Santé

Articles archivés

Aide pour une Complémentaire Santé

Créé par le 13 oct 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La Caisse Primaire d’Assurance maladie des Pyrénées-Orientales vient de lancer une campagne de communication concernant l’Aide pour une Complémentaire Santé.

Les bénéficiaires de cette aide reçoivent désormais une attestation valable 18 mois qui leur permet de bénéficier :

- de tarifs sans dépassements d’honoraires quel que soit le médecin choisi, même s’il pratique des honoraires libres (secteur 2)

- de la dispense d’avance de frais sur la partie des honoraires médicaux prise en charge par l’Assurance Maladie (tiers payant social).

De plus, les bénéficiaires peuvent accéder à des tarifs réduits sur leur facturation de gaz ou d’électricité.

Un numéro de téléphone dédié à ce service a été mis en place pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser les assurés concernant ce dispositif : 0811 365 364 (prix d’un appel local depuis un poste fixe).

Par ailleurs, un simulateur de droits CMUC / ACS est accessible sur le site www.ameli.fr

L’examen de santé de la CPAM des Pyrénées-Orientales

Créé par le 29 sept 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La CPAM des Pyrénées-Orientales propose un examen de santé à ses assurés

Un examen de santé pourquoi ?

  • Il met en évidence les risques liés à certaines habitudes de vie ou à certains comportements.
  • Il permet de dépister des affections ignorées.
  • Il apporte des conseils en éducation pour la santé.
  • Il permet de mieux connaître l’état de santé de la population et donc d’adapter les messages d’éducation pour la santé.

Quand ? Périodicité de l’examen

  • En règle générale, une fois tous les 5 ans.
  • Une fois tous les 2 ans pour les bénéficiaires de la CMU et les allocataires du RSA.

Un examen de santé pour qui ?

  • Pour tous les assurés du régime général, y compris les fonctionnaires, et leurs ayants droit à partir de 6 ans, résidant dans les Pyrénées-Orientales.
  • Les assurés qui dépendent d’un autre régime de sécurité sociale (sauf de la mutualité sociale agricole et du régime social des indépendants) peuvent également prétendre à un examen de santé.

Comment se déroule cet examen ?

Votre rendez-vous est fixé entre 07h45 et 11h00 et vous passerez la totalité du bilan dans la matinée. Les examens pratiqués sont adaptés à l’âge, au sexe et au suivi médical des assurés.

Les tests effectués :

  • Analyse de sang et d’urine.
  • Electrocardiogramme
  • Examen de la vue, de l’audition, de la tension artérielle, de la capacité respiratoire.
  • Eventuellement un examen gynécologique.

Au cours du bilan, un petit déjeuner sera servi.

Les résultats du bilan

Vous recevrez les résultats de tous les examens et les conclusions médicales directement soit par courrier, soit au centre d’examens de santé, avec la mise en évidence des anomalies et des facteurs de risque détectés.

Les renseignements recueillis sont couverts par le secret médical et bénéficient du droit d’accès prescrit par la loi n°78-17 du 16 novembre 1978, relative à l’informatique et aux libertés. Une copie de ce dossier sera communiquée à votre médecin traitant si anomalie.

Où et comment s’inscrire ?

Pour vous inscrire, contactez le Centre d’Examens de Santé au 04.68.35.99.99, ou par mail : ces@cpam-perpignan.cnamts.fr

Recettes de grand-mère contre le gaspillage alimentaire

Créé par le 15 août 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Santé

Recettes de grand-mère contre le gaspillage alimentaire dans A retenir recettes

Prévention des noyades

Créé par le 21 juil 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  L’été s’installe et avec lui les baignades se multiplient. Si « vacances » rime souvent avec « insouciance », la baignade doit rester synonyme de vigilance. En France, en 2012, 1238 cas de noyades accidentelles ont été recensés dont 497 mortelles (soit plus d’un décès par noyade par jour). La majorité des noyades ont eu lieu en mer. Elles concernent essentiellement  des adultes n’ayant pas respecté pas les consignes de prévention, mais également 170 enfants de moins de 6 ans dont 28 sont décédés. Les noyades d’enfants sont liées au défaut de surveillance ou au non respect de la réglementation des piscines qui date de 2006 et qui prévoit que toute piscine privée doit être équipée d’un dispositif de sécurité.

Rivières, mer, piscine, bassins, plans d’eau, ayez les bons réflexes ! Voici quelques conseils pratiques :

- Privilégiez les zones de baignade surveillées : en cas de problème, vous serez secouru plus rapidement. Et avant de vous baigner, pensez à vous renseigner sur la nature des vagues, des courants et des marées dans le secteur où vous vous trouvez. À la plage, respectez les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade (drapeau vert : baignade surveillée et absence de danger particulier ; drapeau jaune : baignade dangereuse mais surveillée ; drapeau rouge : interdiction de se baigner).

