Santé

Articles archivés

Pour la Saint-Valentin, donnez votre sang pour faire battre des coeurs

Créé par le 08 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

En amoureux ou entre amis, on n’est jamais assez nombreux pour faire battre des coeurs ! Pour la Saint-Valentin, laissez parler votre générosité et rejoignez les équipes de l’Etablissement Français du Sang de Perpignan pour une journée pleine de surprises.

Le site de Perpignan, redécoré pour l’occasion, ouvre ses portes le jeudi 14 février pour fêter la Saint-Valentin avec les donneurs de sang. Lits de prélèvement pour les amoureux, table romantique à la collation, venez découvrir ou redécouvrir le don du sang de manière originale à cette occasion.

Venez donner votre sang, accompagné(e) de votre moitié, d’un(e) ami(e), d’un(e) parent(e),  et profitez d’un atelier de confection de bouquets de fleurs.

Le moi de février est un période sensible, les épidémies de grippe, les vacances scolaires et les départs qu’elles entraînent, conduisent à une baisse de fréquentation des collectes de la région.

Irremplaçables et vitaux, les produits sanguins demeurent néanmoins périssables et nécessitent la mobilisation régulière de chacun.

Entre 950 et 1000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour subvenir aux besoins des malades de la région. Partagez votre pouvoir, donnez votre sang !

Collecte spéciale EFS Perpignan, 55 avenue de la Salanque (derrière l’Hôpital), le jeudi 14 février, de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 19h.

Renseignements au 0.800.972.100.

Monoxyde de carbone, soyez vigilants

Créé par le 05 fév 2019 | Dans : A retenir, Infos pratiques, Santé

Le Préfet des Pyrénées-Orientales appelle à la prudence.

Première cause de mortalité accidentelle par gaz toxique en France, le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, responsable de plus de 6000 intoxications & 100 morts par an.

Lorsque les températures baissent, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Des gestes simples contribuent pourtant à réduire les risques.

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est indétectable et se diffuse très rapidement dans l’environnement. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Les appareils utilisant des combustibles pour la production de chaleur ou de lumière sont donc tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone.

Les symptômes de l’intoxication sont des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue, des vomissements. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Les intoxications au monoxyde de carbone peuvent concerner tout le monde. Afin de limiter les risques, adoptez les bons gestes :

- Avant l’hiver, faites systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié

- Tous les jours, même quand il fait froid, aérez au moins 10 minutes votre logement

- Maintenez vos systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et n’obstruez jamais les entrées et sorties d’air

- Respectez systématiquement les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

En cas d’accident :

- Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres

- Appelez les secours : 18 pour les pompiers, 15 pour le SAMU, le numéro d’appel d’urgence 112 (114 pour les personnes malentendantes)

- Faites évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants

Cancer : quand faut-il se faire dépister ?

Créé par le 04 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

À l’occasion de la Journée Mondiale Contre la Cancer qui se tient aujourd’hui, Service-Public.fr fait le point sur les mesures mises en place en matière de dépistage et de prévention de certains cancers.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34432…

Grippe, rhume, rhinopharyngite : quels gestes adopter pour éviter la contamination ?

Créé par le 02 fév 2019 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Alors que l’épidémie de grippe s’installe en France métropolitaine, connaissez-vous les différents gestes du quotidien à adopter pour essayer de vous prémunir face aux virus respiratoires transmis par voies aériennes (grippe, bronchiolite, rhume, rhinopharyngite…) ?

Pour éviter la transmission de ces maladies, le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle les «gestes barrières» :

- se laver systématiquement les mains à l’eau et au savon (avant de s’occuper d’un bébé, après s’être mouché, par exemple) ;
– se couvrir le nez et la bouche en cas de toux ;
– se moucher dans un mouchoir à usage unique ;
– éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche ;
– limiter les contacts avec d’autres personnes et éviter les lieux publics (transports en communs, par exemple) ;
– porter un masque en présence de personnes fragiles.

Rappel : Les virus de l’hiver dont le virus de la grippe sont une menace importante pour les personnes âgées et fragiles, souffrant notamment de maladies cardiaques, pulmonaires ou immunitaires.

