04.68.53.13.79 ou 06.08.34.60.43 ou guy.herbaut@wanadoo.fr

En 2018, trois collectes de sang sont programmées à la MJC, de 15h à 19h30, les mardi 15 et mercredi 16 mai ; mardi 25 et mercredi 26 septembre ; mercredi 12 et jeudi 13 décembre.

Visite des malades et des personnes âgées en milieu hospitalier

Créé par le 07 jan 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Le service de gériatrie (3ème étage) de l’Hôpital Saint-Jean, à Perpignan, organise la «Fête des Rois» le mardi 16 janvier à 15h. Les personnes intéressées par un moment festif et plus largement la visite à l’hôpital des malades et personnes âgées, isolées, dans le cadre d’une association apolitique et aconfessionnelle, y sont cordialement invitées.

L’association VMEH des Pyrénées-Orientales, partenaire de la Maison des Usagers (MDU), a mis en place un numéro de téléphone dédié à la visite sur appel de malades à l’hôpital : 07.68.16.18.60.

Renseignements complémentaires sur le site de la Fédération nationale VMEH : www.vmeh-national.com

Epidémie de grippe, les Pyrénées-Orientales sont dans le rouge

Créé par le 29 déc 2017 | Dans : Santé

Depuis dix jours, le virus « influenza » de type A H1N1 a contaminé les Pyrénées-Orientales et l’Occitanie.

Afin de réduire le risque de contracter un virus grippal, plusieurs mesures préventives sont à mettre en œuvre. La vaccination constitue une bonne méthode pour réduire les risques de complications. Notez qu’un délai de 15 jours après l’injection est nécessaire pour être protégé.

Parmi les autres mesures, il est recommandé de se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

Mais aussi de porter un masque quand on présente un syndrome grippal, de limiter les contacts avec les personnes malades et d’aérer son logement chaque jour pour en renouveler l’air.

Rappel de lots de laits infantiles 1er âge après des cas de bébés contaminés par des salmonelles

Créé par le 03 déc 2017 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Les autorités sanitaires ont procédé au retrait et au rappel de lots de laits infantiles commercialisés sous trois marques différentes après avoir été informées de la « contamination par des salmonelles de vingt jeunes enfants âgés de moins de 6 mois dans 8 régions différentes », a annoncé ce samedi la Direction générale de la Santé (DGS). 

En raison de ces contaminations, sans mise en danger des bébés concernés, les autorités sanitaires demandent aux parents de ne pas utiliser douze lots de laits infantiles commercialisés sous les marques Lait Picot SL sans lactose, 1er âge 350g, Lait Pepti Junior sans lactose, 1er âge 460g, et Lait Milumel, Bio 1er âge 900g, sans huile de palme.

Un numéro vert a été mis à disposition des parents pour répondre à leurs interrogations (0800 120 120, de 9h à 20h).

A la suite de ces contaminations par des salmonelles de type salmonella agona, les familles de 13 des 20 enfants affectés ont été interrogées dans un premier temps, montrant qu’ils avaient tous consommé du lait infantile 1er âge issu de productions élaborées entre mi-juillet et fin novembre sur un même site de production du groupe LNS (Lactalis).

Les 12 lots concernés par le retrait sont, à ce jour :

- pour le Lait Picot SL sans lactose 1er âge 350g, les lots 17C0012344 (date limite d’utilisation 15/02/2019), 17C0012877 (DLUO 01/06/2019), 17C0013216 (DLUO 18/09/2019) et 17C0013549 (DLUO 29/09/2019),

- pour le Lait Pepti Junior sans lactose 1er âge 460g, les lots 17C0012512 (DLUO 14/09/2018), 17C0012856 (DLUO 01/12/2018), 17C0013179 (DLUO 01/02/2019),

- et pour le Lait Milumel Bio 1er âge 900g sans huile de palme, les lots 17C0012592 (Date de durabilité minimale 03/04/2018), 17C0012845 (22/05/2018), 17C0012848 (26/08/2018), 17C0012960 (12/09/2018) et 17C0013084 (13/10/2018).

Les boîtes de lait de ces marques non concernées par le retrait-rappel (autres numéros de lots) peuvent être consommées, indique la DGS, qui indique avoir aussi transmis ces recommandations aux médecins généralistes, pédiatres et pharmaciens.

Les infections à salmonella agona surviennent dans les trois jours suivant l’ingestion, et provoquent un tableau de gastro-entérite avec des vomissements, une diarrhée parfois sanglante, et fébrile dans la majorité des cas. Les autorités rappellent que l’apparition de ces signes chez un nourrisson doit conduire les familles à consulter un médecin.

12345...25

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...