- Avant de vous mettre à l’eau, prenez en compte votre forme physique : dans la moitié des cas, les noyades sont dues à un épuisement ou un problème de santé. Ne vous baignez pas si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, et ne surestimez pas votre niveau de natation : il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine. La consommation d’alcool ou encore une exposition prolongée au soleil ne sont pas toujours compatibles avec une baignade en toute sécurité. Enfin, prévenez vos proches quand vous allez vous baigner.

- Entrez progressivement dans l’eau et prenez garde aux vagues : leur zone d’impact et la zone qui suit (communément appelée « machine à laver ») sont dangereuses. En cas de danger, ne cherchez pas à lutter contre le courant et les vagues, vous risqueriez de vous épuiser. Si vous êtes fatigué(e), allongez-vous sur le dos pour vous reposer. Cette position permet de dégager les voies aériennes et de respirer normalement pour pouvoir appeler de l’aide.

- Ne quittez jamais des yeux les enfants. En piscine ou à la mer, restez toujours avec vos enfants quand ils jouent au bord de l’eau et baignez-vous en même temps qu’eux. S’ils ne savent pas nager, équipez-les de brassards adaptés à leur taille et portant la norme NF 1311138-1. Attention, les bouées et autres matelas pneumatiques ne sont que des jouets : ils ne protègent pas de la noyade.

- Les piscines privées en plein air doivent être équipées d’un dispositif de sécurité : barrière, couverture, abri de piscine ou alarme sonore. Ces dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

- Enfin, déposez à côté de la piscine une perche et une bouée pour pouvoir intervenir rapidement en cas de danger et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible en cas d’accident.

 

Recensement des personnes les plus fragiles

Créé par le 12 juil 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  Afin de prévenir les risques liés à la canicule, il est institué, dans chaque département, et ce du 1er juin au 31 août, un plan d’alerte et d’urgence, coordonné par le préfet, en direction des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels. Ce plan, en cas d’alerte, prévoit afin de favoriser l’intervention des services d’assistance, le recensement des personnes âgées et handicapées résidant à domicile et qui en feront la demande écrite ou téléphonique. L’alerte canicule dépend à la fois de la météo et du préfet qui, en fonction d’un certain nombre de paramètres, décide de lancer l’alerte en question. La commune de Tordères met donc en place, jusqu’au 31 août, son dispositif de veille et d’alerte.

  Peuvent bénéficier du dispositif, à leur demande (ou le cas échéant celle du représentant légal ou d’une tierce personne physique ou morale), les personnes âgées de 65 ans et plus résidant à leur domicile, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail et résidant à leur domicile ou encore les personnes adultes handicapées. Chaque personne sera inscrite sur un registre nominatif, communicable au préfet, à sa demande, en cas de déclenchement du plan d’alerte et d’urgence. Cette démarche est volontaire.

  Concrètement, une fois inscrite sur le registre et en cas de lancement du plan canicule par le préfet, le bénéficiaire recevra un appel journalier de la mairie afin de savoir si elle va bien, si elle ne manque pas d’eau, etc. Au cas où la personne ne répondrait pas à l’appel téléphonique, un référent (parent, voisin, soignant) peut être appelé. En cas de silence des principaux intéressés, la mairie est habilitée à envoyer un agent au domicile de la personne répertoriée.

  Les personnes qui n’ont pas été recensées les années précédentes et qui souhaitent, en cas d’alerte, bénéficier d’actions de prévention ou de secours peuvent se faire connaître auprès de la mairie.

Mesures de prévention en cas de forte chaleur

Créé par le 08 juil 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

La Préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

Rappel de quelques recommandations lorsque les températures diurnes et nocturnes augmentent, afin de préserver votre santé et d’aider les personnes fragiles qui vous entourent :

Protégez-vous de la chaleur :

  • fermez fenêtres et volets, notamment sur les façades exposées au soleil ; maintenez fenêtres et volets fermés tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure ; ouvrez la nuit en provoquant des courants d’air
  • exposez-vous le moins possible au soleil et évitez de sortir aux heures les plus chaudes
  • portez des vêtements légers, amples et de couleur claire

Rafraîchissez-vous :

  • restez à l’intérieur dans un espace frais, si possible climatisé
  • prenez régulièrement des douches ou bains et/ou humidifiez-vous le corps

Buvez régulièrement :

  •  buvez, sans attendre d’avoir soif
  •  ne consommez pas d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation

Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien :

  •  n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou demander conseil à votre pharmacien
  • si vous ou quelqu’un de votre entourage ressentez les symptômes d’un coup de chaleur (étourdissements, maux de têtes violents, grande fatigue, nausées, crampes musculaires…)

Si vous avez connaissance d’une personne se trouvant en difficulté du fait de ces fortes chaleurs, n’hésitez pas à  appeler les services de secours : ·