Hypertension : rappels de lots de médicaments à base d’Irbesartan

Créé par le 12 jan 2019 | Dans : Santé

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle des lots de médicaments à base d’Irbésartan du laboratoire « Arrow Génériques », prescrits pour l’hypertension artérielle. Après le Valsartan, c’est donc un autre médicament contre l’hypertension qui est touché par des rappels de lots à cause de la présence d’une substance classée comme cancérogène probable.

Valsartan et Irbésartan appartiennent à la même famille de médicaments, les « sartans », dont d’autres lots pourraient prochainement faire l’objet de rappels, précise l’ANSM.

Le rappel des lots concernés, organisé jeudi, est le premier rappel de lots de médicaments de cette famille autre que le Valsartan, précise l’Agence du médicament ANSM.

Toutefois, l’ANSM insiste sur le fait que la présence potentielle de substance présumée cancérogène n’induit pas de risque aigu pour la santé des patients.

« Le risque d’un arrêt brutal de traitement étant important (poussées hypertensives, décompensations cardiaques, accidents neurologiques), les patients ne doivent en aucun cas interrompre leur traitement sans avis médical », ajoute l’ANSM, qui a mis en place dès juillet un numéro vert d’information, le 0.800.97.14.03.

Les patients, sans interrompre leur traitement, peuvent vérifier auprès d’un pharmacien si leur boîte d’Irbésartan est concernée par le rappel. Si c’est le cas, le pharmacien leur remettra une boîte pour la remplacer.

Les informations concernant les médicaments à base de sartans disponibles sont sur le site de l’agence. En outre, des alternatives thérapeutiques au Valsartan existent pour prendre en charge les patients. N’hésitez pas à consulter votre médecin ou à vous renseigner auprès de votre pharmacien.

Partagez votre pouvoir, donnez votre sang !

Créé par le 08 jan 2019 | Dans : Affaires sociales, Santé

L’Établissement français du sang vous invite à venir donner votre sang du mardi 15 au samedi 19 janvier, de 12h à 17h, au Palais des Congrès de Perpignan.

A savoir pour donner son sang :
– Être en bonne santé, âgé(e) de 18 à 70 ans et peser au moins 50kg,
– Ne pas venir à jeun et bien s’hydrater,
– Se munir d’une pièce d’identité pour un premier don.

Durée : environ 45 minutes.

Venez commencer l’année en offrant votre plus beau cadeau : la vie !

Ce qui va changer au 1er janvier 2019

Créé par le 31 déc 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

Voici l’essentiel des changements prévus en France au 1er janvier 2018:

Salaires et revenus :

- Le Smic horaire passera de 9,88 à 10,03 euros brut (+1,5%), et le Smic mensuel de 1 498 à 1 521 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires. En net, la hausse sera de 16 euros à 1 204 euros.

- Les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales et d’impôt sur le revenu jusqu’à 5.000 euros nets par an. Tous les salariés, y compris les fonctionnaires, pourront en bénéficier.

- La CSG baissera pour 5 millions de retraités. Leur taux de prélèvement passera de 8,3% à 6,6%. La mise en oeuvre pourrait prendre plusieurs mois et les bénéficiaires seront remboursés rétroactivement.

- La prime d’activité va augmenter de 90 euros et sera élargie de 3,8 à 5 millions de foyers éligibles. Les CAF verseront cette prime revisitée à partir du 5 février, y compris aux nouveaux allocataires s’ils font une demande avant le 25 janvier.

- Les retraites de base seront revalorisées de 0,3%. Cette sous-indexation concerne aussi certains régimes complémentaires (travailleurs indépendants, salariés du BTP, contractuels de la fonction publique), ainsi que les pensions d’invalidité et les prestations pour accident du travail ou maladie professionnelle.

- Les cotisations retraite des salariés du privé vont augmenter légèrement, sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu’à 63 ans au moins, via un nouveau système de « bonus-malus ».