  • le 15 , numéro d’appel gratuit des services d’aide médicale d’urgence (SAMU)
  • le 115,  numéro d’appel gratuit du SAMU social, qui a pour mission d’informer, orienter et rechercher un hébergement pour les personnes sans domicile fixe

Relayez ce message autour de vous

Site d’information et d’alerte sur la présence des moustiques en France

Créé par le 14 juin 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

Un site internet d’information et d’alerte sur la présence des moustiques en France (notamment l’envahissant moustique tigre, capable de transmettre la dengue et le chikungunya), a été lancé avec une carte de la « météo des moustiques ». Il est consultable en cliquant ici : http://vigilance-moustiques.com/

Une carte permet d’informer de la présence des moustiques en France, avec un code de couleurs qui, pour chaque département, permet de savoir si une « alerte » aux moustiques est en cours (rouge), des piqûres ont été signalées (orange) ou si les conditions sont propices à la prolifération (jaune).

Le site propose des informations et de nombreux conseils pour se débarrasser du moustique tigre, espèce invasive venue d’Asie du Sud-Est, capable de transmettre les virus de deux maladies tropicales, la dengue et le chikungunya. Cette espèce (« aedes albopictus »), caractérisée par des rayures blanches, est aujourd’hui implantée et active dans 17 départements du sud de la France, dont les Pyrénées-Orientales.

Diabète et obésité, parlons-en sans tabou

Créé par le 11 juin 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

Depuis quelques mois, le service endocrinologie de l’Hôpital de Perpignan a mis sur pied un site internet et une série de rencontres pour informer les patients sur le diabète et l’obésité, afin de les rassurer et de leur permettre de mieux apprivoiser ces maladies. Le site offre également un forum de discussion, accessible à tous, où chacun peut poser des questions auxquelles répondront les professionnels, en partenariat avec l’Association Catalane des Diabétiques.

Le jeudi 13 juin, une conférence-débat est proposée à partir de 19h30, au stade Gilbert-Brutus, dans le cadre des Rencontres privé-public médicales du jeudi (RPPMJ) sur le thème « Sport et santé dans les maladies chroniques : quel parcours de soins ? » En effet, la mise en place d’une activité physique chez les personnes à risques diminue de 50% l’apparition du diabète et chez les patients diabétiques améliore leur diabète et donc leur espérance de vie. Au cours de cette rencontre, des kinésithérapeutes, des médecins, des membres d’associations de patients, des partenaires institutionnels discuteront de cette question et aborderont la création et le financement d’un programme spécifique d’accompagnement de l’activité physique du patient diabétique ou obèse. Les personnes intéressées peuvent se rapprocher de l’Association Catalane des Diabétiques en appelant le 04.68.61.64.24 ou en consultant le site www.diabete66.fr

Dépistage gratuit du cancer colorectal

Créé par le 22 mai 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Infos pratiques, Santé

  Troisième cancer chez l’homme et deuxième chez la femme en 2011, le cancer colorectal est aussi l’un des cancers pour lesquels il est possible d’agir efficacement, d’où l’importance d’un dépistage précoce. Pourtant, seulement 39% de la population des Pyrénées-Orientales a participé au dépistage en 2010/2011. Il s’agit d’un dépistage gratuit pour toutes les personnes de 50 à 74 ans, qui peuvent en bénéficier tous les deux ans. Le test, remis par le médecin traitant, est à faire chez soi. L’intérêt est de faire le test avant tout symptôme. En ce qui concerne les personnes qui ont des antécédents familiaux ou des problèmes digestifs, le dépistage peut être réalisé à partir de 45 ans. Tous les ans, au niveau départemental, 70 000 courriers sont envoyés pour inviter les personnes âgées de 50 à 74 ans à faire le test.

Renseignements au 0.800.801.301 (numéro vert) ou sur http://www.depistages66.org

Collecte des radiographies et des cartouches d’encre

Créé par le 10 avr 2013 | Dans : A retenir, Affaires sociales, Environnement, Infos pratiques, Santé

  L’association Enfance et Nature a mis en place dans tout le département des Pyrénées Orientales la collecte gratuite des cartouches vides d’encre d’imprimantes, de téléphones portables en fin de vie. Cette association cherche à sensibiliser tout un chacun au tri sélectif, tout en générant des actions d’aide sociale et de maintien de la nature dans un état respectable.

  Cette association a été sollicitée voilà peu par la Ligue Contre le Cancer 66 pour collecter au cours des tournées de ramassages les vieilles radiographies devenues inutiles. Elle fait donc maintenant appel à la collaboration de chacun tout en garantissant l’enlèvement gracieux de ces vieilles radiographies. Il vous suffit de les déposer en mairie.

Tél. : 04.68.38.53.31. / 06.63.29.00.86contact@enfanceetnature.com ; enfanceetnature@orange.fr      

1...4849505152...57

citoyenprogressiste |
goeland |
Gratte-Ciel Info |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FCPE MAGNY LES HAMEAUX
| La relation créatrice
| Le blog du 1er régiment d'a...