Fiscalité :

- Le prélèvement à la source est mis en place et se concrétisera sur les feuilles de paye des 38 millions de foyers français concernés fin janvier. Les taux prélevés ont été révélés en avril-mai dernier. Chez les salariés, l’impôt sera prélevé directement par l’employeur: il apparaîtra sur la fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Chez les retraités, la collecte sera réalisée par les caisses de retraite. Les travailleurs indépendants verseront un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l’administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

Travail :

- Le compte personnel de formation sera désormais alimenté en euros et plus en heures. Ce sera à hauteur de 500 euros par an (800 euros pour les peu qualifiés et handicapés) dans la limite de 5 000 euros (8 000 euros). Les heures déjà acquises sont converties au taux de 15 euros.

- Réforme de l’apprentissage: la limite d’âge maximum passe de 26 à 29 ans. La durée du travail des apprentis est assouplie. Création d’une aide unique pour les entreprises de moins de 250 salariés. Aide au permis de conduire de 500 euros pour les apprentis qui pourront entrer en formation tout au long de l’année.

Energie :

- Baisse des tarifs réglementés du gaz de près de 2%

- Le chèque énergie sera augmenté de 50 euros et bénéficiera à 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d’énergie ou des travaux de rénovation énergétique.

Santé et environnement :

- Le prix de vente des prothèses auditives sera plafonné à 1 300 euros. Le remboursement minimum par la Sécu et les mutuelles passera de 199,71 à 300 euros. Pour les enfants jusqu’à 20 ans révolus, ces deux montant seront alignés à 1 400 euros.

- L’achat, l’usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques (pesticides de synthèse) seront interdits aux particuliers et jardiniers amateurs. Les produits pourront être récupérés pour retraitement par les filières de recyclage spécialisées.

Gare au monoxyde de carbone

Créé par le 28 déc 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Monoxyde de carbone : pour se protéger, tous les ans, avant l’hiver, faites vérifier vos appareils de chauffage par un professionnel : chaudière, conduit, chauffe-eau, poêle, cheminée, etc.
Demandez-lui une «attestation d’entretien» qui prouve que l’appareil est bien entretenu.
Si un professionnel installe une chaudière au gaz, demandez-lui une «attestation de conformité» qui prouve qu’elle est bien installée
Plus d’infos : https://solidarites-sante.gouv.fr/…/intoxications-au-monoxy…

Rappel de briques de lait contaminées par des résidus de détergent

Créé par le 24 déc 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Sodiaal rappelle et retire les briques de lait demi-écrémé de la marque « J’aime le lait d’ici », distribuées par les magasins « Système U »,  parce qu’elles comportent des résidus de produits de nettoyage.
Il s’agit du lot 18312 ayant une heure de production comprise entre 8h10 et 11h54 (indiquée sur l’emballage).
Code barre brique 1L : 3 49608 021 013 7, et pack 6 x 1L : 3 49608 021 019 9, avec l’estampille sanitaire FR 44-025-001 et dont la date de péremption est le 8 mars 2019.
Contact Service consommateurs : 04.58.02.02.44.
Recommandations : Ne pas consommer et rapporter au point de vente.

Collation gastronome pour les donneurs de sang

Créé par le 18 déc 2018 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Achat des cadeaux, départ en vacances, préparation des dîners… pendant les fêtes, les Français seront bien occupés, c’est pourquoi l’Etablissement Français du Sang Occitanie appelle à une mobilisation dès à présent dans ses 13 sites de prélèvement ou dans l’une des nombreuses collectes mobiles qui se tiennent en décembre.

En offrant 45 minutes de leur temps, dont seulement une dizaine pour l’étape de prélèvement, les donneurs de sang font un geste essentiel et généreux, un cadeau qui sauve des vies.

DEUX COLLECTES GASTRONOMES sont organisée à PERPIGNAN PENDANT LES FÊTES. L’Etablissement Français du Sang de Perpignan s’associe aux Toques Blanches du Roussillon pour proposer aux donneurs une collation gastronome et ravir leurs papilles pendant les fêtes, les lundis 24 & 31 décembre de 9h15 à 12h15 et de 13h15 à 15h30.

12345...30

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...